Clermont (1-0) Orléans : nous sommes Consanguine Académie

Aujourd’hui est le match où l’on peut assurer notre maintien, aujourd’hui est le match où l’on peut atteindre l’objectif fixé en début de saison : 41 points, aujourd’hui est le match où j’arrêterai d’avoir peur pour cette saison. Clermont doit écraser Orléans ! Académie dédiée à Lord Bendtner. Rendons hommage à cet immense attaquant. Et non, pas de vannes sur Jeanne la Pucelle. Promis !

La coach a reconduit la même équipe qui s’est imposée à Nîmes (1-0) :

Compo : Jeannin- Konongo, Avinel, Martin, Agounon – Ekobo, Moulin, Capelle, Dugimont, Nkololo – Diedhiou

La musique de Ram Jam retentit, les joueurs rentrent sur le terrain ! Et pas le temps de se chauffer, premier but à la première minute de Dugimont après un centre de Moulin, remis de la tête de Martin, cafouillage et reprise en demi-volée de notre attaquant ! (1-0) ! Si ce n’est la précocité, j’en appelle à la réciprocité du résultat à Nîmes. Orléans peine à exister malgré une belle frappe sur le côté droit de nos buts qui frôle le montant. Autre occasion pour les visiteurs à la 13′ avec un corner bien négocié par Jeannin. Le match est plaisant même si les coups pleuvent de part et d’autres : Nkololo se fait découper dans notre camp, le jeu se poursuit … Jusqu’à ce que, 30 secondes plus tard, Moulin vienne trucider à son tour le fautif Orléanais, Afougou pour ne pas le nommer, et que l’arbitre siffle faute. Notre capitaine montre son partenaire blessé, monsieur de la Maréchaussée lui rétorque que cela lui en fait bouger une sans toucher l’autre.

Vous voyez ce joueur blessé par terre ? Et bien on s'en branle.

Vous voyez ce joueur blessé par terre ? Et bien on s’en branle.

On sent que Orléans a un passé commun avec les Huns, les mecs taclent comme des fous et multiplient les fautes. A la 25′, Loris Arnaud, ancien Consanguin, délivre une belle semelle à Agounon. Dans la foulée, à la 28′, Sa Majesté Ekobo enlève le pied d’appui de Maah juste avant qu’il frappe. Maah qui est bien sûr le neveu de Blaah, l’un de mes académiciens préférés. Le coup-franc est côté droit de notre surface, bien frappé, il oblige Jeannin à une belle claquette. Le match est de plus en plus haché par les fautes : à la 38′ Jeannin, encore lui, réveille tout le monde avec une belle relance au pied sur Diedhiou. Les défenseurs le croient hors-jeu, lui continue de cavaler et tente une demi-volée. Malheureusement celle-ci termine dans les bras saillants et musclés du gardien. Têtu ce joueur ! A la 45′, Diedhiou veut jouer le ballon mais lève la jambe vers la tronche d’un défenseur, deux ou trois chicots plus tard sur la pelouse, il se relève mais reste groggy. Carton jaune pour Famara l’insoumis ! Mi-temps.

Ni chiennes, ni putes qu'ils disaient non ?

Ni chiennes, ni putes qu’ils disaient non ?

La deuxième mi-temps débute avec un coup-franc de Moulin à la 54′. Comme d’habitude, frappe en feuille morte mais le gardien est impeccable. Exceptées trois occasions orléannaises, et non orléanniaises, on s’ennuie ferme. Je vous ai raconté que j’ai planté ma caisse en voulant éviter un chat ? Rassurez-vous le chat va bien, ma voiture un peu moins en revanche. Mais j’ai l’immense privilège de nouer une relation particulière avec mon assurance la MATMUT qui, par bonheur, a égaré deux fois mon dossier.

Expliquez-moi, chers publicitaires, votre talent.

Expliquez-moi, chers publicitaires, votre talent.

Bon à l’arrivée, Chevalier et herpès me filent une somme rondelette pour mon automobile, donc c’est chouette ! Si je vous parle autant d’assurance c’est que j’espère que les joueurs le sont bien, assurés, tant les fautes sont nombreuses. Le Viêt Nam les gars ! Premier changement à la 60′ côté Orléans, Glombard laisse sa place à Youssouf. Dans le contexte actuel, je changerais de prénom à sa place m’enfin. 67′ Renault reçoit un carton jaune pour contestations. Pinaut, Renault, bravo les veaux ? Vous ai-je dit que je m’ennuyais ? Non ? Sûr ? 70′ Nkololo laisse sa place à Rivas pour les Consanguins. L’ancien Berrichon, oui j’insiste, fait une belle rentrée. Comme d’habitude, il se dépense sans compter et ne ménage pas ses efforts. De plus, lorsqu’il provoque une faute, il ne râle pas, se replace et c’est appréciable ! Changement aussi pour les bouseux d’en face : Arnaud sort, Louisy rentre. Enfin à la 84′ Diedhiou sera remplacé par Salze. Un attaquant pour un défenseur, on bétonne … D’autant que sur un coup-franc éloigné, on cafouille encore et un but est marqué. Heureusement, l’attaquant est signalé hors-jeu. Voilà c’est fini, Patrick le speaker annonce qu’on sera en Ligue 2 l’année prochaine, pas tout à fait vrai mais bon, il doit y avoir 1% de chance qu’on ne se maintienne pas !

Dis, tu veux bien cafouiller avec moi ?

Dis, tu veux bien cafouiller avec moi ?

Ce fut laborieux, Ekobo et Moulin, sont suspendus pour le déplacement en Arles. Ils nous manqueront ! C’est en grande partie grâce à eux ce renouveau de l’équipe. A noter aussi que le club avait invité plus de 2000 personnes dont 1100 maires ou élus municipaux des communes voisines ainsi qu’environ 1000 jeunes footballeurs des clubs alentours. Allez place au Sud maintenant ! On est 13 ème avec 41 points : l’objectif du début de saison est atteint !

Valéry Tocard de la Catin

stagiaire2D2

2 commentaires

  1. La coach est plus que conservée vu qu’il lui reste un an de contrat et que notre président n’a pas pour habitude de licencier les entraîneurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.