Salut les péquenauds. Après une trêve que j’ai volontairement prolongée plutôt que de passer une académie entière à insulter Paul George Ntep de résidu de fausse couche, la Paysan Breton Académie fait son retour. Donc si vous voulez causer du derby passez votre chemin. Ou alors allez lire l’académie d’en face, fort bien écrite, avec certes un peu de chambrage dedans, mais je valide.

Sinon l’actualité non plus ne me donne pas envie de commenter ses dernières semaines. Les rebondissements autour de l’organisation de la CAN ne m’ont pas intéressé, je n’aime pas le cinéma.

Et puis la mascotte de l’euro 2016 putain. Bon, je vais mettre les points sur les i. Si on choisit Driblou, sachez qu’il n’y a qu’un seul Driblou. Et qu’il joue à Guingamp.

Et pour Philae, j’en ai rien à carrer. Je ne cautionne pas le fait de dépenser autant d’argent pour envoyer un robot sur une comète, alors qu’on sait toujours pas pourquoi que ça sent plus fort quand on pète sous la douche. La science a un peu du mal à définir ses priorités. Un peu comme l’En Avant qui effectue pour le moment la meilleure performance en ligue Europe 1 des clubs Français cette saison, mais qui stagne à une 19ème place en ligue 1.

Mais ce qui m’a vraiment mis hors de moi, c’est les nouvelles condifions du service relecture. Gna gna gna, on arrête de mettre des illustrations trop lourdes dans les articles, gna gna gna des minuscules sur les noms d’habitants, gna gna gna enlève tes doigts de cet enfant, Gwen. Oh oh OH OH OH. Vous allez vous calmer un peu là. OH. Ça y est. S’en est assez. Assez de cette dictature mené par cet éditeur belhomme. Ses nouvelles mesures ont pour but unique de me déstabiliser. Je veux renverser le régime. J’exige l’organisation d’élections Editerianales. Pour définir un nouvel Editeur. Et je souhaiterai me présenter. Je vais construire mon programme dans les jours qui viennent.

Revenons à nos moutons des landes. Guingamp a l’occasion de donner un nouvel élan à sa saison jusque-là assez alternative. Et c’est possible, dès ce soir. Pour cela il suffit de faire un meilleur résultat que le PAOK. Pas si facile car pendant que PAOK affronte Minsk, Guingamp reçoit la Fiorentina. Je sais c’était une biche et pas un élan. Je n’en ai pas trouvé dans la forêt de Chantilly.

Large turnover côté Italien, avec notamment Cuadrado sur le banc. Jocelyn Gourvennec aux antipodes de ses homologues Français en Europa League, aligne une grosse équipe :

Les Paysans

Lössl – Jacobsen, Sorbon, Kerbrat, Sankoh – Mathis, Diallo – Pied, Marveaux, Yatabaré – Beauvue.

Putain ouais, saleté de service relecture. Je peux pas foutre la compo que je fais sous paint.

Le bêchage

-70 min: Je suis excité comme une mouche à merde sur le cul d’une vache. Je m’éclipse du bureau aussi furtivement qu’un samouraï dans Tigre & Dragon. GUINGAMP PEUT SE QUALIFIER CE SOIR. C’EST HISTORIQUE.

6ème : Eh ben voilà. Babacar se présente face à Lössl et le portier remporte son duel. La balle file doucement vers Lazzari et Sankoh à lutte. Le Guingampais remporte lui aussi son duel et écarte le danger. De mon côté je relâche mon muscle anal afin de ne pas décéder d’un ulcère du cul. Terrible erreur car Jacobsen était parti tenir un stand de crêpe dans la tribune d’en face. Il n’est pas là pour tenir son joueur qui récupère le ballon sur le dégagement de Sankoh et trouve Marine Le Pen qui marque. Muscles anaux relâchés, je vois pas le coup partir et me chie littéralement dessus. EAG 0-1 ACF.

12ème : Passivité. Le ballon circule trop facilement chez les Italiens. Vargas est trouvé côté gauche et n’est pas attaqué. Il centre aisément pour Babacar qui reprend et trompe Lössl. EAG 0-2 AZF.

28ème : Lazzari prend appuie sur Kerbrat qui lui remet de la tête pour une reprise instantanée que capte Lössl.

33ème : Coup franc de Marveaux, Micah Richards remet sur Diallo qui place une tête trop molle.

34ème : Centre de Pied repris par Diallo. Vigilant, Yatabaré contre son coéquipier pour l’empêcher de marquer. Solidarité.

36ème : OoOOOOOOhHHHHH LA TÊEEEEEETE DE CLA-O-DIO BEAUVUUUUUUE aurait surement hurlé le regretté Denis Balbir sur cette reprise plongeante du Guadeloupéen sur un service de Sankoh. C’est au-dessus.

37ème : Sur l’aile droite, Yatabaré entame des passements de jambes. Sortie de dribble sur sa gauche et frappe enchainée. Dans la niche de Tatarusanu.

39ème Coup franc repoussé aux poings du gardien adverse. Pied reprend de volé mais ce n’est pas cadré. Son 11ème but en 5 années professionnelles, c’est pas pour tout de suite.

41ème : Carton jaune pour Aquilani consécutive à une béquille sur le beau Lionel Mathis. Gast Aurora va te faire foutre avec ton nom de trav’. Tu fais plus de passe à la Madeleine que sur un terrain. Salope.

43ème : ENCULÉ DE NAZIS. VA JOUER DANS LA BÉTONNIERE CHIEN D’ARGENTIN, fut ma réaction lorsque je vis le Basanta déséquilibrer le Marveaux dans la surface. L’arbitre craque sous le poids de mes insultes et accorde un pénalty et un rouge tout deux imaginaires au défenseur. Beauvue se charge de le transformer. EAG 1-2 ACF.

Mi-temps : On s’en sort plutôt bien vu la gueule de l’entame de match. Encore une fois à côté de leur pompes, les Guingampais ont laissé filer le premier quart d’heure avant de se ressaisir. Dans le but d’équilibrer les débats pour la deuxième mi-temps l’arbitre a souhaiter réduire l’écart entre les deux équipes et enlever un joueur aux Italiens.

48ème : Corner de Pied et reprise de Beauvue qui ne rabat pas assez sa frappe.

52ème : Savic remplace Lazzari et Cuadrado remplace Marin.

57ème: Blablacar récolte un jaune pour une semelle de putain sur Mathis.

58ème: Nouvelle action de grande classe de la part de Marveaux qui se défait de deux joueurs à la manière d’un Griezmann face à l’Albanie sauf que le Guingampais choisit de servir Beauvue qui ne cadre pas sa reprise.

62ème: Jacobsen renverse le jeu vers Yatabaré qui centre pour une tête de Diallo au-dessus.

67ème : Corner de Pied repris de la tête par Kerbrat. C’est contré par un Italien, et le Breton prend sa chance du gauche. C’est dévié en corner.

69ème : Badelj est remplacé par Marcos Alonso.

77ème : Schwartz remplace Pied. Si le Danois veut se faire adopter par le Kop Rouge, c’est maintenant.

79ème : Belle frappe de Marveaux repoussé par le goal.

80ème : C’est assez rare, mais le corner joué à deux entre Jacobsen et Marveaux est bien exécuté. Le Danois envoie un grand centre au second que reprend Yatabaré sur la barre.

86ème : Schwartz, en taclant, contre une relance adverse et trouve Yatabaré. Le centre du Malien trouve la tête de Beauvue à côté.

88ème : Marveaux lance Beauvue par dessus la défense. Sa reprise n’est pas cadrée.

90ème : ET LE BUT DE DIALLOOOOOOOO! j’ai arraché mes vêtements et ai commencé à taper du sexe sur la table basse pour manifester ma joie, mais l’arbitre, cet enfant de salaud, signale un horsjeu.net sur Diallo. Le crapaud censeur, Gianluigi Buffo, arrive dans la pièce pour me demander de me rhabiller. Colère, ma réaction est sans précédent.

91ème : Gast, Sylvain Marveaux se pète les ischios et cède sa place à Giresse.

Un dernier carton jaune, et un coup franc de Schwartz au-dessus pour conclure cette mauvaise soirée Guingampaise. Pendant ce temps là, PAOK est venu à bout de Minsk. Les Guingampais vont devoir aller chercher la qualif’ à la place du qualif’ chez ces pédoques de Grecques.
Je ne suis plus du tout Gourvennec. Le football c’est pas ça. C’est pas en empilant les joueurs de couloirs sur le front de l’attaque que l’équipe va marquer des buts, qui plus est vu leur rendement sur les dernières saison. Tu peux pas muter un pur ailier comme Beauvue ou Pied en avant centre. Aucun n’a eu des attitudes d’attaquant, dans le placement ou les déplacements. Les mecs passent leur temps à dézonner. Et puis à l’heure de jeu quand tu veux dynamiser un côté tu fais comment vu que t’a aligné tous les ailiers du groupe sur le terrain? Faudrait au moins démarrer avec un attaquant de formation, aussi nul soit-il, pour qu’au moins qu’il occupe les deux centraux.
Le paradoxe serait qu’avec l’absence de Marveaux, l’équipe se mette à marquer d’avantage, Jocelyn Gourvennec étant contraint d’aligner un (des?) attaquant(s).
Sinon ce soir je vais prendre des nouvelles de Xavier Mercier, Julien Bègue, Tiécoro Keita et Mouri Ola Ogounbiyi pour un truculent Paris FC – Boulogne au stade Charléty. Si vous voulez boire un godet dans les parages, faites moi signe.
Sinon très peu de chance d’avoir une académie pour le match de ce week-end face à Evian. C’est plus probable pour le match de Caen.

Les Paysans notés

Lössl (3/5) : Difficile de lui reprocher quoi que ce soit. Sur le premier il remporte un premier duel avant de se faire abandonner par sa défense. Peu inquiéter après le premier quart d’heure, il a été très bon dans son placement pour aider ses coéquipiers dans le jeu au pied et également sur une anticipation en dehors de sa surface en fin de match.

Sankoh (2/5) : Décevant par rapport à son niveau habituel. A cependant tenté d’apporter le danger dans le camps adverse mais doit se reprendre défensivement.

Jacobsen (1/5) : Il doit se montrer plus que ça. Pas d’apport offensif si ce n’est en fin de match. Et des absences inquiétantes au niveau du placement.

Sorbon (2/5) : Zéro impact. Il était dépassé sur chaque accélération adverse. À peine mieux dans les relances.

Kerbrat (1/5) : Ça me les casses. Avec sa tête d’état grippale. On le sens avec le frein, il est vraiment fébrile par moment. Ok t’es essoufflé de la saison dernière, mais gast si y’en a un qui remue trop en face, MONTE-LE EN L’AIR, fais lui les chevilles merde. S’est souvent fait bouger par le grand noir d’en face.

Mathis (4/5) : Putain je l’aime. Personne ne lui résiste au milieu. C’est impossible de lui prendre la balle sans faire faute. Organisateur du jeu de son équipe, il a constamment combiné avec Marveaux, faute de meilleure solution offensive. Un attaquant supplémentaire devrait lui offrir plus de possibilité pour varier le jeu.

Diallo (3/5) : Sur l’ouverture du score j’ai envie de lui mettre des claques pour son repli défensif d’enfant hydrocéphale. Cela dit, il s’est révélé être précieux dans l’impact défensif et offensif et aurait pu être décisif.

Pied (1/5) : Bon match pour un U15. Prends du rabe à la cantine.

Marveaux (3/5) : Excellent. Dans ses choix, dans sa vision du jeu, il a un temps d’avance. Mais il a souvent manqué d’imagination aux abords de la surface adverse faute de bon appel offensif. Je me répète mais avec un véritable attaquant de pointe qu’il puisse lancer ou sur lequel il puisse s’appuyer ça serait mieux. En plus des ailiers habituels, il n’aurait que l’embarra du choix pour le dernier geste.

Yatabaré (3/5) : Une activité qui compense une technique de somalien unijambiste. Assez atypique à regarder attaquer.

Beauvue (3/5) : Rarement en pointe, il a rapidement compris que s’il voulait voir la balle fallait dézonner. Et c’est quand il prenait le côté qu’il était dangereux. Remettons-le à son poste, ce n’est pas un avant centre.

Les grouillots

Schwartz : La grâce d’un rayon charcuterie.

Giresse : J’y suis, Giresse.

Gwen Tagrenmer

13 thoughts on “Guingamp (1-2) Fiorentina, la Paysan Breton Académie livre ses notes

  1. Tu ne m’as même pas laissé tes coordonnées, même pas un mot gentil, rien. Salaud !

  2. Bell acad’ Gwen, j’espère que vous vous qualifierez, rien que pour mettre un doigt à René Girard.

    Sinon je voudrais pas en rajouter, mais cette académie manque d’images… Puis comme j’ose évidemment pas cliquer sur les liens au bureau, ça aide pas. #FREEGWENTAGRENMER

  3. Guingamp méritait un peu mieux contre des ritals qui ont joué comme des ritals de merde.

    Par contre je comprends pas pourquoi ils laissent Schwartz tirer le coup franc à la fin putain. Foutez là dans la surface que ces lâches fasse un csc qui régale l’Europe.

  4. Ce lien vers une chanson d’un groupe suédois dont la décence m’interdit de prononcer le nom est le plus dégueulasse jamais vu dans la paysan breton académie.

  5. ça prépare un putsch, ah way. Comme ça. (j’arrive, je vais continuer à mettre des fucking majuscules)

  6. Purée j’ai ri. Je la mate au boulot et mon collègue me voyait pleurer ma maman.
    Je m’occupe de l’acad de dimanche je serai au stade avec Mini-Pascal, qui est moitié homme moitié-Breton.
    Elle va être saignante comme un hommage de fissure analo-temporelle.

  7. Putain, je viens que pour les liens, et aujourd’hui, ben j’avais même pas vu, la faute à la semaine de l’éditeur. Je le dis jamais, mais j’aime bien la paysan breton académie.

  8. Je comprend pas la vanne enculé un crapaud, normalement pour expliquer l’humour c’est enculé mouton?
    C’est quand même des images de QUALITAY!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.