Au programme de cette Jornada 32, le Timão qui reprend la tête, Vasco qui peut avoir des regrets, Botafogo et Fluminense qui n’ont pas dit leur dernier mot.

 

Le choc: Vasco – São Paulo

Leader avec deux points d’avance, Vasco avait la possibilité de maintenir son avance sur le Timão en cas de succès face à la Tricolor Paulista, hors course pour l’obtention du titre mais qui peut toujours envisager une qualification en Libertadores. Remplaçant de Rogério Ceni, Denis a sorti deux parades remarquables en seconde période qui resteront en travers de la gorge du Gigante da Colina. Coup sur coup, il sauva son équipe sur des têtes à bout portant. Au vrai, ce match fut un duel de gardien. A l’image de son homologue, Fernando Prass s’employa à plusieurs reprises, la première sur une ogive de Carlinhos. Plus entreprenant, notamment en seconde période, Vasco peut nourrir des regrets, notamment Elton. Néanmoins, face à la performance de Denis, il n’y avait rien à faire.

 

Les gagnants de la J32: Corinthians, Botafogo, Fluminense et Internacional

Corinthians

Battu à l’aller (3-2), Corinthians a pris sa revanche sur Avai mais a attendu la dernière demi-heure pour se sauver d’un mauvais pas. En effet, dès la 12ème minute, Robinho trouva le petit filet de Julio César d’une frappe croisée imparable. Ainsi, après avoir tapé Botafogo lors de la J31, la Leão da Ilha a bien cru qu’elle allait se payer le scalp du Coringão dans la foulée. Cet espoir prit encore davantage de consistance quand Leandro Castan, en position de dernier défenseur, fut exclu (50′). Mais même en infériorité numérique, le Timão s’en est sorti. Tout d’abord, à l’heure de jeu, Willian aka le sosie officiel d’Orelsan, offrit une galette à Emerson (62′). Ensuite, dans le money-time, Liédson donna la victoire d’une tête lobée mal repoussée par le gardien (78′).

Cette victoire témoigne des ressources morales du Coringão qui prend la tête devant Vasco. La lutte s’annonce terrible.

 

Botafogo

Dans un championnat complètement barré, l’Estrela Solitaria semblait s’être pris un platane en pleine poire après deux revers consécutifs. Pourtant, face à Cruzeiro, le Fogão a non seulement pris les trois points mais, en plus, profitant du surplace de Vasco, il est revenu à portée de fusil du fauteuil du leader. Lors d’un match au cours duquel la Bestia Negra a frappé au but un nombre incalculable de fois, Botafogo s’en est sorti grâce à un coup de carafon signé Loco Abreu, à la réception d’une galette d’Elkeson (54′). Avant ce but, German Herrera avait outre-mangé deux occasions énormes, dont un immanquable offert par Renato. Avec ce succès indispensable, Botafogo se rapproche encore davantage de la Libertadores. A l’inverse, avec une maigre victoire lors des 13 derniers matches, la menace plane toujours pour Cruzeiro.

 

Fluminense

Dans la même veine que Botafogo, le Fluzão revient en force dans la zone qualificative à la Libertadores. Sur la pelouse de Ceara, les coéquipiers de Fred ont dû courir après le score dès la 7ème minute, après que Felipe Azevedo eut ouvert la marque. A la recherche de points pour sortir de la zone rouge, l’Alvinegro pensait avoir fait le plus compliqué. Las, à la demi-heure de jeu, Francis Perrin lança idéalement Rafael Sobis qui glissa le ballon entre les guibolles de Fernando Henrique (31′). Dominateur, Nense aurait pu doubler la mise avant la pause par Fred et Marquinho aka le Mexicain depuis que l’ancien Lyonnais s’est moqué de sa moustache jusqu’à ce qu’il la rase. Il fallut attendre la 64ème minute et le doublé de Rafael Sobis pour que Flu prenne la mesure de son adversaire. Pas de pion donc pour Fred qui aura touché du bois et buté sur le gardien. Mais avec un duo d’attaque qui chiffre à 21 cageots sur les 46 inscrits cette saison, Fluminense n’émarge qu’à cinq unités du Timão.

 

Internacional

Pas où t’es rentré je t’ai pas vu sortir? Irrégulier, le Rolo Compresor revient dans la course à la Libertadores dans le money time. Avec Leandro Damião de retour de blessure, les Colorados ont battu l’Atlético Goianiense qui n’a plus grand chose à jouer. Dans les cages de la Locomotiva Rubro-Negra, Marcio a repoussé l’échéance, notamment sur une tête à bout portant signée Damião mais, à l’heure de jeu, il laissa filer le ballon sous son corps sur une frappe puissante de Kléber (59′). Avec sept victoires et seulement une défaite lors des onze dernières rencontres, l’Internacional a le vent en poupe et pourrait bien tirer son épingle du jeu lors des six derniers matches.

 

L’autre perdant de la J32: Flamengo 

A égalité de points avec Botafogo avant la J32, Flamengo s’est pris une gamelle contre Grêmio. Accueilli par une bronca des supporters qui l’ont vu naître, Ronnie n’a pu guider le Mengão vers le succès. Pourtant, à la 34ème minute, il fallait faire preuve de beaucoup d’imagination pour compter sur une victoire de l’Imortal Tricolor. En effet, après avoir touché la transversale via un coup franc du Gaucho et bouffé un trois contre deux, Fla ouvrit enfin la marque par Deivid, idéalement lancé par une talonnade géniale de Thiago Neves (23′). Ce même Thiago Neves doubla l’avantage à la 34ème minute grâce à un tir contré qui prit Victor à contre-pieds. Et puis, la lumière s’éteignit pour le Rubro-Negro. En fin de première période et en début de seconde, André Lima remit les deux équipes à hauteur (41′ et 50′). A dix minutes de la fin, Douglas (à la fraise) enroule une frappe et trouve le petit filet de Felipe (79′). Cinq minutes plus tard, l’Argentin Miralles attrapa la lucarne (84′).

Savaté, Flamengo ne peut plus viser le titre mais est toujours en course pour la Libertadores. Mais pour retrouver les places qualificatives, va falloir cravacher.

 

En bas, la lutte ne fait que commencer.

Santos – Atlético Paranaense: 4-1. Et voilà, le prix de transfert de Neymar a encore augmenté grâce à son quadruplé qui fera oublier son championnat passé en hibernation.

Figueirense – Bahia: 2-1. La Tricolor de Aço n’a pris que 3 points lors des 5 dernières journées. Avec 4 points d’avance sur le premier relégable, Bahia dispose encore d’une certaine marge mais elle est ténue.

Atlético Mineiro – Palmeiras: 2-1. Très longtemps dans la zone rouge, le Galo a remporté 3 de ses 4 derniers matches et semble bien parti pour se sauver. En revanche, l’Alviverde profite de son excellent début de saison pour respirer car avec seulement 2 victoires depuis la J12, son parcours est digne d’un candidat sérieux à la Serie B.

Coritiba – América Mineiro: 3-1. Avec neuf points d’écart sur Cruzeiro, les Coelhos sont condamnés sauf miracle.

 

Classement

1.   Corinthians 58 points

2.   Vasco 58 points

3.   Botafogo 55 points

4.   Fluminense 53 points

5.   Flamengo 52 points
6.   Internacional 51 points
7.   São Paulo 50 points
8.   Figueirense 50 points
9.   Grêmio 46 points
10. Santos 45 points
11. Coritiba 45 points
12. Atlético Goianiense 42 points
13. Palmeiras 41 points
14. Atlético Mineiro 36 points
15. Bahia 36 points
16. Cruzeiro 34 points

17. Ceara 32 points
18. Atlético Paranaense 31 points
19. Avai 29 points
20. América Mineiro 25 points

 

 

Bonus

Copa Sudamericana: 1/4 de finale aller

Universitario (PER) – Vasco: 2-0. Ambiance électrique, très bonne équipe péruvienne, pas de temps mort, un début de baston: le Choa s’est bien marré.

Arsenal de Sarandi (ARG) – Universidad de Chile (CHI): 1-2. Le Choa n’a pas vu le match mais la défaite du club du fils Grondona l’emplit de joie.

LDU Quito (ECU) – Libertad (PAR): 1-0. Celui-là, en revanche, je l’ai vu. Jamais vu des attaquants aussi maladroits. Finalement, quasi involontairement, la Liga l’a justement emporté. Au fait, vous saviez que Jorge Burruchaga entraînait Libertad?

Santa Fe (COL) – Vélez (ARG): 1-1.

 

Serie B

Avec 14 points d’avance sur son dauphin, Portuguesa est déjà promu en Serie A.

A cinq matches de la fin, Ponte Preta (57 points), Nautico (56 points) et Americana (51 points) sont en pôle pour la promotion. Cependant, Vitoria (50 points), Criciuma (50 points), Bragantino (49 points) et Sport (48 points) peuvent encore y croire.

 

Choa d’Arelate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.