Au programme de cette Jornada 37, Corinthians à un point du bonheur, Flamengo en Libertadores et Cruzeiro qui a presque sauvé sa peau.

Et Liedson surgit!

Figueirense avait tout pour empêcher le Timão de devenir champion. Cinquième avant le match, l’Alvinegro pouvait encore se qualifier pour la prochaine Libertadores. Inutile de préciser que ça allait être chaud dans la ville de Guga Kuerten! De retour de blessure, Julio César a manqué d’un tout petit peu de réussite sur coup franc pour tromper…Julio César. Pas grand chose d’autre à se mettre sous la dent pour cette première mi-temps. Le Coringão est tendu, Wellington Nem tente à nouveau sa chance mais sans inquiéter Julio César. Des deux côtés, la victoire est impérative. Et à ce petit jeu-là, c’est Corinthians qui l’a emporté. Egalement de retour de blessure et entré à la pause à la place de Willian, Alex embarque toute la défense adverse et sert une galette à Liedson, absolument seul, qui reprend victorieusement de la tête (67′). Désormais, le Timão est à un point du titre.

Vasco peut toujours espérer 

Les Juni boys avait aussi un énorme rencart face à Fluminense. Déjà qualifié pour la Libertadores, Nense n’avait donc rien à gagner mais, en cas de victoire, pouvait offrir le titre à Corinthians. Tout de suite au taquet, le Gigante da Colina aurait dû ouvrir le score par Diego Souza mais le sosie brésilien de Frédéric Anton signala un hors-jeu inexistant. En guise de réponse, Fred toucha le poteau de Fernando Prass. Ensuite, les deux équipes vendangèrent comme pas permis. Seul à six mètres des bois, Leandro Euzébio se voyait déjà marquer mais il s’entrava totalement au moment de frapper. La même mésaventure arriva également à Vasco puisque Elton attrapa la transversale on ne sait trop comment. En deuxième période, Rafael Sobis fut à deux doigts de trouver les filets de Prass mais sa frappe lécha le poteau. Pour voir des buts, il a fallut attendre le dernier quart d’heure. Corner pour Vasco, frappé au second poteau, remise pour Alecsandro qui, avec un peu de chance, piège Cavalieri (77′). Entré en jeu après la blessure de Fellipe Bastos, Alecsandro crut bien mettre les siens à l’abri mais après un festival signé Diego Souza, le beau-frère de Deco fut contré par un retour à la desperado signé Leandro Euzébio. Dans la foulée, à la réception d’une ouverture longue distance, l’inévitable Francis Perrin égalisa acrobatiquement (84′), la 21ème galette de sa saison. A ce moment-là, Vasco dit adieu à ses derniers espoirs de titre. Sauf qu’à la 90ème minute, Diego Souza lance un contre express; Alecsandro centre pour Bernardo qui score en deux temps. L’espoir n’est pas mort à Vasco!

Flamengo plus fort que le Rolo Compresor 

Après deux matches nuls et vierges consécutifs, Flamengo jouait sa saison contre l’Internacional qui pouvait, lui aussi, se qualifier pour la Libertadores. Après un pilonnage en règle de la cage du Rubro-Negro, notamment par D’Alessandro, les Colorados gâchèrent toute leur saison sur une cagade de Rodrigo Moledo qui offrit sur un plateau le but de la victoire à Ronaldinho. En mode grosse feignasse depuis deux bons mois, Dinho sauve les apparences en cette fin de saison avec ce 14ème pion (45′). En deuxième mi-temps, l’ancien Blaugrana fut proche d’inscrire un des golaços de l’année mais Kléber sauva sur la ligne. Toujours dangereux, le Rolo Compresor se procura une occasion en or mais Felipe réalisa une parade réflexe superbe sur une frappa à bout portant de Leandro Damião. Ainsi, profitant de la défaite de Figueirense, le Mengão grimpe à la 4ème place au meilleur moment.

Cruzeiro a encore un effort à faire

Cruzeiro avait deux matches cruciaux à négocier et, après avoir obtenu le match nul lors de la J36 contre l’Atlético Paranaense, la Bestia Negra a réédité sa performance contre Ceara . A la 20ème minute, Osvaldo ouvrit le score pour l’Alvinegro au terme d’une action fulgurante. Trois minutes, Anselmo Ramon, de la tête, remit les deux équipes à égalité (23′). A l’heure de jeu, pour son premier ballon, le Paraguayen Ortigoza donna l’avantage à Cruzeiro (61′). Le but du maintien? Pas encore car, à la 82ème minute, le défenseur Daniel Marques glissa le ballon par dessus Fabio et égalisa. Le suspense continue!

En revanche, l’Atlético Paranaense a perdu une bonne occasion de mettre la pression sur ses deux autres compagnons d’infortune. Face à l’América Mineiro, le Furacão a lâché à dix minutes de la fin, sur un but de Gilson (80′). Entre temps, Paulo Baier sur penalty (60′) avait répondu à Kempes (19′). Du coup, les Coelhos peuvent encore croire en un miracle tandis que sa victime reste 18ème, à deux points de Cruzeiro, ce qui paraît être un gouffre avant le dernier match.

Les autres scores

Palmeiras – São Paulo: 1-0
Santos – Bahia: 1-1
Grêmio – Atlético Goianiense: 2-2
Atlético Mineiro – Botafogo: 4-0
Coritiba – Avai: 1-0

Bonus:

Copa Sudamericana, 1/2 finales

LDU Quito (ECU) – Vélez Sarsfield (ARG): 2-0/1-0

Universidad de Chile (CHI) – Vasco (BRE): 1-1/2-0

Serie B

Promus: Portuguesa, Nautico, Ponte Preta, Sport
Relégués: Icasa, Vila Nova, Salgueiro, Duque de Caxias

Meilleure attaque: Portuguesa (82 buts inscrits)
Meilleure défense: Portuguesa (38 buts encaissés)
Meilleur buteur: Kieza (Nautico, prêté par Cruzeiro) 21 buts

Libertadores féminine

Double tenant du titre, Santos a été éliminé en demi-finale (2-1) par São José, autre équipe brésilienne. La particularité de São José, c’est que l’équipe joue en D2 et qu’elle a été invitée. En finale, São José a gagné (1-0) contre Colo Colo.
Pour la troisième place, Santos a atomisé Caracas FC (6-0).

Justice

Mancini aka le cauchemar de Réveillère a été condamné par contumace à 32 mois de zonzon pour le viol d’une chanteuse brésilienne à Milan.

Marcelinho est accusé de tentative de viol. Ecroué dans un premier temps, il a été libéré par décision du juge. Pour mémoire, Marcelinho est connu pour avoir mis quelques avoinées à sa femme. L’amour tout ça.

Santé

Le Docteur Socrates est de retour à l’hôpital à cause d’une infection intestinale et est soumis à un traitement de dyalise. Courage Docteur!

Classement

1. Corinthians 70 points
2. Vasco 68 points
3. Fluminense 62 points
4. Flamengo 60 points

5. Coritiba 57 points
6. Internacional 57 points
7. Figueirense 57 points
8. São Paulo 56 points
9. Botafogo 55 points
10. Santos 53 points
11. Palmeiras 49 points
12. Grêmio 48 points
13. Atlético Mineiro 45 points
14. Atléltico Goianiense 45 points
15. Bahia 43 points
16. Cruzeiro 40 points

17. Ceara 39 points
18. Atlético Paranaense 38 points
19. América Mineiro 37 points
20. Avai 30 points

Choa d’Arelate

4 thoughts on “Garrincha Académie, Jornada 37

  1. Salut Choa, pareil que Tristan, une Socrates Académie, c’est largement dans tes cordes: magnifique footballeur, grosses paires de couilles à l’époque de la junte, apôtre du beau jeu et vrais convictions en prime (Tout le contraire de Leonardo cet huomo di mierda).

    T’as une matière prodigieuse pour signer un de tes meilleurs papiers.

    Te chies pas mon gars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.