La Jup’ : Charleroi – Bâtard Jérusalem (5-1)

Salut les filles !

C’est reparti pour une nouvelle saison ! Championnat, play-offs, coupe nationale, Ligue des Champions, Ligue Europa, on sera partout pour te conter les exploits de nos chers clubs.

Justement, pour ce premier article gemaakt in 2015/2016, on va s’intéresser à Charleroi, petit poucet belge des Coupes d’Europe. Après une absence européenne longue de 21 ans, le Sporting a brillamment décroché son ticket pour l’Europa League après une phase retour superbement négociée (9v, 3n, 3d, 3ème meilleure équipe sur cette période). Sans grand moyens financiers (le club présentait un budget de 7,5M€ la saison dernière), l’effectif a pour le moment vu arriver 3 joueurs de D2 (Stevance, Dessoleil, Ferber), 1 joueur de Ligue 1 (Boulenger) et 1 joueur de Jupiler Pro League (Pollet, de retour au club après 18 mois compliqués malgré deux titres de champion). Côté départs, seul Coulibaly (La Gantoise) faisait partie du 11 de base. En fin de contrat, le légendaire Cédric Fauré continue sa carrière à l’Union Saint-Gilloise en D2.

L’adversaire du jour est Israélien, ce qui offre évidemment beaucoup de potentiel humoristique. Néanmoins, la plupart des blagues ayant été faites et refaites, je n’en ferai pas au risque de faire un four. Le Beitar Jerusalem s’est qualifié pour la Ligue Europa en terminant 4ème du dernier championnat. Engagé dès le premier tour, il a éliminé les Ukrainiens du FC Ordabasy Chymkent.

Les compos

Le match

1’ L’arbitre donne le coup d’envoi. 20 secondes plus tard, le match est arrêté.

4’ On reprend.

10’ GOOOOOOAAAAAAAL ! Tout part d’une bonne intervention de Dewaest en defense centrale. Après une relance propre, le ballon arrive à Saglik qui lance Tainmont côté gauche. La vitesse de l’ancien Châteaurouquin fait la différence. Son centre arrive dans les pieds de Pollet, qui contrôle du droit et marque du gauche ! 1-0 !

16’ Troisième tacle de salopes des Israéliens. Troisième carton jaune. On ne joue pas dans les mêmes couleurs que le Lierse par hasard.

27’ Charleroi marche sur la gueule du Bâtard Jerusalem.

34’ BUT ! Relance courte du gardien pour un coéquipier, qui lance Gabbay en profondeur. Martos lit mal la trajectoire du ballon. Sans contrôle, Gabbay en profite pour lober Penneteau, qui reculait vers son but après s’être inexplicablement avancé. 1-1 !

37’ Coup-franc de Freda. Personne ne touche sa frappe. Penneteau repousse des poings, heureux d’avoir vu le ballon arriver sur lui.

45’+2 Carton rouge, enfin ! L’intervention de Dasa est bien en retard, son pied vient heurter le genou de N’Ganga. Dehors Ducon !

Mi-temps. Charleroi maitrisait son sujet jusqu’à l’égalisation inattendue. Les dix minutes suivantes ont été plus compliquées. L’expulsion de Dasa devrait faciliter les choses.

47’ GOOOOAAAAAAL ! KEBANO ! Sur un centre de Ndongala, Pollet remet très judicieusement en retrait de la tête. Kebano contrôle, accélère sur quelques mètres et trouve le but d’une frappe puissante ! PAF ! 2-1 !

57’ Exceptionnel plat du pied-insécurité de Ndongala.

65’ Gros temps fort carolorégien depuis plus de 5mn. C’est le moment de se mettre à l’abri !

68’ GOOOOOAAAAAAAL ! DAVID POLLET ! Il profite d’un marquage à la con pour marquer d’une demi-volée suite à un corner ! 3-1 !

Prémonition de l’entraîneur du Beitar, qui fait rentrer l’interprète de « It goes like this, the fourth, the fifth […] Hallelujah ».

76’ Carton rouge pour De Lucas ! Le Beitar passe à 9.

77’ Le staff israélien ne comprend pas pourquoi ce tacle en retard hyper dangereux est sanctionné. Le 4ème arbitre devient le Mur des Lamentafions.

80’ Étrangement je suis moins confiant avec ce 3-1 depuis qu’ils sont à 9. C’est bien d’avoir tué le match aller, mais y’a maintenant moyen de tuer le match retour.

88’ GOOOOOOOOOOOOOAAAAAAL ! Zhairi rate son intervention de la tête. Stevance en profite et marque son premier but avec Charleroi ! 4-1 !

90’+3 GOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAL ! Kebano reprend un centre en retrait et inscrit le 5ème but belge de la soirée ! 5-1 !

90’+5 Penneteau reçoit un boulon sur la tête de la part des supporters du Beitar. L’arbitre siffle la fin du match.

Terminé ! Dans l’cul l’Beitar !

Grâce à un grand Pollet (2 buts, 1 assist), un grand Kebano (2 buts) mais aussi de très bonnes prestations de Ndongala ou encore Dewaest, Charleroi a de grandes chances de se qualifier pour le 3ème tour. Ils affronteraient les Ukrainiens du Zorya Luhansk.

A la suite des incidents provoqués par ses supporters, le président du Beitar veut vendre son club.

Le match, en entier.

Jean-Marie Pfouff

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Ce qui m’interpelle, c’est que quand même, près de 4 000 personnes sont allés voir le match en entier.

    Sinon, pouvez-vous expliquer le jeu de mots entre Beitar et Bâtard ? J’avoue que je ne saisis pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.