La SM Académie revient aux affaires, pour le pire. Bon on exagère un peu bien sûr en bons supporters de base, après tout on restera dans l’histoire pour avoir été la première fois de l’ACA, c’est pas si mal. C’est comme si on avait eu la sympathie de laisser sa chance à Céline Dion quand elle avait 13 ans, ça ferait une belle anecdote. Et puis on a vu un joli match avec des équipes qui ont envoyé la sauce, tant pis si on s’est fait larguer!

Thébaux 3/5 Deuxième match de suite qu’il n’arrête pas de penalty, ça devient inquiétant. La SMA lui conseille un stage chez Landreau.

Raineau 2/5 C’est toujours sympa de faire jouer le fils du voisin, mais quand il est un peu juste c’est pas discret. Juste, il l’était déjà en ligue 2 mais alors là le Raineau on le sent au bord de la rupture comme un gars qui fait des séries B et à qui on demanderait de joueur Léon dans le film éponyme.

Heurtaux: 3/5 Toujours présent physiquement mais ses relances sentent toujours le bluff. Jouerait sans doute en équipe Z’ au Barça.

Leca: 3/5 Ça semble difficile de dire qu’il a bien tenu la baraque avec trois buts dans la musette, pourtant c’est le cas.

Sorbon: 3/5 Souffre toujours de la SMIte variante Dumas. Infection parfois bénigne qui consiste en des vapeurs hypocondriaques une fois le milieu de terrain atteint. Les patients n’osent s’aventurer dès lors dans cet espace ultra-dangereux qu’est l’hémi-terrain adverse.

Marcq: 3/5 C’est simple ce mec pue la défaite, plus il joue bien et plus on a de chances de perdre. On est sûrs que Charles Biétry a dans ses fiches une explication à ce phénomène inquiétant, parce que à part ça on l’aime bien nous.

Seube: 3/5 Le Seube il a bien assuré en soi mais sur une carte de visite avoir été le capitaine d’une équipe s’écroulant sous les coups de boutoir de Kaba Diawara ça fait vraiment tâche.

Nivet: 3/5 Toujours valuable (toujours précieux ça aurait vraiment été rengaine) dans le jeu, mais peu efficient (on va pas s’abaisser à dire efficace du coup) dans les stats. Il faut muscler ton jeu Benjamin, si tu peux même pas nous sauver un match de temps en temps on te renvoie à Troyes.

Mollo: 3/5 Dumas a t-il décidé qu’il le sortirait chaque fois qu’il pourrait? Toujours est-il que malgré un bon match il n’a pas pu rester pour la dernière demi-heure, dommage.

El Arabi: 3/5 On s’est plaint pendant des années de ne pas avoir de buteur régulier mais d’un autre côté on a pas de meilleurs résultats les années où on en a un. Espérons que les fantômes de Savidan et de Mazure ne viendront pas gêner un El Arabi toujours combatif et efficace. D’ailleurs pourquoi n’est-il pas sélectionné en Équipe de France maintenant qu’il a rattrapé Payet hein?

K Traoré: 3/5 Capable de manquer l’immanquable, de mettre l’immettable et de faire dire l’indisable, il est vraiment fort quand il est frais ce K Traoré.

Les entrants:

Moulin: Bon il aurait pu l’être mais il ne s’est pas beaucoup bougé ce grand Daudet.

N’Diaye: Qui ça?

Nabab: A commis quelques accélérations mais ça n’urinait pas loin.

4 thoughts on “La SM académie note ACA-Caen (3-2)

  1. Tellement déçu de ne pas la voir la dernière fois que j’avais préparé mes notes issues de ma vision anisée de ce match de D2, tel un vulgaire René Malleville, au cas où cette absence se serait avérée définitive ^^

    Match plein de symboles…Je vais me contenter d’un pèle-mêle : Traoré qui se rétame dans les panneaux publicitaires, un Heurtaux légèrement pris de vitesse par un Kaba Diawara qui pourrait être son père, un El-Arabi qui ne suit pas son marquage et qui gueule parce qu’on prend un but sur coup de pied arrété, un Thébaux qui nous sort une claquette Llorissienne à 1-0 et qui provoque un péno, d’une manière digne d’un gardien de quatrième div’ dès qu’on a encaissé le premier but, un Mollo (je lui aurais mis 2, comme le nombre de gestechniques réussis, soit 2 talonnades) qui demande des explications dès sa sortie à Dumas (remarquez que de nombreux joueurs seraient très probablement rentrés directement dans le vestiaire..une explication à chaud vaut-elle mieux qu’une à froid ? Bref pas le débat).

    Bon en fait, j’arrête, on va croire que je suis aigri de mon samedi soir, ce que démentiraient les traces de vomi que j’ai retrouvé hier sur ma chemise.

    Ah si, dernière chose…La variante communsymbolienne du week-end « Comme contre Nancy ! ». D’un côté, se prendre 3 buts à chaque fois contre des concurrents directs, quand pendant 1 mois, tu t’es astiqué sur cette fameuse « solidité défensive » qui te manque à chaque ascenceur, tel un Luchix (©Canebière Academie), et que le scénario soit aussi choquant, voire effrayant de ressemblance (effrayant pour la qualité du scénariste qui ayant trouvé un de ses films drôle une première fois, ne prendrait pas même pas la peine de faire semblant de le modifier, ne craignant pas la lassitude du spectateur).

    Enfin, comme d’hab on est le François Pignon de D1, à quand les matches le mercredi ?

  2. Pourquoi pas, si le chargeur de Lorenzo Lamas n’est toujours pas vide.

    Le mien en tout cas a été vidé ce week-end, l’essentiel est sauf.

  3. Un peu d’accord avec toi Hippoto pour Mollo, mais je crois que Dumas n’y va pas de la bonne manière avec lui. Il faudrait le voir durant 90mn dans un match où on en chie, et pas dans un match où c’est facile et ou il pourrait faire son malin.
    Pour ma part et celel de mes collègues, on a été ni aigris ni maigris samedi; on a retrouvé la bonne vieille équipe de Caen infoutue de gagner les match à 6 points pour Komunsymbole repenser à la ligue 2. Quand Dumas jouait à Double Dragon, il avait la evrsion coréenne où les Boss sont en début de niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.