Liverpool – West Ham (4-0) : la Reds académie livre ses notes

Salut les moches ! Prêts à voir Liverpool rouler sur la PL cette saison ? Nous oui, et les Reds sont aussi prêts à passer à l’action. West Ham en a fait les frais.

 

 

Inutile de consacrer tout un paragraphe sur le mercato estival des Reds pour vous mettre en avant l’évidence : Liverpool n’est plus ce mec complètement torché en fin de soirée qui dépense tout son argent de façon irraisonnable. Fabinho pour blinder le contingent brésilien, Alisson pour (enfin) blinder nos cages et même un préparateur physique de qualitey en la personne de Shaqiri.

 

Pour cette première journée de championnat, les hommes de Klopp affrontent un autre acteur du mercato : West Ham. Après une période de transfert plutôt aboutie et intelligente, les Hammers arrivent à Anfield avec l’idée d’éviter d’en prendre 4 comme leur dernière venue chez les Reds. Mission loin d’être simple puisque le coach allemand a décidé d’envoyer du lourd d’entrée de jeu et de montrer aux autres équipes que, cette année, les Reds ont des objectifs qui dépassent l’envie de simplement terminer dans les quatre premiers. Notons tout de même qu’il y a deux ans de cela, c’était un objectif loin d’être évident pour nous #Onprogressegros.

 

 

 

 

En ce dimanche où le soleil peine à percer les nuages, les Reds ne perdent pas une seconde à reprendre leurs bonnes habitudes. Exerçant un pressing haut d’une intensité incroyable, les 11 locaux étouffent les 11 visiteurs. Une domination qui prend rapidement forme par le premier but de la saison par Salah (18e). Suite à une superbe passe en profondeur de Keita, Robertson centre directement pour l’Egyptien qui n’a plus qu’à pousser le cuir dans les filets. Les Reds se montrent moins dangereux par la suite, mais cela n’empêche pas notre autre nouvelle recrue, Naby Keita, de s’illustrer. J’y reviendrai plus tard, mais quel talent et quelle capacité à trouver des espaces… À l’instar du Guinéen, Mané aussi se fait remarquer par son premier but de la saison (46e). Sur un centre de Robertson, Milner dévie directement sur le Sénégalais qui, là aussi, marque dans le but vide. C’est l’heure de rentrer aux vestiaires et de mettre la bière au frais pour en profiter à la fin du match.

 

Rapidement au retour des vestiaires, Mané double la mise malgré un hors-jeu flagrant. Mine de rien, cela fait 13 buts sur ses 18 dernières apparitions pour le petit sénégalais… Costaud le petit. Je ne m’épancherai pas davantage sur le reste du match pendant lequel les Reds ont tranquillement contrôlé leur avance. Une avance agrandie par l’intermédiaire de Sturridge, qui n’avait plus marqué sous ces couleurs depuis novembre 2017. Sa petite célébration nous avait manquée. Bref, c’est – presque – nouveau, c’est beau, mais Liverpool sait enfin se rendre la vie facile contre les petits calibres, non sans vouloir faire offense aux fans des Hammers.

 

 

LES NOTES

 

Alisson (4/5) : difficile de mettre la note maximale à un gars qui a passé les 90 minutes assis contre son poteau et à bouger ses fesses que de temps en temps.

 

Alexander-Arnold (3/5) : préféré à Clyne alors qu’il est rentré tard de vacances, ce retour anticipé s’est montré sur le terrain, TAA ratant de nombreux centres. Cela dit, rien à dire sur son travail défensif. La machine doit se roder.

 

Gomez (3/5) : un petit match tranquille pour le jeune Gomez, qui a parfois manqué de concentration. Rien de bien alarmant cependant.

 

Van Dijk (4/5) : quel homme. Quelle classe. Quelle assurance. Quel bel investissement.

 

Robertson (4/5) : à l’instar d’Alexander-Arnold, Robertson a été omniprésent dans son couloir, permettant à Mané de se déplacer librement. Une passe dé plus tard, on ne peut que remercier le ciel d’avoir ce garçon avec nous.

 

Milner (5/5) : pour moi, c’est l’homme du match. Que de bonnes décisions, d’apports offensifs et défensifs décisifs. Clairement un titulaire indiscutable pour cette saison à venir.

 

Wijnaldum (4/5) : Wijni a régalé ; énergique, vif et d’une sobriété qui fera pâlir Pogba, il a montré qu’il pouvait plus que prétendre à un simple rôle de doublure d’Hendo ou Fabinho.

 

Keita (5/5) : wouaw. L’attente valait le coup. Quel joueur ! Incroyable dans sa capacité à garder le ballon malgré le pressing adverse, Naby s’est aussi illustré dans sa qualité de passe. Quel talent.

 

Mané (5/5) : deux buts, et une défense adverse torturée. Bonne journée au boulot pour Sadio. Remplacé par notre nouveau préparateur physique.

 

Salah (4/5) : ce n’était sûrement pas son meilleur match sous notre maillot, mais l’Egyptien reste un danger constant, la preuve avec son but qui a libéré l’équipe.

 

Firmino (4/5) : mon Bobby sûr, travailleur de l’ombre qui méritait bien son but. Remplacé par un gars qui va être mis au placard par un ancien nommé Milner.

Steve Macadam

Cousin sans classe de l'élégant Steve McManaman, je cherche le glorieux passé de Liverpool au fond des pintes vides qui s'accumulent au fur et à mesure des matchs. Apprends actuellement l'Allemand grâce à GoogleTrad' pour les beaux yeux de Klopp (mais si, derrière ses lunettes. Regarde bien.).

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.