La Bundesliga académie, 18ème journée

Le retour du retour de Jan Karl.

Reprise de la Bundesliga après la traditionnelle trêve hivernale. Durant cette période Hoffenheim est entré en phase de puberté. Le conte de fée est désormais terminé pour l’entraineur Ragnick qui a été contraint d’accepter les réalités économiques du milieu footballistique. Il pensait évoluer dans un club à part, qui pouvait négliger une offre de 15 millions d’euros. Fidèle à ses principes il a jeté l’éponge. Le meilleur buteur, Demba Ba, espérait en profiter pour filer à l’anglaise, à Stoke, mais a été éconduit pour raison médicale. Gageons qu’il s’agit d’un problème dentaire.

Les derniers de la classe gagnent

Le Werder recevait le fameux agitateur de cette trêve. Pour se sortir de la mauvaise passe actuelle le Werder a dégagé Almeida et décidé de s’appuyer un peu plus encore sur Pizarro. Le péruvien n’a plus besoin de faire ses preuves et a, pour ce match de reprise, ajouté un nouveau but à sa collection. Hoffenheim, pourtant dominé durant toute la partie, est parvenu à revenir au score en fin de match, remettant au goût du jour le kick and rush. Torsten Frings a finalement libéré les siens, en déchirant les filets sur un coup franc à plus de 30 mètres dans les ultimes secondes. Score final, 2 à 1. Un mot sur Mickaël Silvestre, qui retrouvait une place de titulaire et qui a été l’auteur d’une prestation plutôt honnête.

Le VfB Stuttgart débute bien son opération maintien en s’imposant 1 à 0 face à Mainz. Le but semble démontrer que les coéquipiers du capitaine Matthieu Delpierre sont concernés en terme d’engagement et de combativité.

Le Borussia Mönchengladbach peut toujours croire à l’impossible après sa victoire 0 à 1 contre le 1. FC Nürnberg. Sur cette partie, l’équipe a eu une réussite défensive incroyable, qui compense toutes les errances de la première moitié de saison…

Les matchs nuls

Le 1. FC Köln par contre n’y arrive toujours pas. Contre Kaiserslautern, le scénario était pourtant idéal à la pause. L’équipe menait 0 à 1 grâce à Podolski, à onze contre dix. Au final Köln peut s’estimer heureux de repartir avec un point, score final 1 à 1.

La réalité économique ne touche pas uniquement Hoffenheim, Sankt Pauli y est également confrontée. Pour prévenir toute dérive le fan club, ‘Sozialromantiker’, veille et n’hésite pas à manifester. Pour la réception de Freiburg le groupe reprochait à la direction de profiter des nombreux matchs à guichet fermé pour augmenter le prix de certaines places. Pour en venir au terrain, les deux équipes ont été d’un fair play exemplaire, à commencer par Cissé qui n’a pas transformé un pénalty accordé pour une main imaginaire. En réalité c’est le gardien qui a effectué un bel arrêt. Cet échec n’a pas empêché le buteur fribourgeois d’inscrire un doublé et de permettre à son équipe de revenir deux fois au score. Score final, 2 à 2.

Une révolution de velours s’est opéré au Bayern München au poste de gardien de but. Mickaël Rensing est partie remplacer Mondragon à Köln et Butt est venu s’installer sur le banc. C’est désormais au jeune Kraft, 22 ans, que la place de titulaire a été confiée. Il a jusqu’en juin pour faire ses preuves. Sans surprise, Oliver Kahn a critiqué ce changement. Pour son premier match en Bundesliga, Kraft a semblé être imperméable à la pression de son prédécesseur, mais pas aux buts. En fin de match il a été obligé de s’incliner suite à une grossière erreur défensive de Schweinsteiger. Avant cela il avait bénéficié d’une once de réussite (une barre transversale) et fait quelques arrêts, dont un pénalty. Le match contre le VfL Wolfsburg s’est terminé sur le score de 1 à 1 (but insolite de Müller). Le Wolfsburg post Dzeko s’annonce libéré selon Mc Claren, pour cette première, difficile de lui donner tort.

Trois belles victoires à l’extérieur

Felix Magath pensait avoir remis Schalke 04 sur les bons rails en envoyant Jones à Blackburn et en recadrant Farfan. De plus les bons résultats de la fin 2010 plaidaientt également en sa faveur pour la réception du Hamburg SV, d’autant plus que la veille, Ruud Van Nistelrooy avait révélé qu’il était toujours attaché à son ex. Malgré la tentative de reconquête du Real Madrid, le buteur hollandais a tenu sa place à la pointe de l’attaque et a offert la victoire à son équipe, 0 à 1.

L’Eintracht Frankfurt recevait Hannover 96, auteur d’une remarquable première partie de saison. La trêve n’a en rien coupé cet élan puisque l’ancien club de Valérien Ismaël s’impose 0 à 3, grâce notamment au duo venu de Norvège,Ya Konan et Abdellaoue (un but chacun).

Le dernier match constituait l’affiche de cette journée et opposait le Bayer Leverkusen au Borussia Dortmund. Lors de la première journée de championnat le Bayer était allé s’imposer à Dortmund. Avec le recul cette performance relevait de l’exploit. Pour le match retour Heynckes a opéré des changements tactiques surprenant. Il s’est privé de trois titulaires habituels Vidal, Barnetta et Derdiyok et fait transhumer son coté droit sur la gauche (Castro et Sam). L’entraineur bénéficiait également des retours de Kießling et de Ballack, mais seul le premier était sur la pelouse. De son côté Dortmund se présentait sans Kagawa et Barrios. Pour remplacer le stratège japonais, Klopp avait mis Götze aux commandes. Le jeune joueur s’est adapté avec une facilité déconcertante. Après une première mi-temps dominée, les visiteurs ont pris un avantage de trois buts en dix minutes en seconde période. Le jeu direct du Borrussia a eu raison de la défense du Bayer. Großkreuz inscrit deux buts, Götze un et Kießling sauve l’honneur. Score final 1 à 3.

1 thought on “La Bundesliga académie, 18ème journée

  1. Le Bayer contre le BvB était pas mal du tout, incroyable l’effondrement du Bayer, même s’ils ont bien relevés la tête dans les 20 dernières minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.