La Forez académie note Saint-Etienne-Brest (2-0)

Roland Gromerdier réussit bien à l’ASSE.

Après quatre revers de suite et une dégringolade au classement, les Verts recevaient Brest, dont la période euphorique qui les avaient vu prendre la tête de la Ligue 1 (au soir du match aller contre les Verts d’ailleurs) semble bien loin. Au coup d’envoi une surprise et demi dans la compo de départ pour les Verts : Payet sur le banc (demi-surprise) et Aubameyang titularisé à la place de Rivière, qui était clairement dans le dur depuis quelques matches.

Sinon, le match. Enfin le match façon de parler. On a eu droit à une bonne purge digne des 650 M€ annuels que demandent Moustache et Hole Ass. Des erreurs techniques en pagaille (contrôles du tibia, amortis de l’épaule, reprise de la cuisse et j’en passe), et peu de jeu, bref bienvenue en Ligain ! Je sais que c’est pas Barça-Real mais à ce niveau là, la comparaison fait mal. Sinon, les pigeons doivent éviter de passer au-dessus du stade au vu des nombreuses frappes qui se sont perdues dans les nuages, et Galtier devrait penser à mettre un mec en permanence au 3ème poteau pour rattraper les centres de Sako ou d’Ebondo.

Les faits de jeu :

3ème minute : superbe coup-franc de Battles qui dépose le cuir au point de pénalty pour la tête d’Aubameyang. Magnifique arrêt d’Elana sur sa ligne.

33ème minute : pénalty pour les Verts. La faute de Ferradj est loin d’être évidente mais interviewé à la mi-temps, il avait pas l’air sûr de ne pas avoir fait faute. Donc on va dire qu’il y avait faute, en plus ça nous arrange bien. Pénalty très bien titré par Sako (puissant à mi-hauteur dans le petit filet droit).

83ème minute : énorme croquage d’Aubameyang ! Putain mais si c’est pour faire pareil que Rivière, qu’on fasse jouer les jeunes formé au club merde !!

88ème minute : but de Payet sur une frappe aux 30 mètres. Elana fait une faute de main, mais au vu de la trajectoire du ballon et de la puissance, ça serait dur de dire que le but est pour sa pomme.

Les notes :

Janot 3/5 : rien eu à faire. Soirée tranquille pour Spiderman.

Bocanegra 3/5 : pas eu grand chose à faire non plus. On l’a peu vu aux avant-postes mais c’est habituel chez lui.

Bayal 3/5 : Il a bien su contrôler les offensives adverses, même si on a toujours peur dès qu’il s’essaye aux relances. Un de ses sauvetages en catastrophe s’est transformé en relance plein axe qui aurait pu profiter aux Brestois. Mais bon, pas facile de marquer quand on joue en 4-6-0…

Monsoreau 3/5 : rien à signaler. Ah si, il s’est encore blessé, remplacé par Ghoulam. Il tiendra compagnie à Sanogo à l’infirmerie comme ça.

Ebondo 2/5 : putain j’en peux plus de voir ses centres qui finissent dans les pancartes de l’aile opposée. Défensivement il tient la route, mais offensivement c’est vraiment pas ça.

Matuidi 3/5 : le taulier du milieu. Sait se faire respecter et on l’a même vu porter le danger devant avec quelques percées ponctuées de dribbles pas vilains. Bon match du capitaine.

Guilavogui 3/5 : match correct du jeune milieu de terrain stéphanois, même si sa première mi-temps a été vraiment faible. Il aurait dû sortir juste avant la mi-temps, mais la blessure de Battles a changé la donne. Il aurait pu délivrer une passe décisive en 2ème mi-temps si Aubameyang n’avait pas croqué tel un vulgaire Bakayoko.

Battles 3/5 : j’adore ce joueur. il joue au ralenti mais il joue juste. Il sait poser le pied sur le ballon quand il faut et la précision de son coup de patte sur coup de pied arrêté est toujours appréciable. Sorti sur blessure à la mi-temps, j’espère que c’est pas trop grave. Remplace à la mi-temps par Payet (3/5) : bon match du casse-couilles. Il provoque, il accélère le jeu, il marque. Allez Dimitri, on te préfère comme ça.

Sako 3/5 : ses centres sont une horreur, mais il se bat vraiment sur le terrain. Il transforme le pénalty de jolie manière. Bon match dans l’ensemble.

Alonso 2/5 : invisible. Il provoque le pénalty de manière roublarde (Gaby Heinze l’a sans doute appelé pour le féliciter), mais ne pèse jamais sur le jeu. Payet est peut-être un petit con, mais il joue mieux. Remplacé par Landrin en fin de match.

Aubameyang 1/5 : il a bien démarré son match avec une jolie tête à la 3ème puis… Ben rien. Il a tout raté et notamment l’immanquable à la 83ème. Rivière n’aurait pas fait pire, et au moins, lui, il défend.

Les adversaires : superbe composition nancéenne de la part d’Alex Dupont en 4-6-0. Il paraît que Touré était attaquant… On a plus vu Poyet aux avant-postes que lui. Et l’expulsion du rouquemoute est justifiée : ça sert à rien de gueuler comme un con si le pénalty est déjà sifflé.

8 thoughts on “La Forez académie note Saint-Etienne-Brest (2-0)

  1. Je vois que les transfuges monégasques ont vite retrouvé leur niveau dans leur nouveau club.

    Bon courage…

  2. Ouais, on apprend à découvrir ces perles. Encore une bonne décision de la cellule de recrutement. On a réussi à se débarasser des brêles comme N’Daw, Mirallas ou le duo (monégasque déjà) Grax/Gigliotti. Si c’est pour en récupérer d’autres juste après.

    M’enfin, apparemment Aubameyang n’est que prêté…

  3. dodomenik nik nik s’en allait tout simplement… Et ne reviens pas surtout.

    La bise anale.

  4. Merci pour ce bel et bon résumé.
    Je partage cet amour pour Battles qui joue parfaitement son rôle de vieux routier/stabilisateur/temporisateur.
    Sinon encore une belle illustration de la relation presse/arbitre: vers 0:18 de la vidéo Sako fait un amorti possiblement hors limite non sifflé (aucune vue caméra ne permet d’être sur à 100%), sur le ralenti Duchesne se demande s’il n’y avait pas touche, Carrière fait remarquer que l’assistant est mieux placé qu’eux et Duduch’ qui en rajoute « Oui c’est ce qui m’inquiète… ».
    Se faire chi.. dessus à chaque action litigieuse (cf. le penalty après): arbitre, plus qu’une passion, une vocation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.