AIK Solna 1-1 Manchester United, La Raide et Vile Academy note.

Et en suédois, ça se dit…

Aaaaaaah, les charmes des tournées en pré-saison. Depuis que les grands clubs se sont pris pour des stars du rock, impossible d’y couper. Tournée en Asie, tournée aux Etats-Unis, partout où le pognon les supporters sont présents, un voyage est possible.

Et, d’ailleurs, il est de notoriété publique que, si Manchester United est un des clubs les plus populaires du monde, c’est aussi parce qu’il a été l’un des premiers à aller récolter de l’oseille rencontrer ses fans du bout du monde, et permettre à ses infortunés aficionados de voir leurs idoles d’un peu plus près que sur un écran de télé.

C’est ainsi qu’après une splendide tournée asiatique, brillamment couronnée…d’un succès, les Rouges Diables se rendaient dans la capitale suédoise, pour y défier l’AIK Solna. Et là, je te vois venir, cher lecteur. Stockholm, c’est pas à l’autre bout du monde ! Et ça n’a plus rien à voir avec une tournée, puisqu’il ne s’agit que d’un match.

A cela, je te répondrai : Je sais. Ferme-la.

Afin de faire comprendre à tout le monde que la préparation avançait sur un bon rythme, que l’équipe était en train de s’améliorer match après match, et de rassurer les dernières inquiétudes nées des fabuleuses rencontres jouées au Japon et à Hong-Kong, Moyes décidait d’emmener un groupe solide au pays d’Ikea. Vidic, Evra, van Persie, Carrick… Les forces vives du club étaient présente. Enfin, en apparence. Puisque là où David Moyes est très fort, c’est qu’il nous montre avec le même groupe qu’il est un sacré déconneur, avec les absences de Rooney (pour une mini-blessure à l’épaule…), Hernandez, Kagawa, Januzaj (parti remporter la finale de la Lancashire Senios Cup contre City, 2-1), ou encore de Ferdinand; préservé pour son jubilé qui aura lieu le 9 août. Soit deux jours avant le Community Shield, oui.

Ce qui nous donne donc un truc assez incroyable à écrire, puisque Henriquez, Anderson, Bébé, et Smalling sont dans le groupe et risquent fort de fouler la pelouse. Voyons tout cela dans…

La Composition Diabolique : 

Un 4-3-3/4-5-1, pourquoi pas ? Lindegaard dans les bois, ouais… Il a fait une bonne pré-saison, après tout. La défense ne pose pas trop souci, même si j’aurais aimé voir Jones débuter la rencontre… Ah ! Voilà ! Anderson a réussi à se faufiler, malgré son gros derche jusque sur le terrain ! A signaler également la présence de Nani, lequel subit le paradoxe de devoir se racheter auprès de nombreux supporters pendant que d’autres l’acclament comme s’il était un demi-dieu.  Ce qui nous donne :

Compo United AIKSubs : Amos, Jones, Welbeck, Smalling, Henriquez, Bebe.

En face, pour faire très simple, je ne connais vraiment personne. Pardon à nos amis mangeurs de Krisprolls, tout ça… Tout ce que je peux vous dire, c’est que ça va jouer en 4-4-2 :

Compo AIK  United

Erratum : Le milieu gauche s’appelle Mutumba et non Mutuba. Mille excuses.

Le Live Différé Blond Aux Yeux Bleus :

3′ : De son camp, sur la droite du rond central, Giggs adresse une superbe transversale de quarante mètres vers Nani, dans la diagonale opposée. Le contrôle du Portugais est bon, tout autant que la talonnade vers Evra est inspirée. Mais le centre du Français ne trouve personne.

5’ : Bon mouvement entre Anderson et Nani, sur la droite. Le Portugais pénètre dans la surface et sert parfaitement Zaha en retrait. Cadrer étant trop facile, l’Anglais préfère la mettre au-dessus.

6′ : C’est moi, ou j’ai entendu un « Naniiii, kyaaaah » en tribunes, équivalent à un « Patriiiiiiiiiiiiick » dans les années 80-90 ?

7’ : Bien servi par un de ses milieu que je n’ai pas eu le temps d’identifier,  Bahoui, sur la droite, dans la surface, ne se pose pas de question et frappe tout de suite. Cela rase le montant droit d’un Lindegaard semble-t-il battu. La passivité du milieu de terrain sur cette action est plutôt flippante.

8′ : Parti de l’axe, Mutumba perfore, jusqu’à trouver un relais avec Bahoui à l’entrée de la surface, ce qui lui permet de tenter sa chance. La défense centrale rouge tente de s’emparer du ballon, mais ne fait que le transmettre à Bahoui, pour une nouvelle frappe du Marocain, du gauche, et à nouveau à côté. Je file chercher une pile de slips propres dans mon armoire.

10′ : van Persie, le jour de son anniversaire, tente de se faire offrir un cadeau par l’arbitre en s’écroulant dans la surface, ou plutôt en tentant de se faire prendre en sandwich par Johansson et Backman. Mais l’arbitre n’est pas du genre festif, ce soir.

13′ Nani s’échappe par deux fois côté gauche. Une première fois servi par une sublime transversale de Carrick, l’autre par une passe d’Evra, le résultat est malheureusement le même, un centre détourné par la défense.

14′ : Le second a néanmoins amené un corner, et sur celui-ci, Evra est trouvé au point de penalty. Le français, d’un bon coup de melon, offre le cuir a un gamin fan d’Arsenal dans la tribune.

15′ : Borges adresse une longue passe dans la diagonale vers Mutumba. Celui-ci profite de la glissade de Rafael pour s’emparer de la gonfle. Voyant qu’il n’est pas attaqué, il peut s’approché presque jusqu’aux dix-huit mètres et tenter une frappe du droit, petit côté. Lindegaard va chercher le ballon au ras du poteau.

17′ : Zaha se bat bien à l’intérieur de la surface, pour décaler Rafael. Le Brésilien trouve van Persie, lequel se décale sur son pied gauche pour tenter une frappe dans une position difficile. Cela passe de peu à droite du but de Statamo…Satoma… Enfin, le gardien adverse, là.

20′ : Superbe transversale de Giggs, du pied droit et de volée (!), vers Nani, dont le contrôle orienté parfait lui permet d’entrer dans la surface avant de  remettre à van Persie avec un peu de chance. Le Néerlandais tente la frappe en pivot à ras de terre, mais Samétoopoulos capte en deux temps.

26′ : Une nouvelle fois en position axiale, Mutumba adresse une passe parfaitement dosée pour Igboananike, dans le dos de Rafael. Le Nigerian se défait du Brésilien dans la surface, et va au duel avec Lindegaard. Au prix d’une parade réflexe du Danois et surtout d’une frappe en plein sur le gardien, le score nul est préservé.

27′ : Réplique mancunienne. van Persie, dans l’axe et aux vingt-cinq mètres, décale subtilement Evra. Le Français a tout loisir de centrer fort devant le but, pour une reprise de van Persie a bout portant. mais le Néerlandais frappe également sur le gardien.

30′ : Le drame. Alors qu’il était l’un des tout meilleurs rouges diables depuis le début de la rencontre, Nani semble s’être blessé sur une accélération. Claquage ? Contracture ? Il n’a pas eu l’air d’avoir mal derrière la cuisse. En tout cas, Henriquez est parti à l’échauffement.

31′ : Ça aura mis le temps ! Premier assassinat dans les tribunes, oeuvre de Borges, d’une frappe aussi lointaine que dévissée.
Dans la foulée, Henriquez entre pour pallier la sortie de Nani.

40′ : Mutumba s’amuse encore sur la gauche, entre passements de jambes et crochets. A l’intérieur de la surface, côté gauche, il tente la frappe, mais cela lui échappe complètement et finit assez loin des cages.

Mi-temps : Oui bon, on sent qu’on est encore un peu en préparation, et qu’on n’a qu’une moitié d’équipe titulaire. Les Suédois se sont montrés bien trop dangereux à mon goût, mais il faut dire qu’avec aucun milieu défensif de formation sur la pelouse, on a bien du mal à endiguer les montées adverses dans ce secteurs de jeu. La sortie de Nani a fait du mal aux Rouges Diables, mais Henriquez semble en vouloir. On espère ouvrir le score et dérouler ensuite. 

46′ : C’est reparti. Pour rajouter au folklore, Ben Amos remplace Lindegaard dans les buts rouges. Ma pile de slips promet d’être salement entamée.

49′ : Ah ben on commence bien ! Karlsson, arrière gauche entré en jeu à la mi-temps trouve d’une passe que l’on pourra qualifier de « détournable, si l’on avait été concerné au milieu », Kamara, avant-centre également entré en jeu. La déviation en une touche du Sierra-Leonais, pas suivi au marquage par Evans, trouve Quaison, lequel se joue de Vidic sur son contrôle orienté, avant d’envelopper vers la lucarne gauche d’un Amos abasourdi. 1-0. Putain. Quand on prend un but, on fait pas semblant, en ce moment !

51′ : Décidément, tout va bien, puisque c’est maintenant Evans qui boîte. Et c’est Smalling qui va le remplacer ? Superbe.

53′ : A noter que United s’articule maintenant en 4-4-2 avec Henriquez et van Persie devant, Giggs et Zaha sur les ailes.

54′ : Sur un corner obtenu avec hargne par Henriquez, Vidic surgit et s’élève au premier poteau pour piquer une tête (ah ah ! Désolé…) au premier poteau. Mais il y a été tellement franchement que le cuir touche le haut de la barre après avoir frappé le sol, et  part derrière le but .

55′ : Une minute de silence est suivie par tout le stade après la mort tragique d’un photographe au bord du terrain, fusillé par cette frappe tendue de Bahoui, sur coup-franc, à vingt-huit mètres.

60′ : Tiens, stadier non plus n’est plus un job tranquille. La faute à Henriquez et à ses frappes tendues du pied gauche.

65′ : Henriquez se signale à deux reprises. D’abord, à la suite d’un petit jeu à deux entre van Persie et Giggs, il est lancé dans la profondeur dans la surface, se décale sur le côté, et s’écroule au contact du gardien. L’arbitre ne signale pas de faute. Je réprime mon envie de l’insulter.
Dans la foulée, il effectue un excellent appel, axe-gauche, et est parfaitement servi par Carrick, d’une belle ouverture de vingt mètres, mais il est signalé hors-jeu alors que même Stevie Wonder aurait vu qu’il n’y était pas. Bon.

67′ : Bon coup-franc obtenu par Henriquez plein axe, à environ 25 mètres des bois suédois. van Persie s’en charge et expédie sa frappe dans le mur. La gonfle revient sur Carrick, lequel aperçoit Zaha dans la surface et le sert par-dessus la défense. L’ailier anglais centre alors fort au second poteau, là où Henriquez coupe la trajectoire du pied gauche. 1-1. C’est mérité.

76′ : Corner obtenu et frappé par Giggs, sur la gauche. Bon ballon au premier poteau du Gallois, pour la tête de van Persie au premier poteau. Cela passe de très peu à côté.

77′ : Premier sur la déconne : Welbeck et Bébé entre pour Zaha et Giggs. De grands moments de poilade sont à prévoir pour les prochaines minutes.

79′ : Accélération de Bébé ! La légende est en marche ! …Ouais, bon, si on peut plus rigoler…

80′ : Centre de Bébé, depuis la gauche. La gonfle arrive au deuxième potal, la défense de l’AIK est tellement au fraises que Henriquez peut dévier de la tête (!) devant le but vers Anderson, mais  Carlgren (croisement improbable entre la Carlseberg et les conserves Cassegrain) remplaçant de Stamatopoulos à la mi-temps, sort en catastrophe et enlève le ballon au pied du Brésilien. S’en suit dans la confusion générale, une air- tentative de Welbeck, qui revient sur un  van Persie à terre tentant également de frapper. Quand j’avais dit qu’on se marrerait…

86′ : Coup-franc obtenu par Evra dans le rond central. Pendant que celui-ci est occupé à se prendre la tête avec un joueur adverse, Carrick lance Welbeck dans la profondeur, lequel ne peut arriver à temps pour pousser le ballon au fond, puisque le gardien est sorti. Mais, ne voulant pas laisser les spectateurs sur leur faim, il les gratifie d’une superbe figure appelée par les connaisseurs « saut de biche ».

Welbeck Biche

Note artistique…. : « Mais c’est un superbe 8.3 du jury, mon cher Daniel ! »

89′ : Anderson décale Bébé sur la gauche, pour un centre piqué de de la part du Portugais, en direction de van Persie, esseulé au milieu de la défense centrale adverse. Mais la tête du numéro 20 mancunien n’est pas assez appuyée et vient mourir dans les bras de Carlgren.

Fin du match : Bon, si l’on s’en réfère qu’au score, c’est pas terrible. Mais tout n’est pas à jeter dans cette rencontre, on a vu quelques beaux mouvements, Vidic revenir  (très) doucement, de possibles promesses avec Henriquez et un duo Carrick-Giggs qui pète le feu. Ceci étant, il va falloir jouer sur un autre rythme en Premier League, sous peine d’avoir des difficultés à accrocher le wagon de tête.

Les Diables : 

Lindegaard (4/5) : Encore un 4 ?! Mais oui Madame, encore un 4. Trois parades à sortir, trois parades effectuées. Et aucune boulette enregistrée. C’est encourageant pour lui et pour De Gea. L’Espagnol démarrera sans doute la saison titulaire, mais sera maintenu dans un climat de concurrence. Remplacé par Amos

Rafael (2/5) : N’a pas réussi à combiner avec Zaha. Sa présence offensive n’a pas apporté quelque chose de vraiment concret, et son implication défensive, surtout en première période, n’aura pas été sensationnelle.

Evans (2 puis chat noir/5) : Quarante-cinq minutes à essayer de faire le boulot du milieu de terrain plus le sien. Ça fait beaucoup pour un joueur qui a limite les capacités pour juste tenir son poste habituellement. Tellement compliqué qu’il est sorti sur blessure. Remplacé par Smalling

Vidic (2/5) : En voilà un qui n’est pas encore prêt physiquement. Les quatre-vingt-dix minutes ont du lui faire du bien, même si ça a parfois été compliqué sur lui de surgir sur le porteur du ballon. Ça va revenir, on est confiant.

Evra (3/5) : Offensivement bien présent, comme l’attestent ses nombreux centres, défensivement pas trop inquiété, l’action se déroulant principalement dans l’axe et sur la gauche.

Carrick(4/5) : Patron, ministre, président, chef d’orchestre, choisissez ce que vous voulez. De la longue passe en veux-tu, en voilà, des ouvertures au poil de cul, du coup d’oeil à faire rougir Xabi Alonso, du très bon Carrick ce soir.

Giggs (4/5) : La même chose que pour Carrick, une petite dose de classe en plus (l’effet tempes grisonnantes, sûrement), et une présence en attaque plus marquée, puisque positionné plus haut. Un peu moins en évidence sur l’aile, cependant. Remplacé par Bébé

Anderson (3/5) : Beaucoup moins mauvais qu’à son habitude, il faut bien l’avouer. Mais toujours cette splendide régularité : Une passe superbe, une passe pourrie. Une ouverture bien sentie, dix minutes à glander. Partisan du moindre effort.

Zaha (1+1/5) : Pas vraiment une note sanction. Le p’tit gars avait un gros coup de pompe et ça s’est vu. Placement offensif hasardeux, centres moyens, efficacité toujours « Welbeck approved », beaucoup de gestechniques inutiles et dans lesquels il s’est emmêlé. Sa prestation est néanmoins sauvée par sa passe décisive, que je prends comme un témoignage de sa combativité. Remplacé par Welbeck

van Persie (2/5) : A raté beaucoup trop d’occasion pour que je lui mette plus. Mais on s’en fout, c’était son anniversaire, il a sûrement sabré le champagne dès le retour des vestiaires et c’était la fête. Parce que bon, son inefficacité devant le but ne peut pas durer hein ? Hein ?

Intermède note jaune : N’ayant pas pu faire l’académie en direct, pour raisons personnelles, j’ai demandé sur Touitteur si quelqu’un pouvait me faire récupérer la rencontre en téléchargement, en récompense de quoi il ou elle aurait le droit de noter le joueur de son choix sur cette rencontre. Et l’heureux gagnant du concours est… Jean Colère, die trukulent pensionnaire de la Borussia Académie ! L’occasion pour moi de lui faire la bise anale, de souhaiter le meilleur à son équipe, que j’affectionne beaucoup, pour cette année, et de lui demander « allez, s’teuplait, lâche-nous Bender, fais pas ta pute ». Sans plus tarder, son appréciation sur un joueur d’un match qu’il n’a pas vu.

Nani (0/5) : Jean n’a jamais trop compris l’acharnement pour ce joueur. Aucun sens tactique, il est plus agaçant qu’un chiard de six mois à 4 h du mat. Alors même si ce n’est pas une bonne idée de faire jouer Shinji sur un coté, lui, au moins, il a la classe. Remplacé par Henriquez.

Eh bien, merci, Jean, pour cette superbe appréciation d’un joueur dont on peut deviner l’amour que tu lui portes. Sans plus tarder, passons tout de suite aux :

Les Suppôts de Satan : 

Amos (Glandouille/5) : S’il n’a pas effectué la moindre intervention décisive, son placement et sa réactivité nous ont permis de savoir qu’il passera la saison en réserve.

Smalling (3/5) : A eu beaucoup moins de travail qu’Evans, mais l’a fait plutôt sérieusement. Surprise. Rassurez-vous, il y a quand même eu quelques « interventions foireuses/relance trace de pneu » pour changer la couleur de mes sous-vêtements.

Bébé (non noté) : Deux ou trois centres pas dégueus. Mais il ne sent tellement pas le jeu, et n’est tellement pas réactif que… Oh et puis à quoi bon continuer à commenter.

Welbeck (non noté) : Caramba ! Encore raté !

Henriquez (3+1/5) : Entrée intéressante du jeune Chilien, dans la ligné de son mondial des moins de vingt ans. Pas encore assez puissant, mais souvent bien placé, j’ai noté une belle capacité à jouer en rupture et des contrôles de balle plutôt agréables à voir. Allez, un passage par la salle de muscu, et il va vite devenir un joueur à surveiller.

 

Les images du match sont ici.

Prochain rendez-vous après-demain pour le jubilé de Rio Ferdinand, à Old Trafford, face au F.C. Seville. Ne manquez pas les grands débuts de Usain Bolt à Manchester United ! J’académiserai tout ceci, avant de faire comme les joueurs, reprendre la compétition le onze août, pour le Community Shield, face à Wigan.

Inferanalement votre,

L’Infernal Wayne Boulet. 

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook  et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. Quant à Wayne Boulet, il craque carrément son slip et te file son identité secrète. Comme ça. Tu peux aussi lui faire coucou. 

Et tiens, Luke est aussi sur Twitter  et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou. Wayne Boulet s’y est mis aussi, mais il ne reconnaîtra jamais être accro. 

 

 

 

 

 

2 thoughts on “AIK Solna 1-1 Manchester United, La Raide et Vile Academy note.

  1. On met des bonne notes à Lindegaard, on invite Jean Colère pour se payer Nani, je vois que monsieur se fait plaisir en mon absence.

  2. @Luke : Sache que Lindegaard mérite vraiment ses notes. Et que mon appréciation sur Nani était plutôt encourageante. Mais le hasard a voulu que Jean lui tombe dessus, hélas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.