Dortmund – Arsenal (0-1) La Gunners Académie répare le câble et note

8

Récupération de slips sales pour Wenger.

avantmatch

Les 8èmes de finale sont portées disparues. Les feignasses de l’Olympique de Marseille se voient remettre par les gros parrains napolitains une mallette contenant deux places qualificatives, qu’ils sont chargés de remettre aux nihilistes allemands, à moins que ce soit aux pornographes londoniens, venus pisser sur la pelouse du Vélodrome.

Suite à cette agression, les Allemands, qui ne croient en rien dans toute cette zizanie, font comprendre aux Olympiens, marmotte en main, qu’ils vont très bientôt se faire amputer de leur organe génital. Et voilà qu’arrivent les Napolitains à la Canebière, accusant les Olympiens d’avoir voulu voler leur qualification, et les somme de la leur rendre.

En gros, personne ne sait qui a les places qualificatives, places qui en fait n’ont peut-être jamais été en possession de qui que ce soit dans ce groupe. C’est alors que les gros bonnets décident d’inviter les feignasses pour un sermon bien mérité, pendant que les nihilistes rencontrent les pornographes pour se mettre d’accord sur un éventuel partage des places qualificatives. On devrait aussi prévoir la dispersion des cendres marseillaises dans la Méditerranée.

 

compos

Ça me fait bêtement penser à Super Soccer sur la Super Nintendo.

compos-retour

 

buts

62′ Centre d’Özil, remise de Giroud au milieu de la défense paniquée, et c’est Ramsey qui se jette comme un mort de faim sur le ballon. 0-1

 

match

Remake du match aller. Arsenal se lance en premier, mais en vain, malgré son bon démarrage, Rosicky dose mal sa passe pour Özil. Pet dans le vent, et symbole du jeu offensif des Gunners pour le restant de la partie. La suite, on la connaît, le pressing haut du Borussia empêche Arsenal d’aligner les passes, les offensives allemandes sont rapides et dangereuses, mais heureusement imprécises. De l’autre côté, c’est le néant. Dans les deux dernières minutes de la mi-temps, la tendance s’inverse et c’est Arsenal qui finit en fanfare, tâchant les slips allemands. Malgré ce sursaut inutile, les stats de la mi-temps parlent clairement, six tentatives dont une cadrée côté Borussia, 0 et donc 0 côté Gunner.

On aurait pu croire que le Borussia se serait démoralisé, mais ils reviennent sur le terrain encore plus forts qu’en première. La défense des Gunners tient bon et on se relance comme on peut. La chance fera que sur la première tentative du match, Ramsey, invisible jusque-là, place sa tête en catastrophe et le ballon finit au fond. Pendant une dizaine de minutes le Borussia continue de se jeter comme il peut sur la défense d’Arsenal, qui semble sereine, ce qui n’était pas mon cas. L’expérience sans doute. Dans un élan de fierté, les Gunners se mettent à presser haut, et c’est le Borussia qui ne réussit plus ses passes. Plus on approche de la fin, plus ça devient de l’attaque/défense, ça balance loin, la partie de baby-foot peut mal tourner d’un côté comme de l’autre. Le baby-foot se joue à 11 contre 11, et à la fin, ce sont les anglais qui gagnent.

Comme au match aller, c’est l’équipe qui le méritait le moins qui emporte les trois points. Hold-up parfait des Gunners qui peuvent s’estimer très heureux de repartir aussi bien.

C’était prévu, cette journée ne déciderait de rien, Naples prendrait les trois points à domicile, et celui qui perdait les points ici aurait la possibilité de les rattraper ensuite en jouant directement Naples et puis en ramassant tranquillement les trois points contre Marseille.

Allez, le Géranal met une petite pièce sur la qualification d’Arsenal.

 

notes

Szczesny [5]  Deux tirs dangereux, deux magnifiques parades. 100% d’efficacité.

Sagna [3]  Comme d’hab, vient faire le surnombre en attaque pour fluidifier le jeu des Gunners, n’est pas responsable de la finition pourrie de ses coéquipiers. A été plutôt emmerdant mais pas très rassurant en défense, mais Koscielny est là.

Mertesacker [4]  Deux gros sauvetages pour une grosse boulette, on peut lui donner plus que la moyenne. Le grand dadais a même failli planter un but, là c’était plus du vol, c’était l’incendie du Reichstag et la révolte des rouges allemands.

Koscielny [5]  Excellente prestation du français, qui a bien dégoûté ses adversaires du soir. Au point que Weidenfeller commet un attentat pour le faire sortir du terrain. Rien à faire, Bossielny revient et montre encore qui est le patron dans sa surface, sortant de la tête toutes les tentatives désespérées de fin de match, faisant pleurer les supporters schwarzgelb qui semblaient pourtant très joyeux à chanter à la gloire de leurs attaquants aux pieds carrés.

Gibbs [2]  Bien en dessous de ce qu’il peut faire, peu visible devant, se fait manger derrière, a fait ce qu’il a pu, s’en sort en dessous du minimum syndical.

Arteta [2]  Manque total de concentration, en retard, se rattrape par des fautes certes utiles, mais dangereuses, d’ailleurs l’arbitre aurait pu facilement lui mettre un deuxième jaune, il peut donc s’estimer heureux de s’en sortir aussi bien.

Ramsey [2]  Invisibilité, passes ratées. +1 pour son apparition au moment du but et sa deuxième tentative quelques minutes après qui aurait pu connaître le même sort. Et puis pouf, disparu de nouveau.

Özil [2]  Ses triqueries sont un peu inutiles quand on est pressés comme ça, il faudrait jouer plus simple et plus efficace.

Cazorla [1]  On le voit pour la première fois du match au moment de sa sortie.

75′ Nacho [-]  Ça serait vilain de le noter sur 15 minutes où j’ai même pas compris si c’était lui ou Gibbs qui jouait devant.

Rosicky [5]  Seul joueur offensif concerné par le match. Rien à ajouter.

91′ Vermaelen [-] Pour qu’on applaudisse Tomas, le seul Gunner sur le terrain ce soir. Et puis il se sera pas chauffé pour rien au moment de l’attentat sur Koscielny.

Giroud [2]  Pour sa combativité. Le reste, bah je vais pas lui reprocher de ne pas l’avoir. Je vais pas non plus passer ma vie à constater sa maladresse balle au pied. Jouer à une touche c’est bien, encore il faudrait qu’en face ce soit des incapables, donc ce soir Olivier ne pouvait pas faire grand chose. +1 pour sa passe décisive.

90′ Bendtner [-]  Justifie son salaire en offrant quelques précieuses secondes à Wenger. André-Pierre Gignac likes this.

 

Géranal Désarmé

Toi zaussi rejoins le Père Fidalbion, le Géranal et la communauté arsenaliste de Horsjeu sur notre magnifique page Facebook

 

8 thoughts on “Dortmund – Arsenal (0-1) La Gunners Académie répare le câble et note

  1. Putain ça sautait aux yeux, mais Le Duc c’était Weidenfeller, il se l’est coulée douce pendant tout le match. À ma décharge, les compos sont faites avant le match, et je les modifie pas une fois converties en jpg.

  2. Belle acad’

    Et belle formation de Dortmund.

    J’aurais mis plus à Arteta, mais je suis complètement d’accord avec toi sur notre charnière centrale, Koscielny fait mentir tous ses détracteurs et ça fait super plaisir; c’est con comme satisfaction, mais satisfaction quand même.

    En revanche Ramsey recommence à me gonfler parce que je le trouve trop suffisant, il fait un match transparent avec des tentatives d’actions à l’esbroufe et super foireuse, ais ce type sort de nul part de la surface adverse et te plante un but. A l’image de ses dernière prestation. Je tenterais bien un petit arteta-flamini pour laisser Ramsey au repos.

  3. Ouais pour Arteta j’ai hésité, parce qu’il se rattrapait à chaque fois, physiquement il a été bon et a tout de suite fait comprendre aux autres qui était le chef. Le problème c’est qu’il donnait l’impression de dormir sur le terrain. Je lui mets quand même en dessous parce qu’il a finalement pas apporté grand chose, les deux équipes se sont étouffées au milieu, comme au match aller, c’est la fin d ematch qui a été chaude avec des longs ballons pour éviter de se coincer dans le tas.

    Pour Ramsey ça fait un moment que je le dis, tout le monde se paluche dessus parce qu’il marque des buts, mais ses matches sont pas forcément si bons, il en a fait 2-3 excellents mais sinon c’est en dessous du niveau moyen, à chaque fois il débarque de nulle part et frappe, c’est une sorte de Podolski avec moins de puissance. Remarque, c’est peut-être sa stratégie personnelle, disparaître du jeu au point que l’équipe adverse oublie qu’il est là :-p

    Pour l’organisation du milieu, avec Flamini pas besoin d’un relayeur qui joue aussi bas, là on peut tenter un Wilshere qui monterait plus souvent (quoique Ramsey tu le mets à côté d’Arteta ça l’empêche pas de déserter tout le match). D’ailleurs même Ramsey est bien meilleur quand Flamini est là.

  4. Mouais, m’enfin Bendtner sur la seule passe qu’il a eu à faire (sur CF de Özil en fin de match pour gagner du temps), il a réussis à le foutre hors-jeu comme un bleu et se taper un contre derrière.

    Non sérieux, tant qu’à mettre quelqu’un, autant mettre Sanogo (Blessé peut-être non ?). Au moins lui à un semblant d’avenir.

  5. C’est pas le role d’Arteta d’apporter quelque chose, il a un métier qui se fait dans l’ombre.

    Tu dis que les matchs de Ramsey sont pas forcément si bons ? Aux dernières nouvelles, niveau stats (but/passes/tacles), c’est un des meilleurs de première league, que demander de plus …

    C’est quand même sévère comme notes au global alors qu’on tape le finaliste de la dernière champion’s league à domicile ..

    Pour revenir à flamini/arteta, si flamini est sur le terrain, je pense qu’arteta joue plus haut (juste un feeling).

  6. Match fermé, notes pas évidentes, je te comprends. mais c’est vrai qu’ils ont quand même tapé Dortmund chez eux donc…
    le tricotage Bendtner/Ozil au poteau de corner à la 90ème avec le contre à la fin, c’était grand.

  7. Bah je les note pas en fonction du score, si on les bat c’est aussi parce qu’ils sont maladroits et que Szczesny sort deux énormes arrêts, et je lui ai mis un 5 mérité. Au niveau du jeu, le match aller était de bien meilleure qualité, et pourtant on a perdu, pas grave, je les ai bien notés quand même.

    « On a battu les finalistes de » pour moi c’est pas un argument qui améliore leur jeu. C’était du vol c’est tout. La nouveauté, c’est qu’en général on les subissait les vols, aujourd’hui on est capables de les commettre.

    Bon au moins personne vient gueuler pour le penalty, je pense qu’on est tous d’accord, Mertesacker sur Lewandoski il y avait aussi matière à siffler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.