Porto – Tondela (1-0) : La Dragão Académie livre ses notes

Parabens PORTO ! C’est donc le jour des 125 ans du club que se passe ce match.

Le 28 septembre 1893 était donc fondé le plus grand club de l’univers connu et inconnu de la galaxy express 999.

Pourquoi le 28 septembre ? Pour rappeler la naissance de Confucius ? La Première Internationale ? Un mariage royal ? Ou pour son dicton « À la Saint-Francis, tout fruit est exquis » ? Nous n’en savons rien, mais c’est une belle introduction dans le fruit exquis qui sera une pêche évidemment.

 

Bom Dia,

Pour fêter les 125 ans du club quoi de mieux pour notre Porto que de recevoir Tondela et sa tradition fait d’anti-jeu que ce soit dans les fautes ou les simulations.

Les salopes en rouge ayant partagé les points à la surprise géranal contre Chaves, nous avons une occasion en or de passer devant avant de nous rendre à la Luz.

 

O Equipe :

Surprise du chef ! Sergio laisse en tribune Danilo et Leite.

C’est donc Oliveira qui prend la place de Danilo alors que le reste ne bouge pas malgré la prestation plus que moyenne de la semaine dernière.

 

O Jogo :

Pas le temps de niaiser, on attaque le match par un pressing très haut comme l’an dernier.

On chauffe les gants adverses avec Brahimi mais Ramos (salope) sort la parade.

On pousse, pour une fois Marega réussit son contrôle orienté et frappe mais Ramos est encore à la parade.

Cependant Tondela ne ferme pas le jeu et c’est un match débridé qui s’ouvre avec deux équipes qui se rendent coup pour coup mais n’arrivent pas à conclure.

On pousse mais on ne cadre plus. Tondela est recroquevillé à six derrière comme des enfants face à un curé pour faire front, et malgré du mouvement, on ne trouve pas vraiment de faille, voire on a une période creuse entre la vingtième et la trentième minute.

Sur une nouvelle contre attaque menée parfaitement par Otavio, Marega centre pour Aboubakar qui ne peut pas couper la balle.

Sur coup-franc non plus ça ne passe pas, Telles frôlant le poteau. Alors, on s’essaie sur corner mais là Oliveira trouve le poteau.

 

Mi-Temps :

Une première période à Sens Unique mais même si Tondela a senti le vent, ils attendent qu’on se laisse aller pour nous tondre là comme leur nom le laisse deviner.

 

On revient pour une attaque défense face à une équipe qui nous endort.

Sergio décide de changer tactiquement en faisant entrer Corona pour Oliveira.

C’est donc un 4132 avec Otavio en dix.

On enchaîne les corners mais sans se montrer dangereux et heureusement Tondela se fout hors-jeu quand ils ont une contre-attaque, se plaçant très bien au challenge Bafé Gomis.

Alors qu’on pousse de façon aussi ordonnée qu’un parking de plage au mois d’août, Brahimi déclenche à vingt mètres, Ramos relâche dans les pieds de Soares qui marque 1-0 (85e).

La fin de match est plus tendu qu’un string en 38 sur une cagole qui dénie son 44, chaque contact voit le banc de Tondela se lever pour réclamer la peine de mort.

 

O Resumo :

O Dragoes :

Casillas (2+/5) :

Pas facile de noter un gars qui n’a pas eu à faire d’arrêt mais qui est resté concentré jusqu’à la fin

 

Maxi (2+/5) :

Correct défensivement et offensivement, il n’a pas apporté ce supplément de rage qu’on lui connait (bon il n’a pas pris de rouge en même temps).

Felipe (3/5) :

Sûr de ses interventions, sans fioriture du stoppeur comme on les aime.

Militão (3+/5) :

Deux premiers ballons compliqués puis il a tout géré une main dans le slip montrant une pointe de vitesse appréciable.

Telles (4/5) :

Un pied gauche qui dépose comme le père Noël les cadeaux au pied du sapin, ça revient chaque fois mais c’est toujours un plaisir.

Maintenir l’équipe à flot

Herrera (3+/5) :

Il est posé en patron orientant le jeu et comblant les trous devant comme derrière. Rocco en partouze.

Oliveira (3/5) :

Il apporte pressing au milieu et vista dans les passes, quand en plus tu ajoutes sa qualité de frappe on n’est pas loin de la girl next door.

Otavio (3/5) :

Permet de montrer au collégien un exemple de courant alternatif. Quand il joue en une touche ou sur un côté, c’est du positif, quand il veut mener le jeu plein axe, c’est du négatif.

Brahimi (4/5) :

Allume feu. Tu lui donnes une étincelle il fait prendre feu à la défense, sa frappe qui amène le but en prime.

Quand d’un coup tu illumines le match

Aboubakar (3-/5) :

S’il mettait une action sur deux, il finirait la saison à trente buts, il l’a peut être fini en se blessant à la hanche.

Marega (2+/5) :

Bon t’es gentil tu retrouves le niveau de l’an dernier et pas celui d’il y a deux saisons hein ! Comment ça le charme est rompu ? La citrouille Cendrillon c’est quoi ces conneries putain!

 

O Banco :

Corona (2-/5) :

Tellement de talent et de vitesse qu’il se feinte lui même.

Corona avait tout prévu pour ouvrir le score

Soares (4/5) :

Tu reviens et tu claques un vieux but de renard qui donne la victoire Inzaghi Style.

Quand tu te rappel au bon souvenir de tout le monde

Hernâni (1/5) :

L’alternative de Corona est encore moins bandante.

 

Remarques à la con :

Aboubakar sorti sur blessure, s’est donc fait opéré de la hanche et ne devrait pas rejouer de la saison.

Comme Soares était blessé, il n’est pas dans la liste de la ligue des champions et c’est donc Adrian Lopez, Marega et Pereira… Adrian Lopez, je suis déjà en panique devant cette option.

 

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

4 Comments

    • Ils ont surtout faillit être Tondu là!
      AH ben ABou oui, tu le voit sortir en boitant le lendemain quand le club communique c’est pour dire que l’opération de la hanche c’est bien passé dans la nuit O_o

    • Oui je pense, à moins que Marius ne se révèle être un tueur et passe nous passe d’inconnu à Falcao en 3 mois.
      Le problème c’est qu’on n’a pas les moyens de prendre un confirmé même un espoir déja reconnu… Après il reste la formation mais bon, pour ça il faudra dégager les vautours proche du club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.