La Féria pont académie note Lorient-Arles-Avignon (2-0-0)

Presque… Dommage.

Après avoir boudé parce que le service transferts avait oublié de signaler le départ de Basinas (est il parti par peur de grève d’éboueurs ? Parce que les taureaux, ça fait peur ? Mystère…), j’ai bien voulu suivre le Cirque de l’Etrange au Moustoir, là bas, là où il pleut tout le temps.
Clara la trapéziste m’en a longtemps voulu de ne pas avoir assisté à la presque victoire contre Lyon. Je lui en veux de ne pas avoir défendu le supporter giflé par le président Aulas mais d’avoir trouvé la coupe de cheveux de Duluc sympa et de vouloir le consoler

Sinon, Lorient, Gameiro, Kitambala, Meriem absent, tout a été dit

Merville (4/5) : a évité le 4-0. Il ne pouvait rien faire sur les buts de Gameiro et Kitambala. Pourquoi lui a t-on longtemps préféré Planté ?

Laurenti (2/5) : doit respecter une consigne qui doit être de ne pas chercher à courir car il n’a jamais appris. Pourquoi est il latéral ? Ce garçon est la preuve que le centre de formation de l’OM n’a pas produit grand chose (oui, Nasri. Et Yayahoui. Et Bocaly. Et Déruda…)

Pavon (1/5) : doit travailler sa vitesse pour mieux trouver un club en deuxième division espagnole l’année prochaine

Soro (3/5) : semble être parti pour être la seule satisfaction arleso-avignonnaise. Très bon de la tête, vif, a peut-être voulu montrer ses capacités à son ancien entraîneur lorientais

Germany
(2/5) : une énigme. Peut devenir un très bon joueur de ligue 1 à gauche sur sa première mi-temps. Mais peut aussi devenir un très bon joueur de National sur sa deuxième mi-temps.

Piocelle (3/5) : ne fait que ratisser et se battre. Pas suffisant hélas !

Aït Ben Idir (3/5) : était parti pour faire un gros match, empêchant les Lorientais de jouer haut et coupant très vite leurs transmissions par ses jaillissements. Est malheureusement sorti blessé à la mi-temps, touché aux adducteurs et remplacé par Corrèze, ce qui a du faire plaisir à Jacques Chirac (désolé)

Ndiaye
(0/5) : Oh… Mon… Dieu…

Bouazza (2/5) : a essayé de proposer des solutions, tant à gauche qu’à droite. Bof

Dja Djédjé (2/5) : montre de plus en plus ses limites. Ce garçon est la preuve que le centre de formation du PSG n’a pas produit grand chose

Diawara (1/5) :  a quelque chose d’Inzaghi. Sa facilité à se retrouver hors jeu. Comme un symbole.

Corrèze (3/5) : est rentré à la place de Aït Ben Idir, a été averti à la 55ème et a sauvé son camp à la 73ème minute.

Psaume et Fanchone sont entrés aussi. Un est touchant, l’autre est un escroc du jeu

4 thoughts on “La Féria pont académie note Lorient-Arles-Avignon (2-0-0)

  1. 2-0-0, c’est le nombre de joueurs potable et leur place dans l’équipe d’Arles Avignon ?

  2. N’empêche ça doit défouler de mettre tout ça par écrit. C’est ça qu’il m’aurait fallut la saison dernière: la rédaction d’une académie Grenobloise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.