Brest – Paris FC (0-0 4tab3) La Penn Ar Bed Académie aperçoit le Stade de France.

C’est pourtant pas facile depuis Charléty.

Avant-Match :

C’est la reprise pour Samassa, Alphonse et Martial, et c’est intéressant en vue du match important qui arrive contre Dijon.

Sinon je sais même pas trop si il faut se qualifier ou pas, pour une fois que c’est à domicile ce serait bien de pas perdre comme des cons, mais bon, on sent pas un engouement terrible autour de ce match, l’opposition s’annonce correcte avec le leader du National.

Ah oui, et y’a Richard  qui se pointe, l’homme que tout un stade a adoré conspuer.

Tout à l’heure y’a Miss France.

Des bisous de Brest.

Le Match :

  • C’était nul, une demie occasion par ci, une demie occasion par là
  • On a joué en 4222, Laborde et Khaled jouant très haut et défendant peu, le milieu Parisien était constamment en surnombre face à Touré-Ramaré sur la même ligne. Idriss Ech-Chergui a pu être trouvé plusieurs fois assez facilement.
  • Khaled était remuant, a plusieurs fois pris l’axe et est parti dans le tas  ce qui a amené des fautes, moins de réussite pour ce qui est des débordements.
  • Du mieux en 2e mi temps, et surtout avec l’entrée de Grougi et Verdier à l’heure de jeu, remplaçants respectivement un Alphonse invisible et un Samassa pas dans son match (pour être poli) ou totalement bidon (pour être précis)
  • Changement de système, Touré seul devant la défense, Ramaré un cran plus haut et Grougi encore un tout petit peu plus haut. Inversion de Laborde et Khaled qui passent en mauvais pied sur les ailes.
  • Khaled et Grougi permutent pas mal dans le jeu.
  • Verdier apporte de la percussion. Le désavantage qu’il a par rapport à Samassa qui n’a rien fait, c’est qu’il tente des choses, mais se rate beaucoup, donc forcément ça se voit plus. Ça n’excuse pas certaines erreurs.
  • Petit à petit, le Stade Brestois prend le contrôle du match pour ne rien en faire et on s’ennuie et on va aux pénaltys.
  • On gagne.
  • On est les meilleurs.
  • A nous le Stade de France.
  • Tremble Europa League.

Le Match

Un petit mot sur l’adversaire, c’est solide, cohérent, discipliné, sur ce qu’ils ont montré défensivement je les aurais bien vu attraper un maintien assez tranquille cette saison en L2 en marquant peu, mais en encaissant aussi très peu.

Les Joueurs :

Hartock 3/5 : Pas grand chose à faire, un bon arrêt des yeux sur une tête décroisée, une relance moisie à la main directement sur l’adversaire. Pas loin sur les tirs aux buts et il en sort un qui était très mal tiré.

Moimbé 4/5 : Du déchet mais c’est le seul qui a essayé d’emballer un peu le match. Va nous manquer contre Dijon. J’aurais préféré voir Makonda titulaire histoire de le mettre dans le rythme.

Falette 4/5 : En l’absence de Traoré c’était lui le chef derrière, pas d’erreur, un beau duel avec Socrier qu’il aura progressivement mis dans sa poche après une entame équilibrée. Solide, mais encore ce vilain problème de relances.

Martial 3/5 : Sorti en toute fin de match, sûrement à la peine physiquement, il revient, on aura besoin de lui jusqu’au bout. Pas très sollicité, quelques accélérations franches pour aller chercher les adversaires sur leurs rares incursions. C’est bien.

Bélaud 3/5 : S’est proposé, n’a pas été souvent servi, avait l’envie en prolongation et jouait milieu droit plus haut que Ramaré.

Touré 1/5 : Catastrophique en 1ere, du mieux sur la fin de match quand les adversaires qui arrivaient à lui étaient cuits et qu’il n’avait que des miettes à ramasser. Couvre pas assez ses latéraux, passes trop imprécises. Pour aller frotter ses crampons sur le mollet du mec d’en face dans un duel y’a du monde, pour jouer au football un peu moins.

Ramaré 3/5 : Discret, volontaire en fin de match, un peu plus juste que ses copains du milieu mais peu de prise de risque.

Laborde 0/5 : Jusqu’au bout, jusqu’au pénalty tiré n’importe comment. Un bon gros vrai match sans pour Laborde. Mécontent de retrouver le côté après quelques matchs dans l’axe ? Les passes, les dribbles, les contrôles, les intentions, tout à l’envers. On oublie et on repart du bon pied contre Dijon.

Khaled 3/5 : Le plus remuant, le seul en fait remuant en début de match. Il a provoqué balle au pied et couru comme un petit foufou partout en 1ere. Il a ralenti en 2e, mais c’est bien normal. Corner et coup franc pas trop mal tiré. Offre la qualification d’un tir au but plein de sang froid dans la lucarne. N’a pas à rougir de sa titularisation, mais c’est un peu trop brouillon. Doit se canaliser et analyser un peu mieux les situations. Et s’acheter un pied gauche aussi, décalé 3fois sur le côté gauche et emmerdé parce qu’impossible de se mettre sur le droit. C’est problématique.

Alphonse 0/5 : Rien à dire, il n’a rien fait. Je l’ai vu tomber une fois et réclamer un pénalty, il a récupéré une balle aussi. Un entraînement sans ballon en vue de Dijon encore une fois.

Samassa 0/5 : Comment tu peux espérer que l’arbitre te donne les fautes à chaque duel ? Même quand ton adversaire fait 1m70 et 65kg tu t’écroules. Pas un ballon de la tête, pas un duel gagné, peu de déplacement, s’est contenté de faire des remises, sans jamais repartir pour être lancé vers le but.

Ces cons nous ont fait rater le début de Miss France.

Sonia Rolland, a jamais la plus belle.

Le Coach et les Remplaçants :

Dupont 3/5 : a su faire des ajustements et des changements, voulait surtout ne pas perdre. On n’a pas perdu.

Grougi (Alphonse 60e) 3/5 : A apporté au milieu, en étant là, juste là, c’était donc mieux. Point d’appuis pour Touré et Ramaré ainsi que les latéraux, rien de transcendant mais face à une équipe qui se repliait de plus en plus vers son but il a manqué d’espace. Ne tremble pas au moment de son pénalty. Pleine lucarne.

Verdier (Samassa 60e) 3/5 : C’était mieux que Samassa, beaucoup mieux, en même temps le contraire et j’allais moi même ouvrir le bagne de Cayenne (avec Nico Dupont Aignan) et il en aurait été le premier pensionnaire. Mais quel manque de lucidité même frais, des passes ratées, des oublis… Le plus dangereux malgré tout puisque lui a frappé au but. Son pénalty est une honte (comme celui de Laborde d’ailleurs) tout mou, plein axe, même Philippe Croizon va te le chercher celui là. Alors je veux bien qu’il traverse une crise de confiance, mais un peu de concentration et d’application et peut-être que tu pourras arrêter d’aller foutre ta tête dans ton maillot et de gesticuler pour bien montrer à tout le monde que t’es énervé parce que tu rates tout.

Traoré (Martial dans la prolongation) : Pour salir les chaussures. Pas le maillot, pas eu le temps.

4 thoughts on “Brest – Paris FC (0-0 4tab3) La Penn Ar Bed Académie aperçoit le Stade de France.

  1. Le PFC c’est solide mais c’est chiant. Et c’est pas encore demain qu’ils auront une ligne à leur palmarès.

  2. Pas une mauvaise chose d’être passé non?
    Avec la dynamique pour la montée et un parcours en coupe de quoi créer emballement pour une fin de saison pleine au stade .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.