La Blaugrana Académie note Barça-Villarreal (5-0)

La vie est presque trop facile pour Hristo et sa moustache

Liga, journée 1. Enfin non, en fait c’est la première journée mais c’est la n°2 puisque la journée 1 devait être jouée la semaine dernière mais fût reportée à cause d’une grève des joueurs espagnols.

Grève déclenchée par le syndicat des joueurs les opposant à la Ligue de football espagnole présidée par le grand, digne, honorable et bel homme (désolé à notre éditeur adoré,) j’ai nommé Sr Angel Maria Villar.

La convention collective actuelle ne satisfait pas le syndicat des joueurs qui veut obtenir la création d’un fond de garantie (auquel tous les clubs de BBVA et Adelante devront souscrire et qui obligerait la LFP à mettre la main à la poche) afin de protéger les joueurs en cas de faillite d’un club, ainsi que la possibilité donnée à un joueur de pouvoir rompre son contrat au bout de trois mois de salaire non versés. Cette grogne collective fait suite à des impayés de certains joueurs pas leur club (Hercules et Rayo notamment). Dans cette affaire l’élite soutient (à raison ?) les clubs les plus modestes.

Aucun accord n’ayant été trouvé à temps, la première journée de Liga a donc été reportée au mois de décembre selon toute vraisemblance.

Mais jeudi, un accord aurait été trouvé concernant les réclamations d’impayés. Affaire à suivre.

Tout ça pour dire que quand les pauvres font chier, ce sont les riches qui trinquent.

Mais place au football puisque cette première journée (qui est en fait la deuxième si vous avez bien tout suivi) offre à l’Espagne une affiche de qualité entre deux équipes portées sur l’offensive : le FC Barcelone et Villarreal, la première prétendante au titre suprême et la deuxième aspirant grandement à une nouvelle qualification en Ligue des Champions.

Les compos :

Barcelone

Quand on a quatre défenseurs sur le flan (Piqué, Puyol, Adriano, Maxwell + Afellay) et un suspendu (Alves), il faut prendre le taureau par les cornes et poser les couilles sur la table. Guardiola étant sacrément burné, voilà que le « puto amo » nous ressort de son chapeau le fameux 3-4-3 de Papa Johan histoire de pousser cette équipe à son extrême et voir ce qu’elle a vraiment dans le ventre pour cette première journée de championnat.

Risqué, surtout face à une équipe joueuse comme Villarreal, passant très souvent sur les côtés pour apporter le danger. Mais on n’a rien sans rien.

La défense, composée de Busquets dans l’axe ainsi que Mascherano et Abidal légèrement excentrés, devrait avoir du boulot sachant qu’un seul vrai défenseur central de formation est présent dans cette ligne de trois.

Devant eux Keita, qui devra se cantonner à un rôle de récupérateur pur et dur (et sûr ?) et laisser la construction du jeu aux pequeños de l’entrejeu. Je presse, je récupère, je fais une passe au type qui est 2 mètres devant moi et c’est tout.

Jusqu’ici rien de bien compliqué. Là où ça se corse, c’est dans le losange composé par le quatuor Thiago-Iniesta-Fabregas-Messi au cœur du jeu.

Le premier, en phase offensive aura un rôle de soutien des banderilles catalanes, comme Xavi le fait habituellement et, dans ce schéma être le premier artisan des contre-attaques catalanes avec Iniesta. En phase défensive, il devra soulager le côté droit de Keita et si possible bloquer le couloir de Mascherano dans la zone où se trouve Cani et faire un pressing sur les demi-défensifs adverses. Son rôle de relais entre attaque et défense est indispensable à la bonne marche de la cohésion de l’équipe. Guardiola lui donne l’occasion d’être un patron, à lui de prouver.

Le second, dépositaire du jeu, se devra d’être la base du triangle droit Iniesta-Pedro-Messi (ou Fabregas). Alimenter, construire, apporter le surnombre pour percer la ligne offensive du sous-marin, créer des brèches par des appels axiaux ou des changements d’aile côté droit. Il sera soulagé des tâches défensives par Keita, Abidal et les retours de Pedro ce qui ne le déchargera pas non plus du pressing sur ses vis-à-vis.

Les deux derniers sont, dans ce schéma, indissociables, en positions d’électrons libres. Le premier ne fonctionnant pas sans le second, et inversement. Les 2/3 du temps, c’est Messi qui se retrouve dans la position la plus haute sur le terrain en 9 et demi. Un rôle taillé sur mesure depuis un an permettant à l’argentin de bénéficier d’une rampe de lancement beaucoup plus longue (environ 10 mètres) que s’il était dans un rôle d’avant centre pur et dur. Fabregas, quant à lui, sera un peu l’homme à tout faire de l’équipe, dézonant, récupérant le ballon dans sa surface ou se positionnant au cœur de la défense adverse, effectuant un pressing constant sur les axiaux de la défense adverse. C’est cette association de deux joueurs permutant constamment dans l’espace laissé par milieu et la défense qui est la principale nouveauté de ce système.

Enfin sur les ailes, Pedro à gauche et Sanchez à droite auront pour consignes de manger à tout prix la ligne étirant considérablement la ligne défensive adverse permettant au losange offensif axial de créer le surnombre dans l’axe. Si le bloc adverse est resserré ce seront à eux d’apporter le danger par les ailes.

Señor Garrido, bon courage.

A noter les absences de Xavi, ménagé, et de Villa qui paye le prix de ses performances en demi-teinte des deux dernières rencontres.

Entraineur : Pep Guardiola

Valdes – Busquets, Abidal, Mascherano – Keita, Thiago, Iniesta, Fabregas – Sanchez, Pedro, Messi

+ Xavi, Villa, Jonathan

Début de rencontre :

Fin de rencontre :

Villarreal

La seule absence notable chez les sous-mariniers est celle du latéral gauche officiel depuis le départ de Capdevilla à Villarreal, Angel Lopez, remplacé par Joan Oriol. Catala ne joue pas, Hristo ne sait pas pourquoi, Santi Lazorla (lien) pourra peut-être éclairer notre lanterne. Dans l’axe on retrouve la charnière de l’an passée Rodriguez-Musacchio tandis qu’à droite c’est le nouvel arrivant Zapata qui prendra place.

Le milieu à quatre sera composé de Bruno et Carlos Marchena dit « l’équarrisseur de Valence » tandis que Borja et Cani se chargeront de l’animation offensive (Cazorla ayant décidé cet été de voguer vers d’autres horizons plus attirant sport….. financièrement parlant).

Devant la paire Nilmar-Rossi tentera d’effriter le trio défensif catalan, surtout l’italien qui tentera certainement de prouver que Zubizaretta s’est trompé sur le recrutement de Sanchez.

Entraineur : Javier Garrido

Diego Lopez – Rodriguez, Musacchio, Z

apata, Oriol – Marchena, Bruno, Borja, Cani – Nilmar, Rossi

+ Camunas, Senna, Wakaso

Les buts :

Barcelone, 24ème : sur un relais de Fabregas à 40 mètres THIAGO  déboule plein axe pendant que Messi et Cesc s’attèlent à aspirer la défense par des appels dans l’axe. L’idée est bonne puisque personne ne vient au pressing sur le tout nouvel international espagnol qui décoche une frappe croisé du gauche aux 16 mètres qui trompe Diego Alves.

Barcelone, 44ème : FABREGAS -Messi deuxième. Aux 30 mètres Messi ajuste sa passe dans le trou qu’a laissé la défense mal alignée du sous-marin pour le Sex qui n’a plus qu’à tranquillement dribbler le portier valencian et glisser le ballon au fond du but.

Barcelone, 47ème : sur contre-attaque, suite à une ouverture de Thiago extérieur du pied depuis le milieu de terrain, SANCHEZ  s’empare du ballon aux vingt mètres et continue sa course légèrement excentré sur la droite. Le chilien frappe aux 16 mètres côté opposé pour le 3-0.

Barcelone, 51ème : le festival a bien lieu. Une-deux entre Fabregas et Iniesta aux 25 mètres, appel dans le dos de la défense de MESSI , passe d’Iniesta pour Messi, crochet sur le gardien gardien, but. Classique.

Barcelone, 74ème : suite à un Toque entre Messi, Jonathan et Sanchez, Thiago se retrouve sur l’aile droite et centre pour MESSI  qui se jette aux devants de Diego Lopez pour inscrire le cinquième but.

Les notes :

VALDES /3 : une parade phénoménale en un-contre-un face à un Rossi signalé hors-jeu et un seul arrêt à faire à la 85ème minute sur une frappe enroulé de Camunas. Mais l’essentiel n’est pas là. Avec ses 410 matchs, Victor égale désormais le record de Zubizaretta de 410 matchs joués dans les buts blaugrana. Petit rappel : il n’a que 29 ans. Alors à moins que demain un club arrive avec un chèque de 200Me, le record devrait être battu lors de la prochaine journée.

BUSQUETS /3 : généralement associé à Piqué ou Puyol dans ce rôle de défenseur central, là, Sergio n’avait pas le choix, il était seul, ce qui ne l’a pour autant pas empêcher de tenir la baraque. D’un autre côté les milieux de terrain de Villarreal n’ont pas souvent réussi à alimenter leur duo offensif sans se faire chiper le ballon par Keita. Tranquillité quand tu nous tiens.

MASCHERANO /4 : très bon dans la relance et dans sa couverture du côté droit de la défense, sa simulation sur le tacle de Wasaka entache un brin sa prestation. Malgré cela El jefecito s’est même permis une ou deux montées alvésiennes laissant Busquets seul comme un con derrière. Confiance quand tu nous tiens.

ABIDAL /3 : lui aussi s’est contenté des quelques ballons que l’attaque du sous-marin a perdus faisant le job et rien de plus. Mais que demander de plus à un défenseur lorsque les offensives adverses sont si peu nombreuses ? Quiétude quand tu nous tiens.

KEITA /4 : oui Doudou a fait un très bon match, oui Doudou a tenu la baraque à lui tout seul devant la défense, oui Doudou a fait beaucoup de fautes utiles à 40 mètres des buts permettant à la défense à trois de se replacer, oui Doudou s’est embrouillé tout le match avec Marchena ce qui a beaucoup plu à Hristo, mais ce n’est pas pour autant que Hristo ira acheter son maillot. Hristo voulait le voir jouer plus bas et Pep le place plus bas. Une seule chose à dire : merci Pep Guardiola .

THIAGO /5 : pour prendre la place de Xavi lors d’une première journée de Liga il faut soit avoir du talent, soit avoir fait une pré-saison de dingue, soit avoir un talent hors-norme, ou les trois comme Thiago. Alors que n’importe quel gamin de son âge serait tétanisé à l’idée de jouer dans cette équipe-là, lui a déjà la sérénité d’un vieux de la vieille, marque le premier but de la rencontre, offre un caviar pour Sanchez et distille un centre millimétré à Messi. Mais comme tout le monde le sait à ce niveau et à cet âge, seule la régularité paie. Un futur grand.

INIESTA /4 (remplacé par XAVI à la 55ème) : plus bas que d’habitude ne veut pas dire plus défensif. Que nenni les amis, nous ne sommes pas encore revenus à l’époque où Van Gaal alignait Xavi et Iniesta à la récupération, bien heureusement. Se retrouvant tantôt au cœur du jeu à droite, tantôt à gauche, tantôt ailier droit, tantôt ailier gauche, Bruno et Marchena ont eu la tête qui tourne pendant tout le match. Une passe décisive et ses deux jambes saines et sauves.

FABREGAS /5 (remplacé par JONATHAN à la 70ème) : Sex vient encore de prouver que son passage à Arsenal n’était qu’un mirage et que le gamin n’a en fait jamais quitté Barcelone tant il n’a pas eu besoin du moindre temps d’adaptation. Taulier technique, taulier de par son positionnement et taulier de vestiaire à n’en pas douter même si Hristo ne vit pas dans l’intimité du groupe. Un match plein, brillant, au cœur des phases de jeu qui ont amenées les quatre premiers buts.
« Do you speak english, Cesc ? »
-“ No, yo soc català”.

PEDRO /2 (remplacé par VILLA à la 65ème) : essaie de déborder mais n’y arrive pas, essaie de dribbler mais n’y arrive pas, essaie de passer son adversaire en un-contre-un sur un contre favorable mais n’y arrive pas. Et le plus fou dans tout ça, c’est que son match n’est pas du tout dégueulasse mais malheureusement pour lui, tous ses coéquipiers de la ligne d’attaque ont flambé et lui un peu moins. Allez un doublé avec la Roja et on relance la machine.

SANCHEZ /4 : depuis la saison dernière on n’avait plus vu du côté de Barcelone un ailier qui provoque, percute et réussit à déborder son adversaire en un contre un. Pendant que Pedro et Villa semblent se prendre les pieds dans le tapis dés qu’ils reçoivent le ballon, Alexis, lui, le bonifie. Seul souci : il peine encore à se fondre dans le collectif et dans le groupe, pour preuve les deux ou trois fois où il est seul et ne reçoit pas le ballon. Il marque son premier but en compétition officielle sous son nouveau maillot, qui je l’espère sera le premier d’une longue série. Par contre, enlever son maillot après un but, c’est complètement débile.

MESSI /5 : toujours aussi nonchalant sur le terrain, un martien débarqué de sa planète lointaine, trouverait que ce garçon ne fait jamais de pressing, n’est pas collectif ou fait de mauvais choix sur certaines phases de jeu. Sauf que ce martien est allé pisser trois fois durant la rencontre et a malheureusement raté les deux buts et la passe décisive de la Pulga. En tout cas on dirait qu’il a joué avec Fabregas depuis qu’il a 12 ans. Cesc-Leo, Leo-Cesc, l’histoire d’amour reprendrait-t-elle de plus belle ?

Remplaçants :

XAVI (remplace XAVI à la 55ème) : de son œil aiguisé il a pu observer pendant près d’une heure la jeune marmaille courir dans tous les sens affolant la défense valenciana à plusieurs reprises et a dû penser « moi aussi j’étais foufou quand j’étais jeune et insouciant ».
Et puis celui que Dieu vouvoie est entré en jeu, les olés descendant des travées se sont tus, la lumière divine qui l’entoure, éblouissant ses adversaires, s’est reflétée champètrement dans le ciel obscur de la capitale catalane. Le vent s’est alors levé, la Méditerrannée s’est scindée en deux, la température chuta de 40°C, la terre inversa sa rotation. Alors que Xavi touchait le ballon comme Emile Louis caresse le sexe d’un enfant trisomique, Gaudi, ressuscitant d’entre les morts, termina la Sagrada Familia et y grava à son entrée en lettres de marbre ce mot magique : « XAVI » (bien entendu il faut imaginer Hristo tapotant sur sa machine à écrire de 1891, la cigarette dans une main, un verre de Cardhu dans l’autre, observant la pleine lune à la fenêtre depuis son bureau après avoir lu un recueil de Baudelaire).

VILLA (remplace PEDRO à la 65ème) : là on va faire plus court. Bien, mais sans plus.

JONATHAN (remplace FABREGAS à la 70ème) : jeune, beau, talentueux, adepte de parties fines en compagnie de jeunes femmes peu farouches. Ce garçon me plait.

Comme très souvent, ce que Pep tente, Pep le réussit. 4-4-2, 4-3-3 ou 3-4-3, peu importe le système avec cette philosophie de jeu, l’important c’est l’animation, les joueurs permutant à tout va et n’ayant pas de place réellement définie sur le terrain. Et ça Garrido ne s’y attendait certainement pas.

Les nouveaux arrivants marquent des points, les tout frais canteranos s’intègrent peu à peu. Le seul hic dans cette affaire ce sont les blessures. Mais contrairement à la saison 2007-2008, pour l’instant, elles ne touchent pas de joueurs indispensables au bon fonctionnement des rouages si complexe et pourtant si simple (ça ne veut rien dire je vous l’accorde) de cette équipe.

C’est en tout cas une belle entrée en matière pour démarrer cette saison : une Supercopa, une Supercoupe d’Espagne, una manita… Il ne manque plus que la tête du Mou au bout d’un pieu et l’on pourrait parler de commencement parfait. Mon petit doigt me dit que mon vœu pourrait se réaliser sous peu. Au bûcher le moche ! « Porque? ». T’es laid c’est tout.

Bonne nouvelle n°1 : Puyol le magnifique devrait être de retour après la trêve internationale.

Bonne nouvelle n°2 : la défense barcelonaise étant décimée et par conséquent la défense de la Roja aussi, Sir Del Bosque a décidé de faire appel au canterano barcelonais Montoya fraichement champion d’Europe espoir (mais qui n’a même pas un match entier en compétition officielle avec le Barça) pour les matchs face au Chili et au Liechtenstein la semaine prochaine.

Prochaine rencontre dans deux semaines sur la pelouse de la Real.

Allez, Hristo, comme un saint homme, vous refile les belles images de ce match.

42 thoughts on “La Blaugrana Académie note Barça-Villarreal (5-0)

  1. Tu devrais te contenter de parler de football parce que pour le reste… C’est assez folklo. Un peu comme à chaque fois où tu rappelles que le FCB ne peut faire faillite puisque c’est une assoc’ de supporter…

    Sinon, grand match de votre équipe, comme d’hab. Après la branlée d’Arsenal, ça m’a fait du bien de voir un Cesc heureux.

    Je pensais que le règne des catalans durerait encore 2/3 ans jusqu’à ce que Xavi soit définitivement cramé, puis 5/6 ans une fois que Fabregas a signé. Maintenant que j’ai vu joué Thiago sur un match officiel, j’ai compris qu’on en avait encore pour 10 ans.

    Bonne continuation à vous. C’était encore un bonheur hier soir.

    PS : Fernando Roig a un peu les boules.

  2. Regarder la Liga, c’est comme jouer à PES en mode facile, à un moment, il n’y a plus d’interêt.

  3. J’suis le seul à trouver que Cesc, de profil, il ressemble à Micoud? Comme un symbole (de quoi je sais pas, mais c’est quand même symbolique).

  4. Doudou the king !!!

    Ça c’était pour te faire chier Hristo. Ça m’éclatera toujours de voir que tu as dit du bien de lui.

    Je craignais honnetement cette rencontre, Villareal étant une équipe qui donne souvent du fil à retordre. Sauf que voilà, Pep est un druide (en plus classe, pas comme Leclerc et son disciple Walleme) qui doit avoir une potion magique pour faire pousser les jeunes talents au sein de la Masia…

    Bref, sans avoir vu un grand Barça, certaine phase de jeu ont été lente et aurait mérité plus de vitesse, le match fut rapidement plié.

    Et comme j’écrivais sur le résumé de Dudu avant-hier, la liga se scottish leaguifie et j’aime pas trop ça.

    Si le Barça et le Real colle des manitas et éclatent de la fistule tous les week-end, on va s’ennuyer (enfin, surtout les autres en fait)

  5. Juste un petit truc qui me dérange dans cette chronique, et qui ne concerne pas le match, mais la grève : « Tout ça pour dire que quand les pauvres font chier, ce sont les riches qui trinquent. »

    Il ne faudrait tout de même pas oublier que le contexte actuel est directement lié aux endettements massifs directement induits par un système de répartition des droits TV totalement inégalitaire, et qui profite donc aux riches Barça et Real.

    Tout ça pour dire que… quand les pauvres vont mal, c’est bien la faute des riches.

  6. je recommence:
    c’est sympa 2 minutes une manita mais j’aurais été supporter de villareal j’aurais bouffé mon téléviseur. à quand une dncg espagnole (la bonne blague…) parce que le président de villareal n’a pas tout a fait tort quand il dit que lui doit vendre des joueurs pendant que les deux gros recrutent à crédit. certes le barça fait aussi de la formation mais fabregas, sanchez, alvès, villa, ibrahimovic (j’en rigole encore) faut trouver le fric pour payer le transfert.
    dernière observation: je sais bien que en tant que joueur de foot professionnel iniesta est censé savoir se servir de ses 2 pieds mais pu.tain! le quatrième but on aurait dit que guardiola lui avait interdit de jouer avec le droit pour que ce soit plus dur mais en fait non, c’est pareil.

  7. >Dignan
    Le reste? Quel reste?
    Tu sais très bien que parler hors-terrain ça ne me plait pas mais lorsqu’on me pose une question sur un sujet, j’y réponds. Et non je ne me plais pas à rappeler que Barcelone ne peut faire faillite puisque c’est faux, mais c’est bien toi qui me pose toujours la même question.
    Si j’ai dit une connerie dis moi où, va gratter sur Google, ramène-moi un lien, prouve moi que j’ai tort et on en parle sans soucis.
    C’est peut-être un truc spécialement anglais de faire 10 pages de comm’ sur les finances du club comme pour se rassurer que tout est rose alors que sur le terrain, ben y’a rien. Moi ce n’est pas mon truc.
    Les finances du club ne sont peut-être pas au mieux, mais personnellement ce n’est pas mon argent que l’on dépense et je prends mon pied tous les week-end au stade ou devant ma télé.
    Si tu veux parler football je suis à toi.

    > Moké
    Tu vas devoir arrêter de regarder la PL alors. Le mano-a-mano entre City et MU avec les autres qui galèrent derrière, c’est un peu la même non?

    >Chulo
    Oh putain Doudou… quel homme.
    Je ne m’en fais pas pour la Liga tant que les deux locomotives gardent cette vitesse de croisière en Liga et C1.
    Mais si une des deux lache prise, là ça pourrait faire mal.
    Sinon première mi-temps un peu galère et on déroule sur la deuxième. Ce schéma me plait énormément.
    Du grand Sex, du grand Thiago, ça promet.

    >sebduth
    Bien entendu que la grève arrange l’élite. Le Real et le Barça ont une semaine de plus pour préparer le début de saison et récupérer leurs internationaux de la Copa America en meilleure forme.
    C’était plus du second degré qu’autre chose.

    >rf79
    Est-ce que tu tenais le même discours il y a une dizaine d’années lorsque Valence ou le Depor était champion et que Barcelone ne dominait pas outrageusement le football européen?
    Pourquoi c’est aujourd’hui que tout le monde se réveille?
    Si je suis ton raisonnement on devrait même interdire à Barcelone de recruter, voire même virer le Barça et le Real de la Liga histoire de voir le manque à gagner des équipes lors de la non-réception de ces deux clubs dans leur stade.
    Quant à Iniesta, c’est Zidane le côté mercenaire en moins et le cerveau en plus.

  8. attends hristo, valence ou le depor ils ne mettaient pas 5 0 et 6 0 respectivement à chaque sortie. et on a bien vu comment ça s’est fini: le depor est en segunda et valence commence à avoir chaud aux fesses côté créances. ça ne finira pas comme ça pour le real et barcelone car ce sont 2 institutions, mais là le manque de concurrence est flagrant:
    regarde le total de points (99 et 96 respectivement pour barcelone et le real) il y a deux ans. certes en angleterre ça se joue entre deux équipes mais les autres ont leur chance lors d’un match, de même qu’en italie et en allemagne. cette année, en espagne ça me parait plus que compliqué, espérons que la suite me donnera tort.

  9. En Angleterre ça se joue entre deux équipes ? Vous avez craqué les gars ? Je savais pas que le championnat durait 4 journées.

  10. Hristo, je profite pour te poser une petite question :
    – thiago on (les médias en général, meme quelques supps)l’annonce comme le futur Xavi etc. Mais j’ai bien regardé son jeu, ce gars se rapproche beaucoup + d’Iniesta que de Xavi. Il crée le décalage par le dribble et est vertical : deux similitudes avec le Don. Alors que le professeur Xavier joue bien plus horizontalement et crée le décalage par la passe.
    Je dirais meme que Thiago est un savant mélange d’Iniesta et de Ronnie( pour le côté un peu folie des gestes).
    Et d’ailleurs, si Cesc a été recruté (qui lui par contre a un profil bien plus proche de xavi), ca montre bien que Thiago en théorie remplace Iniesta.
    Lors de la supercoupe aller, si le barca a bafouillé c’est aussi par la fraicheur physique du Real, mais aussi parce qu’au milieu on avait 2 milieux de memes profils + une sentinelle qui relance moins bien que celle habituelle.

  11. @ Hristo

    Je faisais référence à ton analyse sur la grève qui comme Sebduth m’a quelque peu fait tiquer (le « à raison? », les riches qui trinquent, etc). J’ai fait la remarque sur la faillite car dans ton analyse, ce risque ne semble concerner que les petits clubs dont l’élite serait solidaire. J’en suis pas sûr. Et de manière générale, ça m’a foutu les boules de voir le riche qui pompe tout l’argent des droits TV et qui vit à crédit pour sa tréso courante, dénigrer les pauvres ne parvenant pas à joindre les 2 bouts.
    Maintenant si c’était du 2nd degré, ma remarque n’a en effet aucun sens.

    En tout état de cause, je répondais à un sujet que tu as amené, je ne cherchais pas à t’amener sur un autre terrain que le foot. Et tu as raison, tant que le Barça paie ses traites, le club ne vit pas au dessus de ses moyens. C’est un point de vue de supporter largement défendable, tant que ça gueule pas, si un jour, y’a un problème.

    Sur les 10 pages de com’ sur la situation financière d’Arsenal, ben ouais, on en est là. On joue mal, on sort rien de l’academy et le recrutement est notre dernière chance. Et comme on n’a pas un mécène ou de crédits à la conso, on est obligé de surveiller la situation financière. C’est pas une excuse, ce n’est qu’une conséquence de nos échecs et crois-moi, j’en tire vraiment aucune fierté.

    Sur le foot (et c’est le principal) j’ai rien à reprocher à tes académie (ou à ton équipe) bien au contraire!!! Et même si c’était le cas, t’en aurais rien à foutre et à juste titre. Comme je t’ai dit, je me suis régalé à voir évolué Thiago, Cesc et les autres, hier soir.

  12. L’Angleterre est quand même avec un quoi maintenant Big 4,5,6 ?

    Quand tu vois que les seuls matches attendus en liga sont ceux du clasico…C’est même pas une critique dans le fond, c’est juste dommage.

  13. La différence entre la premier league et la liga, c’est qu’en angleterre il y a des équipes capables de prendre 4 points à l’un des deux premiers. Pas en espagne.

  14. Ben merde, voilà qu’on se plaint d’avoir une équipe pareille ? Les autres ont qu’à élever leur niveau, pimenter le truc, le pb est que tout le monde flippe de se prendre une énorme branlée face au Réal ou au Barça, alors ça tue le suspense, certes, mais qu’on ne l’impute pas à des équipes qui jouent au footch. Et puis on enterre Villareal dès la première journée, comme des vulgaires Pierre Menès. C’est la reprise, les gars, et on a vu du foot, bonheur et bise anale, tout ça…

  15. Promis après j’arrête. C’est pour faire un mea culpa.

    Tu n’avais pas dit que le Barça ne pouvait pas être en faillite mais j’avais mal interprété des phrases suivantes :

    -le Barça – « n’est pas en danger économiquement »

    Et « le Barça n’EST PAS UNE ENTREPRISE mais une association à but non lucratif donc ni dividende à payer ni publication de comptes contrairement à d’autres clubs espagnols en SA. Le club appartient aux socios, à personne d’autre…… » ça, ça n’a aucun rapport, mais je l’ai laissé pour pas tronquer ton argumentaire.

    « Et le fair-play financier peut arriver à vitesse grand V, Barcelone est tranquille sachant que tous les ans le club est bénéficiaire » >>> Tant que ce sera vrai, pas de souci, c’est sûr…

  16. Pour résumer : les équipes qui gagnent toujours sont chiantes (Barcelone) et celles qui ne gagnent jamais sont exaspérantes (Arsenal) : je pense qu’avec Marseille qui enchaîne les matchs nuls ont devrait pouvoir réconcilier tout le monde.

  17. @Ohissan Culé

    Enterrer le sous-marin non mais faut quand même constater que le niveau s’affaiblit dangereusement…

    Il y a quelques années, Villareal pouvait, sur un match, rivaliser avec le Barça et surtout le battre.

    Aujourd’hui, avec une préparation physique pas complètement terminée et une équipe totalement remaniée, le Barça colle leur colle une pilule.

    C’est dommage pour le suspense mais tant mieux pour nous les supporters.

    N’empêche que j’aimerais voir l’équipe être acculé et se sortir les doigts du cul pour voir. Parce qu’à ce rythme, la CL va nous faire bizarre et des matchs comme ceux contre l’Inter il y a deux ans, l’équipe ne les gagnera peut être plus.

    Et puis, j’aimerais quand même voir un gijon taper moudrid au moins une fois par an :)

  18. @Chulo: OK, mais cette équipe survole aussi la CL, en tout cas l’année dernière (même Manchester sentait la promenade) on peut pas se plaindre au moins c’est pas la Mannschaft, ça joue quoi ! Ce n’est pas le supporter béat qui parle, je préfère le 3-2 contre Madrid que la Manita d’hier, le seul truc qui m’inquiète, c’est que tout le monde retienne l’Inter du Mou (cette trainée), au lieu de retenir Arsenal, qui est la seule équipe qui a fait trembler Barcelone l’année dernière, en jouant le même jeu, qu’on appelle le football dans certains pays. Mais le plus gros danger est sans doute la suffisance, c’est sur!
    Bref, viva Gijon !

  19. « on peut pas se plaindre au moins c’est pas la Mannschaft »

    Pardon jeune homme? Tu parles bien de l’équipe qui a mis 4-1 à l’Angleterre puis 4-0 à l’Argentine en phase finale de la coupe du monde 2010 ?!?!!!?!!!!? (René-style)

  20. Bien sur que non Chanti, je parle de mauvais souvenirs, de nuques longues et de dents cassées. Otan pour moi, mille zescuzes.

  21. Il se dit beaucoup de chose extrêmement intéressante dans les coms sur la liga, mais par pitié pas de comparaison avec la scottish league. C’est blessant comme j’aime mais apparemment certains ont l’air d’y croire

    Les Rangers viennent de ce faire sortir par Maribor et le Celtic par des suisses (et ça même s’ils reviennent sur tapis vert).

    Villareal à été battu par une équipe qui domine tout y compris ManchesterU de la tête et des épaules. Le real étant l’une des seule équipe a avoir réussi à lui tenir tête.

    @ Hirsto: finalement un peu d’amour pour Doudou. Joueur utile, précieux, « impagable » comme dirait le Pep.

  22. Bien entendu qu’il ne s’agit pas d’une analogie pur et dur avec la Scottish league…

    Il n’y a evidemment aucun point de comparaison entre ces deux championnats.

    Toutefois, tu pourras constater que l’on se dirige de plus en plus vers un mano à mano entre les deux géants.

    Dans ce sens, la liga se nivelle par le bas, d’où la comparaison.
    Il y a quelques années, tu avais des équipes, certes bâties grâce à la dette espagnol, capables de rivaliser avec les deux ogres.

    Où sont les valences, depor, atletico, seville et consort ???
    Se sont tout simplement devenu des faire-valoir. Suffit de voir les résultats de ces équipes face aux BarçaReal.

  23. En même temps, mettez le real et le barca dans n’importe quel championnat et ça sera toujours la même chose! En angleterre y aurait bien les deux manchester, mais quand on voit la derniere finale de C1.

    C’est juste qu’à mon humble avis, ce sont les deux ogres du football mondial et sauf surprise ou tirage contraire, la finale de la ldc se jouera entre eux.

  24. @ Cascarinho

    Je viens de lire l’article que tu évoquais. C’est celui sur la fin du match de supercoupe d’Europe où le FCB jouais avec 6 milieux axiaux.

    Excellent lien et superbe article.

    Conjugué au 3-4-3 qu’on a vu hier soir, ça donne à réfléchir.

  25. La domination des deux gros, aussi frustrante soit elle ne justifie pas en soit l’idée d’un nivellement par le bas à mon sens. Les équipes espagnoles existent à l’échelle européenne; Villareal justement, sortie par Porto. L’Atletico, merdique, certe l’année dernière mais champion sortant quand même. Séville régresse, c’est vrai, incapable de se renforcer après avoir servi de vivier au Barça notamment

    Concernant le Depor: http://www.youtube.com/watch?v=Way5TkZeEIc&feature=related

    Un championnat ouvert pour le titre est une chose, un championnat sans intérêt en est une autre, voila ce que je veux dire en substance. Et la liga reste plaisante à regarder (Valence-Santander du WE) et est compétitive au niveau européen.

  26. >rf78
    Bien sûr que le manque de liquidités est un problème en Espagne comme il l’a été en Angleterre (résolu pour certains par l’augmentation du prix des places ou l’arrivée de mécènes blindées de chez blindées), en Allemagne (résolu par la construction de stades pour la CDM) et comme ça l’est actuellement en France et en Italie.
    Seulement voilà 2 équipes dominent le championnat, ont trouvé des moyens de devenir les 2 meilleures équipes du monde de part le football, les recettes, le standing. Regarde Malaga, ils ont trouvé la solution. Et Barcelone s’est fait parrainé par les Qataris, tout comme le naming de l’Emirates en Angleterre. Alors moi je comprends la jalousie des mecs comme Roig ou Del Nido mais si demain un investisseur arrive avec une enveloppe de 500Me pour racheter le club et venir titiller le Real et le Barça, ils vont refuser?

    >tyrone
    Oui, c’est vrai que la verticalité de Thiago se rapproche plus d’un Iniesta que d’un Xavi. Et dans une académie passée j’avais un peu fait la même analogie que toi : un certain mélange entre Ronnie et Xavi. Mais bon à 20 ans Iniesta et Xavi ont tous les 2 été placés au poste de n°6 avant d’être montés d’un cran ou deux. Le gamin semble aussi pouvoir jouer sur un côté (cf dernier but + travail de récupération sur le côté droit pendant tout le match). Tout dépendra du système de jeu.
    Pour Fabregas, j’attends de voir s’il sera placé en 8 gauche ou 8 droite dans le 4-3-3 plus classique.

    >Dignan
    Les socios gèrent la chose comme bon leur semble. Ils ont voté pour l’apport des qataris et ils ont bien eu raison. Comme tout club Barcelone n’est pas au-dessus des autres. S’il faut se beurrer la raie et s’affubler d’un superbe « Qatar Foundation » sur le maillot pour combler deux ou trois trous, alors on se beurre la raie.
    Ensuite si tu avais quelque chose à reprocher à mes acad’ je serai le premier à écouter tes critiques.

    >Moké
    Oui c’est dommage mais quand je vois MU passer 8-2 à Arsenal et City 5-1 à Tottenham…
    Et puis je fais toujours le parralèle avec mon cher et tendre championnat de D8 bulgare où chaque année l’écart entre le premier et le dernier est de moins de 15 points. Et bien ça a beau être serré crois-moi c’est vraiment un championnat de merde.
    On fera le bilan des clubs espagnols et anglais (en elevant City, United, le Real et le Barça) tous les deux à la fin de l’année.

    >Padls
    Bien vu.

    >Cascarinho
    Oui je connais mais Hristo parle anglais comme Rami parle espagnol. Tu vois un peu le niveau?
    Si tu retrouves le lien du papier, je le prends avec plaisir.

    >Ohissan Culé
    N’oublie pas Chelsea il y a trois ans.

    >El Dudorino
    Pep semble amoureux de Doudou. Cela lui rappelle un soir de mai 1994, où un certain Mr Desailly est venu lui mettre la misère dans sa zone. Comme quoi l’archétype du bourrin de Ligue 1 ne plait pas seulement à Casanova et Fernandez. Je suis dur je sais.

  27. Comment, le Barça ne jouait pas en rouge et noir ce soir là? On m’aurais menti? Oh… :(

    Plus sérieusement, il va falloir que les deux gros reversent un peu plus de thunes aux autres clubs, disons une négociation COLLECTIVE des droits télé avec une redistribution pas trop inéquitable et qu’ils se rappèlent qu’ils ont quand même BESOIN des 18 autres pour assurer le spectacle qu’ils vendent à prix d’or.

    La Liga ne ressemblera bientôt plus à grand chose, et le fait que la même tendance semble se dessiner en PL (2-3 clubs pleins de pognon qui roustent tout le monde) ne doit pas servir d’excuse pour justifier l’injustifiable, genre « c’est pareil ailleurs, pourquoi s’en faire », les anglais font comme ils veulent, c’est leur problème. Combien de temps les diffuseurs vont-ils payer des fortunes au Barça/Real pour des parodies de matches (soit tous leurs matches moins les clasicos) ? Jusqu’à que le public se lasse et ça ne devrait plus tarder.

    Ah mais bien sûr, on peut toujours remplacer les téléspectateurs espagnols et européens par des téléspectateurs chinois ou indiens.

    On peut aussi délocaliser la Liga chez eux, le Camp Nou à Shangaï, le Bernabeu à Bangalore et San Mamès à Dubaï.

    Bon, je sais, j’y vais un peu fort, mais ça me gonfle un peu de voir Madrid et Barcelone foutre des 5 et 6/0 d’entrée.

    Et puis perte de compétitivité ne rime t-il pas avec perte d’attractivité ? Si les deux gros continuent de bouffer tout le gâteau, même Valence ou l’Atletico ne pourront plus se payer du jeune sudam’, encore moins du premier choix, genre Falcao. Et les investisseurs qataris ou autres ne suffiront pas.

    Quand il n’y aura plus que 18 équivalent Gijon autour d’eux, Barcelone et Madrid, malgré tout leur pognon et leur stars (même formées au club) auront de plus en plus de mal en LdC, face à des clubs tout aussi che-ri (ou juste un peu moins), qui eux auront l’avantage d’être compétitifs toutes l’année, pour cause de VRAI CHAMPIONNAT (genre de championnat ou tu risques pas de jouer en tongues parce qu’en face, les mecs savent qu’ils peuvent toujours faire un coup). C’est le syndrôme Glasgow auquel Chulo fait allusion (toute proportion gardée).

    Bon, sinon, c’est curieux, mais je me suis bien plus amusé en 1ère mi-temps, quand les jeunots couraient partout comme des fous fous -content de revoir Thiago, je m’inquiétais presque- c’était certes parfois un peu brouillon, mais très plaisant, voire excitant.

    En fait, j’ai recommencé à me faire chier quand Xavi est rentré (désolé).

    Non, Hristo, ne saute pas aux plafond, je sais quel joueur magnifique il est, cerveau et dépositaire d’un jeu que la planète nous envie et des succès qui vont avec. C’est juste que ça faisait longtemps que j’avais pas vu un Barça aussi fougueux, spontané, moins prévisible, enfin plus varié quoi et ça, ça m’a fait bander!

  28. >Cascarinho
    Je te remercie, c’est vraiment intéressant.

    >Oxianor
    Oui tu y vas un peu fort sur la délocalisation d’autant que ce sont les trois seuls clubs (avec le Racing) où tu es certain que ça ne puisse pas arriver.
    Le soucis en ce moment c’est qu’on a une combinaison de 2 facteurs pas vraiment compatibles, sur le long terme, pour la bonne santé d’un championnat :
    – la crise espagnole combinée aux déficits de plus en plus accrus des clubs de Liga.
    – l’hégémonie des 2 cadors (la meilleure équipe de Barcelone de son histoire, idem pour le Real).

    Sauf que :
    -la crise ne durera qu’un certain temps et la grogne des présidents de club outsider (Villarreal, Atletico, Valence, Seville) va changer la donne au niveau de la redistribution des droits TV.
    C’est à Villar de changer sa législation afin d’interdire la négociation individuelle des droits.
    – les deux cadors vont-ils rester à ce niveau encore longtemps.

    Problème :
    Est-ce à Barcelone et au Real de tirer les 18 autres vers le haut? ou
    Est-ce à Barcelone et au Real de s’aligner sur la faiblesse (toute relative) des autres équipes?
    J’opte pour la première solution.

    Mais de mon avis on n’en est pas là.
    Et puis la bonne santé d’un championnat s’observe aussi sur les performances de ses clubs en coupe d’Europe.
    En C1 rien à dire, et en C3 les clubs sont plus que compétitifs.
    Par contre je ne suis pas d’accord avec toi sur le fait qu’un mécène ne puisse pas relancer un club en perte de vitesse (regarde Chelsea et City alors que United et Arsenal trustaient les titres).
    Je suis loin de cautionner mais c’est une solution.

    Sinon moi aussi j’ai trouvé le jeu plus lent, moins porté vers l’avant lorsque Xavi est entré en jeu mais tu sais très bien comme moi que les trophées que Barcelone va gagner cette année seront en très grande partie dus au Señor.

  29. Heu Hristo,

    On en a deja débattu mais les perfs de quelques clubs en Coupe d’Europe ne témoignent en aucun cas de la bonne santé de ton championnat. Pour preuve le Real et le Barça ont 2 des plus belles équipes jamais constituées, sont tous 2 en demi de LdC (voire vainqueur), pour autant la Liga est en crise et le championnat revêt de moins en moins d’intérêt…

    Preuve de l’enlisement de la Liga:
    – Championnat peu homogène
    – Stades dégueulasses
    – Répartition des droits TV scandaleuse
    – Endettement très lourd
    – Accessoirement racisme
    – Un brin de corruption

    Et tracer un parallèle avec ce qui se passe avec la Premier League relève de la (très) mauvaise foi. Arsenal est en crise et Tottenham je pense que c’est un accident.

    Sinon ta conclusion sur les riches qui murflent à cause des pauvres je suis totalement d’accord. Quels chieurs ces pauvres

  30. Voilà, meilleure répartition du gâteau, championnat plus homogène, plus intéressant et plus compétitif, stades tout neufs et tout beaux (comme chez les rosbifs et les teutons), plus de spectacle, plus de billetterie, plus d’abonnements, de « merchandising », de droits TV(?), une spirale positive quoi, du genre à faire officiellement de la Liga « LE MEILLEUR CHAMPIONNAT DU MONDE » (Mes que una Liga?). Le Barça et le Madrid resteraient les cadors, mais des cadors moins tyranniques, et tout le monde ne s’en portera pas plus mal.

    Bon, évidemment, il y a la conjoncture très défavorable aux clubs spanish: crise économique du pays + leurs endettements.
    Vu que ça va être longt pour que la crise se « dissipe » ainsi que pour assainir les dettes, les mécènes pourraient être effectivement très utile. Tu citais Chelski et City, c’est vrai et j’oubliais Malaga ou Getafe (à un degré moindre), pas le même standing à la base mais le même principe, ok.

    On est d’accord sur El Maestro, ne t’en fais pas, par contre, je savais pas que le Racing était une « société », tu me l’apprends )si j’ai bien compris).

    @Galactik: Hormis les stades et la répartition des droits TV déjà évoqués plus haut, tu nous fait un descriptif de la PL il me semble (championnat peu homogène, endettement très lourd, accessoirement racisme, un brin de corruption). Ajoute que le combo crise + fair-play financier n’épargne/n’épargneras pas l’Angleterre plus que l’Espagne ou autres.

    Et rien d’accidentel pour les Spurs et les Gunners, simple évolution des forces en présence (Chelski et les deux Manchester).

    Bon je m’arrête là avant que le policier n’ai mal au crâne. Il doit préférer lire les images, surtout celles de Bonjourmadame.fr, comme je le comprends.

  31. @Oxianor:
    Je suis pas un aficionado de la PL mais le championnat est beaucoup plus concurrentiel (2Man, Ars, Che, Liv, Tot) même s’il y a Man U qui paraît au dessus, les autres ont leur chance de les taper…

    Racisme et corruption ça fait quand même un petit moment qu’ils s’en sont débarassés…

    Enfin, les clubs anglais ils sont endettés mais solvables! Je veux dire ils les paient leurs dettes. En liga, les clubs ont pris des engagements qu’ils ne peuvent plus assumer(cf grève) sans qu’aucune sanction ne soit prise derrière. C dingue.

    Le fair play financier n’épargnera personne je te rassure. La position des clubs anglais c’est de mettre le paquet jusqu’en fin de saison parce qu’après les transferts à 50M€ c’est terminé! Les déficits trop importants ne seront plus autorisés.

  32. >Rlito
    Pas de horsjeu sans comité peut-être mais avec Villa t’es sûr d’en avoir 5 ou 6.

    >Oxianor
    Sur le Racing, je ne t’apprends rien puisque je me suis emmélé les pinceaux et raconté n’importe quoi.
    C’est bel et bien l’Osasuna dont je voulais parler puisque le Racing a été racheté il y a 2 ans par un obscur investisseur indien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.