Evian-Ajaccio (1-1) : L’Aiacciu Académie livre ses notes en Chinois

En découvrant les maillots de l’AC Ajaccio floqués en Chinois, j’ai tout de suite pensé à écrire mon acad’ en Mandarin. Mais je me suis dit que personne ne comprendrait et que moi-même je ne savais pas l’écrire. Ensuite, j’ai eu l’idée de faire une acad’ truffée de jeux de mots pourris à base de « je nem pas ça», « il y a du sushi à se faire », « Sissoko c’est la muraille de Chine ». Mais je me suis rendu compte que mes lecteurs valaient mieux que ça. Ensuite, j’ai eu l’idée de comparer l’ACA à l’équipe de foot du navet Shaolin Soccer ou à une équipe du championnat chinois. Mais les réseaux sociaux s’en étaient chargés avant moi. Du coup, j’ai décidé de mélanger toutes ces idées.

 

ChinoisETGACAAcad

Mon avis sur le match

 

En exclusivité, l'équipe 2014/2015 de l'AC Ajaccio après l'intervention chinoise.

En exclusivité, l’équipe 2014/2015 de l’AC Ajaccio après l’intervention chinoise.

On nous avait promis une surprise, et quelle surprise. Arguant le Nouvel An chinois, mais cachant sans doute l’arrivée d’un investisseur chinois, les maillots acéistes étaient floqués en chinois. Devant, derrière, dessous, les symboles du Mandarin avaient envahi les tuniques corses. Déjà que l’on ne comprenait pas le jeu de l’ACA, voici qu’on ne comprend pas leur maillot. Peu importe, le plus important était la rencontre. Un match qui s’annonçait bien chiant entre deux des pires défenses du championnat avec respectivement la 18 et la 20ème place au classement des attaques. C’est donc tout naturellement que la première période fut aussi morne et plate que Laëtitia Casta qui aurait subi une double mastectomie. Rien à se mettre sous la dent si ce n’est une frappe contrée de Dennis Oliech. Bien maigre. Il faut dire que comme depuis plusieurs semaines, l’ACA s’acharne à bien défendre en premier lieu, avant d’attaquer si l’occasion se présente. Mais sans Johan Cavalli blessé et sans Eduardo parti à Metz, compliqué de se créer des occasions.

Et la deuxième période alors ? La même chose sauf qu’il faut ajouter la fatigue en plus. Du coup, comme contre Sochaux, les Acéistes s’écroulent dans les 30 dernières minutes. Et comme l’ACA nem pas les fins de matchs, les supporteurs pouvaient se faire du sushi (voilà, c’est placé). A force de pilonner le but et de zoner dans les 16 mètres ajacciens, Evian finira par ouvrir le score à la 84ème minute par l’intermédiaire de Marco Ruben grâce à une tête puissante suite à un centre de Bérigaud. Et voilà, l’ACA allait encore repartir la queue entre les jambes. Sombre destin pour une équipe qui mériterait bien mieux…

C’était sans compter sur la seule et unique recrue de l’ACA lors du mercato : l’arbitre de touche. A la 90ème minute, alors qu’Ajaccio s’achemine vers une énième défaite, Sigamary Diarra détourne de la tête pour Paul Lasne, hors-jeu d’environ 10 mètres – soit la distance qui sépare également les paillotes de la mer -. Lasne y va tranquille, certain d’être sifflé hors-jeu. Il est même tellement gentil qu’il décide de faire demi-tour avec le ballon lorsqu’il voit que l’arbitre ne siffle rien pour laisser une chance aux défenseurs d’Evian. Mais face à la désorganisation adverse, Lasne peut servir Diarra qui fixe et déborde avant de centrer pour Tallo. A deux mètres du but, notre attaquant pousse le ballon de l’extérieur du pied. BUT ! Explosion de joie sur l’île de Beauté. L’ACA n’est plus « cantonais » à la défaite et reste sur deux matchs de suite sans défaite. Meilleure série depuis fin août et trois matchs nuls consécutifs. Après des défaites sans gloire, des déroutes historiques, des défaites pas méritées, des matchs nuls abominables, voici un match nul arraché par la force des tripes (et grâce à l’arbitrage). L’ACA est sur la bonne voie c’est sûr, la voie du succès. Grâce à ce match nul, Ajaccio culmine à 11 points. Avec ce total de point dans le championnat chinois, au bout de 22 journées, l’AC Ajaccio serait … dernier, 2 points derrière le Wuhan Zall.

Alors, Lasne hors-jeu ou pas hors-jeu sur le but? Le débat est lancé.

Alors, Lasne hors-jeu ou pas hors-jeu sur le but? Le débat est lancé.

Au fait, pour la composition, rien de révolutionnaire mais encore une équipe inédite. Avec les absences de Faty et Cavalli au milieu, Christian Bracconi a du faire remonter Mehdi Mostefa en récupérateur, lui qui évoluait latéral depuis trois matchs alors que Gonçalves prenait la place de Faty. Autres absences et autre solution : Eduardo parti, Salim Arrache et Abou Camara blessés, c’est Dennis Oliech qui occupait la pointe. A l’autre bout du terrain, Memo Ochoa ne tenait pas sa place, blessé à la hanche, l’occasion pour Oumar Sissoko de disputer son premier match en Ligue 1 et de se chauffer les gants en vue de la saison prochaine. Derrière, le coach refait confiance à sa défense à 5, cette fois-ci ses hommes sont Hengbart – qui revient sur le côté – Perozo, Tonucci, Zubar et Bonnart.

tactiqueETGACA

Une compo qui s’est vite transformée en :

tactiqueETGACA2

ANNUTAZIONI

SissokoChinois (Sissoko) 4/5 : La muraille de Chine. Pas trop inquiété dans un premier temps, il a su rassurer ses coéquipiers avec ses bonnes prises de balle. Mais son chef d’oeuvre restera un arrêt magnifique à la 78ème minute sur une belle volée de Barbosa. Une détente sèche qui lui vaut d’être nommé dans le Top 5 des arrêts de la journée de Ligue 1 par l’Equipe. Une première parfaite.

BonnartChinois (Bonnart) 2/5 : Son duel avec Modou Sougou a vite tourné à l’avantage de l’Evianais surtout au niveau de la vitesse. Le duel entre Bonnart et Sougou, c’était un peu comme une course entre une Kia Picanto et une Ferrari Enzo.

HengbartChinois (Hengbart) 3/5 : Que ce soit sur le côté droit ou dans l’axe, Cédric Hengbart a fait la loi sans faire d’étincelles. Comme depuis le début de l’automne.

PerozoChinois (Perozo) 3/5 : Perozo d’Evian.

ZubarChinois (Zubar) NN : Un contact dès la 20ème seconde et une sortie dès la 19ème minute. Un match de précoce. Remplacé par Nordine Aït-Yahya.

Tonucci chinois

  (Tonucci) 3/5 : Une fois sa carrière de footballeur terminée, il pourra aisément se lancer dans les arts martiaux et le cinéma en guise de doublure de Bruce Lee. Car ce que Tonucci aime plus que le foot, ce sont les duels.

 

GonçalvesChinois (Gonçalves) 3/5 : A part son rôle de milieu récupérateur, il a tenté de prendre la place de Johan Cavalli en voulant créer du jeu. Ses intentions sont louables.

Claude Gonçalves a bien changé depuis le Nouvel An Chinois

Claude Gonçalves a bien changé depuis le Nouvel An Chinois

Lasne en Chinois

(Lasne) 3/5 : Il a été tellement hargneux et mort de faim que l’on a cru à la réintroduction de l’ours en Savoie.

 

 

AndréChinois (André) 3/5 : Il a touché énormément touché de ballons, sans pouvoir en faire grand chose malheureusement.

MostefaChinois (Mostefa) 2/5 : On l’a beaucoup vu, mais pour les mauvaises raisons. La cause ? Sa relance made in China.

Screenshots_2014-02-02-22-48-12

(Oliech) 1/5 : En hommage au futur partenariat avec la Chine, Dennis Oliech avait décidé de se faire greffer des baguettes chinoises à la place des jambes. Et vu sa prestation,   on peut dire que la greffe a bien pris. Maladroit et invisible devant, il a quand même fait le seul tir cadré de la première période.

I RIMPIAZZANTI

Nordine Aït-Yahya, 19ème minute, 4/5 : Quelle première ! Rentré prématurément, il a fait preuve d’une assurance rare pour un jeune de 21 ans qui jouait son premier match en L1. Placé sur le côté droit de la défense, il a fait preuve d’une grande sérénité dans ses tacles, ses passes, ses relances et ses interventions. Avec lui, l’ACA tient son défenseur d’avenir.

PremièreAitYahia

Junior Tallo, 57ème minute, NN : Son entrée a tout de suite été suivie d’actes. Alors qu’Oliech avait divagué, Tallo est tout de suite allé au charbon, se frottant aux défenseurs évianais. Sans aucun résultat jusqu’à cette fameuse 89ème minute où il a poussé le ballon au fond des filets. Tallo n’avait pas marqué depuis … ACA-Evian.

Sigamary Diarra, 80ème minute, NN : Il a réussi son seul débordement de la saison au bon moment. Passeur décisif pour Tallo.

Perfettu Erignacci qui s’est mis à l’écriture chinoise pour l’occasion.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. Les noms chinois déssinés sur Paint, ont un sens ? Parce que pour Oliech entre la photo et ton écriture, il n’y a rien à voir

  2. François : Les pictogrammes écrits à la main sont le nom des joueurs. Je veux bien que ce ne soit pas ressemblant mais quand même. La photo que tu vois en fin d’article, c’est Zubar dessus, pas Oliech :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.