La Gones académie note Caen-OL (0-1)

Torben vous parle un peu d’anal. Rare.

C’est maintenant, épisode 2. La Coupe de France, ses adversaires improbables, les sponsors qui semblent se marier aux tuniques immondes, comme le maillot third de l’OL ou la tenue des Lensois ce soir (la rouste aura permis aux Sang et Or de pouvoir brûler ce machin). Ca sent l’effort, la sueur, le match compliqué. Bah ça résume bien ce match, presque une purge à quelques moments près…

Lloris: 3/5. Quand il n’a pas eu besoin d’intervenir, c’est la chance qui lui a donné un sérieux coup de main ce soir. Entre la superbe frappe de Nivet qui aurait pu intégrer, dix centimètres plus bas, les plus beaux buts de la semaine, le coup franc de Yohan « Cours Florent » Mollo, son contrôle foireux, etc…, il en a fallu. Le reste a été correct, sans génie, sans vraiment briller non plus, sans avoir grand chose à faire. Il n’a donc pas pu en profiter pour faire admirer son duvet. Maintenant, reste à savoir qui va se décider à lui apprendre à se raser, le futur grand débat des semaines à venir.

Cissokho: 2/5. Hamouna l’a souvent pris au dépourvu en défense, sans réussite derrière heureusement pour Aly.  Offensivement bien présent, en balançant une dizaine de centres loin d’être tous réussis, combattif, avec pas mal de ballons récupérés malgré tout, il n’en reste pas moins qu’il a livré un match de reprise, un peu poussif sur les jambes. Il semble un peu plus sage quand Lisandro est là, ce qui est surprenant pour un type qui clame haut et fort qu’il aime se faire se faire gronder…

Diakhaté: 3/5. Alors Pape ce soir chope deux points de bonus: un pour avoir réussi sa première relance de plus de trente mètres depuis qu’il est à Lyon, le second pour bien faire comprendre que même un défenseur central de L1, pas franchement en grande forme ces derniers temps, peut planter sur le même geste que Chicharito. A part ça, ce fut quand même moche, avec un jaune mérité pour un tacle bien en retard, des relances foireuses, des positionnements pas toujours terribles… Un peu mieux en seconde mi-temps, mais Caen commençait à plonger à ce moment-là donc…

Lovren: 3/5. Une bonne présence en défense, même si sa vitesse de pointe l’a parfois mis en danger. En même temps, Lovren passe son temps à jouer avec des gars qui font au moins la moitié de leur temps de jeu en mode ignoble, c’est pas si dur de briller à côté. Il s’affirme comme un possible patron de la défense, ce qui promet au moins quelques moments amusants à l’entendre jurer comme un charretier en croate quand cela n’ira pas…

Réveillière: 2/5. Grosse présence défensive, dans le bon comme dans le mauvais sens. Enorme en récupération, il fait aussi quelques vilaines fautes. Il y a du progrès, il est resté sur le terrain la totalité du match, contrairement au championnat. Résultat ? On gagne. Aucun rapport, mais bon… Sinon, je lui reprochais un manque de présence offensive, il a répondu par une occasion, bien foirée, en position d’attaquant de pointe. Les combinaisons et dédoublement Gomis-Réveillère ? Puel n’a pas besoin d’aller si loin pour prouver qu’il est audacieux non plus…

Toulalan: 3/5. Mention correcte, sans plus pour le capitaine. Après avoir vu la Toule vraiment mauvais parfois, pendant les « six mois les plus durs de sa vie », on se dit qu’il peut revenir à son meilleur niveau, mais que ce n’est sans doute pas sur des matchs comme ça qu’on le verra. Ceci dit, son importance se voit quand il est absent, faut dire… Sinon, le maraboutage fonctionne encore, Bastos rate le bon timing pour le servir en position idéale et la Toule se retrouve hors jeu au lieu d’avoir une balle de 2-0…

Makoun: 2/5. Il est meilleur que Pjanic, ce qui n’est pas forcément difficile non plus. S’il a retrouvé une place assez haute dans la hiérarchie des milieux lyonnais, cela n’empêche pas quelques déchets dans son jeu, d’autant plus frustrants qu’une fois corrigés, on aurait sans doute affaire à un bon joueur. Lesquels ? « Passe ta balle! », « Jean II, reviens! » et « Jean II, du mouvement ». C’est à peu près le langage que lui a tenu Puel quelques fois. Disons que Jean II pourrait bouger un peu plus, notamment en défense hein… Et éviter de prendre des jaunes débiles en discutant avec l’arbitre.

Kallström: 2/5. Sans être mauvais, il a été loin de ce qu’il peut faire. C’est bien gentil d’entendre les commentateurs de France 3 vanter sa frappe de balle puissante si c’est pour finir sur deux panneaux publicitaires à droite ou à gauche du but. Encore pas terrible sur les coups de pieds arrêtés, même s’il y en a quand même la moitié de potable, il a un petit peu disparu. Il a encore une fois souvent alterné dans le rôle de piston qu’il haïssait tant l’an dernier et n’a pas non plus brillé cette fois… Claude aura-t-il compris avant la prochaine ?

Lisandro: 1/5. A part sa frappe repoussée par Perquis, ce fut un festival de ratages, tant sur les passements de jambes, que sur les passes ou l’orientation du jeu. Mention spéciale à sa combinaison sur coup franc, tellement téléphonée que même les commentateurs l’avaient sentie au moment où il se positionne vers Kallström et discute avec lui. C’est dire… Un match sans, une sortie logique.

Briand: 2/5. Il prive une nouvelle fois l’Equipe du jeu de mots pourri sur son nom. « Surprise » pour les gars de France 3 qui devraient plutôt voir du côté de la famille Pfannkuch où le fiston et le papa avaient l’équipe à eux deux, Jimmy n’a pas forcément été génial, mais a fait le boulot comme à peu près tout le monde ce soir.

Gomis: 2/5. On en revient au problème du début de saison. Quand il n’est pas bien épaulé, Gomis n’est pas franchement influent sur le jeu. Ce fut le cas ce soir, malgré une équipe qui pouvait avoir des allures d’équipes types (Gourcuff étant indisponible pour gastro, il n’a pas envie de faire une Lineker, pas assez glamour, Briand jouait à la place de Bastos), surtout parce que Licha a été trop visible, mais du côté anal de la chose footballistique. Sans soutien, Gomis a fait ce qu’il a pu, mais il ne faut pas non plus attendre des miracles…

Les entrants:

Pied (pour Gomis, 66e): 2/5. On ne l’a pas vraiment vu si ce n’est pour se prendre le chou avec Seube. Si en plus d’être un bourrin en défense il commence à se la jouer grande gueule, personne dans le championnat ne regrettera Ben Arfa à ce rythme là… Quelques mouvements intéressants quand même, c’est le minimum syndical face à une équipe qui laissait des espaces béants derrière.

Bastos (pour Lisandro, 66e): 2/5. OK, son retourné fait passer quelques frissons. Ok, il est influent sur le but. Mais bon dieu, pourquoi ne veut-il pas servir Toulalan à temps ? Ou frapper ?

Grenier (pour Briand, 93e): non noté. Est rentré pour la blague sur le temps de jeu accordé aux jeunes. Elle est quand même moins drôle que celles de Dumas dans ses conférences de presse…

10 thoughts on “La Gones académie note Caen-OL (0-1)

  1. C’était un match de reprise pour moi aussi car j’ai trouvé l’OL intéressant… Désolé!

  2. Oh putin, ces notes et tes commentaires (pas pu voir le match). Encore étonnant qu’on ait gagné. Bravo à Diak pour son but quand même…

  3. J’avais trouvé le match intéressant au début, mais après ça devenait lassant. La 2e mi-temps était vraiment bof-bof, heureusement l’OL a quand même réussi à marquer.

  4. Sinon, énième note aux commentateurs de France 3. Loris, c’est catalan alors on dit Yoris, pas Liorisse. Bordel. Faut le répéter combien de fois ?!?!

  5. Bah qu’on ait gagné, c’était finalement pas si dur, Caen a un peu coulé jusqu’au but, ensuite Puel a décidé de fermer boutique et de laisser le SM venir tenter sa chance pour le punir en contre. Et ça a presque marché…

    Sinon, je ne vois absolument pas ce que Puel peut trouver d’intéressant ce soir. On ne prend pas de buts? Chouette, on en a pas pris non plus à Avignon, mais merci la purge là aussi…

  6. Ah bon? Il me semblait qu’on avait fait 1-1 à Avignon?…..
    Je suis d’accord sur le côté « purgiste » du match. Autant je peux pas saquer Ménès, autant, ça m’arrache la gueule de devoir admettre que je suis d’accord avec lui (ou plutôt qu’il est d’accord avec moi): l’OL ne joue pas un beau football depuis 2 ans et demi, merde!!!
    Avec l’effectif de Lyon, comment est-ce possible de se faire dessus contre Caen? Franchement, on aurait perdu, personne n’aurait crié au scandale.

    Mais positivons, on a pas pris de but. Et nous au moins, on est qualifiés pour le tour suivant (pas comme les sardines!).

  7. Autant pour moi. En même temps, j’essaie d’oublier ce match d’Avignon. Et celui de Grenoble l’an passé…

    Le beau football, c’est clairement oublié, j’ai l’impression qu’on est un peu revenu aux premiers titres, l’époque Santini et la première année de le Guen. Remarque, si on remplit l’armoire à trophées à nouveau, je ne cracherais pas dessus.

  8. @Gaha, Torben

    L’OL, c’est la meilleure équipe qu’il dit maître jah, non ? Donc elle est capable de tout, même de gagner en pratiquant un foot de furonclés des pieds ou de perdre alors qu’elle « joue bien ». Donc, non, face à Caen c’était pas gagné avant hier.

    En fait, je pense que la loi du « on sait jamais tout est possible même le pire » est encore en vigueur tant que l’épidémie de tendinite-rhinite-pêtage de durites ne sera pas définitivement terminée, et tant que tous les titulaires-qui-coûtent-cher-en-pansements-et-autres-primes ne seront pas tous ensemble et à niveau sur le terrain…(gros bisous moelleux à Aly, Miré, Chelito, Yo et Cris)…

  9. @ Eva
    Remarque pour l’instant ils coûtent pas trop cher en prime : déjà, ils ne jouent pas, mais en plus ils ne gagnent rien (des titres).

    @Gaha
    Pour le beau jeu moi je m’en fout un peu si on gagne, comme qui dirait l’important c’est les trois points (ou la victoire dans les coupes).
    En plus, on voit que quand l’équipe accélère, elle peut faire très mal. La stratégie de Puel c’est d’endormir l’adversaire (quitte à endormir le spectateur) puis de la piquer d’un coup. Un fan de corrida le Claudio ?
    Après je ne pense pas que Lyon aurait pu perdre le match, Caen a beaucoup poussé/pressé en 1re mi-temps, puis a commencé à s’éteindre durant la 2nde. Si Lyon les avait emmené jusqu’en prolongation, ils étaient morts (d’où le fait de garder un remplaçant bien au chaud jusqu’à la fin des 90 min). Bon après on pourra dire que le SM a eu les occas’ les plus dangereuses, mais bon on en a pas pris.
    Ensuite, faire le beau jeu, jouer un « football champagne » cher à Ménès, c’est bien gentil, mais quand les équipes attendent les matches contre Lyon comme une finale de LdC ça peut faire mal aussi.
    Bon, j’avoue que je me suis bien fait chier quand même en regardant ce match.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.