La Gones académie note Lyon-Bordeaux

Torben croise les doigts pour les huit prochains jours…

Notre académicien Torben Pfannkuch se sent prêt pour le match retour…

Regarder un tel match revient à s’infliger de cruels sévices… Sinon, une longue, très longue séance d’onanisme des commentateurs en faveur de Bordeaux. Entre un ancien joueur de l’ASSE et un ex Bordelais, pouvait-on s’attendre à autre chose? Au milieu de cela, une victoire lyonnaise. Et paf!

Lloris: 4/5. Impuissant sur le but bordelais, décisif sur plusieurs parades, il a contrasté avec sa défense centrale, comme Carrasso d’ailleurs. En plus, jouer Grenoble lui avait permis d’économiser du mojo, utile sur la transversale de Wendel. Emmener Lloris avec soi au casino devient une obligation…

Cris 3/5. Dépassé, dans tous les sens du terme, sur le but bordelais où il est en retard, simulant une faute de manière rigolote, donc pas crédible, pour faire croire à son incapacité à intervenir, il a cependant livré un match quand même abouti, sans doute le meilleur défenseur central sur le terrain ce soir. En même temps, Boumsong avait choisi de jouer au vaudou avec Bodmer, pour sa place de titulaire, et Ciani pour sa place dans les 23. Ça a un peu débordé sur les autres, mais Cris s’en sort bien, se permettant quelques montées rageuses.

Bodmer: 2/5. Une prestation similaire à celle de Grenoble, certes contre un adversaire d’un bien meilleur calibre. Un tir foireux devenu passe décisive grâce à Lisandro. Pas mal de choses à son passif; entre de mauvaises relances et de grossières erreurs de marquage. Il a réussi à rendre Boumsong heureux d’être sur le banc: ce soir, c’est Bodmer qui se rate un peu, pas lui…

Cissokho: 4/5. Il m’a donné raison, donc mérite amplement sa note. Son activité, remarquée tardivement par les… trucs qui commentaient le match en s’extasiant sur le nain bordelais, a été décisive sur pas mal de plans, même si défensivement il y a encore un peu de travail. Il provoque le penalty sur une frappe qui rappelle Taïwo dans ses rares bons jours. Et pas d’inquiétude, ses gestes bizarres devant la bouche ne sont pas des soucis de dents, mais simplement des demandes de communication.

Réveillère: 3/5. Assez bon, il a quand même choisi de s’illustrer parfois dans le pire: après le lamentable raté contre Grenoble, il s’est offert le luxe de montrer aux Bordelais que non, leur touche n’avait pas été mal jouée avec classe et qu’il fallait faire comme lui. Sinon, une belle activité, même si on aurait aimé le voir beaucoup plus incisif devant.

Toulalan: 4/5. Un Toulalan comme d’habitude. Chaud bouillant, grattant un nombre incalculable de ballons, il a pourri parfois le jeu bordelais, contribuant pendant longtemps au faible apport de Plasil et Fernando. Il s’entraîne aux gestes techniques et livre un peu sa palette avec un joli petit pont sur talonnade face à Gourcuff. On n’a plus qu’une chose à lui dire: mais bon dieu, frappe!

Makoun: 3/5. A la limite d’avoir un point de moins, le Camerounais gagne des bonus divers: une tête sans doute sur le poteau, histoire de faire s’extasier les bidules en cabine, un duel perdu parce qu’il semblait avoir trop de jambes à trier (mais une superbe inspiration sur le coup) et le bonus Comité de Vigilance Médiatique pour avoir permis d’entendre à nouveau CJP parler de la détente et du jeu de tête des Camerounais. On demandera à Pius N’Diefi pour confirmation tiens… Sinon, un match assez transparent quand même…

Pjanic: 2/5. Le match à Marseille a montré qu’il avait du mal face à deux milieux défensifs complémentaires (donc pas ceux du Real…) et ce soir Bordeaux a prouvé que c’était encore le cas. Assez isolé tactiquement, il reste à l’origine d’un but, mais manque quand même les occasions de profiter des largesses (pour rester gentil) de la défense centrale bordelaise… Avec le nombre de coups de pieds arrêtés après sa sortie, il a dû pester sur le banc. Mais le sale gosse a été sage, son anniversaire arrive, c’est pas le moment de faire le con.

Bastos: 4/5. Un grand moment ce soir, Michel se décide enfin à jouer régulièrement et bien, en face ça morfle quand il accélère. Réalise-t-il enfin que Marcelo ne vaut pas tripette et qu’il peut prétendre à une place de défenseur gauche en équipe du Brésil grâce à ses incursions souvent dangereuses dans la surface bordelaise, son but, ses occasions et la mise à mal des défenseurs adverses? Dit comme ça, on comprend quand même la différence tactique majeure entre le Brésil et le reste du monde tiens… En face, il y avait du gruyère, il a joué avec, telle une souris, seul le chat Carrasso a calmé parfois le jeu.

Delgado: 4/5. Pas de but, un duel raté, mais les Bordelais ont eu du mal. A chaque duel, le tueur argentin a descendu au moins un adversaire par ses dribbles ou sa conservation de balle. Usant, épuisant et érodant l’équipe bordelaise, il a consciencieusement joué pour miner une équipe souvent au bord de l’explosion. Chelito, après tout, c’est le petit Che et il a prouvé qu’il excellait dans la guerilla sur le terrain.

Lisandro: 4/5. Quand un joueur qui arrive à votre épaule vous fait passer une sale soirée sur le sol et dans les airs, c’est qu’il est d’une forme d’enfer. Normal, c’est Satan Lopez face à un Ciani bien bien faiblard. Un but opportuniste, un penalty transformé tranquillement, une mise à mort de la charnière centrale bordelaise histoire de laisser dans leurs souvenirs une odeur de soufre. Chalmé lui offre un jaune dans un hommage tout ravanellien, juste avant de se faire sortir. Humilier Lisandro a un prix: un penalty concédé et une défense qui a perdu toute âme.

Les entrants:

Kallström: 3/5. Soignant le plus possible ses coups de pieds arrêtés, le Suédois n’a toutefois pas réussi autre chose que l’essentiel en remplaçant Makoun. Parce qu’il est encore et toujours mis à un poste qui ne lui convient pas et il le démontre systématiquement…  Faire jouer des joueurs à leur place, une idée révolutionnaire?

Govou: 3/5. A quelques centimètres du but du K.O définitif, le Syd a lutté par ses dribbles chaloupés et ses interventions… bah qui étaient tout sauf du football, en témoigne son jaune. Une volonté de se reconvertir dans le Free Fight ou les films de karatés?

Gonalons: non noté. Parce que six minutes de jeu seulement pour lui. Son entrée permet d’offrir une enième ovation à Delgado, qui la mérite encore une fois.

Si comme Torben et les académiciens de horsjeu.net, tu soutiens un club, manque d’objectivité et de patience, écris nous à editeur@horsjeu.net pour faire des essais et créer ton académie.


13 thoughts on “La Gones académie note Lyon-Bordeaux

  1. Cher Mr le gone barbu, 2 choses :
    1) Qu’on arrete avec cette expression Toulalanienne « gratter les ballons », ca me démange.
    2) Mettre un 3/5 à Réveillère alors que Trémoulinas s’est constamment mis en position de centrer, c’est généreux je trouve.
    Pour le reste, j’abonde dans votre sens!

  2. Mr Torben oublie egalement de citer les sorties aeriennes pas super super de Lloris , ce qui n’enleve en rien ses arrêts reflexes sur la ligne …

  3. Je serai pointilleux en precisant que Lissandro s’en sort bien avec une seule biscotte…Le  » t’es pas un peu fou mon con » à l’arbitre avec son toc de la main là, en LDC ça peut meriter un premiere jaune.

    Par contre le second, c’est une escroquerie. ça s’equilibre donc.

  4. Ahh!!!
    Quel plaisir ce match L1 que l’on nous promettait pourri et fermé.
    Peut-être le plus plaisant de la campagne lyonnaise, à la seule différence que contre les équipes étrangères les ex Bordelais et verts faisait semblant de supporter Lyon.
    Là il n’ont pas eut besoin de faire semblant, Il avaient une préférence très claire.

    Sinon 4/5 pour le trio d’attaque, merci à la défense bordelaise.
    Mais ça me fait penser à la discussion et la comparaison entre chelito et bastos.
    C’est encore mieux quand il sont là tout les deux.
    Surtout que le Syd commence à être cramé.
    Je crois que le peuple lyonnais va lui autoriser un visa pour le PSG pour le remercier pour l’ensemble de son œuvre et plomber un peu plus le club capitale.

  5. J’avais réclamé au match précédent que Syd me fasse mentir… et il a failli. Mais failli seulement.
    Sinon, Liza, t’es sûr que t’es objectif quand tu dis que Trémoulinas est 2 derrière Evra ? C’est une blague ! En même temps si on attend CJP pour lui rétorquer quelque chose on est pas rendus. Un mec qui n’y connaît rien au foot et qui en plein milieu d’une action se met à parler… De rugby ! Bah ouais faut pas en demander trop à l’unique neurone du commentateur de TF1. Remarque ils nous a pas sorti que Källström aller pouvoir rentrer tranquille dans sa Saab 9.3 après cette mission accomplie.

  6. …et qui voit Delgado mettre un but, avant d’etre recadré hors antenne pour revenir tellement credible avec un  » vous voyez des buts partout Christian.. »

    Je pense que le Comité va nous en reparle de sa performance…

  7. Non!!! Ne tire pas Toulalan ne tire pas stp !

    C’est grâce à lui et Makélélé que l’on peut ne pas confondre jeu video et réalité quand on cadre des frappes dans Fifa.

  8. Un grand CJP quand même, mon passage préféré reste sa turgescence vocale tantouzo-orgasmique sur la parade de Lloris face à la reprise de Chamakh. Reprise qui méritait au moins autant de louanges que la parade sinon plus.

  9. Bon, on va faire tout cela dans l’ordre…

    @ Pyb: effectivement, son marquage sur Tremoulinas a été assez permissif, en fait, Réveillère, c’est entre deux et trois. Et j’avais épuisé mon stock de vannes à ce sujet pour Grenoble alors… Et j’arrêterais de dire qu’il gratte les ballons. Enfin j’essaierais…

    @ dudu: les sorties aériennes ratées mais sans conséquences font partie du mojo de Lloris. Et je n’en ai qu’une véritablement en tête, à vrai dire, là au lever.

    @ Moké: tout à fait. Ceci étant, vu la tendance à discuter des Bordelais et d’autres Lyonnais, les arbitres ont été globalement permissifs sur ce coup. Comme sur pas mal d’autres choses d’ailleurs.

    @jah : oui, la défense bordelaise a été… de notre côté finalement. Un Ciani qui se fait dessus, après sa performance du même calibre face à l’Espagne, cela fait peur pour un joueur qui est dit faire partie des futurs grands défenseurs. Sinon le match fut un régal, surtout d’entendre les dirigeants et joueurs bordelais se plaindre du score sévère.

    @Hervé: Trémoulinas numéro 2, c’est une farce qui a surpris mes frangins puisque j’éclate de rire à ce moment. Abidal, Clichy et Cissokho lui sont supérieurs je trouve.

    @nashnash: pourtant le salopiaud a une belle frappe quand il le veut…

    @Blank: l’orgasme sur la parade, cela sous entend aussi que la reprise était belle. Mais Liza a tenu à remettre la reprise en première place lors des ralentis hein. Je crois plutôt que c’était un orgasme dû au fait qu’ils voyaient le but bordelais.

  10. Totu à fait mais il ne doit pas vouloir souvent préférant chasser le moineau, et les très rares fois où c’est le cas il fait des transversales !

  11. Oui, c’est vrai que Toulalan a une dose de poisse qui fait peur sur ses frappes…

  12. Trémoulinas aurait autant ses chances d’être en 2 derrière Evra que Cissokho. Y’en a un qui a la puissance, l’autre la technique. RayDo a déjà choisi ce qu’il préférait…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.