Ajax academy – Klassieker et 19e journée

 

Je pose l’appareil water-poof la larme à l’oeil, de « l’eau » jusqu’aux chevilles. Après un bukkake inversé médiocrement shooté avec un homme pour trente femmes fontaines, je me sens souillé, la honte du travail mal fait. Je suis un joueur de l’Ajax après le Klassieker.

Tout petit Klassieker, 0-0, l’Ajax est faible, joue mal mais ne perd toujours pas.

L’Ajax, incapable de contrôler le jeu a été étouffé par la bonne organisation et le pressing efficace du Feyenoord. Sans la possession et sans solution, Cillessen et les deux centraux furent contraints d’allonger, comptant sur une récupération heureuse des seconds ballons pour venir chatouiller la défense des vilains. Une première occasion de Sigthorsson à la 69e et le mirage d’un miracle évaporé par l’hésitation de Schone furent les maigres aubaines de voler la victoire.

En parlant de miracle, il est à l’Ajax et que se appellerio Cillessen.

Les joueurs étaient peut-être sous le choc de la barbarie des supporters du Feyenoord qui ont mis le feu vendredi à la maison des supporters de l’Ajax. Que faire face à l’ignominie, à cette haine sans nom, à l’abjection la plus rance d’une fange de fans de Rotterdam ? Sont-ce des hommes ou des cafards ? Où est passée notre humanité ? En fumée, avec les souvenirs de plus de 100 ans d’histoire, d’écharpes, de maillots, de photos.

L’enquête suit son cours comme on dit, et à l’origine de la flambée, la police n’exclut pas l’intervention débile de fans du PSV et même celle de supporters ajacides dissidents. En attendant un nouveau local, Huntelaar, ce bel homme, a envoyé ses maillots et lancé un twittos du coeur, qui d’une trainée de poudre a motivé Patrick Kluivert, ce très bel homme, van der Vaart, Sneijder, Suarez et d’autres anciens joueurs à faire de même pour soutenir nos martyrs.

Fin de la digression sur l’agression, ce meurtre mémoriel, ce viol, cet attentat pour revenir au Klassieker, bien que ce fut compliqué après ce gravissime crime d’avoir la tête au football.

Après ce 0-0 tout pourri côté Ajax, de Boer a déploré l’absence d’initiative, la pauvreté du jeu déployé, des joueurs sans énergie, en gros il ne comprenait pas pourquoi tant de médiocrité dans ce monde si laid mais reconnaissait sans sourciller, et sans blesser quiconque, la vérité vraie, qui pue et fait mal à entendre.

Prenons le 11 de l’Ajax:

Cillessen 4/5, meilleur gardien du royaume, en attendant le retour de Stekelenburg.

van Rhijn 3/5; van der Hoorn 1/5; Moisander 2/5; Boilesen 2/5

Le retour de Boilesen était la bonne nouvelle et tombait à pic avec la récente blessure de Riedewald et l’apport offensif nul de Viergever à ce poste. Boilesen n’avait plus joué depuis novembre et sa blessure contre le PSG, et le Danois en a chié pour un match de reprise à haute tension.

Veltman, blessé pendant la trêve, a laissé une nouvelle chance à van der Hoorn, effrayant à chaque intervention, coupable d’erreurs grossières et de relances moyenâgeuses, à envoyer des boulets en territoire ennemi avec une marge de plus ou moins 30 mètres. Van der Hoorn est avant tout un physique, utile sur les corners et la tenue d’un Ibrahimovic par exemple. Il fait autant de conneries que les autres, ne montre pas un grand sens du marquage, ni de l’anticipation et du placement à chacune de ses apparitions. Disparaissez monsieur van der Hoorn, partez !

Moisander est toujours dans l’effectif à la surprise générale, y compris la sienne. Sur le départ cet été, puis sur le pas de porte en décembre, bises les copains, mon taxi est là, je vous aime, au revoir, Moisander va rester jusqu’à juin et Denswil est expédié à Bruges. Denswil, l’espoir du club, censé former la charnière avec Veltman, jouait de moins en moins, décevait de plus en plus et ne progressait pas comme souhaité. Suite à une remontée lucide, de Boer et Overmars ont jugé qu’un capitaine expérimenté valait mieux qu’un jeune fou pour tenir une défense reposant déjà beaucoup trop sur l’excellence de son gardien. Moisander est le patron par défaut, pas à la hauteur d’Alderweireld, qui a reçu un hommage avec Blind à la mi-temps, ni de Vertonghen, mais qui apporte tout de même plus de garanties.

Viergever, arrivé de l’AZ cet été, peut encore être ce patron, mais il paie son début de saison moyen, baladé du milieu à la défense centrale, puis à gauche. Il a perdu du crédit, de Boer ne veut plus l’aligner au milieu et lui a préféré van der Hoorn sur les 2 derniers matchs. C’est dire si ça ne va pas fort.

Bazoer 2/5; Serero 3/5; Andersen 1/5

Assez tôt dans la saison, de Boer a placé Serero en milieu défensif, et recentré avec réussite Andersen. Serero/Andersen/Klaassen, c’est très actif et technique, mais lorsque l’Ajax n’a pas la possession, le trio et son poids moyen de 60 kilos est en difficulté.

Riedewald blessé, Duarte écarté et Zimling de plus en plus bidesque, de Boer avait la possibilité de faire jouer Bazoer ou replacer Schone dans l’axe et titulariser El Ghazi sur l’aile droite pour remplacer Klaassen, blessé aux abdos vendredi.

Encensé par de Boer ces dernières semaines, la première titularisation de Bazoer, 18 ans, dans un petit match sans pression, n’était pas une surprise mais avait tout de casse-gueule. Bazoer n’a pas existé et comme un symbole de l’impuissance de de Boer sur ce match, avec des solutions faibles et limitées, il fut remplacé par Zimling.

Andersen s’est fait secouer de partout tout le match, mais Serero a évité l’effondrement à plusieurs reprises. Le sélectionneur sud-africain est à remercier d’avoir privé de CAN Thulani Patron Serero.

Schone 1/5; Milik 1/5; Kishna 3/5

Milik n’a eu aucun contrôle sur ses gestes. Son dévissé a failli se transformer en passe décisive pour Kazim Kazim Kazim Kazim Kazim Richards Richards à la 19e, et sa tête s’est promue dernier défenseur en prenant involontairement un tir de Boetius sur la ligne de but. Le reste du temps il fut perdu entre les longs ballons approximatifs gentiment catapultés par la défense. Remplacé par Sightorsson à la mi-temps, l’islandais fut jugé plus apte par de Boer à gérer ces ballons de merde.

Schone présent mais absent, seul Kishna a maintenu l’espoir une fois ou deux dans la rencontre de la possibilité de leur faire dans le derrière.

L’Ajax souffre, attend les retours de Klaassen, Fisher et Veltman et un regain de forme des titulaires, ainsi que le réveil de Zivkovic pour arriver le 1er mars au Philips Stadion avec une meilleure gueule et la prétention d’être champion.

Une saison 2013/2014 pour découvrir son corps, apprendre de ses erreurs, et la jeune garde du PSV aborde 2015 en leader avec 6 points d’avance sur l’Ajax. Cocu poursuit son bon travail avec son effectif jeune, talentueux, suffisamment touffu pour tenir jusqu’au bout et partir dans la bonne dynamique d’un titre de champion et une place assurée en LDC.

Les blessés de la saison passée Wijnaldum, Narsingh sont de retours au top, Maher montre à nouveau son talent et ne se fait plus photographier la main dans le panier d’une autre que Miss Maher comme un vulgaire Giroud. Ne pouvant compter sur le seul Locadia, Luuk de Jong est la recrue de poids en attaque et se relance bien après son échec en Bundesliga.

Les bons coups du PSV sont d’avoir aussi obtenus le prêt de Guadardo, et à nouveau celui de Rekik. Isimat Mirin prêté par Monaco, est très peu utilisé, 2 fois titulaires et 2 ou 3 entrées en jeu seulement, mais il est une assurance en cas d’absence de Bruma ou Rekik.

La saison passée, la remontée du PSV avait été cassée par 3 défaites au printemps contre Groningen, Feyenoord et Heerenveen. Passé le choc contre l’Ajax le 1er mars, le PSV va enchaîner en mars et avril, 3 gros matchs : réception de  Groningen et surtout 2 déplacements consécutifs au Feyenoord puis à Twente. La défense affiche des trous d’air, des absences de concentration, les signes de faiblesse qui avaient coûté des points en 2013 et si l’Ajax a déjà fait plus folle remontée, l’espoir est plus mince cette saison.

Cambuur 1 – 2 PSV

Dordrecht 1-0 Excelsior

Après la victoire surprise à Heerenveen lors de la 1ere journée, Dordrecht remporte son deuxième match de la saison. Breda, 1er barragiste, à qui l’Ajax vient de prêter le latéral droit Ligeon, n’est plus qu’à 4 points.

NAC Breda 0-0 Willem II

PEC Zwolle 1-1 AZ

Duel de quart de finaliste de coupe KNVB. Zwolle s’est imposé 3-2 à Cambuur hie, prêt à réaliser l’exploit de gagner à nouveau la coupe nationale et l’AZ s’est fait sortir facilement par Twente, 3-0.

Heerenveen 4-1 Vitesse

Le Vitesse continue de chuter (à une vitesse) qu’il va bientôt jouer le maintien.

Groningen 2-2 Utrecht

Les 2 français d’Utrecht étaient titulaires, une première pour Sebastien Hallier, arrivée en prêt d’Auxerre cet hiver, et un premier but pour son équipe de la part d’Edouard Duplan.

Go Ahead Eagles 1-0 ADO Den Haag

2 grandes nouvelles pour l’ADO Den Haag cette semaine.

La première est l’acquisition du club, enfin effective après 1 an de négociation, par une société chinoise United Vansen Sports.

La seconde est la mise à l’essai du grand frère de Paul Pogba, Mathias.

Puisqu’on parle grand frère, celui de l’ancien rennais John Verhoek, Wesley a signé aux Go Ahead Eagles, lassé de se lamenter sur le banc du Feyenoord.

Twente 2-0 Heracles

3e défaite consécutive pour Heracles, 8 buts pris, aucun marqué. Le club avait démarré la saison par 7 défaites avant une bonne période en novembre/décembre. Almelo reprend son rythme dangereux de relégable.

classement19j2015

Le client sort de la douche, une vraie cette fois, tout souriant il bise ses partenaires. Il me tend l’enveloppe avec mon cachet et une serpillère. Il me dégoûte, je me dégoûte. Je suis une putain.

Anaal kusjes,

Rhinit Michuls

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.