Cholet – Brest (1-3 AP) La Penn Ar Bed Académie avait mis son écharpe

Avant-Match :

Vroum Vroum Vroum, direction Cholet, dans la voiture Brest, Nantes, Rennes, Lorient sont représentés, point commun : on chie tous sur Gianni Bruno.

On a eu le droit à des pitchs. C’est ça la vraie magie de la coupe.

Les grands deva… et les… faites 1 sur 2… Bon placez vous n’importe comment.

Le Match :

  • une bonne première demi heure où les Brestois montrent de l’envie, poussent et contrôlent le match face à des Choletais très regroupés, le 442 très offensif est à l’aise avec Grougi et Ramaré devant la défense.
  • Période ponctuée de pas mal de ratés (pour changer), des situations, et finalement un but à la 27e, apparemment attribué à Laborde même si les joueurs semblaient plus féliciter Martial qui aurait prolongé le ballon dans le but.
  • Les Brestois avaient sorti un petit fumigène peu avant le but, probablement pas une coïncidence.
  • Le dernier ¼ d’heure de la mi temps est plus mou, les Brestois font tourner mais ne cherchent plus autant à marquer, les Choletais reviennent peu à peu dans le match. Grougi trouvera l’équerre sur un très beau coup franc.
  • Au Stade sont présents des supporters nantais (beaucoup, et très contents de s’afficher après la belle victoire face aux Lyonnais), des supporters angevins très intéressés par les petits brestois en vue du match de lundi, et au moins un Lyonnais qui préfère étrangement se faire discret.
  • Un « Kop » Choletais est aussi présent et tente de mettre de l’ambiance dans le froid du stade Jean Bouin (encore un), pour cela il revisite tous les classiques du supportérisme à la suite, donnant l’impression d’avoir préparé une liste, ou même d’y aller directement en regardant des vidéos sur youtube. Ils nous feront même une grecque pendant que le reste du public choletais, manifestement peu habitué à voir du football, s’endort, se réveille pour réclamer des fautes inexistantes, et se rendort.

Cholet Hools Sporting Club

  • Classic-shit mi temps, on a reculé de 15m et on laisse le ballon à des Choletais enfin dans leur match qui combinent sans toutefois se montrer dangereux.
  • A noter que les « officiels » se sont montrés particulièrement habiles avec les fumigènes, l’un ayant pris peur au moment de l’écarter du terrain l’a balancé comme un gros débile par dessus les barrières… manquant de peu de l’envoyer dans la gueule de deux gamins. Bravo. Bien vu. Blaireau.
  • À l’heure de jeu les sorties de Martial sur blessure (Chardonnet 55e) puis Jourdan de + en + discret (Doumbia 62e) pour un réajustement tactique ont encore plus limité l’apport offensif du SB, tout en ne gagnant pas en sérénité, et la confiance des locaux montait, montait…
  • Brest ne se montre plus dangereux, mais Cholet manque de précisions dans les derniers mètres, à la 93e coup franc dangereux parfaitement tiré, mais Hartock protège sa lucarne d’une superbe parade, on croit que c’est enfin fini.
  • Manque de bol, sur un corner qui suit, le ballon est dégagé, renvoyé dans le paquet et Ndoye devance la sortie (un peu foireuse) d’Hartock pour faire trembler les filets. 1-1 prolongations.
  • Pendant la prolongations les Brestois vont peu à peu reprendre le contrôle et se montrer pressant face à des Choletais de plus en plus fatigués.
  • Laborde résistant bien à une charge d’un défenseur sur un service d’un Traoré décidé, puis Belghazouani après un débordement de Laborde viendront délivrer les Brestois avant l’éventuelle séance de tirs aux buts que tout le monde semblaient désormais attendre.
  • 1-3 score final après prolongations, ce fut difficile.

Les Joueurs :

Hartock 3/5 : Une sublime parade, des interventions intéressantes mais aussi des ballons facile relâchés, des rebonds mal jugés et une sortie hasardeuse qui donne le but. Hartock se résume bien sur son match.

Bélaud 3/5 : Loin d’être son meilleur match, on l’a connu plus appliqué et offensif, mais dans cette compo difficile de trouver un relais au milieu pour déborder sereinement et apporter comme d’habitude.

Traoré 4+/5 : Encore un très gros match de sa part, irréprochable défensivement, coupant les quelques offensives adverses, c’est lui qui amène le 2-1 et qui a plusieurs fois essayé de secouer les Brestois en 2e période.

Martial 4/5 : Serein jusqu’à sa sortie sur blessure après une mauvaise chute. Peut-être buteur, peut-être pas. Un bon match. Espérons qu’il ne reste pas trop longtemps sur le carreau.

Tritz 3/5 : Pas débordé, pas offensif non plus, bien en place et concentré. Il montre qu’il est un remplaçant tout à fait acceptable, y compris à ce poste d’arrière gauche, même si son manque de vitesse et le fait d’être sur son mauvais pied n’aide évidemment pas au rendement offensif.

Ramaré 3/5 : En charge de la récupération à lui tout seul il a fait son travail proprement, sans plus.

Grougi 5/5 : Pas forcément à son aise aux côtés de Ramaré, mieux en prolongations lorsqu’il est monté d’un cran, il a fait preuve de toute l’envie du monde pour aller chercher la qualification. Un très beau coup franc à son actif qui méritait mieux que l’équerre. Le SEUL à aller voir les supporters à la fin du match et à passer 10minutes avec eux. LE SEUL !

Coucou l’équerre, j’arrive.

Jourdan 3/5 : C’est bien, mais insuffisant, pourquoi ne pas centrer une fois son adversaire déborder ? Je crois que lui seul sait, et quand il aura trouver pourquoi ça pourra faire mal… Du feu dans les jambes, du travail (beaucoup) pour lâcher la balle. Très discret après les 45 premières minutes.

Belghazouani 1/5 : Parce qu’il conclue le match avec son but, mais si il faut attendre de jouer contre des mecs de CFA2 exténués pour le voir être décisif ça va pas le faire. Très très très discret durant le match.

Laborde 3+/5 : Le début d’une bonne série ? On lui demande de marquer, il l’a fait. Le reste est limité, sur un terrain un peu gras, j’ai eu peur à ce qu’il soit miscible, mais non. Encore trop de raté.

Sea 3/5 puis 1/5 : De l’énergie… mais pas longtemps.

Le Coach et ses remplaçants :

Dupont 3/5 : Plutôt surpris par la composition offensive qu’il a sorti, c’était bien. Lancer les jeunes, c’était bien aussi. Après il aurait fallu être plus exigeant, et ne pas chercher à gérer en 2e mais faire le renault 21 nevada à tout prix.

Chardonnet (Martial 55e) : Entré pas chaud il a mis un peu de temps à se mettre dans le match et s’est montré fébrile, mais c’est aussi le moment où toute l’équipe commençaient à subir. On a connu plus facile.

Doumbia (Jourdan 62e) : Aurait du solidifier le bloc, ça n’a pas eu l’effet escompté, on a reculé et il n’a pas été transcendant, toujours beaucoup d’imprécision et d’approximation dans son jeu. Il apprend encore.

Ouedraogo (Sea 75e) : Débute en pro au moment où toute l’équipe a décidé de se recroqueviller sur son but, donc souvent seul devant, il est apparu un peu frêle pour le rôle et parfois perdu, oubliant d’attaquer ses ballons, trop timide alors qu’il aurait pu provoquer et déborder. Il a des qualités à faire valoir, il faut qu’il ait un peu plus de confiance.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. un jour je prendrai le temps de corriger mes immondes fautes. un jour. peut être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.