La Jup’ : Argentine-Belgique (1-0). Rendez-vous en 2016.

Salut les filles !

Place à notre quart de finale ! Après une victoire historique face aux Etats-Unis, nos Diap’ doivent maintenant se farcir ces ploucs argentins. À peu près aussi convaincants que nous lors du premier tour (9 points après trois matchs à mourir d’ennui), ils ont continué sur ce rythme en 1/8 face aux Suisses (victoire 1-0 a.p.), tandis que, faut-il le rappeler, on a battu les Amerloques avec la manière.

Du coup, et comme ce match rappelle forcément l’Argentine-Belgique de 1986 en demi-finale, je m’suis dit « Tiens J-M [oui, je m’appelle par mon p’tit nom], et pourquoi que tu vas pas voir le match sur écran géant avec tes compatriotes ? ». N’y voyant aucun inconvénient, j’accepte ma proposition. Nous v’là donc à Tournai, un peu plus de 2h avant le match. L’écran géant diffuse le Tour de France, quelques dizaines de supporters sont déjà sur (Grand’) place, affublés d’accessoires divers (alors qu’on est le 5 juillet), tels que les maillots d’époques différentes, la perruque Fellaini, le masque Kompany, le collier de fleurs aux couleurs du Royaume, les drapeaux Noir-Jaune-Rouge, et même le poster du Roi Philippe et de la Reine Mathilde. J’arbore pour ma part un magnifique chapeau disposant des deux cornes du Diable rouge, ainsi qu’un tee-shirt « Jupiler » récupéré à la mi-temps d’un match de D1 belge il y a 5 ans.

Nous nous installons à la terrasse d’un bar et commandons des bières aussi blanches qu’une belge. A une dizaine de mètres de nous, nous retrouvons Tom, échappé du célèbre jeu « Qui est-ce ? ».

P1060727a      Désactivation du flash oubliée, mais discrétion totale.

La sono se met en marche. Aux mélodies entraînantes succède Claude Nougaro et son « Armstrong je ne suis pas noir, je suis blanc d’EPO », comme un symbole de première étape du Tour de France.

Nous sommes à une heure et demie du coup d’envoi et nous installons devant l’écran géant, après avoir pris une frite pour le plus gourmand d’entre nous. La Grand’ Place se remplit. 7000 personnes sont présentes au coup d’envoi. Avant ça, une mise aux enchères interminable d’un maillot de l’équipe nationale dédicacé par tous les joueurs finit sous la bronca, les supporters voulant avant tout le son et les images de l’avant-match.

Tiens, ben parlons-en du match. Je m’attendais à voir Defour au milieu de terrain, plus mobile et plus frais qu’un Fellaini. Raté. Je m’attendais à voir Lukaku en pointe, lui qui est (était ?) n°1 dans la hiérarchie des attaquants du Mondial et qui avait retrouvé la confiance lors de sa demi-heure disputée face aux Etats-Unis. Raté. Le 11 de base est identique à une exception près : Mirallas est titulaire à la place de Mertens. Le choix est peut-être surprenant, mais Mertens est un des quatre joueurs à ne pas avoir été mis au repos contre la Corée lors du premier tour. Il le paie sans doute aujourd’hui sur le plan physique.

BELARG1

Côté argentin, Biglia est titulaire. Et ça, pour tout non-Anderlechtois qui se respecte, c’est une forme de mépris des Diables Rouges.

BELARG2

-5’ Hilare, Kompany lit le message de la FIFA contre le racisme, en néerlandais et en français.

« Bannir la discrimination dans notre société. HAHAHA ! »

« Bannir la discrimination dans notre société. HAHAHA ! »

 -3’ LE ROI, LA LOI, LA LIBERTÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !

8’ BUT POUR L’ARGENTINE ! Après une perte de balle de Kompany, la balle arrive sur Di Maria. La passe du Madrilène pour Zabaleta est déviée par Vertonghen et revient sur Higuain, libre dans la surface. Sans contrôle, sa reprise termine au fond des filets de Courtois. Ah bordel. Ça fait mal au cul.

20’ C’est assez laid des deux côtés.

25’ Romero repousse des poings une frappe de De Bruyne.

28’ Excellent retour de Kompany devant Di Maria. Fantastique. Vince the Prince. Et en plus Di Maria se blesse sur cette action. Allez casse-toi, et bonnes vacances. C’est assurément le tournant du match.

40’ Excellent coup-franc pour l’Argentine, plein axe dans l’arc de cercle de la surface de réparation. Messi s’en charge. Ça passe au-dessus.

Mi-temps. C’est pas bon des deux côtés. Personne ne mérite de mener dans ce match. Les Belges n’arrivent pas à construire, il manque de l’intensité. En face, Mascherano récupère tous les ballons bêtement gâchés et les donne à Messi et Higuain, très bons dans la conservation du ballon mais finalement peu dangereux. La sortie de Di Maria a rendu l’Argentine encore plus inoffensive.

54’ Semelle d’Hazard sur Biglia, carton jaune. ALORS QUE LE MEC FAIT ÇA POUR LE BIEN DU FOOT !

55’ Au terme d’une chevauchée de 50 mètres marquée par un petit pont sur Kompany (quel affront), Higuain se présente devant Courtois (« bonjour, je m’appelle Gonzalo… ») et frappe sur la barre. C’est assurément le tournant du match.

60’ Origi laisse sa place à Lukaku, Mirallas est remplacé par Mertens.

61’ WOW ! Excellent centre de Vertonghen sur la tête de Fellaini. C’est puissant mais ça passe juste au-dessus !

75’ Hazard sort, Chadli monte.

77’ Et sinon, quand est-ce qu’on tire bien un coup de pied arrêté ?

85’ Ca ne construisait déjà pas beaucoup, mais là on balance sur les trois géants devant : Lukaku, Fellaini et Van Buyten. Ça pousse, mais pas de grosses occasions !

90’+4 En contre, Messi part seul au but. Courtois remporte son face-à-face ! MAIS OUI THIBAUT ! C’est assurément le tournant du match.

90’+5 PUTAAAAAAAAIN ! Superbe extérieur du droit de Mertens pour Lukaku, au coin des six mètres. Gêné par Demichelis, il hésite à frapper (alors qu’il y avait probablement la place) et n’a plus d’autres choix que de centrer en retrait, mais Garay devance Van Buyten et Chadli !

C’est fini. Éliminés. Il y avait la place de passer ce soir. L’objectif est atteint, mais c’est frustrant d’être sortis de la compétition avec des regrets. L’Argentine n’a rien montré, mais les Diables n’ont pas fait grand-chose pour la mettre réellement en difficulté. Ce match ressemble étrangement au France/Allemagne de la veille en fait. C’était assez chiant, l’équipe la plus forte sur le papier a ouvert le score sur la première occasion, et l’adversaire n’a jamais su revenir, manquant d’un peu de tout. Benzema a trouvé la main de Neuer dans les arrêts de jeu, Lukaku a trouvé Demichelis. Tant pis, ce sera pour 2016.

Les notes :

Courtois (4/5) : ne peut rien faire sur le but, n’a rien eu à faire de tout le match, et finit par un face-à-face remporté contre Messi.

Alderweireld (3/5) : combattif, mais une nouvelle fois timide sur le plan offensif et semble-t-il trop stressé par l’événement.

Van Buyten (4/5) : personne ne sait si c’était son dernier match, mais Big Dan a une nouvelle fois répondu présent. Très belle Coupe du Monde.

Kompany (3/5) : match quasi-parfait…sauf sur sa sortie de balle manquée qui mène au but. Dommage.

Vertonghen (4/5) : ses trois dernières prestations ressemblent au Vertonghen que l’on veut voir, celui de la saison 12/13. Disponible, volontaire, il monte, il déborde, il centre. C’est très bieng.

Witsel (3/5) : bonne distribution, mais un positionnement parfois limite.

Fellaini (2/5) : sa titularisation face aux Américains, physiques mais peu mobiles, se justifiait. Face aux petits Argentins vifs, j’ai pas compris. Defour aurait été plus adapté à la situation.

De Bruyne (2/5) : la grosse déception du premier tour, la montée en puissance en 1/8…et puis plus rien. Il a tenté, il a raté. Ses coups de pied arrêtés ont été horribles.

Hazard (2/5) : un bon boulot défensif (comme souvent lors de cette Coupe du Monde), mais des difficultés à créer le danger. Récurrent en sélection. Remplacé par Chadli, qui n’a rien apporté.

Mirallas (3/5) : peu à son avantage, auteur d’une tête au ras du poteau. Remplacé par Mertens, très décevant.

Origi (2/5) : bouffé par la défense centrale. Remplacé par Lukaku, trop peu trouvé mais qui aurait pu égaliser dans les arrêts de jeu.

À peine le match fini, la pluie se remet à tomber (commun saint bol). Le DJ de la Grand’ Place de Tournai réchauffe les cœurs : http://youtu.be/Rh6zhUKS3vk

Les supporters se mettent alors à danser, de nombreuses farandoles se forment et la place se transforme en fête géante.

P1060744

Tournai passera d’ailleurs en direct au JT de 20h sur TF1 (à 9’00, ici).

Claire Chazal : « Les Belges doivent se sentir frustrés et tristes ce soir » Supporters belges : « OUUUUUUUAAAAAAIS ! BRAAAASIIIIIIIL ! LALALALALALALALAAAAAAAA ! LALALALALALALALAAAAAAAA ! LALALALALALALALAAAAAAAA ! BRAAAASIIIIIL ! »

Claire Chazal : « Les Belges doivent se sentir frustrés et tristes ce soir »
Supporters belges : « OUUUUUUUAAAAAAIS ! BRAAAASIIIIIIIL ! LALALALALALALALAAAAAAAA ! LALALALALALALALAAAAAAAA ! LALALALALALALALAAAAAAAA ! BRAAAASIIIIIL ! »

Bonus : The Guardian a publié un bel article sur une photo prise lors du match d’ouverture de la Coupe du Monde 1982 Argentine-Belgique (victoire 0-1 des Diables face au champion du monde en titre).

Maradona

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous aime bien. Si l’intérêt anal est réciproque, vous pouvez me retrouver sur Facebook et Twitter. Notre ami Bart Van den Van Krrr a aussi Facebook et Twitter.

Pour finir, si vous ne l’avez pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

Jean-Marie Pfouff.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

2 commentaires

  1. Est ce qu’il y a une législation en Belgique qui sanctionne les adeptes du Jump style ?

  2. « une mise aux enchères interminable »

    Putain oui. C’étaient qui ces glands qui peuvent mettre 1500€ dans un maillot dédicacé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.