Tchéquie-Angleterre (0-1) : la Poupée Tchéquie Academy avance et recule.

Même une troisième place nous qualifie au second tour. Les Régionales en Tchéquie cela devient n’importe quoi.

En tête après deux matches, nous voilà prêts à affronter l’Angleterre dans cette troisième rencontre de poule. Même si cela n’a pas été simple de se concentrer sur l’objectif. En imaginant le rapport de force entre les lourds défenseurs Tchèques et les véloces Anglais, en pensant à quel point les premiers risquaient de souffrir dans leur dos à cause des assauts répétés des seconds, je m’étais pris d’envie de passer une belle soirée avec Poupée. Le film Brno que m’a prêté mon ami Jaroslav Palkiky attendra. Je vais d’abord devoir me taper le match et remplir mon devoir conjuganal avant l’autre (celui sans « conjug »). Après tout, ce n’est pas tous les jours que j’aie la chance d’avoir un petit boulot qui paie convenablement. Merci Horsjeu.

La composition :

Vaclik

Coufal Celustka Kalas Boril

Holes Soucek

Masopust Darida (c) Jantko

Schick

Le match nul contre les poupées de cire croates a du satisfaire le sélectionneur puisqu’il reconduit le même onze de départ. Le banc n’est pas très fourni mais attention à la surchauffe.

Le match :

2e : Dès l’entame, Sterling trouve le poteau sur une longue ouverture. On a eu Shaw.

11e : Drop de Kane. Après avoir affronté l’Écosse, je me demande si on ne s’est pas foutu de notre gueule quant à l’intitulé de la compétition.

12e : Saka dribble Soucek et centre après un relais avec Phillips. Le ballon traine et les Anglais récupèrent. Grealish met les défenseurs dans la sauce et centre lui aussi. Vaclik ne bouge pas et Sterling surgit au deuxième poteau. Il marque de la tête, de près (0-1) !

24e : Saka pilonne la défense et malgré les supplications, Poupée refuse d’en faire de même avec moi pour l’instant.

« Gagne déjà ta croûte, ça te changera de celles que tu me dois ».

26e : Quelle parade de Vaclik! Kane, après avoir crocheté Kalas, a allumé un pétard mais la main ferme du gardien nous a sauvé.

28e : Pickford veut nous faire croire qu’il est aussi gardien et se détend sur un tir lointain. J’y ai cru. Je me détend également.

35e : Un tir puissant de Soucek frôle le poteau. On était proche de l’égalisation ! Je vous ferai grâce de la remarque de Poupée sur l’impuissance des Tchèques.

Mi-temps. Patrick n’a pas touché une chique.

« Normal, l’autre Croato-Décinien les a toutes fait sauter la dernière fois ! »

Changement pour l’Angleterre : Henderson remplace un Rice crispé.

58e : Conduite de balle du genou par Boril. Étonnamment, cela finit en touche. C’est interdit de savoir jouer au foot quand tu es arrière gauche ou comment ça se passe ?

62e : Apparemment, Boril a pris des cours pendant ces quatre minutes. Il arrive à stopper Saka. D’un croche-pied qui lui vaut un carton jaune, certes…

68e : Maguire s’écroule dans la surface et réclame un penalty en criant « fuck! ». En gros plan, sa tronche, c’est quelque-chose !

« Je n’y suis pour rien, je te le jure ! Même si j’avais voulu, jamais je ne serais arrivée à un résultat pareil. Ses parents ont ma reconnaissance éternelle ».

83e : Pour ceux qui en doutaient, Pickford est un gardien anglais. Il effectue une mauvaise relance mais Pekhart, d’un tir en pivot (pivo, quel doux mot) ne parvient pas à cadrer.

On s’ennuie pendant la fin du match durant laquelle plus rien ne sera marqué. La Tchéquie s’incline, passe de la première à la troisième place mais est qualifiée pour les Huitièmes. Ce sera contre les Pays-Bas ou la Hollande. Ou les deux. Contre des attaquants rapides, encore une fois. Mon cul risque d’être plus rayé que le DVD qu’on m’a prêté.

Les notes des marionnettes :

Vaclik (3/5) :

Encore décisif sur sa ligne mais complètement dépassé sur le centre qui amène le but. Il avait le choix entre foot et hockey. Il a choisi le hockey.

Coufal (2/5) :

Offensivement intéressant mais pour défendre face à des attaquants rapides, c’est beaucoup plus difficile. J’ai regardé de plus près, il n’a pas vraiment la gueule de Chiellini. Mais par contre son âge, si.

Celustka (2/5) :

Le seul Tchèque qui n’a pas un bide à bière. Forcément, cela fait tache.

Kalas (2/5) :

S’il sauve quelques situations par sa hargne, il n’a pas vu arriver Sterling dans son dos sur le but ce qui entaché sa prestation.

« Je peux te dire que s’il ne m’entend pas arriver dans son dos, il va en encaisser d’autres, des pions ».

Boril (2/Pétrole) :

Énergie fossilisée.

Holes (2/5) :

Il porte le 9 mais joue en 6. De quoi avoir la tête à l’envers.

A laissé sa place à Vydra. No Sonora.

Soucek (4/5) :

Saoul et Tchèque dans le nom, il était prédestiné à avoir un rôle important à jouer. Intéressant dans le jeu et n’hésitant pas à prendre sa chance, il aurait tout de même intérêt à marquer sous peine de voir le journal « L’Ekipky » le titiller sur ses trente derniers tirs sans planter.

« Planter, ce n’est quand-même pas compliqué, bordelacuk ! »

Masopust (3/5) :

« Rarement vu quelqu’un courir aussi vite et aussi longtemps sans avoir pour but de m’échapper ».

Cramé (mais Poupée n’y est pour rien), il est sorti pour Hlozek Hlozek Joséphine.

Darida (1/5) :

Cette fois, on peut le dire : Deruda.

Remplacé par un Kral, des coraux. On a beau chercher, on arrive pas à en trouver.

Jantko (3/5) :

L’animateur numéro un de la colonie de vacances. Planquez vos gamines.

Schick (1/5) :

Esseulé, il n’a pas non plus essayer de décrocher pour donner des solutions. Un match raté.

Remplacé par le grand Pekhart, qui est vraiment souple, donc.

« Mais…? Qu’est-ce qui nous arrive ? Tu n’as plus envie de me donner du plaisir, je le vois bien. Je t’ai déçu ? Méfie-toi Patrick, je suis gentille mais si tu ne te bouges pas, la prochaine fois, tu pourras prier pour que ton rectum redevienne l’égal de ta cloison nasale déviée plutôt que ce qu’il sera devenu ».

Enfin, Poupée ! Tu ne peux pas tout remettre en cause à la moindre défaillance !

« Ça t’arrangerait bien , mon saloda ».

En parlant de défaillance, c’est quoi ce fil dénudé qui traîne par terre ? Et c’est quoi cette eau parTTTTOUTTOUTTTOOUT…

Vladimir Smicar

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.