La Bundesliga académie, 3ème journée

Jan-Karl pour un bon point.

Le Werder que l’on aime est de retour. Toujours aussi naïf défensivement, mais à nouveau capable de faire la différence offensivement et d’emporter un match 5 à 3 dans les dernières minutes.

 

Objectif sommet !

Le Bayern a profité de la réception du Hamburg SV pour lancer sa saison. Au fur et à mesure des journées se dessine le 11 type bavarois. Quelques certitudes se dégagent, offensivement notamment. Mis à part défection(s), paramètre à ne pas négliger connaissant le duo Robbery, le schéma devrait être celui présenté ci-dessous. Défensivement il est plus difficile de tirer quelque conclusion que ce soit tant l’opposition proposée était faible.

Le HSV présentait un dispositif ultra défensif, commun à la majorité des équipes qui se présentent à l’Allianz Arena. Deux lignes de quatre joueurs étaient alignées devant le but Drobny. Pour que se schéma soit efficace, il faut se montrer agressif sur le porteur du ballon et empêcher l’adversaire de jouer entre les lignes. Or Müller à ce jeu là a été le plus malin. Schweinsteiger a quant à lui pu distribuer le jeu comme bon lui semblait. Le système mis en place par Hamburg a craqué rapidement. Van Buyten a rappelé à Vermaelen qu’il était un redoutable « défenseur scoreur ». Ribéry a mis son pion et Robben a une nouvelle fois démontré qu’il avait un temps d’avance sur tout le monde avec le ballon. Après ce succès 5 à 0, il va falloir ne pas s’hambourgeoiser côté bavarois. Seule ombre au tableau, la blessure de Olic, sur son but, face à son ancien club et pour son 200ème match de Bundesliga. L’indisponibilité est évaluée à deux mois.

Egalement en quête de gloire, le Borussia Dortmund s’est remis sur le chemin de la victoire. Nürnberg ne se présentait pourtant pas en victime. Il a fallu plus d’une mi-temps au BVB, pas transcendant, pour ouvrir le score. Une nouvelle fois Götze réalise la passe décisive. En l’absence de Barrios, Lewandovski se charge de la conclusion. En fin de partie, Großkreutz est l’auteur d’un magnifique tir contré lobé. Score final 2 à 0.

Parmi les favoris, le Bayer Leverkusen monte en puissance et engrange les points. Sans Ballack, l’équipe s’impose 0 à 1 sur la pelouse du VfB Stuttgart.

 

Les postulants outsiders sont légion

Deux potentiels candidats au titre d’outsider s’affrontaient lors de cette journée, Mainz et Schalke 04. La première période tournait clairement à l’avantage des hôtes qui rentraient au vestiaire avec deux buts d’avance. Les entrées conjuguées de Draxler et Farfan, deux ailliers, à la place de Jurado et Moravek, deux créateurs, changèrent la donne. Holtby déclencha la rébellion. Sur le premier but il décala idéalement Raul après avoir transpercé le milieu adverse. L’Espagnol servit ensuite idéalement Huntelaar. La défense vint par la suite faire le boulot des attaquants. Les centraux de la tête, l’Autrichien Fuchs sur un magnifique coup franc. Humblement, il refusa de fêter son chef d’œuvre qui permit à son équipe d’entériner la victoire 2 à 4.

Le Werder se présente également en outsider. Freiburg se permit d’ouvrir le score au bout de 7 minutes de jeu, Cissé de la poitrine. Le Werder prit ensuite l’avantage par deux fois. Se fit rejoindre à la 80ème. S’imposa finalement  5 à 3. Pour immortaliser son but dans les arrêts de jeu, le Brésilien Wesley confisqua l’appareil d’un photographe. Pas de doute possible, le ballon était au fond.

Le Borussia Mönchengladbach a fait exploser le VfL Wolfsburg. Les hommes de Magath parvinrent pourtant à ouvrir rapidement le score. Malheureusement pour eux le danois Kjaer s’essaya au recul frein cher à Jean-Michel Laqué. Il se retrouva les quatre fers en l’air incapable de plaquer son adversaire qui fila seul vers le but. Reus et Bobadilla sont les deux hommes du match. De retour de Grèce, l’Argentin buta à de nombreuse reprise sur Benaglio avant que celui-ci ne se troue sur corner. Le petit allemand inscrivit lui un doublé. Se sachant observé, il s’est acheté une conduite capillaire (2010/2011 et 2011/2012). Le Borussia s’impose 4 à 1.

Hannover 96 concède le match nul face au Hertha Berlin 1 à 1, peut être le contre coup de la victoire face au FC Séville.

Difficile de considérer Hoffenheim comme un outsider, mais force est de constater qu’après trois journée l’équipe possède déjà 6 points. En déplacement chez le promu Augsburg, elle s’est imposée 0 à 2. Mölders héros lors des deux premières journées était dans un jour sans. Il n’a su répondre à l’ouverture de Babel, malgré un pénalty en sa faveur.

 

Le reste

Le 1. FC Köln glane son premier point de la saison face à Kaiserslautern, 1 à 1. Oui, c’est le reste, c’est tout.

 

Küsschen,

Jan-Karl Sabatierung.

2 thoughts on “La Bundesliga académie, 3ème journée

  1. Tu as vu le match du Bayern hier?
    Ribéry est moins agacant que la saison dernière, mais passe quand même pas souvent des dribbles…

  2. @Chanti: Ribery m’a bien plu aussi, mais il tente moins souvent sa chance qu’avant, il préfère déborder puis centrer, il doit pas encore être en pleine confiance mais il est sur la bonne voie.
    On sent qu’il est content de plus se faire fouetter par Van Gaal.

    Big Dan a l’air de se sortir les doigts quand on lui met un peu de concurrence à son poste.

    Par contre Kroos je suis déçu pour l’instant, avec Heynckes j’espérai le voir au même niveau qu’à Leverkusen.

    Et merci Jan-Karl pour l’académie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.