Rennes-Montpellier (2-0) : la Breizhou Académie sort du bois

Salut camarades,

Après la leçon infligée à Lyon avant la trêve, le Stade Rennais recevait Montpellier avec l’ambition de continuer la belle série en cours et, pourquoi pas, de s’affirmer comme un prétendant au podium.

Genesio reconduit son 433 si efficace face aux Lyonnais, avec le retour de Martin en sentinelle.

Le match :

Ayant vu la rencontre au bar avec ce bel homme de Marcelin, autant vous dire d’entrée que la Breizhou Académie a été plus occupée à lever le coude et à consoler le camarade pailladin qu’à prendre des notes (spoiler : la Breizhou Académie ne prend jamais de notes, vous ne voudriez pas qu’elle soit de bonne foi(e) non plus ?!).

Annoncé incertain, le maestro Savanier est bien là et le montre d’emblée en prenant un jaune dès la 3e minute, bientôt imité par Mollet (6e). Un arbitrage… intéressant, quoique contestable. Rapidement, les Rouge et Noir dominent leur adversaire et concrétisent par Terrier, qui conclut de la tête un bon centre de son capitaine Traoré (1-0, 8e). Incapables de réagir, étouffés au milieu en l’absence de Ferri, les Héraultais subissent de plus en plus, avant de craquer une deuxième fois à la demi-heure de jeu : mouvement a priori bordélique entre Truffert et Tait, mais ce dernier finit par être lancé dans la surface, envoie son vis-à-vis sur la rocade d’un magnifique crochet. Il trouve Laborde au deuxième poteau qui remet intelligemment de la tête pour Majer, dont la reprise aux six mètres ne laisse aucune chance à Omlin (2-0, 28e).

S’il fallait que la soirée soit plus cauchemardesque pour les hommes de Dall’Oglio, Savanier quitte ses partenaires prématurément. Le capitaine adverse, nerveux depuis le début du match, reçoit un deuxième jaune pour une semelle sur Martin (41e).

Malgré deux changements à la pause, les Montpelliérains ne parviennent pas à prendre l’ascendant sur des Rennais qui se contentent de maîtriser la rencontre. Sans aggraver le score, malgré plusieurs tentatives de Laborde à l’heure de jeu, c’est même Gomis qui sauve les siens devant Mavididi (64e). Laborde a beau se démener, notamment via un magnifique ciseau sur le poteau (87e), le score n’évoluera plus. Cela aura permis à la Paillade et la Breizhou de rester bons amis et de noyer son chagrin pour l’un, de fêter pour l’autre, dans un amour éthylique et réciproque.

Encore un match impressionnant collectivement des Rouge et Noir, qui auraient pu/dû aggraver le score en supériorité numérique en deuxième période. Ne boudons pas notre plaisir : nous ne perdons plus, nous jouons bien, nous avons plusieurs systèmes convaincants à notre disposition et les joueurs pour les mettre en musique, nous sommes sur le podium de Ligue 1 à l’issue de cette 14e journée. Ce monde n’est peut-être pas si pourri, finalement.

Les joueurs :

Gomis : 3+/5. Très peu sollicité, il sort la parade qu’il faut face à Mavididi. Mine de rien, avec huit matchs sans encaisser de buts, il est leader en Ligue 1.

Truffert : 4/5. Si tout n’a pas été parfait techniquement, Adrien s’est démené dans son couloir, sérieux défensivement et impliqué offensivement. Remplacé par Meling (88e, non noté), comme d’hab’.

Aguerd : 3/5. Soirée tranquille pour Nayef Airlines.

Badé : 3/5. Quelques approximations, puis un match sérieux.

Traoré : 4/5. Gros match du cap’tain, récompensé d’une belle passe dé pour Terrier. Remplacé par Assignon (83e, non noté), qui a eu le droit de participer à la fête.

Tait : 4+/5. Lui aussi enchaîne les performances, avec un nouveau match impressionnant, que ce soit à la récupération ou à la construction. Bonus pour avoir envoyé deux adversaires sur la route de Lorient sur deux crochets monstrueux.

Martin 4/5. De retour après une énième blessure, Jonas a repris là où il s’était arrêté : à marcher sur ses adversaires. Remplacé par Ugochukwu (90e, non noté), content de te revoir, gamin.

Majer : 5/5. Si en plus il se met à marquer… Remplacé par Guirassy (83e, non noté), dont l’écart avec les titulaires se voit de plus en plus.

Terrier : 4+/5. Buteur, de plus en plus à l’aise à gauche, commun-antisymbole de 2022. Remplacé par Doku (90e, non noté), dont le retour a été une bonne excuse pour la Breizhou Académie de recommander une tournée.

Laborde : 4/5. Tellement classe qu’il a tout fait pour ne pas marquer contre son ancien club.

Bourigeaud : 3+/5. Encore une belle entente avec Majer (et Traoré) sur le côté droit, moins en réussite sur les coups de pied arrêtés cependant.

Qu’il est bon de soutenir le Stade Rennais Football Club en ce moment. Espérons que ça dure contre Arnhem, avant le derby du Moustoir.

ALLEZ RENNES

————————————————————-

Horsjeu.net a besoin de toi pour exister. Tu as envie d’aider ou de participer ? Alors clique sur les boutons ci-dessous pour que vive l’Alterfoot.

Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

Marco Grossi

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.