La Breizhou Académie note Nancy-Rennes

Roazh Takouer pass the dutchie on the left hand side.

Premier déplacement pour le stade rennais 2010/2011 : Marcel Picot, l’ASNL qui s’y frotte s’y pique, Pablo Correa, terrain synthétique. On la fait pas à la Breizhou académie, ça ne sentait pas le grand match, et à peine le football. De mémoire d’académicien, un malentendu est toujours possible. D’un côté (victoire 3/2 en mai 2008 avec un superbe Mickael Pagis) comme de l’autre (défaite 6/0 pendant l’été 2005 avec un Isaakson, isaaksonesque). En plus, ce match à Nancy n’était même plus l’occasion de revoir le grand Abdes, penseur sous-estimé de ce début de siècle et défenseur central à ses heures perdues, le vilain urugayen ayant jugé bon de s’en débarrasser. Le petit Jésus l’a puni, son remplaçant, Alfred N’Diaye, est expulsé en début de match pour contrôle raté et placage sur l’attaquant qui filait droit au but.

Résultat, au lieu d’être 9 derrière, et deux devant, Nancy s’est retrouvé contraint de jouer à 10 derrière. Même Marama Vahirua a dû défendre. Tenant le 0/0 à la mi-temps, les Lorrains ont fini par exploser en deuxième mi-temps sous les coups d’un quatuor offensif rennais de grande qualité.

Conséquence de cette victoire, une première place provisoire et anecdotique en cette 2e journée de championnat. Mais prometteuse quand même. Cela dit on retiendra aussi et peut-être même surtout de ce match la sortie sur civière de Fabien Lemoine qui connaitrait la première grave blessure de sa courte carrière. La Breizhou académie souhaite un excellent rétablissement à ce digne ambassadeur de la Galette saucisse et espère le voir très prochainement sur un terrain de foot.

Douchez (3/5) : S’est laissé pousser une barbichette modèle d’Artagnan et malgré cette tentative n’a pas la classe d’un Edward Norton dans American History X. Un peu moins rassurant que la semaine dernière, mais les tentatives nancéennes étant quasi-inoffensives, il ne nous aura inquiété que sur une sortie limite en début de match qui aura permis à Marama de plonger. La Breizhou espère qu’il s’est bien rapé sur le synthétique pour la peine.

Danzé (4/5) : Sans Marveaux, le Stade la porte plus que jamais à droite. La balle bien sûr. Le Finistérien en aura profité pour manifester sa qualité de centre. À l’origine de la plus chaude occasion de la première mi-temps, il n’aura pas non plus eu beaucoup de difficultés à maîtriser Brison futé, transparent.

Théophile-Catherine (3/5) : Certains attendaient Souprayen, mais le Briochin aura été reconduit côté gauche pour la deuxième fois. Quasiment au chômage technique offensivement, c’est tout de même lui qui lance Montano sur le deuxième but. Défensivement, il a fait le boulot. Meilleur arrière gauche que Dembélé, et sans doute que Bocanegra.

Fanni (3/5) : Etait sans doute le moins bon rennais hier. Pas facile à franchir pour autant, mais c’est surtout sa relance qui a fait défaut hier. Et c’est dans son dos que Vahirua part. Rend quand même bien service pour l’instant. Surtout pour un joueur qu’on annonce sur le départ. Et s’il reste, risque de faire un déçu entre Danzé et Apam. À moins qu’il ne devienne arrière gauche, et ce serait encore un jeune de la Piverdière qui se verrait sa place confisquée.

Mangane (4/5) : Une seule faute dans le match et aucune montée improbable. La Breizhou a failli ne pas le reconnaître. Il faut dire que soucieux de la santé de ses hôtes, la récupération rennaise a généralement empêché les Nancéens de trop s’approcher du Kader. En bon capitaine, il a apporté sérénité derrière, danger sur coup de pieds arrêtés devant, et a rameuté ses troupes en fin de match pour applaudir les supporters. Peut-être même bien un excellent capitaine finalement.

M’Vila (4/5) : Le néo-international a encore montré l’étendue de son talent hier. Récupère énormément, distribue bien, gagne presque tous ses duels. Il n’y a guère que sa qualité de frappes qu’il n’a pas jugé bon de mettre en valeur hier. Mais Rennes n’en a pas eu besoin. Et dire que les nazes de la presse nationale ont attendu sa première sélection pour le découvrir. S’il mettait plus de coups, il serait l’idole de Francis.

Lemoine (non noté) : Pas gracieux, et très pénible pour ceux qui se trouvent en face, en bon breton, il rappelle la technique du moine saoûl. Coma Ethylique à la 18e, et problème rhénal (Lemaître). Pass the bone, kid, pass the bone. Les nouvelles sont à priori moins préoccupantes qu’hier. La Breizhou Académie tient à s’excuser de l’avoir largement sous-estimé à ses débuts.

Dalmat (3/5) : A été le Rennais à commettre le plus de fautes avec Montano. Mais la Breizhou Académie a envie de dire qu’entre le quasi-chômage technique de Mangane et la blessure de Lemoine, ça compte pas. Très à l’aise techniquement, il a trouvé le poteau sur corner. Echappera à une nomination au ballon de plomb s’il continue sur cette lancée.

Leroy (4/5) : à l’inverse de la semaine dernière, il a commencé côté droit puis le premier changement l’a refait passé en 10. Toujours dans le bon tempo, il a réussi deux passes décisives. Et à 36 ans, il joue encore 90 minutes.Un régal royal. La Breizhou Académie n’arrive toujours pas à comprendre comment le PSG a pu former un tel joueur. A croire que ce n’est que sur un terrain que Leroy se trouve au bon endroit.

Brahimi (3/5) : Aussi invisible qu’un Govou 2010, mais sur l’autre aile, en première mi-temps, il n’aura pas non plus été aidé par ses coéquipiers qui auront privilégié l’axe et le côté droit pendant 90 minutes. S’est donc tenté à voir comment ça se passait plein axe. Une frappe : pleine lucarne. Jurisprudence M’Vila, la presse en parle déjà comme un prodige. Tant qu’il joue sur le côté, il évite la comparaison avec Zidane. Sorti à la 68e.

Montano (4/5) : Un carton rouge provoqué, un but, une passe décisive, des appels intelligents, des tentatives cadrées, une combativité irlandaise, plus sur le modèle rugbyman qu’à la Keane (Roy ou Robbie). Une première sortie plus que réussie qui lui aurait valu 5 s’il avait pu réaliser ce doublé qu’un pied nancéen et une main ferme braciglienne ont empêché. Sorti à la 83e.

les entrées en jeu

Kembo-Ekoko (3/5, 18e) : Une entrée bien moins convaincante que la semaine dernière. Il a pourtant assuré presque à lui tout seul le spectacle en première partie, tentant d’audacieux dribbles, rarement réussis, si ce n’est une magnifique roulette, complêtée par une frappe m’biesque en 6 m. Trois ou quatre beaux autres gestes en 2e mi-temps, dont un bon centre à ras de terre pour Montano. Insuffisant dans le jeu, mais trop suffisant dans l’attitude, il s’est fait remonter les bretelles par Antonetti en fin de match. N’a pas marqué des points donc, et vu la concurrence qu’il y a cette saison en attaque, semble pour l’instant encore promis à un rôle de joker plus ou moins utile.

Bangoura (4/5, 61e) : Deux matchs, deux buts, Ismael tient le bon bout. N’était même pas hors jeu au moment de la passe cette fois-ci.

Mandjeck (non noté, 83e) : Considérant la victoire acquise, la Breizhou Académie n’a pas trop fait attention à la prestation du Camerounais. Elle le surveillera plus attentivement lors du temps de jeu qu’il devrait grapiller en l’absence de Lemoine, qu’elle espère courte.

les autres apparitions

Le terrain synthétique (non noté) : Rennes avait très sérieusement envisagé d’en avoir un avant qu’Antonetti n’arrive et n’utilise son droit de véto. Le match d’hier ne les aura pas réconciliés, l’entraîneur ayant déclaré en fin de match qu’il ne payerait pas pour voir ça. Vu la victoire, la Breizhou Académie a tendance à s’en foutre. Ça change pas le goût de la Leffe de toutes façons.

La tenue « all-black » (4/5) : Stylé gars! Kader fout encore plus les jetons, M’Vila a un air de Night Trasher le casque en moins, Jéjé Leroy a encore moins une tête à se laisser appeler Jéjé. Bien, t’as vu ? Ça donne un pure look de BB. Fuck.

Julien Féret (2/5) : L’autre Briochin du match avait sûrement à coeur de se montrer encore hier, pour un match qui lui sera toujours très particulier. A tenté, frappes comme passes surprenantes. Sans succès. La question de sa complémentarité avec Vahirua se pose. Il ne sera pas malvenu à Rennes quand il faudra remplacer Leroy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.