Sunderland – Arsenal (0-1) : La Gunners Academy livre ses notes

Le Père n’est pas un Hobbit.

Déjà qu’enchaîner deux fois dans une même saison les matchs de Stoke et de Sunderland, c’est éprouvant pour les nerfs, il a en plus fallu qu’on se cogne un remake du Gouffre de Helm pendant toute la seconde période (avec Sagna dans le rôle d’Aragorn et Szczesny dans celui de Gimli). Bon OK, je concède, Sunderland est un cas un peu moins pathologique que celui des Potters, qui m’ont obligé à m’enfiler du SMECTA par grappe de dix pendant toute une semaine. Mais bordel, qu’est-ce qu’ils sont chiants à voir jouer… Tu me diras, avec Martin O’Neill à la baguette, y’a peu de chances de voir ses joueurs s’envoyer des séquences de football total. Mais là. Quand tu vois à quel point ils ont lutté pour cadrer deux pauvres tirs contre une équipe qui alignait Sagna dans l’axe et Ramsey à droite (suite à l’expulsion de Jenkinson bien entendu, Tonton n’est pas encore totalement con). Hormis Sessegnon, qui est plutôt sympathique quand il s’y met, c’est le vide abyssal.

sunderland

Mais bon, pour être honnête, il faut aussi dire qu’Arsenal commence à se sortir les doigts du cul. Comme prévu, hein, février. Non, pas de problème, six mois d’allumage, une belle machine. Si l’on écarte la non-prestation de Jenkinson, l’équipe a largement dominé son sujet et ce sans Podolski, sans Koscielny, sans Vermaelen. Comme la semaine passée, c’est de très bon augure pour la suite, le turn-over permettat de faire souffler certains cadres sans perdre en qualité de jeu. Si le back-four a rempli sa mission avec plus ou moins de réussite, c’est surtout le milieu de terrain, bien appuyé sur deux relayeurs à vocation défensive que sont Arteta et Ramsey, qui a mis Sunderland sous l’eau, laissant à Wilshere, Cazorla et Walcott le soin de s’occuper de l’animation offensive. Ces derniers ont en effet amorcé des mouvements intéressants (sans que ce soit foncièrement le Brésil hein), bien que souvent mal finis : Giroud et Cazorla auraient notamment pu mettre Arsenal dans un fauteuil avant la mi-temps. Ce souci de finition devra être réglé avant la rencontre face au Bayern sous peine de se faire punir salement.

 

Les notes :

Szczesny : 4/5 : Ouais, OK, le Szcz’ nous sauve le cul à la fin de la rencontre avec trois interventions salutaires : une sortie éclair dans les pieds de Fletcher et deux arrêts sur sa ligne sur des têtes de Bramble. Mais ce serait oublier un peu facilement cette air-sortie sur corner, quelques minutes plus tôt qui aurait pu coûter cheros. Et c’est pas comme si c’était la première fois…

Monreal : 2/5 : Et hop, première alerte pour Ignacio qui a découvert un peu trop rapidement que la PL avait son lot de tricoteurs. Cette fois, ce n’était « que » Sessegnon et l’Espagnol s’est fait prendre à l’intérieur deux fois. Temps d’adaptation ou lacune défensive ? L’avenir nous le dira. Le problème est que son apport offensif ne s’est pas fait sentir plus que ça non plus : il a même renoncé à prendre une frappe intéressante après un bon une-deux avec Diaby.

Jenkinson : 0/5 : S’est fait rouler dessus en oubliant de jouer. Deux tacles en retard plus tard, on pouvait le rencontrer à la buvette. A sa décharge, il a été prévenu qu’il jouerait titulaire au coup d’envoi. Je ne l’excuse pas, j’informe.

Sagna : 5/5 : Eh oui, parce que dans la même situation, Poulpy a su jouer de sa classe. Informé qu’il remplaçait Koscielny dans l’axe après l’échauffement, il a tranquillement géré son match en se mettant en mode pompier à sa toute fin, histoire d’enlever des ballons ultra-dangereux des pieds de Colback et de Fletcher. Comme dirait Tonton, « Oui. ».

Mertesacker : 3/5 : Encore un ascenseur émotionnel. Je me suis dit que ça allait, que la Merte était au niveau pour faire face à des équipes comme Sunderland. Puis comme avec Grosantos, la vérité m’a rattrapé : même là, la lenteur de ses dégagements provoque des occasions. Putain.

Arteta : 5/5 : Le match contre Sunderland a été l’occasion de faire un gros focus (cacedédi à Alex Ruiz) sur le jeu d’Arteta et sur son impact sur le milieu de terrain, puisqu’il a réussi avec Wilshere et Ramsey à noyer celui de Sunderland. L’Espagnol joue quasiment toujours en deux touches de balle max, ce qui fluidifie grandement la circulation et surtout c’est le seul joueur à être disponible pour n’importe lequel de ses partenaires, de Giroud à Szczesny. Ce qui explique son mouvement d’essuie-glace constant. Quant à l’aspect défensif

Ramsey : 3/5 : Si son rôle n’est pas moins important que celui de son collègue, Rambo l’a rempli avec un peu moins d’efficacité, malgré un volume et une qualité de jeu retrouvées. On pense notamment à cette perte de balle de gros con en fin de match, qui offre un 3 contre 2 aux Black Cats ou encore à ce face-à-face manqué avec Mignolet, juste avant la mi-temps.

Wilshere : 5/5 : Imposer Wilshere à un Cattermole tout juste revenu de blessure, c’était trop demander au capitaine de Sunderland qui a dû la jouer pute pour faire face à Jackyboy. Sa percussion bale au pied, son sens du jeu dans les intervalles font qu’il était à l’origine de quasiment tous les mouvements offensifs des Gunners et notamment de celui qui amène le but de Cazorla. Le meneur de jeu, c’est lui.

Cazorla : 5/5 : On prend les mêmes et on recommence. Ratatouille a délaissé son côté gauche pour mieux profiter d’une diagonale désertée par ses adversaires et venir combiner avec Giroud et Wilshere dans l’axe. Buteur, il aurait pu l’être plusieurs fois s’il cadrait un peu plus. Reste alors son sens de la passe laser qui aurait encore dû être décisif si les gens ne plantaient pas de pauvres poteaux de métal blanc dans n’importe quelle pelouse.

Walcott : 4/5 : Pourrait passer la vitesse au-dessus s’il s’appliquait vraiment dans son dernier geste, que ce soit une passe ou un tir. Après deux bonnes frappes en début de match, il a continué de se montrer dangereux mais a toujours fait à peu n’importe quoi à la fin de ses runs. Et puis, il a pas été spécialement verni en touchant le poteau. Mais au niveau de l’activité, c’est ça.

Giroud : 4/5 : Comme Walcott, il aurait pu toucher le 5 avec un but et même s’il a frôlé les cages de Mignolet deux ou trois fois, il a peut-être trop cherché à marquer en fin de match. Toutefois, il a encore tout donné sur le terrain, en défendant sur corner, et si le milieu a dominé la partie, c’est aussi car il a pris la majorité des ballons aériens qui venaient de Szczesny. A noter aussi ses bonnes passes en profondeur dans la surface qui tendent à revenir assez souvent dans son jeu.

 

Les substitutes for Helm’s Deep :

Diaby (pour Wilshere à la 50e) : Un remplacement poste pour poste qui a permis à Diabou de retrouver un rôle de percuteur plus adéquat avec ses qualités. Sans briller, il a trouvé de bonnes combinaisons avec Cazorla et Monreal notamment, ouvrant sur une frappe un peu trop molle.

Miquel (pour Walcott à la 90e) : Le facteur béton.

 

Et sinon…

–          C’est pas mal de savoir que Poulpy peut jouer central. Per, gare à toi !

–          Une demi-heure de catch des Black Cats et Carlito prend un jaune pour sa première intervention. Dur.

–          Saura-t-on un jour s’il y avait moyen de faire quelque chose de Sessegnon ? J’en doute.

–          Je vais pouvoir ranger les paquets de SMECTA                . Comment ça Blackburn ?!

–          Coucou Tottenham, coucou Chelsea ! Vous nous voyez, on est dans le rétro !

 

Le Père Fidalbion

Tu aimes la Gunners Academy au moins autant que tu détestes Morlino? Alors fais savoir à tout le monde que tu es un lecteur éclairé en partageant cet article sur Facebook et Twitter. Tu peux même suivre les tweets du Père Fidalbion si tu veux un peu rigoler, ça change de ceux de Vincent Duluc.
Et si tu n’as plus envie de voir des mioches avec le maillot d’Arsenal quand tu cherches « Gunners Academy » sur Google, aide au référencement en faisant remonter la page grâce au bouton +1.

Et sinon, comme d’hab’, quand on n’est pas là, allez lire et discuter avec les Gunners de Groover, c’est bieng.

17 thoughts on “Sunderland – Arsenal (0-1) : La Gunners Academy livre ses notes

  1. Bonne acad’

    Mais bon je rouve que le père a été tendre et gentil avec certain, notamment walcott et giroud.

    Quelqu’un a des nouvelles de Rosicky ?

  2. C’est vrai, tu me trouves trop tendre mon bon Guy?

    Walcott touche le poteau et a quand même beaucoup tenté. Giroud aussi a beaucoup participé et de la bonne manière (cf sa passe pour Ramsey).

    Sinon Tomas était sur le banc. Ca m’inquiète beaucoup de ne pas le voir jouer…

  3. Pareil que GGB, c’est quoi ces notes abusives pour la bande de pieds cassés qui arrive à peine à planter un but contre cette équipe? Déjà Stoke c’était catastrophique, Chelsea leur en avait planté quatre les doigts dans le nez. Sunderland en a pris trois contre chaque prétendant à la CL (sauf les spukes), et en a même encaissé quatre en recevant WBA.

    Pas de pitié pour l’inefficacité, le match contre le Bayern est d’ores et déjà perdu. J’aurai des espoirs quand Giroud se sera réellement adapté à la PL, et qu’on aura une équipe plus fluide même avec des joueurs au repos ou des blessés.

    Wilshere, je le préfère nettement un cran derrière, il est bon certes, mais à ce poste là Cazorla est loin au-dessus. Jacky c’est un guerrier, pas un artiste, parfois un peu des deux, mais ça suffit pas. Autant le mettre au repos et faire jouer le Rosicky (il se passe quoi réellement? Europol a sorti les fichiers de Newcastle-Arsenal?)

    Bref, tant que la finition sera médiocre, je refuserai de dire que cette équipe est bonne. Je leur ai déjà trop donné de mon indulgence.

    Reste le point positif, on arrive à gérer ce genre de match pourri qu’en général on perdait dans les dix dernières minutes. C’est la seule petite évolution depuis cinq ans et les difficultés à garder les joueurs d’une saison à l’autre. Ceci dit, la meilleur défense, c’est l’attaque. Se mettre à l’abri c’est mieux que de défendre en catastrophe, même un Evra comprendrait ça.

  4. ahhhh l’acad des gunners…je me marrais bien avant, mais du coup depuis qu Arsenal gagne, c est moins comiques… Mais heureusement pour moi,ta notation garde ce cote nostalgique.

  5. @PES : Il y a une marge dans l’intransigeance. A un moment, ça fait des années qu’on dit qu’il faut savoir gagner moche et quand finalement ils y arrivent, ça râle encore. Désolé mais gagner 1-0 à Sunderland me convient largement, surtout que j’ai vu une bonne prestation
    collective, que le score ne reflète pas forcément.
    Et ça sert à rien de jouer au concours de qui a la plus grande avec les clubs qui sont devant nous. D’abord parce les six-sept saisons qui viennent de s’écouler ont montré que ça ne servait à rien de mettre des branlées trois fois sur cinq pour se manger les deux autres fois (MU a joué le titre à coups de 1-0 pendant qu’on jouait aux billes). Et puis aussi parce qu’on est dans une phase de reconstruction que les autres équipes que tu cites ne connaissent pas forcément en ce moment.
    Donc balancer des 2/5 parce que les mecs ne mettent pas plus d’un but à Sunderland, non c’est pas mon délire, je préfère le dire une bonne fois pour ne pas avoir me répéter. Je maintiens mes notes qui sont argumentées (et je peux encore étayer si nécessaire).

    A un moment, faut se rappeler d’où on vient. Je suis à 100% derrière le beau foot que proposent Wenger et Arsenal depuis une grosse quinzaine d’années. Mais ça n’a pas toujours été le cas et il faut pouvoir accepter qu’on ne mette pas des 6-0 à tous les « petits » durant certains phases de la vie du club.

    La bise quand même Moustachu, et ce long message n’était pas que pour toi ;)

    @Lavezizi : Tiens tu portes bien ton nom toi.

  6. Tout bien réfléchi le père, un vrai tendre aurait dit que Mertesacker a super bien défendu (je trouve d’ailleurs qu’il a fait le boulot) et que Jenkinson est victime d’un complot sino-judéo-maçonique.

    Mais c’est vrai que devant, il faut du tranchant. Walcott s’enflamme et manque d’être décisif devant le but. Et Giroud commence à avoir le melon, il est bon, il commence à s’adapter, mais j’attends de lui un vrai joueur décisif… et qui marque.

    Wilshere est pas sorti sur blessure ? Avec un peu de chance, Rosicky va retourner sur les prés (à moins que tonton trouve judicieux de remettre Gervais en selle); j’espère qu’il va pas nous faire une Malouda le petit Tomas.

  7. Je râle pas contre la moche victoire, je dis d’ailleurs que c’est le point positif, on arrive à repartir avec ces points-là, chose assez récente, la saison passée déjà ça allait mieux, là on en fait deux d’affilée, oui c’est bien. Mais il faut pas se reposer sur ça non plus.

    Après, tu dis toi-même que c’est une victoire « moche », pourtant tes notes en attaque semblent indiquer que c’était un super match. Alors que j’y ai vu une fois de plus des mecs qui savent pas comment s’approcher du but. Tout simplement mauvais.

  8. Giroud a quand même fait beaucoup de mauvais choix, plus que d’habitude, un 3 aurait été suffisant à mon humble avis.
    Et Cazorla, rien que pour la dernière frappe, un 5 c’est pas possible, à la fin du match on avait des occasions à chaque montée de balle, et pas une dedans, c’est quand même con…

  9. ultra d’accord avec le père sur l’importance des victoires moches. je rajouterai même qu’une victoire 1-0 à l’arrachée et à l’extérieur forge plus un groupe qu’une valise. surtout un groupe qui manque cruellement de régularité dans ses performances. avec ce genre de résultat, ils peuvent commencer à vraiment croire en eux et à comprendre comment on se bat pour un titre.

    bon rosicky, je n’en rajouterai pas, ça fait 1 mois que je me demande où il est passé.

  10. Putain mais c’est la conjuration des imbéciles…qui a dit que réussir à gagner dans la difficulté était une mauvaise chose? J’ai jamais remis en cause ou même parlé de la performance défensive, ils ont même été héroïques.

    Dire que l’attaque pue le sphincter gazeux c’est pas dire qu’on n’est pas contents de la victoire, c’est dire que l’attaque a été nulle à chier.

    Et que donc vous direz ce que vous voudrez sur Giroud & ses potes, c’était de la pure daube, peu importe la sur-évaluation de certains qui vivent dans le paradis des bisounours.

  11. Tiens, Sagna c’était Aragorn, Szczesny c’était Gimli…et à voir le comportement des groupies en chaleur, Giroud c’était sûrement Legolas, et plus d’un ici aimerait tâter sa flèche.

  12. @PES : Donc on est juste fondamentalement pas d’accord sur « Qu’est-ce qu’une bonne performance offensive? ». Est-ce toujours synonyme de buts? Pour moi, la finition ne fait pas tout. Certes elle n’est peut-être pas au top en ce moment, mais ça n’empêche pas de faire une bonne partie (arguments à l’appui encore une fois).

    A la limite, je veux bien qu’on me dise ça pour Giroud, car il se doit de mieux finir en tant que pointe. Mais Cazorla et Walcott ont fait plus que remplir simplement leur rôle.

    Signé l’Imbécile.

  13. Ceci dit PES est un peu agressif, et il est vrai qu’une bonne performance offensive ne se juge pas qu’au réalisme, avoir réussi a se créer autant d’occasions est déjà une bonne chose.
    Même si le pressing de Sunderland laissait un peu à désirer.

  14. @Le Per: non, on est surtout pas d’accord sur le fait que j’ai jamais dit que le match était « moche ». J’ai parlé de « ces fins de match pourries » desquelles on ne s’en sortait habituellement pas aussi bien, où on arrivait jamais à arracher les trois points. J’ai pas parlé de victoire ou de match « moche ».

    D’ailleurs, puisque je n’ai pas dit une chose, je peux donc dire son contraire. Tiens.

    J’ai trouvé que les gunners ont fait un EXCELLENT match, qu’ils ont dominé de bout en bout, mis à part cinq dernières minutes de pression adverses plutôt tendues. Ils ont surdominé les débats, se sont créés trois à quatre fois plus d’occasions que Sunderland, et je parle même pas de la possession. Malheureusement, parmi les quinze occasions qu’ils se sont procurées, la totale incompétence de leurs attaquants (tous notés 4 ou 5 sur 5) ne leur a permis que d’en concrétiser une seule.

    La comparaison avec ManU, ok, pourquoi pas, il faut savoir gagner maigrement, mais la comparaison ne vas pas au-delà du score, car le ManU duquel on parle est une équipe qui gère tranquillou sans même jouer, là ou Arsenal va tout faire pour aller de l’avant. J’espère que jamais je ne souhaiterai voir Arsenal pratiquer un tel football. Tant qu’à faire, autant leur souhaiter de gagner la ligue des champions en refusant de jouer au foot, tel un vulgaire Chelsea.

    Faire un match solide défensivement et réussir à arracher un bon résultat uniquement par la force de la sueur, je veux bien, contre Barcelone, le Bayern, le Milan voir même un ManCity. Mais contre Sunderland non. Et heureusement ce n’était pas le cas, 85 minutes du match, ce sont eux qui ont subi notre loi. Et j’espère bien que ça sera toujours comme ça.

  15. Donc quand je dis « la conjuration des imbéciles », c’est surtout parce qu’on m’attribue des propos que je n’ai pas eus, et qu’un ou plusieurs individus débarquent en appuyant ces propos. Ça a légèrement tendance à me faire penser que ce monde est rempli d’abrutis.

  16. @Hugog: oui, certes il faut pas réduire l’ensemble du travail des attaquants au résultat final, mais pour moi ça a une importance capitale, et il faut arrêter de laisser passer ce genre de situations où une extrême domination ne donne rien.

    Pourquoi? Parce que si on encaisse ce fameux but pourri sur une boulette de la défense, c’est la défense qui va se bouffer les critiques et les mauvaises notes, alors que si on se met à l’abri, l’équipe d’en face va pas forcément se donner à 200% dans les dernières minutes pour arracher un point, puisqu’il suffira pas que d’un ou deux buts, mais que ça sera un peu plus insurmontable.

    Je trouve donc inacceptable que toute l’équipe accomplisse un excellent travail et que tout soit gâché par quelques boulets, Giroud en tête.

    On a pas été bons, c’est tout. Ils ne méritent pas ces notes. Je veux bien leur rendre justice en tenant compte du fait qu’ils se soient au moins créé ces occasions. Quand on n’aura pas à se chier dans les frocs parce qu’on risque de perdre trois points qui sont méga importants pour sauver la saison. Tous les matches de championnats de février et mars doivent être gagnés, et pas en se chiant dessus. Sans efficacité, on n’y arrivera pas. Parce que Sunderland c’est des tantouses devant, il y aura des matches bien plus difficiles à gérer que ça.

  17. Ça s’excite chez les bourges londoniens à ce que je vois.
    Sachez que nous sommes ravis d’être votre source de motivation. C’est trop d’honneur.
    En revanche … de notre côté, on ne vous remarque même pas depuis votre misérable 5ème place.

    (C’est pas moi qu’ai commencé à être méchant par académies interposées, c’est Gustave ! :'( )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.