Porto – Feirense (1-1) Porto se Feirense à la fin

Bom Dia,
Entre la dinde, les marrons et le bon vin, Porto finit l’année en recevant Feirense en Taça (Coupe) de la ligue.

Feirense est dernier du championnat et vient de changer de coach, et veut donc faire un exploit après en avoir pris 4 chez lui il y a quelques semaines.
Du côté de Porto les Brésiliens comme de coutume sont au pays et il faut gagner pour avoir son destin entre les pieds car dans l’autre match de la poule Moreirense et Belenenses ont fait match nul 3-3.
Le Dragão est plein, le match est diffusé en direct, tout est réuni pour prolonger les fêtes.


O Equipe :


Nuno décide de faire un peu tourner. Layun et Otavio sont blessés. Silva, jota, Danilo, Felipe et Casillas sont laissés au repos.
On revient à un 433 avec Boly, Neves, Teixeira, Herrera et Depoître titulaire.
porto


O Jogo :


On commence le match en faisant tourner la balle pour se rassurer et surtout jauger le bloc de 2 lignes de 4 qui nous attend en face.
Sauf que d’un coup, Yacine se dit qu’on va pas se faire chier alors il prend les choses en main.
Dès la 5’ il balade la défense joue un une deux avec Depoitre et enroule sa frappe qui heurte la barre.

On reste haut pour presser Feirense et les obliger à nous rendre la balle.
Cependant leur bloc bas nous emmerde et nous oblige à les contourner et être patient.
Bien que Maxí joue tous les coups en se dédoublant, notre attaque penche à gauche façon Mélenchon avec Brahimi et Telles qui décident d’amener de l’amour sur leur côté. De l’amour anal certes, mais de l’amour tendre vu que les défenseurs apprécient et en reprennent.
Telles se met à centrer comme une machine, Herrera joue plus haut et tente sa chance d’une trivela (NDT : La trivela c’est une frappe de l’extérieur du pied comme sur les vidéos de Quresma-Le-Ballon-D’Or) 21’ et  29’ puis Teixeira qui prend sa chance aux 26’ et 28’.
En 10 minutes la cage de Vana est devenu Alep mais le gardien Brésilien nous la joue match de sa vie ou plutôt DCA.

On continue d’arroser de frappes à 20 mètres car la défense ne sort pas et repousse nos centres. Herrera, Neves et Teixeira tentent mais Vana est extra et ne laisse rien couler comme dans les pubs ! (c’est sponsorisé)
45’+2 Neves puis Marcano frappe mais Vana repousse.
Neves prend un jaune à force de râler sur l’arbitre alors que la mi-temps est sifflée.

Mi-temps :
Brahimi domine tout le monde mais on ne plante pas un but
Mais j’en ai rien à foot
Teixeira et Herrera Arrosent tout ce qui bouge
Mais j’en ai rien à foot
Par contre Vana qui sort un match à la Neuer
Ça ça fait chier!
Et le bloc bas qui attend sans jamais tenter des passes
ça aussi ça fait chier.

On attaque la seconde période pied au planché comme Ayrton Senna ou avec la même super pêche qu’Alain Jupé.
Bref d’entrée Neves joue plus haut et prend sa chance à 20 mètres mais tue une spectatrice non attentive

Corona se déchaîner sur son côté, Herrera joue quasiment en 9 et demi (de Super bock).
Bref on a décidé d’attaquer cette seconde période comme un match de Tyson en mettant dans les cordes des joueurs de Feirense complètement acculés.
50’ suite à un corner Herrera dépose le ballon sur Marcano qui conclut comme un renard des surfaces.

Et là on se fait la bise, on a trouvé la clé de la ceinture de chasteté, on va se rendre le match facile, youhouuuuu !
Et ben non. On recule, on attend, on salope nos contres par de la suffisance alors qu’il n’y a que 1 à 0.
Brahimi tente de relancer la machine mais seuls Depoitre et Corona sont devant et accompagnent les contres.
Cela donne un centre pour Depoitre qui coupe de la tête mais ce n’est pas cadré. 59’
Arrive l’offrande de Noël, oui je sais c’est de saison mais c’est une boulette genre doubitchou pour nous.
En attendant une équipe, même si elle n‘enchaîne pas 3 passes, peut arriver dans ta surface. Sur une faute anodine de Maxí à 40 mètres, le ballon est envoyé parfaitement entre les 6 mètres et le point de pénalty sur la tête de Ramos (une salope) qui trompe Sá (plane pas pour moi).

Voilà comme des gros cons on n’avait pas pensé qu’en enlevant la ceinture de chasteté et en allant se coucher tranquille, on prendrait le gode ceinture vengeur pour ne pas avoir fini le travail.

On pousse mais de façon désordonnée, genre comme quand tu fais pipi après avoir couché, t’es volontaire, tu te soulages mais tu vises partout sauf le trou des chiottes.
79’ Herrera est remplacé par Oliver et Teixeira pour Rui Pedro.
Mais au final c’est Tebo qui a failli battre Sá sur un coup franc à 20 mètres. Là Sá plane pour nous.
Donc au final tout se jouera sur le dernier match car les 4 équipes peuvent se qualifier ou être éliminées si pas de victoire, c’est pas du suspense hitchcockien ça?

O Resumo :


O Dragoes :



Sá (3/5)
Battu sur une tête imparable, il sort 2 superbes parades alors qu’un poireau aurait pu jouer à sa place en première mi-temps.
Maxí (3/5) Une activité incessante, il a poussé l’équipe vers l’avant mais c’est lui qui provoque cette faute de merde.
Boly (3-/5) Des interventions hautes qui ont soulagé mais pas de relance tranchante derrière dommage.
Marcano (3/5) +1 pour le but, – 1 pour le but. Un match équilibré donc.

Porto

Telles (4/5) magnifique offensivement en première période, très sûr pour défendre en seconde. Alex tell us how you are high
Neves (3/5) Timide dans le jeu en première Ruben a mené la charge en seconde comme Gustave II Adolf de Suède éclatant les armées catholiques. Enfin jusqu’à ce qu’il se fasse dégommer en menant la charge.
Teixeira (3+/5) Il a rayonné en tentant pendant une heure avant de commencer à s’éteindre. Une prestation qui  en appelle d’autres.
Herrera (3+/5) Une passe dé, beaucoup de tentatives mais pas de réussite. Vas y Jean-Claude sur un malentendu ça va passer.
Corona (2/5) Régulier comme tes notes au lycée entre le premier et le 3e trimestre quand tu te mets à bosser, un jour il va falloir faire 3 bons matchs de suite mon gars.
Brahimi (4/5) Yacine on fire your défense is terrified sera le nouveau One two three viva l’Algérie à la CAN.

View post on imgur.com

Depoître (3/5) Un match plein de promesses mais il faut marquer putain, tu paies le resto, les fleurs mais au moment de monter prendre le dernier verre tu gerbes de partout putain!


O Banco :


Oliver (Não Bigode) N’a pas réussi a mettre du danger.
Rui Pedro (Não Bigode) Syndrome du sauveur. Tu dois jouer simple petit et frapper ce sera déjà pas mal.

 


Remarque à la con :


On a fait deux fois 0-0 mais on peut encore se qualifier si on met plus de buts à Moreirense que Belenenses à Feirense. La cote de cette probabilité devait être à 99 sur vos sites de paris préférés.
Le coach de Feirense était l’ancien adjoint, comme il a fait nul chez nous il est confirmé jusqu’à la fin de saison, Feirense en Liga 2.

Un grand Merci @catfilipa9 pour la vidéo de Neves

Je vous souhaite un très bon réveillon [une très bonne galette des rois, ndsr] et à l’année prochaine
porto
Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici
Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 commentaires

  1. Un peu paradoxale ce (très beau) cul pour Brahimi, lui qui n’en a pas eu sur sa frappe sur la barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.