La Gones académie note Dinamo Zagreb-OL (1-7)

Torben à la bonne bourre.

Oui, académie très largement à la bourre. Vous éviterez comme cela la version où tout le monde à 35/5 dans un excès d’enthousiasme. Donc, vous n’avez pas grand chose à apprendre du match, vu le scandale autour. Juste une petite remarque de ma part: je vois mal Aulas risquer de détruire le club qu’il a construit et sa réputation, celle de son bébé (son entreprise, pas le club…) et donc perdre bien plus qu’un procès pourrait lui faire perdre.

Après, sur le résultat, remettons les ornières de supporter lyonnais et oublions les à-côtés médisants, les aigris qui s’enthousiasment et trouvent normal les passes foireuses et les erreurs d’arbitrage contre Lyon, mais hurlent au scandale et à la corruption quand c’est en faveur de Lyon. 7 buts en 35 minutes, cela n’avait pas eu lieu contre le Werder de Brême, où Lyon n’avait gagné « que » 7 à 2, ni contre les Red Boys Differdange, victoire 7-0 en 32e de finale de C3 en 1974. Non, cela a déjà eu lieu, en 1997, lors d’un carton 8-0 à Gerland, où l’OL menait 7-0 à dix minutes de la mi-temps. Un  autre temps, la preuve, le coach honni des Vertmines était sur le terrain sous le maillot marseillais, avec Hamada Jambay. Bref, une victoire épique, quoiqu’un peu ternie par l’absence de combat des Croates après le quatrième but lyonnais. Aidé par le Real de Madrid qui, alignant une formation dite B (mais avec Benzema et Higuain sur le terrain, excusez du peu),  corrige l’Ajax, certes privée de deux buts (que je me garderais bien de juger valables ou non), Lyon passe donc en 1/8 de finale de la Ligue des Champions et Lacombe ira faire des processions jusqu’au tirage au sort pour tomber sur Nicosie, ou au pire éviter le Barça.

Le match:

4e: Briand déborde et réussit son centre. Franchement, y a pire comme entrée en matière. Au quart d’heure, il s’offre la première occasion du match, sans cadrer.

20e: Sammir met à profit une certaine apathie défensive lyonnaise et s’offre un premier face à face contre Lloris. Le gardien lyonnais sort victorieux de la confrontation.

28e: Leko est fidèle au souvenir qu’il a laissé en France (40 cartons jaune et 2 rouges toutes compétitions confondues sous le maillot monégasque), bourrin et peu subtil. Deuxième faute, deuxième jaune, rien à redire, les deux sont largement valables. Zagreb finira à dix. Ca sent bon, hein?

40e: Certains défenseurs lyonnais doivent le croire. Becirej s’infiltre dans la surface, frappe et bute sur Lloris. Voyant Lovren et d’autres ne pas broncher, il retente sa chance vu le ballon traînant, mais Lloris sort une seconde parade superbe. Décidément pas aidé, Lloris concède finalement le but vu que personne ne sort le ballon et Kovacic peut donc frapper dans le but vide. 1-0.

45e: Lyon a tenté de réagir par Lacazette trois minutes plus tôt, sans réussite. Cette fois-ci, Cissokho voit son centre contré, ce qui rend sa trajectoire encore plus hasardeuse que d’habitude. Kevala, anticipant une sortie à hauteur du premier poteau est lobé et Gomis n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide. 1-1

48e: Corner bien frappé par Gourcuff, Briand reprend de la tête, mais ne cadre pas. Gonalons qui se précipite au second poteau pour couper la trajectoire dévie le ballon, involontairement, de l’intérieur de la cuisse. 2-1 et petite larme en pensant à toutes les superbes frappes de Toulalan sorties in extremis par un gardien…

49e: Sur l’engagement, les Croates font tourner le ballon en traînant et en assurant aussi bien leurs passes que Källström pressé par M’Vila. Briand intercepte, puis décale dans la surface Gomis qui n’a plus qu’à cadrer. 3-1.

53e: Nouveau mouvement lyonnais, Cissokho lance une passe à ras de terre. Gomis coupe la frappe grâce à un démarquage homérique (non, je déconne) et bat à nouveau le gardien. 4-1.

66e: Lisandro est lancé en profondeur et bat son défenseur de vitesse. Arrivé dans la surface, il allume Kelava. 5-1.

71e: Nouveau débordement de Cissokho, nouvelle passe à ras de terre. Au point de penalty, Gomis reprend et expédie le ballon en lucarne. 6-1.

77e: Ballon à ras de terre qui finit dans les pieds de Briand à l’entrée de la surface. Ce dernier gagne son duel face au gardien croate, encore battu. 7-1.

78-90e: Je n’aurais jamais regardé un quart d’heure aussi chiant dans le jeu avec autant d’enthousiasme. Le score du côté de l’autre rencontre semble irrémédiable, Lyon a donc gagné sa place. Un petit sourire en coin en pensant au twitter de Duluc, qui parlait de rentrer avec ses collègues lyonnais dès la mi-temps.

Les Gônes:

Garde: 5/5. Oui, je lui avais largement mis la performance médiocre contre l’Ajax sur le dos. Je lui donne ici une bien meilleure note. D’abord pour avoir motivé ses troupes, les avoir poussées à l’assaut. Ensuite, en témoignant d’un brin d’audace, avec la sortie de Lovren, le meilleur défenseur lyonnais qu’on ait dans l’effectif, pour Lisandro, mais aussi avec la titularisation de Lacazette. Ce dernier n’a guère eu de réussite, mais a pesé en première mi-temps. La sortie de Lovren a d’ailleurs fini par faire jouer Lyon en 3-4-3, Gonalons ne jouant finalement quasiment pas en défenseur supplémentaire.

Lloris: 5/5. Parfait dans les buts, combatif, il a contribué à entretenir l’espoir en première mi-temps. Les gens peuvent jaser autant qu’ils veulent sur la seconde, elle n’aurait pas été possible si Lloris n’avait pas sorti le grand jeu contre Sammir (20e), Luis Ibanez (36e). Car à 3-1 contre Lyon, la messe était dite… Si l’on rajoute la double parade, précédant le but, on a eu la panoplie d’un beau talent.

Dabo: 3/5. J’attendais un match rugueux contre des Croates qui s’étaient montrés de charmants désosseurs, au grand plaisir de CR7 notamment, donc je restais perplexe sur la performance à venir d’un Dabo qui n’est pas le dernier dans ce registre. Un match finalement, un peu en deça offensivement que ce que l’on aurait pu attendre de lui vu les boulevards qui se créaient. Il a simplement bien écouté les consignes de Réveillère.

Lovren et Koné: 2/5. Un peu trop souvent pris au dépourvu par la défense croate, ils ont passé une seconde mi-temps pleine d’émotions, de loin. L’un sur le banc, l’autre dans une défense désertée par les attaquants croates. Sur le but, le manque d’engagement et de combat est flagrant et dommageable, d’où la note.

Cissokho: 5/5. Une seule question: combien de tonnes de cierges ont été déversés à Fourvière avant et après le match? Non, sérieusement, on parle d’un match où Aly est crédité de 3 passes décisives. Trois, comme Nasri pour sa première sortie avec les Blues. Et quasiment aucune à côté, comme Nasri aussi. De là à voir CJP se palucher sur les prises d’intervaux… Bref, il y a des soirs où Aly est un bonheur à voir jouer. Ils sont rares, c’est l’un de ceux-là ce soir. Accessoirement, il finit d’ailleurs avec huit centres réussis pour treize tentés et vingt-quatre ballons gagnés, ça claque aussi. Le match parfait pour lui.

Fofana: 4/5. Comme Gonalons, il est crédité d’un nombre hallucinant de ballons joués (122). Un peu plus discret dans la furie offensive lyonnaise, il a fait le boulot, avec calme et application. Pour sa découverte des matchs européens à gros enjeu, il aurait pu connaître pire et jouer bien plus mal.

Gonalons: 5/5. Finalement, sa cuisse a lancé le match… Comme je le disais, Toulalan a tout tenté pour s’offrir des buts, mais à chaque fois, quelques centimètres ou un gardien qui sortait LA parade l’en ont privé. Au final, il aurait dû tenter le coup du truc moche et involontaire, pour Gonalons ce soir cela a marché. Un gros match dans l’entrejeu, aidé par la faiblesse croate.

Gourcuff: 4/5. C’est un cas un peu particulier. Comme Fofana, il est resté assez discret, du moins pas autant en lumière qu’on aurait pu l’imaginer au cours du match, avec les Croates pliant bagages. Il aurait mérité un trois, car sa performance n’est pas infamante, loin de là, sans ses corners bien tirés ce soir. Il a assez souvent trouvé un partenaire dans la surface lors de ceux-ci, même quand les Croates donnaient encore le change.

Lacazette: 4/5. Pas de réussite pour lui devant le but, mais un match plein pour le jeune Lyonnais. Ancré sur les ailes par Garde qui ne semble pas vouloir l’utiliser autrement ces derniers temps, il prend de l’expérience, tente et a suffisamment d’audace et de talent pour obtenir de bons résultats. Il aurait mérité son but ce soir, mais doit apprendre à être plus tueur dans le dernier geste encore.

Briand: 5/5. Une passe décisive après une interception dans une défense croate peu réactive, un but. Que demander de plus? Jimmy a livré l’un de ses meilleurs matchs cette saison, avec les deux derbies et est récompensé. Maintenant, il faudra être plus régulier et plus conséquent face à des adversaires plus coriaces.

Gomis: 5/5. Quatre buts, une présence et un poids de tous les instants sur une défense qui n’en demandait pas tant pour craquer. Certes, son but à l’aller est plus compliqué à marquer que tous les buts ce soir. A noter que ses seuls buts, comme ceux de l’OL, en Ligue des Champions cette année sont face à Zagreb. Revival Portugal 2010 et ses sept buts marqués, tous contre la Corée du Nord…
Non, mon excès d’enthousiasme ne me fait pas oublier le gros risque d’une élimination en huitième de finales.

Les entrants (qui par politesse envers des Croates complètement à l’ouest ne seront pas notés):

Lisandro (pour Lovren, 55e). Un gros coup tactique de Garde qui fait presser les gars pour tenter de reprendre la différence de buts. Un bon choix pour le néophyte qui reprend quelques mois de calme alors que son coaching commençait à faire débat. Et cela est passé par un très bon Lisandro, buteur assez vite.

Ederson (pour Lacazette, 67e). La nouvelle concernant Ederson, c’est la grosse rumeur de départ. Tout par des déclarations d’Aulas qui annonce que ceux qui arrivent en fin de contrat et qui ne le renouvelleront pas sous les conditions convenues (sous entendu d’une diminution de salaire?) seront vendus cet hiver et qu’un départ était déjà programmé. Ederson? Cela pourrait en tout cas expliquer son temps de jeu en nette progression, si l’on compare à Pjanic en début de saison. Son match? Oh, bah c’était pas mal…

Ce que Garde a bien pu dire à ses joueurs pour les motiver:

10: Quel montant, la prime de qualification?

9: L’Ajax perd. Plus que quelques buts et on passe les gars.

8: J’ai eu la mafia chinoise, on va le gagner ce match. Sepp nous dit qu’il nous couvre, on peut y aller à fond.

7: Aulas est prêt à rappeler Claude Puel pour nous refaire passer le palier dans le bon sens.

6: Qui va se dévouer à aller sur Canal+ et se faire interviewer par France Football avec Cris pour expliquer notre échec?

5: Pokrivac, Cufré, Leko, c’est sûr qu’ils recrutent la crème de l’AS Monaco à Zagreb, je peux comprendre que vous ayez peur d’une équipe pareille. Je suppose qu’on déclarera forfait en Coupe de France face au FC Gerland?

4: J’ai donné le brassard à Cris. On est loin au goal average face à l’Ajax. Si vous revenez, j’annule tout.

3: J’ai eu le ghost de Fierrot le Prout, il prépare un article sur le déclin lyonnais. Larqué est en train de répéter ses fiches sur le même thème. Ils me disent qu’ils sont très fiers de vous.

2: Continuer à jouer comme ça et c’est Cris votre entraîneur-capitaine la saison prochaine. Voire au printemps.

1: J’ai mis la main sur le carnet des bars de Govou. Je paye ma tournée dans l’un de ses préférés si l’on se qualifie.

15 thoughts on “La Gones académie note Dinamo Zagreb-OL (1-7)

  1. Et moi qui avais été convaincu par Aulas que l’Europa league était une compétition formidable, je suis presque déçu. Même Mancini et Fergie ont cru au bobard de JMA.

  2. Aulas qui crie au scandale parcequ’on soupçonne une tricherie. Voyons, Lyon-Bayern, que je me souvienne… Rien à faire, vous avez quand même le plus beau connard de France comme président, ce qui ne vous rendra jamais sympathique, c’est dommage.

    En tout cas quel changement par rapport au match face au TFC ! Ah oui, je suis con, Cris jouait pas.

  3. Comment peux-tu analyser ce match ?
    Bravo, moi je ne peux pas.

    Je passais pour un crétin auprès de mes collègues quand je disais que c’était possible, maintenant Jah est prophète en son pays.

    Et Torben, ça tient toujours pour mon cadeau…même si c’est pour le printemps, c’est pas grave.

    Et une spéciale dédicace pour Mr Aulas et le chiffre 7:
    http://www.youtube.com/watch?v=F3HITsh2vjE

    Et merci au crédit lyonnais (plus efficace que les quataris).

  4. C’est tellement français de jalouser le succès des autres. Quoi qui’il en soit, cette victoire et bien plus encore, toue l’oeuvre de JMA profite au football français.
    L’insulte anonyme et gratuite est ridicule. On peut aimer ou ne pas aimer, mais on doit le respect, cher Mayoul.

  5. Gros match, les quenelles ! Décidément vous faites vraiment tout comme nous, mais bon on reste à jamais les premiers…
    Si Aulas a acheté le match, il s’est fait arnaqué tellement les Croates ont été mauvais depuis le début de la compet’. Et puis, désolé mais on a mis une option dès mardi soir sur Nicosie, excusez. Par contre un petit quart contre vous, c’est avec plaisir.
    Garde a du leur dire la numéro 7
    M’Bia, lui, aurait dit la numéro 10 sans hésiter.

  6. Sache que je suis né à Lyon, et que du coup j’insulte qui j’veux là-bas, hahaha. Et jamais, t’entends bien ? Jamais je respecterais des charognes pareilles telles que Aulas ou Lacombe, non mais sérieusement, faut te dresser la liste ? L’amour rend aveugle hein.

    Mais vu ta prose, tu ES Aulas, c’est Hors-jeu.net qui va être content que tu viennes sur ce site.

  7. @ Dr. Dre Ayew : « un petit quart contre vous, c’est avec plaisir. »
    Façon real-Barça de l’année dernière ?
    Avec plaisir, ça nous plutôt réussi contre bordeaux.

  8. l’OL en 8eme… ça fait mal au cul à plein d’aigris. Aulas les prend tous à la lyonnaise: à sec, avec une poignée de gravier du Rhône!
    La bise anale sanguinolente

  9. Pauvre Aulas.
    Sa méthode Coué (on a réalisé un exploit, on est un grand club, on se qualifie depuis 9 ans en huitièmes, on est un grand club je vous dis, mais si je vous jure) se heurte à plus fort : la rumeur. Elle a beau ne pas être crédible, elle a définitivement apporté sur ce match l’éclairage qui restera : les joueurs du Dinamo ont été des plots.
    Oui, pauvre Aulas! Ce qui aurait du être formidable (1-7, tout de même) n’aura même pas le privilège d’être suspect. Ça aura juste été… facile.
    Ironie du sort.
    Maintenant faudrait tomber sur le bayern, et les sortir, pour régler les comptes avec la rumeur.

    Et puis allez, puisque je suis lancé, je partage mon analyse du personnage Aulas : http://www.deuxpiedsdecolles.com/article-jean-michel-aulas-79903600.html

  10. Mayoul : ferme ta bouche mon fils

    Dr. Dre : inch’allah comme disait un pote de seminaire

    Jah : Divine musique

    Torben : Good Job !

  11. Que d’aigreur de la part des non-supporters ! Quoi, nous n’aurions pas droit au bonheur, nous autres Lyonnais ? C’est vraiment un complôt anti-lyonnais de cette mentalité française qui n’aime pas les vainqueurs (JMA-réthorique TM).

    Sinon, ce bon vieux Toule aussi a essayé une fois de marquer de manière moche, et ça a marché : csc du dos contre l’OM (le fameux 5-5 à Gerland). Pas verni, le gars.

  12. Comme jah, je peux pas analyser ce match.

    Je mettrais aussi un bon point à Garde pour entre autre son audace si je puis dire dans les choix de titularisation (absence de Cris et Lichette notamment)

    Aly se montrant bon et même carrément très bon depuis deux ou trois matchs est un vrai petit miracle en soi. Je maintiens dur comme fer que c’est un joueur clé et que notre équipe revit et prend sa pleine dimension chaque fois qu’il assure.

  13. Cissokho potentiellement dans le Onze Mondial, ça fait saigner des yeux d’avance.
    Mais bon, il y a toujours un Vermaelen 5/5 top classe à surclasser, donc on devrait être tranquille pour cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.