La Gones Académie note Djion FCO-Olympique Lyonnais (1-2)

Ca passe encore pour Torben.

C’est le second duel de la saison face à une équipe coachée par un ancien joueur de l’OL (On avait croisé Roy pour le match face à Nice, Carteron pour Dijon ainsi que Laurent Fournier à Auxerre). Pour continuer dans les chiffres qui ne servent pas forcément à grand chose, Rhinit va donc voir deux de ses équipes chouchous affronter l’OL en quelques jours puisque c’est l’ouverture de la Ligue des Champions cette semaine, avec le déplacement à Amsterdam pour un nouveau duel avec l’Ajax. Et les ballons gagnés par le quatuor défensif lyonnais correspond au quart des ballons joués par l’ensemble de l’équipe dijonnaise, c’est dire le déchet bourguignon dans les derniers mètres…

Garde a sorti une solution un peu bâtarde avec la blessure de Lisandro. Ne voulant pas forcément renier son 4-4-2, mais n’ayant pas les joueurs pour cela en ce moment, avec Lacazette préservé et gardé sur le banc tandis que Briand restait sur l’aile droite, il a donc titularisé Pied dans une position théoriquement similaire à Lisandro. Sur le papier, on avait donc un dispositif inchangé et du remplacement poste pour poste. En fait, Pied se plaçait souvent un cran plus bas que Gomis, à une position limite entre troisième milieu offensif, axial, et second attaquant. On ne va pas faire durer le suspens plus longtemps, ça n’a absolument pas marché, Pied atteignant des sommets de nullité. Garde a par contre montré une possible transition vers le 4-2-3-1 avec l’entrée de Grenier en vrai relayeur offensif pour le dernier quart d’heure, et il fut plus enthousiasmant. Bon, pour la défense de Pied quand même, Grenier jouait à son vrai poste et dans des consignes qui lui convenaient.

Au niveau du match, il est presque à oublier par le contenu, par contre l’esprit a presque été intéressant. Pour le début de seconde mi-temps, parce que le reste… Lyon a poussé fort d’entrée, appuyant sur les difficultés dijonnaises. Källström, en pleine bourre, a mis au martyre la défense moutarde avant de se voir offrir par ces derniers un premier but. Bastos rate dans la foulée un but quasiment tout fait, suite à un énorme pressing de Gomis et une récupération de balle à l’entrée de la surface. Dijon n’a quasiment pas existé, avec une première occasion au quart d’heure et une suite balisée de longs ballons et de centres dans la surface bien gérés par les Lyonnais. Ces derniers avaient sans doute la tête à la pause sur le but de Corgnet qui s’offre deux erreurs de marquages de Koné et Lovren et un Lloris un peu trop avancé. Egalisation totalement contre le cours du jeu, mi-temps et serrage de fesses intensif côté lyonnais où pas mal de matchs de l’an dernier largement à notre portée, mais perdus ou laissés avec un score nul, ont dû revenir en pensée. Bastos se rattrape en seconde mi-temps, servant Gomis qui s’offre un nouveau but cette saison et assume pleinement le statut de buteur. Lyon continue sa domination assez tranquille, mais terriblement inefficace et je me demande encore comment Courgnaud rate sa tête face au but vide. C’était trop facile pour lui aussi? « L’essentiel c’est les trois points » dit la formule consacrée, bah c’est presque tout ce qu’il faut retenir de ce match.

Lloris: 3/5. A part le fait d’être un peu trop avancé sur le but dijonnais, il n’a pas eu de mauvaise surprise jusqu’à la tête de Courgnaud hors cadre. Il a pu souffler un bon coup, admirer le fait que Dijon ait une meilleure pelouse que celles qu’il a foulées avec l’Equipe de France et revêtir un pyjama qui fait moins Tigrou. Des sorties aériennes assez bonnes, pas trop de soucis sur les autres frappes dijonnaises, bref du gâteau pour lui ce genre de match.

Réveillère: 3/5. Capitaine d’un soir, il a évité que je doive faire un c/c de ses autres performances en participant plus que de coutume au jeu offensif. Si, si, il a envoyé quelques longs ballons vers l’avant et a centré par deux fois. Un événement rare ces derniers mois.

Cissokho: 3/5. Dans un match où il a quand même beaucoup apporté défensivement (avec 33 ballons gagnés, il nous a fait du Toulalan des meilleurs jours au niveau chiffre) et a assez bien muselé son couloir, il a été quasiment invisible offensivement. Pour un peu, on aurait presque pu croire qu’il avait oublié qu’il pouvait passer la ligne médiane et aller centrer…

Koné: 3/5. Lui confirme qu’il a largement le niveau Ligue 1, en attendant de voir ce qu’il fera face à l’Ajax qui devrait proposer une opposition d’un autre calibre (ceci dit, quitte à vexer Rhinit, si c’est du même calibre, ça me convient aussi. Suffira que les Lyonnais prennent le match avec sérieux.). Auteur de vingt-sept interceptions, notamment sur les multiples ballons aériens, il se fait avoir sur le but dijonnais, sans qu’il soit le seul responsable. Une erreur d’appréciation qui est liée à l’expérience, qu’il peut donc corriger. Pour l’instant, Torben est vachement content.

Lovren: 3/5. Lui aussi est impliqué sur le but dijonnais, en intervenant avec le frein à main par peur de se livrer et de se faire passer, ce qui n’a absolument pas gêné Corgnet, lui aussi récupère un paquet de ballons, avec trente ballons gagnés. Il a fait le boulot, plus que correctement, a corrigé quelques défauts du début de saison. Il se lance enfin, ce qui est plutôt une bonne idée à l’entame de la Ligue des Champions et d’un gros mois à venir.

Gonalons: 3/5. Si la défense a énormément récupéré de ballons, lui et Källström n’ont pas été en reste puisque la paire en récupère une quarantaine à eux deux. Le chiffre exact étant marqué d’infamie, il sera tu. Moins en vue qu’un Kiminounet chaud bouillant, il a livré un match presque calme, un peu trop puisqu’on le voit trottiner pour revenir sur le but dijonnais. A part ça, rien à noter contre lui.

Källström: 4/5. Il a commencé le match par une frappe énorme, et cadrée. Il a continué par un corner dévié par un Dijonnais qui finit au fond des filets. Il a livré une bonne prestation, autant derrière que devant, et a réussi à cadrer ses deux frappes. Faudra donc que Juni plante des buts fabuleux plus souvent, ça a l’air de le motiver de voir l’ancien montrer qu’il pourrait encore apporter des choses à l’équipe.

Briand: 2/5. Il a beaucoup tenté, a bien peu réussi. Pour tout dire, j’aurais aimé le voir aligné à la place de Pied, afin de voir ce qu’il peut donner en deuxième attaquant. Une prestation un peu en deça des matchs précédents. Il a de l’envie, mais faudra commencer à la concrétiser sous peine de pénaliser lourdement l’équipe. Sa chance est quand même la légèreté de l’équipe lyonnaise pour ce poste…

Bastos: 3/5. Il a la moyenne pour sa passe décisive. Il fut bon, qu’on se mette bien d’accord. Par contre, avec un déchet dans le jeu qui ne peut être autre chose qu’un hommage à Louis Nicollin, il a parfois plus planté l’équipe qu’autre chose. Surtout quand il a l’occasion de tuer le match après dix minutes de jeu, ratant lamentablement son coup sur une offrande de Gomis.

Pied: 1/5. Il a eu le mérite de tenter lui aussi. Après, sérieusement, il fallait le sortir plus tôt. Pas du tout à son aise, un peu paumé dans un rôle mixte (et ce n’est pas spécialement facile à faire, il a fallu quand même un moment à Kim pour s’adapter au mélange imposé par les tâches défensives et offensives, plusieurs saisons même), il a plutôt été un poids qu’autre chose. Alors oui, il a participé au pressing, avec efficacité, mais en même temps, les Dijonnais ont été très faibles dans la transmission et la conservation du ballon. Bref, une prestation insipide et fadasse. Dommage que le retour des U20 ne l’ait même pas surmotivé.

Gomis: 4/5. Un but, un gros pressing, une très bonne conservation de balle (pour ces deux points voir l’action du raté de Bastos…), mais aussi quelques ratages. Il est en pleine forme, joue au punk rebelle avec Blanc qui lui préfère un piquet inefficace et trace tranquillement sa route dans les défenses du championnat.

Les entrants:

Grenier (71e, pour Pied): non noté. Très bon dans la distribution, il s’est mis en évidence sur le bout de match joué. Son retour de blessure se passe très bien et il peut donc prétendre à être titulaire à la place de Pied contre l’Ajax. A moins que Garde ne préfère titulariser Lacazette ou Belfodil en pointe, il a de réelles chances si l’on se base uniquement sur la vision de ce match.

Belfodil (87e, pour Briand): non noté. On aura compris que ce côté droit n’est pas sa tasse de thé…

Torben Pfannkuch.

Torben est un mec bien, il vous file les belles images du match. Et oui. 

9 thoughts on “La Gones Académie note Djion FCO-Olympique Lyonnais (1-2)

  1. Bonne académie.

    Moi aussi je suis sceptique sur le placement de Pied, et j’aurais aimé voire une inversion Pied/Briand.

    Persuadé, que ca ferait du bien à Jimmy de jouer un peu en pointe.

  2. Merci pour le résumé compte-rendu, et merci à Grenier, le zéro-sept doit être fier de toi.

  3. Grenier, l’espoir de tout un département (que les niçois honorent déjà) !! Torben n’est pas le seul à aimer Koné, on voudrait tous des Koné…

  4. Très bonne idée Briand à la place de Pied et Lacazette à la place de Briand.
    Peut-être contre l’ ajax ?

  5. Merci Torben. Du bon boulot une fois n’est pas coutume.
    Comme beaucou, je suis surpris de la non-inversion Pied-Briand et de l’absence de Lacazette même pour 10 minutes. Garde avait peut-être peur du manque d’expérience pour finir le match et a conservé ses grands pour les longs ballons dijonnais dans ce but. Ou pas.

  6. @Darko^3: je bosse si mal que ça?^^

    Oui, je pensais sérieusement que Garde allait mettre quelqu’un de plus adapté au poste d’attaquant de point, donc Briand. A vrai dire, je croyais moyennement à Lacazette qui revient juste du Mondial, mais qui à pondre un jeune, pourquoi pas Belfodil? Bon, pour le coup, cela aurait été réellement un pari, mais on avait un attaquant à son poste alors que Pied apparaît plus comme un ailier quand même. Bref, je ne pige pas trop le choix, m’enfin…

  7. Oui, je ne comprends pas non plus la non-inversion Pied-Briand. Je me suis dit en voyant la compo : on va avoir des petites permut’ intéressantes… et en fait, ben… non…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.