La Breizhou académie note Lorient-Rennes

1

Roazh Takouer prépare la prochaine saison…

Roazh Takouer, on ne la lui fait pas à l’envers à Lorient.

Si Lorient est une équipe qui réussit bien au Stade rennais (sauf en coupe, un peu comme Guingamp) la Breizhou académie était relativement inquiète avant ce match. En fait, ce n’est pas tant le collectif merlu qui posait problèmes, mais surtout le mental rennais et sa capacité à enchaîner les défaites depuis le début de saison. A part fin décembre, où les victoires de Monaco et de Sochaux sont séparés par une victoire du Stade sur le PSG, une première défaite a toujours été suivi par une deuxième pour les Rouges et noirs. Et on pouvait être sûrs que le père Gourcuff allait pas faire de cadeaux.

On annonçait un changement de composition qui n’a finalement pas eu lieu. Absent de dernière minute, Bocanegra était remplacé par Romain Danzé. Côté lorientais, Amalftino retrouvait son poste de milieu droit et Vahirua une place de titulaire en 9 et1/2. Bref, aucun bouleversement, aucun de ces deux entraîneurs n’étant un grand partisan du turn-over.

Il va peut-être d’ailleurs falloir y songer un de ces jours du côté des Rennais, ne serait-ce que pour préparer la saison prochaine. Pour la 3e fois consécutive, les joueurs n’ont semble-t-il pas compris qu’un match de foot, c’est 90 minutes. Si Lyon en avait profité pour inverser la tendance, Lorient n’est pas parvenu à confirmer sur le tableau de score sa main mise sur le début de partie. La faute à leurs maladresses, à Douchez et soi-disant à l’arbitre qui aurait validé un but de Danzé non valable à cause d’un calin que Mangane ferait à Audard sur l’action.

Il n’empêche que pour ne pas réussir à battre Rennes samedi, ce que Quevilly aurait fait sans problème, il fallait vraiment être une équipe surcôtée.

Après ce match nul, tout reste encore possible pour le titre de champion de Bretagne.

Douchez 3/5 : Contrairement à ses coéquipiers, il est rentré tout de suite dans le match en effectuant une double parade de classe face à Kevin « Gams »Gameiro puis Vahirua. Le but de Diarra à la 13e ne l’a pas déconcentré, et il a continué sur cette lancée. Il a passé une 2e mi-temps plus tranquille jusqu’à la 90e minute où Fanchone puis Dubarbier ratent le cadre.

Fanni 2/5 : Catastrophique en première mi-temps… Lui qui était parvenu à nous faire oublier le mercenaire le plus classe du foot, Mario Melchiot, il était sur le point de nous faire regretter Frédéric Jay tellement il multipliait les maladresses. Après être allé jusqu’à rater une touche, il s’est finalement réveillé à 1/4h de la fin et gagnait enfin ses duels. C’est ce qui le sauve du 1 qui lui pendait au nez.

Danzé 3/5 : Principale voire unique réjouissance pour les supporters rennais : le match de la Danze. Défensivement, il a bien contenu Amalfitano. Bon, c’est peut-être pas la perf du siècle, Amalfitano est quand même meilleur dans PES 2010. Offensivement, il est buteur et a même failli être passeur. En plus, il va célébrer son but avec les supporters et les salue à la fin du match. Il a affirmé cette semaine qu’il ne resterait pas à Rennes en tant que remplaçant. Alors il est temps de lui faire confiance toute une saison.

Mangane 3/5 : Avec les petits gabarits lorientais et leur vivacité, ce n’était pas la confrontation idéale pour notre défense centrale de poète. Un début de match difficile, et Abdul Kader en a conclu que la soirée serait plus amusante ailleurs que derrière. On l’a donc souvent vu aux avants-postes en 2e mi-temps, sans vraiment en comprendre la raison, si ce n’est nous faire profiter de sa technique, sa qualité de passes en touche et ses contrôles à 3m. Mais en empêchant Audard d’utiliser ses mains sur le but, c’est pratiquement lui le passeur décisif. Il paraît que c’est interdit. Pourtant, Sochaux avait ouvert le score un peu comme ça contre nous. Et comme l’arbitre a toujours raison, on dira plutôt que c’est un bel exemple d’intelligence de jeu qui méritait d’être salué.

Hansson 2/5 : Deux trolls qui vont vite, courrent un peu partout et jouent au sol, c’est un peu le pire cauchemar de Peter (avec Cheyrou à ses côtés en défense centrale). Et en plus, quand ils ne jouent pas au sol, les longues ouvertures prennent à défaut les autres défenseurs. On a cru toucher le fond quand Amalfitano intercepte une de ses passes et file au but. Sans conséquence. Il a redressé la barre ensuite et est venu gentiment applaudir les supporters à la fin du match. Un vrai gentleman.

Mvila 2/5 : On espérait qu’il allait permettre à Tettey de hausser son niveau de jeu, mais c’est l’inverse qui se produit. Il doit en fait commencer à sentir une fatigue légitime pour sa première saison à ce niveau. Je vous apprends donc qu’il n’ira pas à la coupe du monde. En deuxième mi-temps, c’était beaucoup mieux, mais vu son potentiel, il ne mérite pas la moyenne non plus.

Tettey 2/5 : Lui non plus n’est pas passé loin du 1. Fanni ratait tout, lui n’essayait même pas. Il s’est réveillé en seconde mi-temps où son pressing et son travail de sape ont aidé Rennes à maîtriser l’adversaire. Pour un mec qui se comparait modestement à Mickael Essien en début de saison,ça ressemble plutôt à des prestations encore plus maigres que Wendel.

Lemoine 2/5 : Moins pressant que d’habitude, il était tout de même au-dessus de ses partenaires du milieu dans la construction du jeu à l’image de cette belle passe pour Briand dans la profondeur (31e). Sorti à la 45e à cause d’une vilaine béquille, il méritait une meilleure équipe hier.

Briand 2/5 : Coup d’arrêt pour Jimmy. Fin de la période d’euphorie post blessure ? Il n’est jamais paru dans le bon tempo, ratant même quelques contrôles, souvant hors-jeu, et ne cadrant pas ses modestes tentatives de frappe. Principal point positif : il perd somme toute peu de ballons.

Marveaux 3/5 : Très actif, même quand Lorient dominait outrageusement, il n’a malheureusement que trop rarement fait le bon choix, entre passes à l’adversaire et dribbles latéraux qui ne font pas avancer le schmilblick. Mais en obtenant de nombreux coups-francs et en les tirant bien, il reste l’un des principaux artisans de ce point pris.

Asamoah 2/5 : En bout de chaîne d’un collectif mal huilé, on ne l’aura pas vu faire grand chose avant sa sortie sur blessure à la 36e. Un excellent joueur mais un physique en mousse qui risque de l’empêcher de s’imposer comme un leader à Rennes.

Les entrées en jeu

Bangoura 3/5 (36e) : A réalisé son meilleur match depuis bien longtemps et aurait même pu offrir le but du hold-up rêvé en reprenant bien un bon centre de Danzé (69e). Encourageant pour la suite.

Leroy 2/5 (45e): Prestation curieuse de notre numéro 10. Précieux dans la temporisation et la conservation de balle, facilitant la remontée du bloc, mais beaucoup de déchets dans les 30 derniers mètres. Le meilleur truc qu’il pouvait provoquer, c’était une faute du défenseur adverse.

Kembo 1/5 (80e) : Les stats sont juste splendides : 4 ballons touchés, 3 ballons de perdus. Cela dit, il est vrai que le duo Koscielny-Marchal était très solide.

Les autres apparitions

Mvuemba 3/5 : Transparent au match aller, l’un des héros de la Gambardella 2003 était bien plus en jambe hier. Jouant un peu plus bas que d’habitude avec le retour du pagayeur, il s’est surtout appliqué à contenir le jeu rennais. Mission réussie dans l’ensemble mais où il ne se sera pas non plus particulièrement mis en valeur, loin pour l’instant de nous procurer les regrets que certains prétendaient qu’on aurait quand on l’a laissé partir à Portsmouth. C’est sûr que s’entraîner avec Seedorf et Maldini doit plus aider à progresser que de le faire avec Piquionne ou Distin.

L’ambiance dans le stade 4/5 : Ambiance Bagad et bon esprit. Je regrette quand même l’absence de 7 Nations army au biniou. Plus de 15 000 personnes, c’est très bien. On a senti le public lorientais un peu plus chaud que d’habitude entre l’enjeu et la tournure du match. Bref, c’est plutôt chouette, mais comme Frédéric de Saint-Sernin, les « klasikous » commencent un peu à manquer. Surtout que même Da Rocha va jouer en L2 maintenant…

Le retour d’Antonetti sur les caméras de Canal plus 3/5 : Beaucoup se plaignaient du côté mollasson du club qui avait même transformé le technicien corse. En fait, il semblerait que ce dernier ait surtout préparé sereinement son retour sur scène. Déjà assez chaud lors du match contre Toulouse, où il s’en prend verbalement à un supporter, il a monté d’un cran en s’accrochant cette fois-ci avec le banc lorientais, donnant au passage un peu de passion à un derby qui en manquait cruellement sur la pelouse. Vu que la fin de saison sera sans grand intérêt, Fred Mackey nous garantit au moins un minimum de spectacle sur le banc.

1 thought on “La Breizhou académie note Lorient-Rennes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.