La Garrincha académie, Jornada 5

Le Choa est toujours fidèle au poste.

Au programme de cette Jornada 5, un ancien Toulousain qui marque, un comité de surveillance de Ronnie, une grande première et Sao Paulo toujours au taquet.

Palmeiras – Avai: 5-0.

Cousine brésilienne de l’AC Arles, la défense d’Avai a pris son carton hebdomadaire et Palmeiras ne s’est pas privé pour lui coller une phalange. L’Alviverde a profité d’un csc de George Lucas pour ouvrir la marque (18′). Un jeu de mots était envisageable mais le Choa ne fait pas dans la facilité. Observez la classe de Lincoln qui, outre le fait qu’il arbore un ignoble numéro 99, pousse le défenseur avant de célébrer un but qu’il n’a pas inscrit. Quatre minutes plus tard, Luan profitait des largesses adverses pour doubler la mise (22′). A la 40ème minute, l’ancien du Téfécé plaçait une accélération fulgurante pour centrer mais Marcinho Guerreiro détournait dans ses propres cages. Etrangement, le but a été accordé à Luan qui en est donc à 4 cageots depuis le début de saison. Histoire de flinguer tout suspense avant l’heure de citrons, Kléber décrochait les toiles d’araignées d’Aleks (42′). Pour achever le festival, Kléber signait un doublé sur un penalty consécutif à une faute sur Roosevelt… euh Lincoln (non finalement, j’aime bien la facilité) à la 71ème minute. Avec cette victoire, les hommes de Luiz Felipe Scolari accèdent à la 2ème place du classement.

Flamengo – Botafogo: 0-0.

Evénement! C’est le premier match nul et vierge de la saison ! Il a fallu attendre la 5ème journée pour enfin obtenir ce score so Liguain. Evidemment, c’est le match que j’avais choisi de regarder. Décevant depuis le début du Brasileirao, Fla a été dominé par l’Estrela Solitaria et a dû composer à 10 contre 11 après l’exclusion crétine de Bottinelli à la 23ème minute. Encore un qui s’est pris pour Fiorèse. Mais n’est pas Fio qui veut. Inoffensif, le Mengao continue de perdre des points et, tout en restant invaincu, ne chiffre qu’à 7 unités. Exaspérés par le comportement de Ronaldinho, des supporters ont ainsi créé un comité de vigilance (preuve que, malgré son opération en Brésilerie, Gros Membre n°2 poursuit sa mission évangélique). Toute personne surprenant Ronnie dans un état d’ébriété avancée est priée de la balancer audit comité qui fera suivre.

Fluminense – Bahia: 0-1.

Nouvelle défaite pour Flu, la deuxième consécutive. Après le Corinthians la semaine passée, c’est Bahia qui a tapé les coéquipiers de Fred sur la pelouse de son adversaire. Après avoir beaucoup tenté, le club formateur de Dani Alves a finalement trouvé la faille au bout du money time grâce à son buteur Jobson (90+2). Sans Deco blessé, Fluminense perd du terrain et en est déjà à 3 défaites en 5 matches. Inutile de préciser que le siège d’Abel Braga devient de plus en plus brûlant.

Grêmio – Vasco da Gama: 1-1.

Partira ? Partira pas ? Pour le moment, Ricardo est toujours l’entraîneur de Vasco alors que son contrat en Arabie Saoudite n’attendait plus que sa signature. Aux dernières nouvelles, pour ceux que ça intéresse, c’est Diego Aguirre, DT du Penarol qui est pressenti pour prendre la tête de la sélection des Fils du Désert.
Les principaux acteurs de la partie furent des attaquants sortis du banc pour faire la décision. Tout d’abord, c’est Bernardo qui s’illustra. Entré à la 73ème minute, il surprenait Victor seulement deux minutes plus tard, d’un centre-tir laser (75′). Le Geante da Colina pensait avoir fait le plus difficile mais Roberson égalisa de la tête 10 minutes plus tard (85′).
Arrivé la semaine dernière, Juninho n’a pas pris part à la rencontre.

Atlético Mineiro – Atlético Goianiense: 2-2.

Deuxième match nul d’affilée pour le Galo, en perte de vitesse depuis sa défaite face à Sao Paulo lors de la Jornada 3. La Locomotiva Rubro-Negra a ouvert le score par Marcao, à l’affût après un tir repoussé trop mollement par Renan Ribeiro (31′). Aidé par l’apport de son banc, l’Atlético Mineiro égalisait par Renan Oliveira, entré quelques minutes auparavant (76′). La fin du match était totalement débridée puisque Vitor Junior redonnait l’avantage à l’Atlético Goianiense d’une frappe lointaine qui surpris le gardien à la 81ème minute. Mais à peine 4 minutes plus tard, Guilherme profitait d’une sortie trop lente de Marcio pour offrir à ses coéquipiers le point du match nul (85′).

Figueirense – Atlético Paranaense: 2-0.

Heureusement qu’à Florianopolis, Figueirense relève le niveau par rapport à Avai. Face à l’avant-dernier du championnat, l’Alvinegro a démarré tambour battant, accumulant les occasions loupées avant qu’Héber ne trouve la faille d’une superbe frappe croisée du gauche (18′). Un vrai geste d’attaquant. Quelques instants plus tard, l’attaque de Figueirense se retrouvait à 2 contre 1 et si Marcio parvenait à repousser la première tentative, il ne pouvait en revanche rien sur le lob de volée de Juninho (22′). Dans la suite de la vidéo, vous verrez une tentative de scorpion défensif que quand tu le foires en 5 contre 5 avec tes potes tu te fais marave, un coup franc indirect dans la surface de réparation et deux buts refusés à Figueirense pour hors-jeu.

Coritiba – Internacional: 1-1.

Les Colorados ont bien du mal à décoller en ce début de saison. Face à Coritiba, l’Internacional a concédé le nul alors qu’il menait au score. Après une première mi-temps globalement dominée par Coritiba, c’est Glaydson qui ouvrait la marque pour les désormais ex-tenants de la Libertadores (50′). Mais ne réussissant pas à faire le break, les Colorados sont repris sur un penalty marqué en deux temps par Davi (74′). Muriel peut vraiment l’avoir en travers sur ce coup.
Pour les supporters bordelais, Claude Pèze et Plasil Power notamment, Nando Cavenaghi n’a pas été conservé et est reparti en Gironde. Un attaquant à Bordeaux, ça se peut pour de vrai?

América Mineiro – Cruzeiro: 1-1.

A propos de grand club qui galère, Cruzeiro figure en bonne place dans la hiérarchie 2011. Le club de Brandao (qui n’a joué qu’un quart d’heure) n’a toujours pas gagné le moindre match jusqu’à présent et pointe à la 18ème place. Pourtant, la partie commença parfaitement avec l’ouverture du score de Fabricio tellement seul au second poteau (15′). Fébrile, la Bestia Negra fut rejointe au score à la 54ème minute par un but de la tête de Fabio Junior. Ce match nul ne fait ni les affaires de Cruzeiro ni celles des Coelhos de Dudu (titulaire, averti à la 44′).

Ceara – Sao Paulo: 0-2.

Le début idyllique de la Tricolor Paulista se poursuit avec cette 5ème victoire de rang sur la pelouse de Ceara. Marlos ouvrit le score à la 35ème minute d’une frappe croisée qui acheva sa course dans le petit filet de Fernando Henrique. Sao Paulo pliait l’affaire en deuxième mi-temps avec une nouvelle fulgurance de Lucas à la 64ème minute. Inutile de préciser que le Choa adore ce joueur. Neuf buts inscrits, un seul encaissé, déjà 4 points d’avance sur le 2ème: Sao Paulo place la barre très haut en ce début d’exercice.

Santos – Corinthians: déplacé au 10 août prochain.

Mais pour compenser, le Choa vous offre le résumé de la finale retour de la Libertadores où le Peixe de Neymar, Ganso and co. a rejoint Pelé au palmarès continental.

Avant d’achever cette chronique hebdomadaire, le Choa pousse un coup de gueule contre cette danse ridicule très prisée par les joueurs pour célébrer les buts. Pitié, arrêtez, c’est ignoble!

Classement après 5 journées:

Sao Paulo 15 points

Palmeiras 11 points
Corinthians 10 points (4 matches)
Figueirense 10 points

Atlético Mineiro 8 points
Botafogo 8 points
Vasco da Gama 8 points
Atlético Goiainiense 7 points
Grêmio 7 points
Flamengo 7 points
Fluminense 6 points
Internacional 6 points
Santos 5 points (4 matches)
Bahia 5 points
América Mineiro 5 points
Coritiba 4 points

Ceara 4 points
Cruzeiro 3 points
Atlético Paranaense 1 point
Avai 1 point

Choa do Arelate

4 thoughts on “La Garrincha académie, Jornada 5

  1. « tu te fais marave  » HAhaha, ca fait bien longtemps que je n’avais plus entendu ca !!!

    Choa,tu ne penses pas que Ceara mérite mieux que cette place moisie ? Il vont avoir des renfors si je ne m’abuse !?

  2. Ceara est remonté en 2010 et a fini 12ème. Avec 4 points, c’est pas rédhibitoire pour le moment mais ce sera chaud. Pour les renforts, je n’ai aucune idée. Mais comme on dit là bas: qué Ceara Ceara what ever will be will be. Ok je sors.

  3. J’ai moi aussi subi les danses stupides avec l’arrivée d’Adebayor au real. Ça gache tout le plaisir du but.

  4. La dernière fois fois, je voulais te dire de nous mettre le classement et j’ ai oublié.

    Mais, en grand académicien que tu est, tu as anticipé l’ attente de tes lecteurs.
    Gloire à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.