Cluj – Manchester United (1-2) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Luke revient sur les terres de sa jeunesse…

Avant-Match :

Yo.

Ah Cluj… Cluj… La Roumanie profonde dont tu ne penses même pas pouvoir tirer une carte postale potable. Et bien tu te trompes lecteur. Cluj, c’est toute la jeunesse de ton académicien. La Transylvanie, les Carpates à deux pas… Toutes ces années au lycée… Les étés dans le château de tonton Vlad Tepes. Les parties de bondage avec la Comtesse Bathory. Les sacrifices de villageoises en sa compagnie aussi… Ah c’était le bon temps. On savait s’amuser à l’époque, bon sang.

C’est donc tout nostalgique que je me prépare à voir mes petits protégés fouler ces terres si riche en souvenirs.

Mais pas question pour autant d’avoir de la pitié pour le club local, le CFR Cluj donc. « Incontournable » du football roumain depuis 2008, hum, l’équipe roumaine s’est vite constituée une réputation de trouble fête en Ligue des Champions… Bon principalement parce qu’elle avait crée la surprise en faisant tomber l’AS Roma dans son stade (1-2) alors que personne ne les connaissait. D’ailleurs, on va pas se mentir, c’est un peu le seul fait marquant du club dans la compétition jusqu’à cette année. Cluj a cependant démarré en trombe l’édition 2012 en allant s’imposer tranquillement à Braga (0-2) occupant donc avant ce soir la tête du groupe grâce à sa différence de but.

En fait, Cluj se traîne surtout une réputation de voleurs de poules (casse toi Dominique) de club chiant à jouer mais dont tu finis souvent par te débarrasser à la fin.

Craindre le pire pour Manchester United ? Ce n’est pas très sérieux. Sauf que le club de Sir Alex vient de perdre à domicile pour la première fois en 2012 face à Tottenham. Surtout, le premier match de la compétition européenne face à Galatasaray n’a pas franchement été convaincant et le parcours catastrophique de l’an dernier plane sur les Red Devils, comme un symbole de page que l’on ne pourrait pas trop tourner.

Donc oui, la méfiance était de mise pour votre serviteur infernal.

 

La Composition Infernale :

A la maison les papys. Sir Alex a décidé de laisser Giggs et Scholes à Manchester suite à leurs prestations très mitigées en championnat le weekend dernier. Par contre Ferdinand auteur d’un match tout autant dégueulasse est de la partie, profitant de l’hécatombe en défense centrale. L’UEFA annonce une équipe en 4-4-2 qui n’a aucun sens :

On comprend facilement que l’équipe va en fait évoluer en 4-3-3 avec Fletcher, Anderson et Cleverley au mileu. Devant, Rooney sera à coup sûr aligné en faux numéro 9, devant alimenter Robin et Chicharito en ballon de but. Voilà, c’est quand même pas trop compliqué à piger. Ça donne donc :

 

Le banc : Lindegaard / Wootton / Büttner / Powell / Kagawa / Nani / Welbeck

 

Le match live en différé toi même tu sais (c’est pour la rime) : 

3′ : Et sur le premier corner pour Cluj, c’est une tête de Sougou qui file juste à côté du but de De Gea. Ça commence bien.

7′ : A savoir que le chrono russe en haut de l’écran déconne à mort. Passant de 1’35 à 3’12 puis à 2’07. Là il est bloqué à 6’49. Ça va être bien le live tiens.

10′ : Première vraie incursion des Rouges Diables dans le camp de Cluj. Rooney trouve Anderson à l’entrée de la surface, mais sa frappe est trop molle et surtout non cadrée. Donc ça ne donne rien forcément.

11′ : Sougou met la tête pour intercepter une transversale d’Anderson. Coma. C’est malin ça.

14′ : Changement d’aile soudain du côté de Cluj, Sougou part tout seul côté droit puisqu’Evra avait poney. Son centre à ras de terre trouve Kapetanos oublié au niveau du point de penalty qui s’offre une frappe pépère croisée à ras de terre. De Gea est battu. 1-0. Impec, on est sur les bases de nos précédents matchs à prendre le premier but comme des connards.

18′ : Festival d’Aguirregaray côté droit qui se débarrasse de Rooney et Evra. Il trouve Kapetanos qui remet dans le couloir pour Sougou, toujours seul, Evra n’ayant pas envie de revenir. Le Sénégalais retrouve l’instigateur de l’action qui gâche ce beau mouvement avec une frappe dégueulasse qui termine 25 mètres à côté.

19′ : Première frappe cadrée de United grâce à Rooney qui a tenté sa chance de loin, mais Felgueiras détourne des deux poings en corner.

20′ : Tiré par van Persie ce corner trouve une tête chandelle de Ferdinand, puis les gants du gardien.

21′ : Manchester à l’air de vouloir pousser un peu et s’installe dans le camp de Cluj. Hernandez reçoit le ballon de dos dans la surface et donne en retrait pour Anderson dont la frappe instantanée manque le cadre d’un rien.

21 bis’ : Evra loupe même un dégagement en tirant dans un roumain (Brice Hortefeux likes this) ce qui se transforme finalement en centre dangereux pour Cluj. Heureusement De Gea veille.

23′ : Amour de petite balle de Cleverley par dessus la défense. Robin est au point de penalty pour reprendre de demie volée mais ne cadre pas. Non mais sérieusement c’était plus facile à mettre qu’à louper ça. Sinon Sougou qui ne se remettra jamais de ce ballon dans la gueule est remplacé par Luis Alberto.

29′ : Coup franc excentré pour Rooney à 30 mètres des buts côté gauche. La balle est envoyée dans le paquet et van Persie de la tête lobe le gardien adverse légèrement avancé. 1-1. Il était temps d’arrêter les conneries

33′ : Hernandez dans un une deux involontaire avec Cleverley qui se cassait la gueule, tente sa chance de loin, mais c’est dans les bras du portier de Cluj.

34′ : Possession 30-70. On se met en route doucement.

35′ : van Persie est bien trouvé dans la surface par Hernandez mais sa frappe est repoussée par Felgueiras. Cleverley récupère couloir gauche et donne à Rooney qui enroule de loin. A côté.

44′ : Rafael se débarrasse de Camora et centre pour Rooney qui tente une sorte de tête à 30 centimètres du sol, mais ça file à côté.

45’+1 : Nouveau coup-franc à 30 mètres pour Rooney. Wazza le tente direct. Direct oui, mais dans les gants du gardien.

Mi-temps : Comment ça c’est pas top top? Comment ça j’écris ce genre de commentaire depuis le début de la saison à chaque fin de première période ? Ben oui, mais si United ne la jouait pas diesel à chaque fois aussi… Cela dit les Red Devils après une entame de match difficile ont vraiment mis le pied sur le ballon et dominent largement. En poursuivant comme ça et avec un peu plus d’audace, ça devrait bien se terminer.

47′ : Rooney encore une fois de très loin. C’est à côté. Faudrait voir à pas trop s’acharner non plus.

49′ : Rooney toujours, mais cette fois-ci couloir droit pour une longue balle dans la surface à destination de RVP. Le Neerlandais est à la retombée du ballon et met juste le petit coup de patte qu’il faut pour battre Felgueira dont le petit saut pour faire croire qu’il peut toucher la balle est plutôt ridicule. 1-2.

51′ : Rooney à nouveau qui tente la même combinaison mais avec Hernandez. Cette fois-ci c’est intercepté de justesse par un défenseur roumain.

56′ : Claquette pesctacle de De Gea qui dégage une tête puissante de Cadu bien servi sur corner.

65′ : « On s’ennuie là non ?

  • Effectivement.
  • C’est ce qui me semblait. »
    Oui ben je me parle tout seul parce qu’on se fait franchement… Enfin vous voyez quoi…

70′ : En fait Man Utd la joue torture mentale. On ne laisse pas un seul ballon à Cluj mais on refuse de se montrer dangereux pour autant. On montre juste qu’on domine largement. C’est tout. C’est machiavélique mais c’est chiant quand même.

76′ : Bon ça fait 20 minutes qu’il ne se passe rien, donc je te propose un petit jeu pour patienter : Sauras-tu retrouver Luke Seafer ? Une pinte pour le vainqueur parce que c’est pas facile :

 

79′ : Wootton remplace Evans. Voilà qui va dynamiser le jeu.

83′ : Chicharito est remplacé par Welbeck.

87′ : Ferdinand taekwondise Bastos. Et il prend un jaune. C’est salaud monsieur l’arbitre, pour une fois qu’il se passe quelque chose sur les 30 dernières minutes.

88′ : Oulalah De Gea est obligé d’aller prendre un ballon aérien. Calmez vous les mecs on n’a plus l’habitude.

90′ : De Gea ne s’endort pas comme ça. Il est là pour détourner une tête à bout portant de Bastos qui était passé devant Wootton. On passe pas loin de la correctionnelle à trop jouer les touristes.

Fin du match : Victoire à l’économie tout ça. Pas bien brillant mais l’important c’est les trois points etc. On a déjà deux victoires, on est en tête du groupe, c’est déjà mieux que l’an dernier à la même époque. On s’en contentera avant d’aller croiser à nouveau la route de Newcastle, à Saint James’ Park cette fois, dimanche.

 

Les Diables :

De Gea (4/5) : Un but sur lequel il ne peut rien mais des parades décisives toujours aussi excitantes. Plaisir.

Evra (2/5) : Vous êtes le maillon faible, au revoir.

Evans et Ferdinand (3/5) : Ah ben c’était bien plus tranquille que le weekend dernier. Pas grand chose à faire, je n’ai donc rien à leur dire. Voilà…

Rafael (3/5) : Sur la lignée des matchs précédents, il muscle son jeu en défense au détriment de ses attaques fofolles. C’est pas génial pour le jeu, mais c’est plus sérieux pour le résultat.

Fletcher (3/5) : Le voir tenir deux fois 90 minutes en une semaine, c’est déjà beaucoup. Son jeu revient petit à petit, son importance est indéniable au milieu de terrain, même s’il était un peu maladroit au niveau des passes par instant.

Cleverley (3/5) : Capitaine de l’équipe de passe à 10 ce soir

Anderson (2/5) : C’est sévère peut-être, mais je l’ai trouvé en sous régime : des fautes, des ralentissements du jeu, c’était pas franchement transcendant. Dans le tempo de l’équipe certes, mais quand même

Hernandez (3/5) : Oui il ne s’est pas créé d’occasions, c’est vrai. Mais il participe de plus en plus au jeu à défaut de pouvoir faire mieux. C’était l’instant encouragement.

Rooney (4/5) : Et si tu n’étais pas là… Ben on se serait tailladé les veines au bout de 20 minutes. Enfin vous, parce que moi, ça marche pas. Indispensable à la marche en avant de l’équipe.

van Persie (4/5) : Sûrement pas renversant comme match. Mais le doublé est là, donc on se tait.

Les suppôts de Satan :

Wootton pour Evans, 79eme, (non noté) : Footing.

Welbeck pour Hernandez, 83eme (non noté) : Footing.

Bonus :

Nos régions ont du talent : Lyon.

 

Tiens au passage avant les bisous, la Raide et Vile Academy est maintenant sur Facebook et tu peux flatter mon égo en devenant « fan ». Alors exécute toi, insolent.

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir.

Et tiens, il est aussi sur Twitter et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

 

13 thoughts on “Cluj – Manchester United (1-2) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

  1. Le douzième en partant de la gauche, de la dix-septième ligne en partant du haut. Aboule la pinte.

  2. Merde, l’homme mystérieux m’a devancé. Misère.
    Du coup, je vais dire, juste à-côté, à droite.

    Encore une fois, une bien bonne acad’ pour un match bien chiant. Bon, en même temps, la phase de poules et United, c’est pas le grand amour, et puis bon, un match en Roumanie, tout ça… Tu m’étonnes que Giggs n’ait pas été du voyage.

    Ce n’est encore que le début de saison, mais je me demande (Claude François likes this?) si on va même gagner quelque chose cette saison.

    C’est vachement friable derrière, Evans nous a « rassuré », il était bien en sur-régime l’année passée, Jones et Smalling sont blessés chronique, Patrice est sur la fin, mais c’est pas Buttner qui va lui prendre sa place tout de suite.

    Le milieu est plutôt bien. Je m’énerve quand je vois que des types disent que Carrick et Fletcher sont des joueurs moyens (même sur ta page fesses de bouc), Anderson pourra éventuellement sortir un ou deux bon matches s’il veut bien se sortir les doigts du séant, Cleverley s’améliore, Kagawa doit juste comprendre ses partenaires, ça va le faire.

    Bizarrement, même si ça se cherche encore, comme un saint bol de jeune pré pubère, c’est en l’attaque que j’ai le plus confiance.
    De là à se dire que notre nouvelle devise sera « joue-là comme Zeman » et qu’on va remporter tous nos matches 5-4…

  3. oui derriere evan n est pas serain..perso,je trouve que rio est vraiment bon depuis quelques tp et domage que vidic soit blessé…pour guilé,ca doit etre de moi que tu parle pour carrick et fletcher….bé oui,pour ce poste la a manchester il nous faut des joueurs de classe mondial,et dans le footbal moderne,un milieu de terain doit povoir te mettre plus de 1,5 but par saison…apres ce sont des joeurs que j aime bien et que je respecte, ce sopnt des guerriers,mais je ne les trouves pas exceptionnel pour jouer a united…voila apres c est ma facon de voir les choses…mais sans rancunes!!

  4. FAUX ! Tout le monde sait que Luke se vante d’avoir un membre viril énorme (ça reste encore à prouver…), et qu’il veut absolument le montrer. Hors, pour ne pas être taxer d’exhib, il a trouvé un subterfuge.

    Regardez bien tout en haut, le 3ème en partant de la droite. Hé oui ! C’est lui ! Et encore, on ne voit pas le trait noir qui le barre le crâne au centre.

    Allez, paye ta pinte homme-phallus !

  5. On applaudit Guilé qui a remporté une des deux pintes en jeu. Oui deux, parce qu’un autre visage est aussi la bonne réponse et se réfère directement à la photo de l’académie (alors que l’autre convient à ma pic sur FB et Twitter, c’est compliqué, je sais).

  6. Yeah ! La classe ultime, une « infernale pinte » pour moi (© Stéphane Guy)!

    Du coup, je ne joue pas pour la seconde, même si je crois que je peux trouver.

    Pour apporter une précision à ce que j’ai dit sur Facebook, je monte immédiatement si y a moyen de rencontrer ton papounet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.