ASSE – SC Bastia (1-0) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

Pour la 3e fois de suite, Notre Président revient. Faut dire aussi qu’il tenait à donner son avis sur la semaine exceptionnelle qui a vu les Verts fesser 2 équipes au goût de quenelle, Lyon et Montpellier. Extrait :

M’enfin beuon, ça nous a pas empêché d’aller un gros fieuon bien glueuant sur l’gandot du gandousier ! Fouilla, même avec une équipe B on leur colle 2 cachous dans l’buffet et sur 2 coups de pieds arrêtés en plus !! Dedzeu mais l’Courbisse qui disait qui nous voyait jamais avec nos maillots verts, là c’est lui qui a pris la couleur d’la p’louse. Enfin, pas celle de l’Amstrad sineuon il s’rait dev’nu plutôt d’la même couleur qu’le slip de Tolisso après avoir manqué son dégagemeuent !

Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le mâche résumé en 1 phrase : « Ça gagne sale, mais ça gagne »

Un mauvais match des Verts, un vrai. Ça faisait très longtemps que je n’avais pas vu l’équipe autant en difficultés et balbutier son football. Et pourtant, Sainté accroche une nouvelle victoire et « venge » les 2 points perdus l’année dernière face à la même équipe, sur ce but (très) hors-jeu (.net) de Modesto. En tout cas, on peut dire que les Verts ont très chaud, Bastia laissant volontairement le ballon aux Verts pour mieux les contrer ensuite. Et ça a bien failli marcher.

En 1e mi-temps, les Bastiais se montrent dangereux surtout grâce à leur attaquant Tallo, bien aidé par la passivité de la charnière centrale stéphanoise et un Ruffier un peu amorphe Coup sur coup, l’attaquant bastiais va venir défier tout seul Ruffier mais échouer à chaque fois (sur la 1e, son lob est manqué et sur la 2e c’est Tabanou qui sauve devant le but vide). Les Verts inquiètent surtout la défense centrale, coupable d’erreurs de concentration assez inhabituelles. Malgré cela, ils n’ont pas la tête dans le seau et ont eu quelques grosses occasions. Une tête trop décroisée de Corgnet,  un centre-tir de Tabanou, une frappe de Lemoine, une demi-volée de Corgnet… Sainté veut faire plier Aréola mais ne trouve pas la faille. On se dirige tout droit vers la pause sur ce score nul et vierge quand Ricky, sur une belle remise de la tête de Corgnet, envoie une lourde  du gauche qui s’écrase sur l’extérieur du poteau droit d’Aréola. Les Verts sont passés tout près de mettre un grand coup sur les têtes corses.

En 2nde période, les Verts vont dormir avant de se réveiller. Et le salut viendra une nouvelle fois de Ricky : sur une merveille de louche de Lemoine (si c’est Pastore qui la fait, Canal en sort un DVD de 4h dessus), Ricky réceptionne et lobe de volée un Aréola sorti à sa rencontre. Aréola, 1m95 (2m50 avec les bras levés), est donc trop court pour prendre cette superbe petite pichenette du Hollandais qui marque son 4e but en 5 matches et enlève une belle épine des pieds stéphanois. Bastia se jette alors à fond dans la bataille et est à 2 doigts de réussir à égaliser. Seulement voilà, les poteaux étaient cette fois du côté stéphanois avec un 1er arrêt du poteau gauche de Ruffier sur une tête plongeante de Boudebouz. Le ballon revient sur Kemano qui tire : nouvel arrêt mais cette fois du poteau droit. J’en ai encore les fesses qui font bravo. Les Verts vont alors se créer 2 énormes occasions que Mollo et Gradel vont bien queuter. Bastia aura encore une belle opportunité avec Boudebouz (qui a eu une précision bakayokesque sur son tir) ou Gillet qui essaiera de nous la faire à l’envers en essayant de marquer de la main. Score final 1-0, les Verts peuvent s’estimer heureux.

Sinon, ce qui a fait parler, c’est le gros craquage de torches côté Nord pour fêter les 15 ans de l’Avant-Garde des Magic Fans. Avant ça, on aura quand même eu droit à 3 tifos enchaînés en 3 minutes, ce qui claquait quand même assez méchamment. Pour ce qui est des torches, on le savait le club était sous la surveillance étroite de la Ligue pour des jets de projectiles pendant le derby. Là, avec cette démonstration, le Chaudron risque de prendre des matches à huis-clos. L’éternel débat : on sait que les torches sont interdites, alors pourquoi en craquer ? Ben peut-être parce que ça a toujours été comme ça, l’animation des tribunes s’est toujours faite avec drapeaux, méga, tifos et torches. 3 ans auparavant, personne ne venait emmerder les groupes de supporters avec ça mais l’Euro 2016 approche et il faut donc bien trouver un moyen d’éradiquer ces emmerdeurs qui refusent de se plier aux règles que des mecs qui ne vont jamais au stade auront édicté. Alors va pour faire la chasse aux torches. Et puis tant qu’à faire, on va essayer de monter les supporters d’un même club les uns contre les autres (diviser pour mieux régner) en sanctionnant avec des matches à huis clos. Comme ça, on est sûr d’avoir une partie de l’opinion avec nous et la suppression de tous les groupes ultras (chose que veut Boutonnet, le responsable de la division de lutte contre le hooliganisme en France, il l’a avoué en off) sera bien plus facile à réaliser. Malheureusement, entre des ultras prêts à mourir la torche à la main et l’Etat, on sait tous qui va sortir gagnant de ce combat. Et puis merde, des torches on en voit quasiment chaque semaine dans tous les stades de Ligain (encore dimanche soir au… Stade de France) et pourtant, on a l’impression que Sainté est le seul club à ramasser pour ces conneries. Qu’on foute des huis-clos pour tout le monde, et qu’on ne se serve pas de Sainté pour l’exemple. Au moins, on aura l’impression que tout le monde est logé à la même enseigne.

Ben moi je trouve que ça serait dommage de se priver de ce genre d’images.

 

La compo :

 

Aux blessés de longue date Saint-Maximin et Erding sont venus s’ajouter Baysse (sans dec ?) et Clément. Hamouma est sur le banc, encore trop juste pour démarrer une rencontre. Donc on se retrouve avec une défense centrale classique Perrin-Bayal, avec Tabanou à gauche et Brison à droite (pour faire souffler KTC, le seul à avoir joué tous les matches en entier depuis Nantes). Au milieu, on retrouve Lemoine et Cohade, rien de bien nouveau. Devant, Galtier sort Corgnet du placard, et s’il veut jouer plus que les utilités cette année, il serait bien inspiré de marquer ou de faire marquer. Pour le reste, Gradel, KMP et Ricky qui marche sur l’eau en ce moment : pourvu que ça dure.

 

Les buts :

   57e, but de van Wolfswinkel, 1-0. La balle navigue devant le but bastiais et est renvoyée péniblement par la défense. Ça revient sur Lemoine qui peut envoyer une praline du gauche, mais préfère servir Ricky avec une louche parfaitement dosée. Le Hollandais parti à la limite du hors-jeu lobe Aréola en une touche de balle du droit. Superbe.

Les notes :

Ruffier (arrêt des yeux, 2/5): il a failli prendre 1 but, mais au final ça fait clinechite comme on dit pour faire bien. Un peu amorphe sur les 2 déboulés de Tallo, il a eu le bon goût de ne pas se jeter et de découper le Bastiais sur sa 2e course. Sinon, le coup des 2 poteaux de suite, je pense pas l’avoir déjà vu.

Perrin (retard à l’allumage, 2/5): on a plus trop l’habitude avec lui, mais il s’est salement fait avoir par les courses de Tallo. Pas toujours très serein derrière, les Bastiais se sont créés beaucoup d’occasions et il n’a jamais réussi à les enrayer ou presque. Petit match du cap’tain.

Bayal (t’es con ou quoi ?, 2/5): mec, on a failli prendre un but (les 2 poteaux) parce que tu n’as pas voulu sortir alors que tu jouais sur une jambe. Arrête les conneries, Mouss ! On a une finale européenne à jouer en Ukraine, pourquoi tu fais ça ?? Si jamais t’es blessé sérieusement, tu pourras t’en prendre qu’à ta connerie. Sinon, un match pas terrible dans l’ensemble, même si j’ai bien aimé sa montée rageuse balle au pied.

Purée, Mouss c’est comme ça qu’on t’aime !

==> Remplacé à la 70e par Pogba (non noté) qui a verrouillé l’axe sans trop de problèmes puisque Bastia n’a pas eu de grosse occasion.

Tabanou (RAS, 3/5): il a failli marquer sur un centre-tir vicieux, mais sinon rien à signaler. Ah si, il nous sauve la mise en 1e mi-temps quand Ruffier était parti aux champignons.

Brison (il a pris l’eau, 2/5): alors oui, il a fait un tacle superbe dans sa surface et déposé un caviar du droit sur la tête de Corgnet. Le souci, c’est que presque toutes les occasions de Bastia sont venues de son coté. Après, il joue très peu et ce n’est pas son bon côté. Mais bon, c’est pas reluisant quand même.

Cohade (RAS bis, 3/5): il a eu très peu d’opposition puisque Bastia avait décidé de couper son équipe en 2 : 8 défenseurs et 2 attaquants. Du coup, il a pu tranquillement poser le ballon et organiser le jeu. Peu dangereux en attaque par contre.

Lemoine (à la louche, 4/5): +1 pour sa passe qui est superbe. S’il était Argentin, tu peux être sûr qu’on l’aurait vue en boucle. Sinon, comme Cohade, il n’a pas eu trop d’opposition. Une bonne frappe en 1e mi-temps et quelques renversements de jeu parfaits, Lemoine a encore fait le taf.

Corgnet (du bon et du moins bon, 2/5): il n’a pas marqué, il n’a pas fait marquer. Et pourtant, il a eu les occasions. Une tête queutée, une frappe trop croisée, mais aussi une bonne remise de la tête sur le poteau de Ricky ou encore un enchainement contrôle orienté + frappe qui aurait mérité mieux. Malgré ça, on reste largement sur notre faim.

==> Remplacé à la 75e par Mollo (non noté) qui a eu une occasion énorme qu’il a croqué avec sa frappe toute pourrie.

Monnet-Paquet (5e défenseur, 3/5): il a fait un joli déboulé sur l’aile gauche mais la frappe derrière était beaucoup trop pourrie pour marquer. Et c’est tout pour son bilan offensif. Le mec passe plus de temps à défendre qu’à attaquer, y’a un souci quand même.

Gradel (version novembre 2013, 1/5): il a tout loupé ou presque. Max-Alain est finalement un être humain normal, capable d’être fatigué après avoir joué tous les matches depuis quelques semaines déjà. Pas grave, on ne t’en veut pas. Le match sur lequel on te demandera des miracles, c’est jeudi.

van Wolfswinkel (le Hollandais volant, 4/5): 4e but en 5 matches, 1 poteau fracassé et un contrôle ultra-soyeux sur une chandelle, Ricky aura tout fait. Il a eu du mal à démarrer (un peu comme toute l’équipe), mais finalement c’est lui qui donne la victoire aux Verts. Un attaquant, c’est fait pour marquer. Ça tombe bien, c’est ce qu’il fait. Ah oui, et regardez bien le contrôle de Ricky vers 6min35 sur cette vidéo : si c’est Pastore, Canal en fait son générique pour le CFC.

==> remplacé à la 84e par Théophile-Catherine (non noté), pour tenir le score.

 

Le coach (lucide, 3/5) : il a dit que si les Verts n’avaient pas encaissé de buts, c’était surtout dû à la réussite. On ne peut pas lui donner tort. La seule chose que je lui reprocherai, c’est de ne pas avoir forcé Bayal à sortir dès que ce dernier a ressenti une douleur aux adducteurs.

Les adversaires : la défaite est cruelle, mais on se rappelle trop du match de l’année dernière qui nous avait fait un peu mal au fion. Comme on dit, ça s’équilibre. En tout cas, le Tallo est un sacré dragster et j’ai bien aimé aussi le match de Kamano. Derrière, ça fait pas rêver, avec Marange et Peybernes, même si Romaric est capable d’allonger quelques belles balles en profondeur. Bon courage pour la suite.

 

La question minitel : la question prend goût à la victoire.

Une courte (Zouma) victoire, mais une victoire quand même. Après avoir brillé dans le derby et fait preuve d’une grosse solidité face aux gandousiers, les Verts assurent l’essentiel face à Bastia dans un de leurs plus mauvais matches. Et vous, vous en retenez quoi de ce match ?

Vous êtes tous des fils de pub (ce n’est pas une insulte) ! Le slogan qui ponctue chaque but de notre Hollandais arrive largement en tête des votes. En même temps, c’est vrai qu’il se retient bien. Loin derrière, vous avez souligné le fait que la rouetourne a tourné et que si l’année denrière on s’était fait voler 2 points, on vient d’en braquer 2 cette fois-là. Les compteurs sont remis à zéro. Juste derrière, le tube de Ruffier (une question très musicale cette semaine), qui avait dû bouffer du Bernard Lavilliers : même quand il est battu, y’a toujours un poteau ou un Tabanou pour empêcher la balle de rentrer.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. Ricky is on fire.

L’avis d’en face, c’est le petit nouveau La Krimau qui te le donnera. Allez l’encourager un peu, il est bon.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison. 

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

4 commentaires

  1. Mention pour Lemoine quand même, il fait un énormissime travail de l’ombre au milieu, il remonte un gros paquet de ballons et oriente bien le jeu. C’est même dommage que ses efforts n’ont pas ammené directement un but. Ca viendra.

    Par contre pour lui comme pour d’autres, la trêve n’arrivera pas trop tôt, les jambes vont commencer à tirer. A vrai dire, je suis même bluffer des perfs de l’équipe vu l’enchainement des matchs.

  2. Tant qu’on est dans le musical, histoire de résumer la semaine :
    Et 3, et 2, et 1 – 0 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.