La Breizhou académie note Nancy/Brest

2

Roazh Takouer veut nous faire croire qu’il a vu un match de football à Nancy.

La Breizhou académie avait encore l’occasion de voir un match du stade brestois et n’allait pas s’en plaindre, même si c’était à « Vladivostok » (A. Dupont), même si c’était sur du synthétique, et même si l’équipe adverse est entraînée par Pablo Correa.

L’équipe en question d’ailleurs ne donnait aucune sueur froide à l’académie, tant elle avait parue dépassée le mois dernier par une équipe rennaise en supériorité numérique. Le retour de l’expulsé, Alfred N’Diaye ne ressemblait pas vraiment à une mauvaise nouvelle. La non-titularisation de Vahirua confirmait un peu plus l’étrangeté de son choix de transfert. L’objectif, ramener des points était largement à la portée de Ti’zefs

Un premier quart d’heure encourageant où les Brestois imposent le rythme et s’approchent du but de Bracigliano semblait dessiner les premiers signes d’une deuxième victoire avant que l’équipe du Chardon reprenne les choses en main grâce à son duo Féret/Bakar. Mais incapable de cadrer si ce n’est sur un coup-franc de Gavanon, leurs tentatives ne font pas paniquer une arrière garde solide et c’est les Rouges et Blanc de bleus vêtus qui parviennent à ouvrir le score sur une bourde d’André Luis devenue caviar pour Mičola rentré en jeu peu avant. Dupont s’en étrangle sur le banc de touche, et Brest redouble d’application pour conserver cet avantage un poil chanceux. Un contre-assassin à la 90e minute et la victoire est scellée. Deuxième victoire consécutive à l’extérieur pour les Finistériens sur ce même score de 2/0, ce qui tend à confirmer qu’ils ont bien le niveau ligue 1 et qu’un promu n’a aucun intérêt à recruter 18 joueurs quand il arrive en L1.

Les acteurs

Elana (3/5) : A répondu présent, et tant que ça tient… Mais la capacité des Nancéens à ne jamais cadrer l’a aussi beaucoup aidé à tenir sa cage inviolée. Pour une 3e fois consécutive.

Daf (2/5) : En difficulté quand il n’a pas le ballon, et en difficulté quand il l’a aussi. Mais n’a rien lâché, ce qui compense en partie et montre une attitude des plus respectables. Est quand même paru hier comme celui qui aura le plus de mal à conserver sa place.

Ferradj (4/5) : Convaincant, faisant régner son ordre sur son couloir à des adversaires contraints de respecter son autorité, il sort malheureusement à la mi-temps pour blessure. Probablement à cause du synthétique. Mérite un +1 pour avoir salué le kop en béquilles.

Brou (4/5) : Auteur de 3 gestes défensifs de grande classe qui mériteraient davantage de ralentis au canal football club et au passage, moins de gros plans sur Pierre Ménes. Pas toujours irréprochable dans son placement en réalité, mais cette fois-ci ni relance hasardeuse erbatienne ou incompréhension avec Elana à souligner. Moise tient le bon bout

Kantari (3/5) : Bakar aura posé beaucoup de problèmes, mais sa complémentarité avec Brou a limité les risques de danger. Anticipe pas mal. Et non, n’a pas une relance aussi puissante que Youssef Rossi.

Ewolo (2/5) : Plus discret que d’habitude, a du coup grapillé moins de ballons, pas aidé non plus par un jeu nancéen qui abuse de passes longues et cherche systématiquement Bakar ou Féret. Avec son mètre 71, c’était pas facile.

Lička (3/5) : A récupéré plus de ballons que son compère congolais, et l’a mieux distribué. A souvent cherché à apporter du soutien à Roux en début de match lors du temps fort du stade brestois. Tire moins bien les coups de pied arrêtés que Grougi quand même.

Touré (4/5) : Un gars qui n’en veut. En essayant de suivre son rythme, Reynald Lemaître s’est blessé. Bien fait pour sa gueule à ce tueur de reins. Auteur du but du break où il profite des largesses défensives lorraines pour parcourir 60 mètres et prendre Bracigliano a contre-pied. A fait peur donc à beaucoup de monde compte-tenu de sa capacité à vendanger et de l’appel de Mičola, seul au 2e poteau. Un but qui pourrait en appeler d’autres, et une vraie bonne pioche.

Lesoimier (3/5) : Appliqué en phase défensive, soucieux d’aider à relancer la ballon proprement et à empêcher Chrétien de perturber Ferradj puis Daf, il n’a pas eu toutefois l’occasion de mettre en valeur ses qualités de dribble. Pas de quoi non plus souhaiter le retour de Soumah dans le 11 pour l’instant.

Grougi (2/5) : A l’image de Lesoimier son retour était attendu, et sa titularisation aura finalement laissé sur sa faim. Une précision sur coups de pied arrêtés loin d’être nulle, et une entente avec Roux intéressante mais que l’on n’aura vu que par intermittence et un déchet dans les passes plus important que prévu. Sera quand même décisif bientôt.

Roux (3/5) : A marqué un joli but, refusé pour hors-jeu. Sinon, beaucoup d’efforts, obtient pas mal de coups de pied arrêtés, cadre toutes ses frappes, empoisonne l’adversaire…


Les entrées en jeu

Baysse (3/5) : La dernière recrue et international espoirs n’a pas franchement une gueule de footballeur. Cela dit, il est plutôt prometteur. Très bon de la tête, auteur d’un tacle remarqué et impeccable dans sa surface, il est aussi à l’origine du premier but en réalisant une touche longue sur laquelle les Nancéens enchaînent les boulettes (le premier se rate, le deuxième donne le ballon à Mičola).

Mičola (4/5) : La semaine dernière, il rappelait Jimmy Briand autant pour sa générosité dans l’effort que son adresse devant le but, avec une pointe de Cissokho à savoir bien prendre les intervaux et avec aussi une frappe de poussin. Hier, il a plus rappelé Super Pipo et son don à savoir anticiper la passe décisive de l’adversaire. Première occasion du match, premier but en ligue 1. Et si joker, c’était son poste idéal ?

N’Goyii (non noté) : Quand il est rentré en jeu à la 90e, Roazh Takouer s’est subitement souvenu qu’il l’avait engagé gratuit, en prévision de blessure d’un élément du milieu, dans une saison de master league du dernier PES en date.


Chez l’adversaire

Féret 3/5 : rate la grosse occaz du 1/1 et n’a pas été récompensé de nombreuses initiatives intéressantes. Trouve facilement Bakar et est très agréable à voir jouer. Il mérite mieux que Pablo Correa et ceux qui s’interrogent toujours sur sa complémentarité avec le Tahitien n’ont toujours pas eu de réponses positives avec l’entrée en jeu de ce dernier qui l’a contraint à jouer plus bas.

On retiendra aussi que Bakar n’est pas un tocard et qu’il parvient à se créer facilement des occasions. Sinon devant, c’était très pauvre.

Derrière, c’était encore pire. La défense centrale N’Diaye/André Luiz est lourde, maladroite, et même pas agressive. Pablo a du souci à se faire.

3e défaite à domicile consécutive sans même avoir une seule fois ouvert le score, les supporters lorrains semblent tellement désespérés qu’ils en perdent leur français

2 thoughts on “La Breizhou académie note Nancy/Brest

  1. Merci pour cette précision sur Kantari. Brest a parfaitement rempli la mission assignée à toute équipe qui va à Nancy : ramener 3 points. Bien joué les Ti’zefs !

    Le 1er but est quand même hallucinant. Même Jimmy aurait pas pu la foirer celle-là

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.