Arsenal – Barça (0-2) : La Gunners Academy vous donne rendez-vous l’année prochaine

Salut vous tous,

Bienvenue dans cette Acad, où l’on revient sur la fantastique performance de nos Gunners contre l’ogre Barcelonais.

Faire le même match à chaque 1/8e de finale de C1 depuis sept ans, cela a de quoi susciter l’admiration. Sans atteindre les sommets de n’importe quoi d’il y a un an jour pour jour (mais si souviens-toi, c’était . Et c’était moche), nos gars ont réussi à se placer dans une situation idéale pour une élimination sans gloire au Camp Nou. Mais avant de revenir en détail sur cette énième performance frustrante, attardons-nous quelque peu sur ce fabuleux 0-0 en Cup contre les redoutables Hull City Tigers.

 

ZE FA CUP GAME

Ouais en fait non.

 

ZE CHAMPIONS LEAGUE GAME NOW

Blabla, pour les feignasses tout ça, le résumé est ici.

 

Gabriel blessé, Tonton a toutefois décidé de surprendre le Barca en titularisant Oxlade-Chamberlain à droite en lieu et place de Jojo Campbell. Probablement dans l’espoir de déclencher une crise d’épilepsie zygomatique chez Jordi Alba.

Dès l’entame, la consigne d’Arsène est claire : l’équipe doit accepter de jouer bas pour mieux se projeter vers l’avant dès que l’occasion se présente, en allongeant si besoin sur Giroud. Le duo Coquelin-Ramsey se charge de tuer dans l’œuf toute incursion catalane dans l’axe. Par ailleurs, le Gallois semble enfin se servir du machin qui traîne entre ses deux oreilles et joue simple mais juste. Cette stratégie certes réductrice mais plutôt efficace (coucou Pep) permet aux Gunners de ne pas concéder un seul tir cadré en première période et, double effet Kiss Cool, de bénéficier des meilleures occasions.

Et c’estbien là l’éternel problème à Arsenal : une incapacité chronique à tuer le match lorsqu’il s’agit de les poser sur la table pour montrer que tu vaux mieux que cette réputation de losers. Prenons par exemple (tout à fait au hasard) une certaine action, qui voit Ox hériter du ballon SEUL aux 6m. Ter Stegen est à terre et aucun défenseur ne peut intervenir sur lui avant le déclenchement de sa frappe. Quelle option va-t-il donc choisir ?

  • Un petit contrôle soyeux pour s’emmener le ballon, éliminer définitivement toute menace défensive et placer le ballon dans la lucarne, réponse A.
  • Le bon gros pointu à l’ancienne, pas spécialement bien placé, mais beaucoup trop puissant pour que Ter Stegen puisse intervenir, réponse B.
  • Se débarrasser du ballon et quitter le stade parce que tes copains t’attendent pour une chicha, réponse C.
  • Réponse D : Le tir plus mou et déprimant qu’un film avec Benjamin Biolay. Le genre de frappe que déclenche un mec avec une gueule de canton suisse. En plein sur Ter Stegen, qui plus est.

Bravo, la bonne réponse était la réponse D ! Je te laisse deviner à quels joueurs (anciens ou actuels) d’Arsenal les trois autres propositions faisaient référence.

DEEEEEEEEEEEEEEEEEEEUUUUUUHHHH BALLON !

Oxlade trouve une autre occasion de se mettre en « valeur » avant la pause, en annihilant un contre prometteur, préférant intelligemment se télescoper avec Mascherano plutôt que de décaler Ozil ou Giroud. De quoi laisser présager le scénario « so Arsenal » : une performance loin d’être ridicule, des actions dangereuses foirées et une élimination rageante au final.

En effet, dans une réplique exacte de l’action qui amène le but de Berbatov l’an dernier, Mertesacker se sent pousser des ailes et se retrouve bord de touche à 40m des buts adverses. En même temps, on le comprend, on sait tous qu’il bat les doigts dans le nez Neymar sur un 100m. Le problème, c’est que quand tu rates un tacle dans cette zone, les conséquences sont aussi bénignes qu’un incendie dans une usine pétrochimique.

Mais le summum dans tout ça reste quand même l’instant Flamini. Ceci se passe de commentaires.

Au final, une énième défaite contre plus gros, avec cette sensation désagréable qu’on aurait dû faire bien mieux sur ce match. La routine en somme. Plus qu’une défaite contre Manchester ce week-end et j’aurais définitivement l’impression de vivre un jour sans fin. Reviens Santi, sans toi on n’y arrivera pas !

ZE BÂCHES :

Cech (4-/5) : Peut-être le seul à être à sa place dans ce genre de rencontres. J’ai versé ma petite larme quand il a glissé sur le but de Messi.

Bellerin (2/5) : Mouais. Il n’a pas eu grand-chose à faire, mais c’est sur un de ses centres ratés que les Catalans ouvrent le score. Pas comme ça qu’ils vont te payer le retour au pays.

Mertesacker (0/5) : Peut-être sa plus belle performance sous le maillot d’Arsenal. Dans son registre, du moins.

Koscielny (3-/5) : Plutôt bon mais beaucoup trop esseulé au milieu des artistes.

Monreal (2+/5) : Derrière, c’est un grand oui. Devant, Sanchez s’est évertué à anéantir toutes ses initiatives.

Coquelin (3/5) : Tout à fait correct. Et on a vu la différence avec Flamini (0/5), qui a réussi à concéder un pénalty en moins de temps qu’il n’en faut à Steven Gerrard pour prendre un rouge.

Ramsey (3/5) : Excellent en première mi-temps, a sérieusement marqué le coup en seconde. Manque de pot, dans sa zone, c’était Iniesta. Mais contre Sunderland, ça devrait passer.

Oxlade-Chamberlain (0/5), remplacé par Walcott (1/5) : Quand l’un remplace l’autre, tu te sens un peu comme Tsutomu Yamaguchi (just google it) « pfiou, c’était affreux Hiroshima, vivement que je retourne bosser à Nagasaki pour oublier tout ça ».

Ozil (2/5) : Le genre de matches où tu attends qu’un de ses coups de patte vienne tout débloquer. Quitte à ce que sa passe décisive ne devienne une putain d’arlésienne.

Sanchez (1-/5) : Le mec est cramé, ne réussit plus rien, et croque toutes les occasions. On va vraiment finir par voir Iwobi prendre sa place en championnat. Non je déconne.

Giroud (2+/5) : Il n’a qu’un seul ballon exploitable dans tout le match et il le perd en voulant jouer trop collectif. Mais il fait toujours le taf. Remplacé par Welbeck (3/5) qui a vraiment amené quelque chose. Dommage que ce ne soit pas la finition.

IF NOTE :

  • Manchester en bave aussi en coupe d’Europe, a pas mal de joueurs blessés et s’apprête à remplacer Van Goitre par la Mourigne. Tout est donc réuni pour qu’ils nous battent ce dimanche.
  • Pour une fois, je me suis réjoui d’une qualification de Tottenham en C3. Jouer le jeudi devrait bien les emmerder dans la course au titre. Mais je me sens sale quand même.
  • Elle est à combien la cote pour une victoire 2-1 au retour ? Avec un but de Suarez de la main à la 95e.
  • (Léger) motif d’espoir pour le match retour : Santi et Wilshere reviennent pour le déplacement à Barcelone. Dans quel état, en revanche…
  • En bon fan d’Arsenal, j’ai trouvé le moyen de me faire salement blesser le jour du match. Maintenant mes collègues me surnomment Abou Diaby (il faut dire qu’on se ressemble comme deux jumeaux).
  • Il n’y a que moi que la non-entrée en jeu de Campbell a choqué ?

Bon allez, je vous laisse. J’ai une poupée vaudou à l’effigie de Mertesacker à terminer.

 

La bise,

Johny Kreuz (@Ros_Jo21)

Johny Kreuz

J'ai autant de clubs de cœur qu'Alex Oxlade-Chamberlain a de neurones. Seul supporter non-basque de Bilbao et Cazorliste convaincu.

10 commentaires

  1. Il y a une erreur dans le titre (la confusion se comprend). Pour le reste, je n’ai pas besoin de lire, prescience oblige.

  2. Imaginez la fusion de Flamini et Mertesacker : Flamertesacker, le joueur le plus lent du monde qui taclerait jamais plus bas qu’à la hanche. Une régalade de chaque instant.

    Sinon les bras m’en sont aussi tombés de ne pas voir Campbell sur le terrain. Il apporte tellement plus que les deux zigotos.

  3. La Merteflammekuche aura eu le mérite de me redonner le sourire lors de ce Groundhog 1/8eme.

    Allez on se concentre et on relance Manchester dans la course à la 4eme place dimanche.

  4. 2 pour Bellerin et Monreal, 3 pour Coquelin. Lol. 2+ pour Giroud. Pour Kos je dirai rien, il est dans l’équipe-type des 8èms aller.

    En fait pour être bien noté dans les académies HJ, c’est comme pour être bien noté à l’Equipe: il faut être français.

  5. Bien entendu, on garde toutes nos chances de qualifications. Mais laissons la parole aux hommes de peu de foi(e).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.