La Jup’ : Belgique-Islande

Salut les filles !

Commençons rapidement par le match des Espoirs. La Belgique est allée gagner 1-4 en Espagne, avec de sacrés buts de Youri Tielemans (je vous en ai déjà parlé ?) et Benito Raman. Le résumé vidéo est ici.

On accueille l’Islande aujourd’hui pour un match amical. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, c’est pas d’la merde. Ils ont même failli se qualifier pour la Coupe du Monde, perdant face à la Croatie lors des barrages. Au ranking UEFA, bien plus crédible depuis la présence des Diables Rouges dans le top 5, c’est même le pays nordique le mieux classé (28ème), devant le Danemark (32ème), la Suède (39ème), la Filande (63ème), la Norvège (68ème) et les Îles Féroë (187ème). De manière assez scandaleuse, le Groenland et les îles Aland peuvent aller se faire foutre. FIFA MAFIA ! Je vais pas vous faire tout un article sur le football islandais pour deux raisons : parce que je n’y connais pas grand-chose et parce que d’autres l’ont déjà très bien fait (c’est en anglais mais c’est vraiment bien).

Du coup je vais parler des Diables Rouges. Je m’y sens plus compétent. Marc Wilmots a sélectionné 25 joueurs pour deux matchs. Le second aura lieu dimanche face au Pays de Galles, et ça ne comptera pas pour du beurre.

Kompany est blessé, et cette fois-ci pour de vrai puisqu’il ne ratera pas que le match amical. Defour et Ferreira Carrasco le sont aussi. Mirallas est trop court après sa longue absence. Après l’annonce de la liste, Pocognoli s’est blessé. Van Damme a donc été appelé. Van Damme s’est blessé. Laurens de Bock et Thomas Meunier (Club Brugge) ont donc rejoint le groupe. Jason Denayer est toujours là, sans qu’on sache réellement pourquoi. Ce qui est en revanche vraiment émoustillant, c’est la présence de Dennis Praet, dont on vous loue les qualités depuis pas mal de temps.

Les compos

000Défense classique en l’absence de Kompany. Witsel est confirmé dans son « nouveau » rôle. Dembélé se voit offrir le temps de jeu qu’il n’a pas à Tottenham. De Bruyne est préservé et reste sur le banc : Januzaj est titulaire. En pointe, Benteke fait son grand retour.

    001On note la titularisation de Finnbogason, passé il y a quelques temps par Lokeren. Sur le banc, on trouve Bjarnasson, éphémère joueur du Standard, et Skulason, homme de base du génial génie Francky Dury à Zulte Waregem.

Gudjohnsen n’est plus là, mais ça reste une belle salope.

Le match :

-3’ LE ROI, LA LOI, LA LIBERTÉÉÉÉ !

3’ Placé entre Lombaerts, Vertonghen et Fellaini, Finnbogason demande le ballon et le reçoit. D’une belle aile de pigeon, il lance Kjartansson, qui résiste à Alderweireld et met Courtois à contribution. Double arrêt de grande classe.

8’ Superbe action collective de la Belgique. Witsel dirige le jeu et, après quelques relais latéraux, trouve Benteke. Il joue en une touche de balle pour Hazard, comme ce dernier pour Januzaj, qui contrôle et sert Witsel venu apporter le surnombre. La frappe est trop croisée.

002

Replacé en 6 depuis l’arrivée de Wilmots (avec de belles performances), Witsel retrouve en sélection un rôle dans lequel on l’a découvert.

10’ Après une feinte de frappe, Januzaj tente sa chance aux 20 mètres. La prise d’élan est courte, il privilégie le placement à la force : c’est au ras du poteau, mais Kristinsson détourne en corner.

11’ BUT POUR LA BELGIQUE ! Le corner traverse toute la surface. Vertonghen se jette pour le récupérer et subit une faute. Sur le coup-franc, Januzaj dépose le ballon sur la tête de Nicolas Lombaerts, qui trouve la lucarne ! 1-0 !

13’ BUT POUR L’ISLANDE ! Sur corner, le timing de Benteke est affreux, Dembélé passe un peu à travers et Lombaerts lâche son marquage. Au deuxième poteau, Finnbogasson finit de la bite. 1-1 !

17’ Bon débordement d’Hazard côté gauche. Son centre trouve Witsel, dont la reprise est un peu écrasée. Arrêt réflexe pour Kristinsson.

18’ Centre islandais. Alderweireld nous offre le timing le plus nul du monde, ce qui surprend un peu tout le monde. L’attaquant islandais et Vanden Borre s’y mettent à deux pour tromper Courtois, mais personne n’y arrive. Arrêt réflexe encore plus réflexe que celui du gardien islandais.

21’ L’Islande est une nouvelle fois à l’attaque. Gislason déclenche une frappe lourde. L’arrêt pénien de Courtois donne corner.

28’ L’arbitre nique la contre-attaque des Islandais en se mettant sur la trajectoire. Vertonghen récupère et frappe très fort. Kristinsson détourne le ballon, c’était très bien parti !

34’ Le jeu est une nouvelle fois à gauche. Vertonghen s’arrache pour centrer. Benteke reprend puissamment de la tête, mais Kristinsson s’interpose une nouvelle fois.

41’ Sur un coup-franc situé à peu près au même endroit que celui qui a permis l’ouverture du score, Januzaj tente cette fois-ci la frappe directe. La balle frôle la lucarne opposée.

Mi-temps. Les intentions sont louables mais ça manque un peu de folie. Il y a en revanche un gros problème à la perte du ballon. Le milieu et la défense sont trop facilement éliminés, Courtois est excessivement mis à contribution et nous montre tout son talent.

46’ Et oui, c’est la reprise. Deux changements : Hazard et Dembélé sortent, remplacés par Origi et Lukaku. Ce qui nous donne une sorte de 4-4-2 (voire 4-2-4), avec Januzaj à gauche, Origi à droite, Lukaku bien devant, et Benteke qui tourne autour de Romelu et décroche régulièrement (sans doute en raison des passes téléphonées de la première période).

56’ Sur un ballon anodin, Alderweireld manque sa relance. Vanden Borre remporte alors brillamment son duel alors que deux Islandais attendaient la passe, seuls dans l’axe. Sous l’ovation du public, il termine son intervention par une talonnade réussie.

61’ Origi trouve le poteau !

61’ encore. Fellaini trouve Lukaku dos au but. Il sert en retrait Benteke, qui est lui face au but. Comme Januzaj en première période, il choisit de placer son ballon au ras du poteau. Kristinsson est vigilant.

62’ BUT POUR LA BELGIQUE ! Fellaini récupère le ballon et en profite pour éviter le contact en foutant ses mains sur le visage de son adversaire. Après être passé par Januzaj, Witsel et Benteke, le ballon arrive sur Origi qui percute, rentre dans l’axe et frappe du gauche ! La frappe est certes plongeante, mais Kristinsson me semble un peu moyen dessus… 2-1 !

63’ Mertens remplace Januzaj.

66’ #Meunier2016 remplace Vanden Borre.

003

Lorsque le ballon repart de l’arrière, Meunier a pour consigne de ne pas se replacer. Il reste en position d’ailier, ce qui pousse Origi à faire des appels un peu plus axiaux (entre le défenseur central et le latéral présentement). Fellaini prend alors le poste d’arrière droit, et Benteke compense l’absence de Fellaini au milieu de terrain. Un joyeux bordel.

73’ BUT POUR LA BELGIQUE ! Justement resté aux avant-postes, Meunier reçoit le ballon et voit l’appel croisé de Mertens. Grand seigneur, il sert Lukaku dans l’axe, qui conclut dans le but vide ! 3-1 !

76’ ENTRÉE DE DENNIS PRAET MESSIEURS DAMES.

004

Il en profite pour donner ses dernières consignes tactiques à Marc WIlmots avant d’éclabousser la rencontre de son talent, proportionnel à sa coupe de cheveux dégueulasse.

78’ WOW ! Praet est à deux doigts d’ouvrir le score, mais la remise de Lukaku est trop faible ! J’aurais tout cassé.

80’ Courtois ! Saevarsson bute sur Super Thibaut !

83’ Courtois ! Bjarnasson bute sur Super Thibaut !

85’ Poteau ! Sur coup-franc, Finnbogasson trouve le poteau. Super Thibaut semblait dessus.

Terminé. Victoire satisfaisante, sans plus. Prometteurs mais pas au point offensivement, les Diables sont surtout pas au point et inquiétants défensivement. L’équipe est déséquilibrée. On peut l’expliquer par le caractère amical du match (les efforts sont moindres afin de se préserver pour le match officiel dimanche), mais Wilmots n’a pas dû être totalement rassuré : Witsel retrouvera son poste de n°6 face au Pays de Galles.

Un autre problème sera de déterminer la composition offensive de l’équipe : Hazard et De Bruyne ont été préservés pour être titulaires. Chadli n’a pas joué mais s’est montré intéressant lors de ses derniers matchs. Januzaj et Mertens (passeurs décisifs) ont marqué des points, tout comme Origi et Lukaku (buteurs).

En vidéo.

Les notes :

Courtois (5/5) : homme du match, et ça n’est pas rassurant. Courtois s’est permis de gueuler un peu sur « certains joueurs » en direct à la télévision après le match, avant de se présenter devant la presse le lendemain pour être moins virulent (pour confirmer ses propos en réalité), à la demande de Wilmots

Vertonghen (3/5) : aussi bon offensivement que médiocre défensivement.

Lombaerts (3-/5) : un joli but et puis c’est tout. En retard sur l’égalisation, souvent pris de vitesse. Mais toutes les erreurs ne sont pas pour lui : si les Islandais arrivaient si vite sur le capitaine du Zenit, c’est que les milieux n’avaient pas réussi à faire leur boulot en les gênant.

Alderweireld (2/5) : bah ? Kompany n’est pas là, t’as une occasion en or de montrer que tu peux être aligné à ton poste préférentiel, et tu sors ce match de merde ? Pourquoi tu fais ça ?

Vanden Borre (3/5) : beaucoup d’envie, toujours cette envie de faire un peu le spectacle à un moment… Sérieux. Remplacé par #Meunier2016, qui a montré son utilité sur le 3ème but.

Fellaini (3-/5) : moyennement convaincu. Vite dépassé par les mouvements islandais. Mais il jouait plus facilement vers l’avant, ai-je trouvé.

Dembélé (2/5) : le genre de joueurs capable de dribbler tous les adversaires sans progresser d’un mètre. Qualité technique indéniable, mais c’est souvent inutile. Être remplacé à la mi-temps alors qu’on est à peu près sûr de ne pas être titulaire dimanche, c’est un peu la lose. Remplacé par Lukaku, intéressant dans son jeu dos au but et récompensé d’un but.

Witsel (3/5) : moins bon que ce qu’il nous offre actuellement. Quelques récupérations, quelques tentatives, mais globalement moyen.

Hazard (2/5) : une petite accélération, un bon coup-franc obtenu, une bonne douche et à dimanche, merci d’être venu. Remplacé par Origi, à qui ça a dû faire tout drôle d’être dans une équipe où il peut faire une passe en avant, de voir des coéquipiers créer des espaces, bouger, etc… Et comme par magie, il a marqué. Qu’est-ce c’est c’bordel Carpentier ?

Januzaj (4/5) : un peu de déchet, mais il a aussi beaucoup réussi. Passeur décisif, il a tenté plusieurs fois sa chance au but, mais il a trouvé le gardien (une fois) ou les monts de taupe (deux fois). Remplacé par Mertens, comme souvent décisif quand il entre en jeu. On attend de lui qu’il fasse la même chose en commençant la partie (c’est aussi valable en club).

Benteke (3/5) : après 6 mois d’indisponibilité, il n’a pas encore retrouvé tous ses moyens. Mais son match est intéressant. Il a joué en deuxième période dans une position plus reculée, quasiment en n°10, attirant les adversaires pour permettre aux rapides Mertens et Origi de prendre la profondeur. Remplacé par Praet. #KeurAvecLesDwa

Jean-Marie Pfouff.

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Mon compère Bart Van den Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

5 commentaires

  1. On peut se permettre de le garder. Le gros mâche, c’est ce soir contre les copains de Gareth Bale.

    Excellent article Jean-Marie, avec plein d’explication tactique et tout, t’es génial ! (je mets mon pouce à hauteur de tête et je tends le bras)

  2. explication tactique forte intéressante.

    Mais moins que la magnifique nouvelle brabançonne est tellement en accord avec votre pays…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.