ASSE – Angers (2-1) : la Forez Académie braque la victoire

Une victoire dans les règles de l’art. Si on considère bien sûr que le fist est un art…

Le match résumé en 1 phrase : « Des buts à l’image du mâche »

Mais qu’est-ce que c’était nul purée ! Une 1e mi-temps aussi pénible qu’un sketch d’Anne Roumanoff, une 2e mi-temps aussi moche qu’elle. Et quitte à être dégueulasse, autant le faire bien avec 2 buts aussi moisis qu’un pet de lendemain de cuite, quand t’as passé la soirée à pitancher de la Pelforth tiède au comptoir de la Divette.

 

La compo :

Comme chaque semaine, on va égrener la longue liste des absents. Ruffier, Beric, Søderlund, Tannane et Lacroix sont blessés, Saivet et M’Bengue sont à la CAN. Du coup, ça bricole encore un 11 avec les moyens du bord, même si le retour de Selnæs fait du bien. Par contre, surprise avec la titularisation de Keyta à la place de Roux qui, on le comprendra plus tard, a pris une petite sanction de la part de Galette.

 

Le mâche :

Une des pires mi-temps qu’on ait vu cette saison. Et pourtant, on en a vu de la merde. Sur une pelouse immonde, les Verts ont pédalé dans le sarasson et éclaboussé tout le monde. Passes dans le vide, appels de poulets sans tête, centres pour personne : Sainté joue mal, très mal. Encore une fois, celui qui se met le plus en avant est Malcuit, qui percute, déborde, propose des solutions et envoie même le seul tir potable côté stéphanois (33e). Sauf qu’avant ça, Angers avait ouvert le score. Remontée de balle plein axe d’un Angevin sur 50 m, sans être attaqué. Il décale Bérigaud  qui centre pour Pavlovic, défenseur central normalement mais qui a été placé avant-centre, qui prend le meilleur sur KTC (pléonasme) pour marquer de la tête (0-1, 18e). Sainté se fait punir en contre et passe à 2 doigts de se faire mettre encore plus profond : Capelle encore bien décalé par Bérigaud frappe fort au 1er poteau mais Moulin détourne (20e). Les Verts sont au plus mal, et je me demande même si je vais arriver à regarder la 2e mi-temps avec ce sang qui coule abondamment de mes yeux.

Bon, finalement, je suis resté et j’ai vu ce que, dans les livres d’Histoire, on appellera « La paille dans le cul ». Ça démarre déjà très fort avec ce centre d’Hamouma dévié par Bamba dans ses propres filets pour l’égalisation stéphanoise (1-1, 51e). Moulin fera son arrêt syndical du mâche avec cette balle bien cherchée sur une frappe sèche à ras de terre (55e), avant que Keyta ne soit à 2 doigts de marquer le but de l’année pour les Verts : centre en cloche de Monnet-Paquet et volée du droit au point de penalty qui passe à 2 cm de la cage (56e). C’est toujours aussi mauvais sur le terrain, le milieu stéphanois est inexistant et chaque fois qu’Angers arrive à enchaîner 3 passes, ça débouche sur une occasion de but. Heureusement pour nous, ils sont aussi mauvais que les Verts et finalement, Moulin passe une soirée tranquille. Arrive alors la main de Dieu : sur un corner dévié au 1er poteau par Monnet-Paquet, Santamaria dégage la balle directement sur la main de Perrin qui marque le but le plus moche de l’année (2-1, 74e). Plus grand chose par la suite, à part Hamouma qui enverra un beau coup-franc vers la lucarne, sorti par Petric (82e).

Une bien belle purge qu’on a vu dimanche soir, c’est devenu une sale habitude. Par contre, les Verts ont gagné et ça c’est toujours bon à prendre. Avec la défaite de l’OM, et le nul entre Guingamp et Rennes, Sainté remonte à la 6e place. On va retenir que ça parce que pour le reste, vaut mieux oublier…

Se faire un collier avec les dents de Jordan Ferri ?

 

Le résumé du mâche :

 

Les notes :

Moulin (Janot, 3/5) : pas de doute, il a été formé à l’école stéphanoise. Rassurant sur sa ligne, il inspire moins confiance dans les airs. Un peu comme les vols de Malaysia Airlines quoi.

Malcuit (seul, 3/5) : dans le marasme actuel, il est le seul à se faire remarquer en bien. Défensivement peu sollicité, il a passé sa 1e mi-temps dans le camp adverse. Après, difficile de centrer pour personne.

Perrin (si yo fuera Maradona, 2/5) : la main de Dieu a frappé une nouvelle fois. Après Maradona et Messi, celui qu’on appelle « Périne » à Buenos Aires  rejoint le cercle fermé des joueurs de légende qui marquent de la main. Bon, sinon, il a quand même fait un mâche très moyen.

Théophile-Catherine (couteau belge, 1/5) : c’est comme un couteau suisse mais en plus con. Il a plein de fonctions comme défenseur central / arrière droit, mais y’en a aucune qui marche. On en viendrait presque à regretter Pogba. Presque.

Polomat (Pologras, 1/5) : aussi lourd qu’une blague de Guy Montagné, PYP avait bien du mal à traîner son gros boule sur le terrain. A la rue des deux côtés du terrain, il bénéficie de l’absence de concurrence à son poste pour engranger les minutes. Comme un symbole de la gauche.

Selnæs (bien reposé, 2/5) : mais peut être un peu trop du coup. S’il a essayé d’impulser un peu de vie au jeu stéphanois, il a passé une grosse partie du mâche à dormir. Les Angevins sont passés très facilement au travers du faible rideau qu’il a proposé avec Lemoine au milieu. Mais ça fait du bien de le revoir jouer.

Lemoine (papy Mougeot, 2/5) : il a toujours pas compris à quoi servait le shmilblick, cet espèce de truc rond que ses copains essayaient parfois de lui passer. Alors du coup, il a tapé très fort dedans et dans tous les sens. Pas super constructif du coup.

Veretout (dehors, 1/5) : une 1e mi-temps insipide, sur laquelle il a tout raté ou presque. Aux coups de pied arrêtés eysseriquesques, il a ajouté les transversales flopogbesques et l’intensité défensive pajesque. Un concentré anal, avec la pulpe bien collée au fond.

==> remplacé à la 45e par Roux (libre, 1/5), qui s’est fait démonter par Galtier et la presse. Et comment lui donner tort quand on voit encore son entrée en jeu dimanche. A réussi l’exploit d’être plus dégueulasse que la pelouse.

Monnet-Paquet (sur un malentendu, 2/5) : allez allez ho ho ! Allez allez ho ho ! Dimanche on n’a pas gagné, grâce à Monnet-Paquet. En même temps, le mec passe son temps à balancer des ballons au hasard dans la surface, en espérant que ça tombe sur un Vert.

Keyta (famélique, 1/5) : il a touché 12 ballons, et sur l’un d’eux, il a failli mettre le but de sa jeune carrière. Mais sinon, on l’a pas vu. Après, quand tu confies les clefs de ton attaque à un mec de CFA2, faut commencer à se poser des questions…

==> remplacé à la 68e par Nordin (non noté), qui a poursuivi l’œuvre de celui qu’il a remplacé en évitant soigneusement de se montrer sur le terrain.

Hamouma (pourvu que ça dure, 3/5) : c’est le seul qui peut faire basculer la rencontre côté Sainté. Et quand il ne marque pas, il se sert des autres pour marquer. Un bon gros coup de chatte sur son but. On va juste prier pour qu’il ne se blesse pas comme (trop) souvent.

 

Les adversaires : Angers avait réussi l’exploit d’avoir encore plus d’absents que nous. Et ça les a pas empêché de nous coller un but avec un défenseur central replacé en attaquant de pointe. Et pour la 2e fois, ils repartent avec une défaite après avoir mené au score. Merci pour ce moment.

 

La question minitel : la question ne fait pas la fière.

La victoire sale. 2 buts dégueulasses dont le dernier entaché d’une faute de main, et les Verts braquent la victoire. On prend quand même. Mais vous en retenez quoi de ce mâche ?

Le derby c’est déjà dans 2 semaines, et quoi de mieux pour le préparer que cette victoire sale, pas méritée et gracieusement offerte par l’homme en jaune. Un peu plus loin, on retrouve KTC, ou du moins, un mec qui lui ressemble. Non parce que là, depuis 1 an, c’est plus le même joueur qu’on avait récupéré de Cardiff. A l’époque, il était aux portes de l’équipe de France. Là, il va finir par se retrouver aux portes du banc. Juste derrière, j’ai failli lancer le plan « Alerte enlèvement » pour retrouver le milieu stéphanois qui a complètement disparu dimanche soir. Certains affirment pourtant que Veretout a pris un jaune, preuve qu’il a effectivement bien joué.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, il n’y en a plus. Mais vous pouvez encore voter pour les Van Nobel.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

3 commentaires

  1. merci Roland tu m’as encore bien fait marrer. Quand je me ballade a Londres ou j’habite je peux dire fierement que supporte les verts, vu que personne connait. Mais avec le match a Old Trafford, ca va commencer a se savoir qu’on est mauvais si on continue a jouer comme ca. Alors svp les gars, relevez le niveau, qu’on reste fiers de nos couleurs.
    J’ai pas pu voir tout le match mais sur ce que j’ai vu Malcuit joue bien mais le but Angevin il me semble aussi pour sa gueule. Il vient au contact au milieu mais ensuite traverse le terrain et laisse son aile a l’abandon ou les angevins ont tout le temps de venir se placer. Les retours de Perrin et KTC n’empecheront pas le but.

    • Salut Tonio et merci pour le commentaire.

      Pour Malcuit, certes il va au contact au milieu, mais s’il se déporte sur la gauche et fait une course de fou pour tenter de reprendre le centre, c’est parce que Polomat et son gros boule est complètement à la ramasse sur son repli. Comme Lemoine qui se fait effacer comme un plot au milieu de terrain et qui n’arrive pas à courir derrière.

      Bref, Malcuit c’est pas toujours parfait, mais il a au moins le mérite de se battre et de proposer des solutions devant. Derrière, ça reste perfectible mais c’est pas aussi mauvais que Polomat par exemple.

      • Completement d’accord sur Malcuit, j’aime vraiment bien le joueur. J’avais bien vu le plot Lemoine, c’etait un peu triste a voir. Je reste convaincu qu’il peut nous faire un gros retour avec la gnaque qu’il a, dans un milieu ou on a quand meme beaucoup stagiaires qui vont pas rester longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.