LES CONFIDENCES DU JOUEUR MASQUE OHE OHE


« Putain mais ferme ta gueule ! »

Un footballeur de CFA2 a accepté de nous parler, une fois par semaine sur horsjeu, des dessous du championnat. Chaque semaine, ce joueur abordera pour vous un sujet. En rapport avec quelque chose. Une chose est sûre: il connaît à fond les ballons la CFA2 et y joue actuellement. Mais vous n’en saurez pas davantage sur John-John-Kevin*.

Cette semaine, le joueur masqué ohé ohé a choisi de pousser un coup de gueule contre les jeunes joueurs.

« La CFA2 a un gros souci, on récupère les jeunes recalés des centres de formations, certains sont meilleurs que nous mais avec un melon énorme parce qu’ils ont fait un an à Auxerre ou Saint-Etienne. Dans mon club, les jeunes viennent s’entraîner, ils cadrent un tir et tu as l’impression qu’ils sont devenus Marvin Martin. Ils ne gagnent rien, ne prouvent rien mais n’ont déjà aucun respect pour le chasuble d’entrainement. Un jour, un jeune recalé de Sochaux est venu avec nous pour un amical contre notre équipe -18ans. L’entraîneur lui a dit : « Au lieu de jouer milieu gauche, tu vas jouer gardien, parce qu’on n’a pas de gardien là ». Au moment où l’entraîneur lui dit ça, le joueur lui répond : « Non je vais pas aux cages ». On était tous là en train de le regarder mais il insistait. Le coach l’a dégagé et lui a dit de rentrer aux vestiaires par ses propres moyens. Ce comportement est inadmettable, et on a dû jouer sans gardien. Une fois l’entraînement terminé, ils prennent leur douche et ils se cassent ! ».

« L’image de la CFA2 n’a pas besoin de ça. Les jeunes d’aujourd’hui, ils s’en tamponnent la chatte. C’est l’expression qui me vient à l’esprit. Des fois je parle, je leur dis que tout va très vite dans le football, que la vie c’est pas facile et à chaque fois ces trous du cul me répondent « Putain mais ferme ta gueule ! ». Ils prennent vraiment le foot amateur à la légère.

« J’ai remarqué un truc : le mec qui arrive d’un centre de formation adopte le comportement d’un mec qui a été dans un centre de formation. « Pour ça on faisait tel exercice… on faisait ça comme ça et gnagnagna ». Ce n’est pas le bon comportement. A cause de ça, ils ne s’intègrent pas. Dès que je fais une remarque, ils me disent « Tu te prends pour qui ? C’est pas parce que t’as joué 20 minutes avec la réserve d’une L1 que tu peux me parler comme ça. » Ils disent 20 minutes, alors que j’ai dû en jouer 10 fois plus que ça. Quand un truc comme ça arrive, je vais voir le coach et je lui dis : « Ça, c’est de votre faute. »

« C’est peut-être culturel mais les jeunes d’aujourd’hui ne respectent plus rien. Les jeunes, c’est vraiment des gros cons. »

John-John-Kevin*

*le prénom a été changé pour des raisons de sécurité et secret défense.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

14 commentaires

  1. Trop bien.

    Est ce que le footballeur masqué pourrait parler des problèmes de dopage en CFA 2 la semaine prochaine ?

  2. Mythique. Je me rappelle avec nostalgie de ce feuilleton paru dans HorsJeu qui racontait les heurs et déboires d’un entraîneur du terroir. Jamais dans toute l’histoire de la littérature un fil conducteur n’était à ce point parti en couilles. C’est tout le mal que je souhaite à cette série.

  3. C’est un peu trop méta pour moi je crois. Heureusement il y a une bonne vanne à exploiter (« Tu te prends pour Marvin Martin ou quoi ? » : mdr)

  4. « Les jeunes, c’est vraiment des gros cons.»
    Que c’est beau, on dirait du Pascal Praud sous extas

  5. Ce joueur masqué dénonce avec à justesse et force la dégradation des valeurs du football vrai, autrefois humain et ouvert, par une bande de sales petis pédés. Il est notre Morano.

  6. C’est pas pour rien que dans le rugby il y a pas de jeunes. Ils se font recaler à l’oral quand il faut apprendre la Marseillaise.

  7. C’est bien quand HorsJeu feuilletonne.
    Ça commence fort, plein de promesses, limite régulier, éditorévolutionnaire, puis ça s’essouffle au bout de la passion et au bout d’un moment on n’attend même plus la fin. Mais autre chose. C’est comme la vie. Cette chienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.