La Borussia Akademie note OM-Borussia Dortmund (3-0)

Jean Colère est un poil rétro.

L’Histoire :

Les Schwarz-Gelben sont de retour au plus haut niveau européen et peuvent nourrir de bons espoirs d’expansions avec des adverses à sa portée : Arsenal, Marseille et l’Olympiakos. Le statu quo a été concédé face aux Anglais. C’était hier soir au tour de l’Empire Français d’être mis à mal par la tactique offensive de mes chers soldats. Prendre du terrain aurait été une bonne idée avant la double-campagne grecque qui se présente. Au lieu de quoi, les soldats Prusses sont raillés pour leur inexpérience et leur manque de rigueur… comme une incohérence spatio-temporelle. Va falloir redonner de la force et de la tactique à notre cavalerie.

 

La tactique :

L’équipe-type ? J’en doute de plus en plus, quand on voit la prestation de certains. Néanmoins, sur le papier, on se rapproche au maximum des Deutsche Meister 2011, Sahin et Barrios (sur le banc) en moins. Toujours dans le 4-2-3-1 de Jürgi Klopp :

Weidenfeller – Piszczek – Subotic – Hummels – Schmelzer – Kehl – Bender – Götze – Kagawa – Großkreutz – Lewandowski

 

Le « combat » :

Jean est franchement fumasse. La première mi-temps a été calamiteuse, la deuxième miteuse. Malgré cela, Dortmund semblait presque avoir les moyens de gagner. Mais en jouant avec un seul joueur offensif correct sur quatre et une défense qui offre trois buts dans le match, ça devenait simplement insurmontable.

La première mi-temps, je n’ai même pas envie d’en parler. Le Borussia occupe le terrain adverse, joue haut, récupère bien mais n’aligne pas plus de trois passes consécutives. Ca suffit à se procurer des occasions correctes qui mettent Mandanda en avant. Mais il suffit d’une glissade de Subotic pour faire exploser Dortmund… Et ne plus les revoir du match.

A la mi-temps, Jürgi a réveillé ses joueurs.. Et la deuxième redémarre plutôt bien. Jean se met à croire à un scénario comme le week-end dernier contre Mainz. Mais il trouve aussi que conserver le trio Großkreutz-Kagawa-Lewandowski tient du suicide offensif. Ca finit par payer : Kagawa rate son contrôle et perd le ballon dans la surface marseillaise ; Kaboré adresse un long ballon vaguement vers Rémy et Valbuena ; Hummels remise de la tête pour Rémy qui conclut parfaitement. Le Borussia a créé presque seul le deuxième but.

Pour éviter tout remord, Kehl donne un pénalty à l’OM. 3-0, zurück nach Hause. C’est cadeau pour le Mad.

 

Les soldats :

Weidenfeller (2/5) : Il se prend deux belles frappes de Ayew et Rémy, il part du mauvais côté sur le pénalty. C’est tout ce que j’ai réussi à retenir de lui…

Piszczek (2/5) : Il n’a pas vraiment aidé à apporter des solutions offensives en première mi-temps, ni même en deuxième d’ailleurs et il était souvent à la limite de la rupture défensivement. Je l’ai vu meilleur que ça.

Subotic (2/5) : Meilleur plongeur de la soirée. Non, non, Ayew, ça valait pas la peine d’essayer.

Hummels (1/5) : Impardonnable à la 62′. Subotic doit en avoir un peu marre de lui et ses errances, comme Jean.

Schmelzer (2/5) : De retour après une blessure, il n’était pas tellement en jambe et a fait presque le même match que Piszczek : fade.

Kehl  (3/5) : Une belle action pour offrir le pénalty. Sinon, il n’a pas été si mauvais que ça au milieu de terrain, contribuant à la bonne possession de balle allemande et à la récupération.

Bender (3/5) : Dans le même registre que Kehl. Il eut fallu qu’un des deux se décide à accélérer le jeu pour rendre le Borussia plus dangereux…

Götze (3/5) : La seule satisfaction de la soirée ? Même pas. Il aura été plutôt bon et le seul à vraiment surnager et provoquer des occasions dans ce match.. Mais Mario a dû se sentir tellement seul en première mi-temps qu’il a fini par jouer vraiment tout seul et aller droit sur la défense marseillaise à chaque ballon.

 

Les déserteurs :

Großkreutz (0/5) : Kevin a été très bon entre la 46′ et la 49′. En-dehors de ça ? J’en ai aucune idée, je ne l’ai pas vu une seule fois.

Kagawa (0/5) : Selon Jean, Shinji a loupé son avion.

Lewandowski (1/5) : Je n’en peux plus. Rendez-nous un Barrios en état. Vite.

 

Les réservistes :

Perisic (NN) : Pourquoi Großkreutz a joué aussi longtemps ? Pourquoi Perisic est rentré aussi tard ? Bon, il n’a pas réussi à apporter du mieux en fin de match, mais le match était déjà fini. Au moins, le Borussia aurait joué à onze contre onze pendant 90 minutes.

Kuba (NN) : Voir Perisic.

Barrios (NN) : Il revient à peine de blessure qu’il glisse une tête sur la barre. Il va être nécessaire de l’avoir contre l’Olympiakos.

 

Jean Colère.

4 thoughts on “La Borussia Akademie note OM-Borussia Dortmund (3-0)

  1. Wilkommen Jean! Superbe entrée en matière, la défaite mis à part. Je suis content et surpris de voir Kehl enchainer les matchs, une seconde jeunesse?

  2. Jean, je sens que tu es colere. Ne te laisse pas aller a de sombres pensees, le Borussia meritait mieux. Bienvenue!

  3. Danke sehr Jan-Karl.
    Kehl a l’air vraiment bien et pas décidé à retourner à l’infirmerie jusque-là. On croise les doigts et on serre les pouces pour que ça dure, parce qu’on a clairement besoin de lui en ce moment.

  4. Tu n’en peux plus de Lewandowski, mais il a claqué trois but ce weekend et une passe décisive (contre Augsbourg, victoire 4-0).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.