Galatasaray – Fenerbahçe (1-2) : Un derby, un tifo et des millions de cœurs brisés #Specialderby

Quel match les ami.e.s… Premier derby joué en la présence de 50 000 supporters dans les tribunes depuis le début de la pandémie. Les nouveaux joueurs des deux équipes ont enfin goûté au “clàsico turc”. Depuis plusieurs années, les rencontres entre Galatasaray et Fenerbahçe sont touchés par la malédiction du “nul” dans le stade des Lions. Elle a été brisée mais pas de la façon qu’auraient espéré les auteurs du tifo inspiré de la série Squid Game. Je vais vous parler aujourd’hui d’un match mouvementé, riche en émotions et de l’incroyable taff effectué par les ultras pour la réalisation du tifo.  

L’art des tribunes : le tifo  

Ce sont majoritairement les étudiants du groupe UltrAslan qui sont à l’origine de ce tifo, disons-le franchement IMPRESSIONANT(!!), et plus précisément les membres du sous-groupe UltrAslan Uni. Ils se sont inspirés de la série Squid Game pour provoquer l’adversaire en lui disant ouvertement qu’il sera le prochain joueur éliminé. La métaphore était bien placée, il ne manquait plus qu’un résultat adéquat pour que le scénario se concrétise de la meilleure des façons…Même si les paris étaient lancés, sur le terrain, c’est l’incertitude qui règne et le score de 1-2 n’était pas celui attendu. Pourtant les nuits ont été longues pour la réalisation de ce tifo. Avec une division des tâches bien précise, certains étaient chargés de préparer les pots de peintures et de mélanger des couleurs pour obtenir différentes nuances. D’autres devaient reproduire les personnages sur les tissus et peindre ces surfaces énormes. Il y avait aussi la préparation des bâches…Tout ce travail a nécessité une importante implication et de la patience. Et je n’ai même pas évoqué la manière dont la thématique a été choisie, le dessin, le calcul de la taille des différents tissus, le nombre de cartons jaune et rouge déposés dans la tribune nord pour qu’ils soient soulevés, la tribune 107 qui faisait le compte à rebours etc. Pour ceux qui se sont investis autant, la douleur a été incommensurable mais le résultat de leur show était incroyable, donc big up à tous ceux qui ont taffé sur ce tifo ! Je peux vous dire que dans les tribunes, avec les musiques et l’ambiance, on a eu des frissons. Bref, c’était incroyable. 

Le nuit du 16 au 17 novembre 2021.

Le Match

Les clubs de Turquie ont dorénavant le droit de vendre la totalité des places disponibles à leurs supporters mais ils n’ont toujours pas le droit d’accueillir les visiteurs dans leurs stades. (On croise les doigts pour que les choses changent dans quelques mois !!) Fenerbahçe a donc joué son match en l’absence de ses supporters. 

 Je me situais à la tribune nord, l’endroit où l’ambiance est la plus bouillante au sein du Nef Stadium (nouveau nom du stade de Galatasaray). C’est ici que le tifo a été déballé. Après cette grosse pression mise aux Canaris, l’arbitre a sifflé le coup d’envoi. Pardon, j’ai oublié de préciser la phase de l’hymne national. En Turquie avant chaque match, l’hymne national est chanté et ensuite le match commence. Globalement, c’était un match très dynamique mais où il ne se passait rien en milieu de terrain. En gros, on se retrouvait très rapidement devant l’un ou l’autre camp. Les gardiens ont été de nombreuses fois sollicités. Il y a donc eu beaucoup beaucoup BEAUCOUP d’occasions durant ce match et des hauts de cœur. C’est Galatasaray qui ouvre le score à la 16ème minute grâce à la bonne passe décisive d’Olimpiu Morutan et au beau but de Kerem Aktürkoglu qui a tracé sa route entre les deux défenseurs de Fenerbahçe. Tout s’est déroulé devant la tribune nord, quel plaisir ! Très rapidement des conflits ont éclaté sur le terrain, classique. Même Muslera s’est pris un jaune. Bref je continue, ça aurait été un pur plaisir de clôturer la première mi-temps à 1-0, mais malheureusement Özil marque le premier but de Fener à la 31ème minute. A la deuxième mi-temps le tir de Diagne nous a fait sauter de joie, puis l’arbitre est allé à la VAR, il a accordé le but, on a de nouveau célébré, finalement le but a été annulé, on a sombré. Il y avait faute avant le tir. L’arbitre a continué de distribuer des cartons, les Canaries n’étaient plus que 10 à partir de la 82ème minute. Miguel Crespo enregistre le deuxième but de Fener durant les prolongations. Après avoir réagi à ce but, un silence s’est emparé des tribunes. On pouvait réellement lire la tristesse sur les visages. Il y a tous types de profils dans les stades, ceux qui abandonnent leur équipe avant la fin du match parce que le score ne leur convient pas, ceux qui quittent le stade rapidement à la fin du match et ceux qui attendent que la police les vire pour quitter le stade parce que malgré la défaite, on est à la maison, on aime ces couleurs.  

Les Notes

Nando 4/5: Je te mettrai tout le temps une note élevée parce que je sais ce que tu vaux. Pour le deuxième but, on sait que tu as touché le ballon, malheureusement ça n’a pas été suffisant… 

Yedlin 3/5: Sérieux, faut bosser pendant les entrainements. 

Victor Nelsson 3/5 : Gros le deuxième but il t’es passé sous le nez, t’attends quoi pour agir. Je sais que t’as du potentiel mais il ne faut pas défendre à mi-temps hein.  

Marcao 3/5 : C’était mauvais Marcao, c’était mauvais. Même avec un 4-3-3, la défense était mauvaise. Toi aussi tu joues que quand tu en as envie. T’es un pro ou pas ?

Patrick van Aanholt 3/5 : Défensivement parlant t’es toujours pas au top. T’as tenté une petite passe décisive en montant en attaque, malheureusement personne n’a su l’intercepter.  

Olimpiu Morutan 4/5 : Toi t’as un potentiel mais faut vraiment se mettre un fond. J’espère vraiment qu’on va pouvoir assister à ton éclosion. T’aurais pu marquer, ton tir pas cadré là pfiouuuuuu, si tu l’avais marqué… 

Berkan Kutlu 3/5 : Frère, t’étais là toi ?  

Alexandru Cicâldau 3/5 : Il faut shooter plus fort mon gars. C’est quoi ces tirs ? 

Feghouli 3/5 : Des tentatives mais c’était pas ça mon Soso hein. T’étais pas au top de ta forme là.  

Halil Dervisoglu 3/5 : Halil, Halil, Halil (soupir)…Franchement, on aurait bien aimé voir un petit but de ta part. Mon gars, il va falloir s’activer je pense, parce qu’il peut se passer des choses pendant la trêve hivernale.  

Kerem Aktürkoglu 4/5 : Et voilà un joueur très prometteur, si tu n’étais pas là, on serait sacrément dans la merde cette saison. Tu gères, c’est toi qui fais remonter le niveau de l’équipe.  

On se retrouve pour le match Gala – OM les ami.e.s ! A bientôt.

Djim Bom

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.