Alors que certains ressortent du bois uniquement pour les victoires (suivez mon regard), nous à la Gunners Academy, on préfère faire nos come-backs pour écrire sur des défaites toutes moisies. On est des grands romantiques, on supporterait City sinon. Donc voilà, mes excuses pour mon absence de ces dernières semaines mais mon boulot peut parfois avoir un rythme atypique. Normalement, ça devrait pas se reproduire de suite, de suite. En théorie. Et en théorie, ce match contre Chelsea était à notre portée. En théorie. Je vous ai dit : Arsenal through and through.

Le-match

Alors qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je vous dirais bien que c’est compliqué mais pas tellement en fait. On a juste payé un peu plus cher que d’habitude les erreurs et incompétences de certains. En même temps, on peut s’estimer heureux de pas déjà payer le prix fort à tous les matchs. C’est juste que là, ça fait mal à cul tellement, pour une fois, nos connards nouveaux riches de voisins semblaient paumés en termes de football.

Et puis Mertesacker a mertesacké. Que dire de plus. Des actions comme celle qui a mené à son exclusion, il y en a au moins une par match. Des challenges litigieux, il en fait très régulièrement. Cette fois-ci, c’était simplement plus visible. Alors ne venez pas me souffler dans les narines avec un éventuel plongeon de Costa. Peu importe. Rien que le tacle de Mertesacker mérite le rouge. Je veux dire, le mec ne regarde même pas le ballon au moment où il se jette ! C’est pathétique. Le type nous prive purement et simplement de notre chance de jouer ce match correctement. Aussi simple que ça.

Maintenant, c’est pas comme si on n’était pas au courant. Une fois n’est pas coutume, je vais descendre un peu sur le cul d’Arsène, qui maintient sa confiance dans le grand Allemand aveuglément, alors que l’arrivée de Gabriel aurait dû le pousser sur le banc. Grand ancien, titulaire quasi-indiscutable et maintenant capitaine : peu importe le nombre de boulettes de ce grand saucisson, il semblerait qu’on soit condamnés à attendre qu’il prenne de l’âge pour voir Gabriel titulaire. Le désespoir putain.

Et ce n’est pas le seul qui continue de bénéficier de vilains passe-droits. J’attends de voir, maintenant que les blessés sont revenus, ce que Tonton va faire de Walcott et de Ramsey. Le premier a fait un nouveau match désastreux sur l’aile. Le deuxième s’est fait marcher dans la bouche par Willian pendant toute la rencontre. Il porte d’ailleurs avec Flamini une partie de la responsabilité du but de Costa. Seule différence : Flamini est une doublure de pauvre, on s’attendait pas à des miracles. Ramsey, lui, est titulaire sans transpirer, alors qu’il est sur courant alternatif depuis de longs mois. Et alors même que Rosicky ou Campbell constituaient (et vont à nouveau constituer) des alternatives plus que crédibles.

Enfin dernier plomb pour la coaching d’Arsène, déjà à chier sur la fin de match à Liverpool. Je vois ce qu’il cherchait à faire en sortant Giroud : laisser un maximum de joueurs rapides pour bouffer l’espace en contre et déstabiliser l’axe lourd de Chelsea. OK, c’est cohérent. Mais c’est pas franchement pertinent. Même avec un homme de moins, Chelsea était tellement bancal qu’on a quand même eu de longues phases de possession. Des phases de possession malheureusement rendues inutiles par l’absence de Giroud, qui est la base de notre organisation offensive. Sans présence dans la surface, sans personne pour peser sur la défense centrale, sans attaquant pour réceptionner le travail d’Özil, Arsenal s’est privé de sa meilleure chance de revenir au score. Et je ne parle même pas du fait de laisser Walcott sur le terrain…

Les-notes

CECH : 4/5
A encore la classe d’aller relever ses camarades après une défaite contre son ancien club.

BELLERIN : 4/5
Forcément quand t’as Campbell devant, c’est mieux que l’autre tartignolle de Walcott pour les phases défensives. Un bon match de la part du jeunot qui a essayé de maintenir la menace de son côté malgré le déficit numérique. Bel effort.

MONREAL : 2/5
Un peu attentiste sur le centre qui amène le but de Chelsea. RAS à part ça.

MERTESACKER : Destin/5
Notre plus mauvaise affaire dans tout ça, c’est qu’il n’a pris qu’un seul match de suspension.

KOSCIELNY : 2/5
« Bonjour petit Jésus, c’est moi, Lolo, de Tulles. Je sais, je viens pas te voir souvent. Mon papa et ma maman ils ont jamais vraiment fait les présentations… Mais là je viens te voir parce que y a urgence. Je peux plus. Je pleure tous les soirs dans mon lit, je fais des crises d’angoisse. Faut que tu fasses quelque chose petit Jésus. Il est en train de me détruire. Il s’appelle Per ». Coupable d’une erreur de marquage sur le but de Costa avec Gabriel. Problème de communication visiblement.

FLAMINI : 1/5
Les grandes questions de l’Univers : le Big Bang, le voyage temporel, le bonheur, l’ascension de Cyril Anouna, et PUTAIN MAIS QU’EST-CE QU’IL FOUT DANS LA SURFACE CE CONO DE FLAMINI ?!

RAMSEY : 1/5
Continue de s’enfoncer dans la médiocrité. Inutile en attaque et en défense. Vite, Rosicky.

WALCOTT : 0/5
10 ans qu’on se le trimballe. Dix putains d’années. Et au final, me vient le constat inévitable qu’il était plus intéressant et plus utile il y a dix ans. Quand il avait tout à prouver. Quand il courait encore vite. Quand il se bougeait le cul, quand il jouait avec ses qualités. Bref quand il ne se prenait pas pour un autre.

CAMPBELL : 3/5
A couru pour ceux qui ne le faisaient pas. Un match engagé, mais pas franchement moyen de s’exprimer.

ÖZIL : 3/5
Nan mais c’est vraiment une riche idée de le faire jouer 9. Très bien, magnifique. Le mec arme déjà pas une frappe en temps normal. A chaque fois qu’il touchait le ballon, il cherchait son copain pour jouer avant de réaliser qu’il était rentré à la maison.

GIROUD : N/N
Et le pire c’est qu’il faisait un très bon début de match. Sans déconner, il a réussi à s’asseoir à côté de Mertesacker sans lui casser la gueule. C’est carrément feng-shui.

Substitutes

GABRIEL (pour Giroud à la 17e minute) : 2/5
Obligé de le sanctionner aux points sur l’erreur de marquage. Mais comment lui en vouloir vu les conditions ?

ALEXIS (pour Campbell à la 57e minute) : Il a fait un bien fou en allant foutre le bronx balle au pied dans la défense de Chelsea. Avec un Giroud pour l’alléger d’un ou deux défenseurs, ça aurait pu faire mouche.

OXLADE-CHAMBERLAIN (pour Walcott à la 74e minute) : Complètement inutile. Ah si quand même, il a m’a fait marrer. Huit passements de jambes, deux feintes, il oublie le ballon et le cherche comme un chien avec sa queue. Crétin.

Facebook-300x300La Gunners Atwittercademy fait dans le social. Tu peux venir nous lire sur la page de l’Acad’ sur Facebook et tu peux nous suivre sur Twitter aussi. On t’a mis des gros boutons, pour que tu puisses cliquer facilement, on sait bien que c’est pas toujours évident.

2 thoughts on “Arsenal – Chelsea (0-1) : La Gunners Academy livre ses notes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.