Si certains se demandaient où étaient passé les Kevin qui supportaient l’OL, Bordeaux et Marseille quand ils tapaient tout le monde, ils ont eu leur réponse en regardant les tribunes du Parc des Princes. Sinon que dire ? Torben est aussi ponctuel qu’un certain lapin blanc tandis que ses chouchous ont fait les oies blanches face à la machine à pognons. Lyon ne méritait pas forcément de perdre, mais ne s’est pas donné les moyens de faire un autre résultat vu les approximations.

Le onze lyonnais était devant une énigme: qui derrière Gomis ? Avec les blessures de Gourcuff, Grenier, Ederson et Lisandro, Garde n’avait que trois choix: Lacazette, Pied et Belfodil. Ce dernier doit largement faire dégonfler son melon avant d’espérer être titulaire, sous peine de finir comme un sous-Ben Arfa. Pied a été extrêmement mauvais lors de sa dernière apparition dans ce rôle, ne restait donc que Lacazette. L’option était un peu osée, et partiellement ratée, mais on ne pouvait attendre qu’un joueur qui est un attaquant de pointe soit à l’aise en n°10 quand il ne l’est pas en ailier.

En face, le PSG alignait Sirigu aux cages, une charnière Lugano-Camara franchement peu convaincante puisque si Sirigu ne prend pas de buts, ce n’est sûrement pas grâce à un Lugano qui apparaît presque aussi surcoté que ces trois dernières saisons, Tiéné disputera à Cissokho le titre d’arrière gauche le plus flippant pour ses supporters, Ceara tentera de faire oublier ses bourdes à droite. Bodmer et Matuidi jouent les découpeurs et chauffent le poste pour Sissoko. Pastore est sensé être le seul dix, mais Nênê et Ménez viennent souvent le coller comme des playmates sur le retour. Gameiro est seul en pointe et va tenter de peser.

L’ensemble du match est globalement équilibré et il faut une série de boulettes pour que Pastore ouvre le score à la 64e minute. Lyon continue de pousser, Paris aussi et ce sont les Parisiens qui auront le dernier mot face aux Lyonnais, avec un but en toute fin de match.

Lloris: 3/5. Le premier but est en partie pour lui. En partie, parce que l’équipe vit tellement bien qu’elle partage les bourdes. Bon, c’est cool, mais quand même, cela ne fait pas trop sérieux. Sur le second, il ne peut rien, le reste du match est de très bonne facture.

Cissokho: 0/5. A réussi deux centres, juste histoire de rappeler que les deux titulaires en défenseurs latéraux sont des clowns du côté du PSG. Oui, parce que les latéraux du PSG ont gentiment eu la chance de devoir marquer deux joueurs à la fois. Sinon, Aly réinvente la Air-Défense: à cinq mètres de sa zone théorique, à la ramasse sur les ballons. Et surtout un superbe marquage oublié sur le but de Jallet. Tellement mauvais que Menez a tenté sa chance face à lui en seconde mi-temps, sans réussir à briller, ce qui laisse perplexe sur le niveau du bonhomme. Bon, en même temps, quand Menez est dans le même match à deux doigts d’offrir une passe décisive à Gomis…

Koné: 2/5. Il livre un match correct, mais se fait salement balader sur le premier but. Sur le reste, Paris a beaucoup pesé sur la charnière centrale, sans forcément être ultra dangereux. Quelques frappes dangereuses certes, mais beaucoup de fioritures inutiles. Pas impossible à jouer pour lui puisqu’il finit avec 26 ballons gagnés.

Lovren: 2/5. Lui aussi a eu quelques interventions délicates qu’il a maîtrisées de façon correcte. Lui aussi a eu droit à sa mise à l’amende par Pastore. Lui aussi a fini avec un bon nombre de ballons gagnés. Bref, l’équipe parisienne était loin d’être imprenable.

Réveillère: 2/5. Que penser d’une défense qui laisse Réveillère placer 4 centres? Oui, messieurs dames, Réveillère a autant centré face à Paris que lors des trois derniers matchs réunis. C’est dire combien Tiéné est un concurrent valable pour Aly Cissokho pour le défenseur gauche le plus bah… gauche. Il a relativement bien maîtrisé ses opposants, mais n’a pas non plus été le performer qu’on pouvait attendre pour ce genre de gros match qui le motive plus habituellement.

Gonalström: 2/5. Le premier a eu une occasion de but, mais a commencé à déjouer aux alentours de l’heure de jeu. Beaucoup de déchet dans le jeu, peu de CPA dangereux. Un match correct, mais loin des standards qu’ils ont fixé depuis le début de la saison.

Bastos: 2/5. Il en fait trop sur la faute qu’il subit. La même que Pastore, mais son cinéma lui coûte le pénalty. Il a facilement disposé de Ceara tout au long du match, manquant de devenir passeur décisif à plusieurs reprises. Même si son impact a été moindre, il a quand même été largement à la hauteur. Mais pas suffisamment au niveau pour réellement mériter la moyenne.

Briand: 1/5. Cf les Académies depuis Benfica-OL depuis l’an dernier…

Lacazette: 2/5. Pas forcément inintéressant, il était d’une part trop tendre, d’autre part assez souvent oublié par Gomis (certes en pleine bourre). Et a connu son coup de mou physique régulier. Tant qu’il n’améliorera pas sa condition physique, qu’il est vu comme une étincelle, il ne sera pas dangereux à superviser, suffira de le crever.

Gomis: 2/5. Si Lugano et Camara se jetaient à terre en hurlant les prénoms de leurs mères respectives parce qu’ils n’avaient que cela pour stopper Gomis, ou presque, et que l’arbitre a marché parce que Paris avait déclaré recruter un Heinze et pas un Dario Silva en chopant Lugano, Gomis a vendangé largement. Trop pour espérer gagner.

Les entrants:

Belfodil (pour Lacazette, 59e): non noté. Ben Arfa like: dribble plusieurs joueurs sans aucun intérêt pour le jeu en général. Finira au PSG à ce rythme.

 Torben Pfannkuch.

37 thoughts on “La Gones Académie note PSG-OL (2-0)

  1. Ahahah pas les rageux quand même…

    c’est clair que c’était mieux la « 1e division » hein ?…

    ah oui, et les Kevins t’emmerdent bien chaleureusement, attend le match retour, tu recevras peut être une petite crotte de nez de la part d’un homonyme.

  2. Je n’ai pas envie de m’en prendre aux joueurs ou au collectif plus que ça. Il y a pénurie de banc, usure des titus et trop de responsabilités pour les remplaçants. Ce qui arrive est donc logique.

  3. Clash & Grammaire. Moké va se marrer. Franchement Torben, si tu ne réponds pas, t’es une petite bite.

  4. Le public lyonnais n’était-il pas jusqu’à présent entièrement composé de footi … euh de kévin? Ah non, j’avais oublié que l’histoire des banderolles anti-Puel les avait fait basculé dans le vrai supporterisme ultra toussa …

  5. On dirait le plateau du CFC avec Miaou et Pierrot ici…
    Oh ? Ca vous dérange que je parle de foot pendant vous vous faites les ongles messieurs ?!?!

  6. :) si je puis me permettre, je m’en fais la remarque à chaque fois : c’est qui sur cette photo Eva ? ça a l’air marrant le concept du « taisez vous, regardez ce que je viens de vous mettre »

  7. Je félicite Torben qui a plus parlé du PSG dans ses notes de joueurs que des joueurs lyonnais. Prends ça Vincent Duluc!

  8. @ Eva: oui, c’est valable pour Lacazette. Par contre, pour Nancy, manqueront Lovren et Kimi, ça c’est sûr. C’est relativement logique et cela rejoint ce que l’on craignait avant le début de la saison.

    @ Nicklaas: Virginie Dedieu si je ne m’abuse

    @Kevin et Sanava: Premièrement, plaigner à Anal+, les plans tribunes étaient plus qu’éloquents. Deuxièmement, plaignez vous au club lui-même. J’aurais cru que la première phrase de l’Académie était suffisamment éloquente, mais visiblement, c’est trop dur à comprendre. On va faire simple: les kevins et les footix suivent en général les équipes les plus médiatiques. Comme je l’ai marqué (et c’est pas dur à chercher, c’est les premiers mots…), il y a eu Lyon, Bordeaux, Marseille, c’est le tour de Paris de se les coltiner. Enfin, gueulez contre Leproux qui a transformé le Parc en kermesse d’école primaire au niveau de l’ambiance.
    En bref, puisque c’est un peu dur pour les Parisiens de comprendre: les kevins affluent au Parc et ils en partiront avec les Qataris. Chacun son tour les poulets.

  9. @Nicklaas: Laure Manaudou ca te dit quelque chose?

    @Sanava: non, pas le banderolles, le TAG sur le mur d’enceinte de la maison de Puel…

  10. non Corbeille j’te rassure j’avais bien compris le sens de ton propos, le public actuel du Parc est en effet peu mature. Mais dire ça, ça s’appelle enfoncer une porte ouverte.

    En tout cas tu ressors de ce match + énervé contre le public du Parc et contre le PSG que contre ton équipe…….bon.

  11. Puisque l’atmosphère est au débat sans lien avec l’acad’ de Torben, j’ai envie de poser une question:
    Comment faire pour déplorer le côté artificiel du PQSG bâti à coup de pognon puant le pétrole quand on supporte (dans tous les sens du terme) l’OL, club dirigé par un chantre (oui, je sais les Kevin ce mot là, il est difficile) du néolibéralisme?
    Pour compliquer le débat, vous tiendrez compte du fait que l’OL de cette année repose sur l’intégration ou la confirmation de jeunes du centre de formation ce qui est la base de l’esprit club.
    Monde de merde…

  12. Ce qui n’est pas dur à chercher, c’est la faute d’accord. « passés » Torben. auxiliaire être. Et un « s » à likes. Même pour Ben Arfa.

    Toto, hold the line merde! Tu ne vas pas te faire emmerder par un Kevin.

    Moké vise les 7 pages. Il compte sur vous.

  13. Le lyonnais est susceptible mais on le savait déjà. Je me fous un peu du public du Parc sachant que je n’y ai jamais mis les pieds mais j’ai trouvé ironique le fait de dénoncer le « footisme/kévinisme » (rayer la mention inutile) des supporters du PSG de la part de quelqu’un originaire d’une ville qui, il y a encore 15 ans, ne s’intéressait même pas au football.
    De la part d’un supporter d’un obscur club voisin tout de vert vétu…

  14. @ liberté capillaire, certes jeanmimi est un chantre du capitalisme (et pas un chanteur du capitalisme, ça c’est Sardou) mais il y a une différence entre le capitalisme de français provincial à la Aulas oú la richesse se construit à coup de petits placements bien sentis, de prises de risques de père de famille et de thésaurisation patiente et le capitalisme qatari mondialisé oú on arrive avec ses gros sabots en écrasant tout sur son passage et tant pis pour les œufs des omelettes.

  15. Moi j’aurais dit 10ans…

    Sinon j’étais ravi de revoir notre beau Gomis dimanche dernier ! C’est bien celui-ci qu’on vous avait vendu, il a enfin retrouvé son niveau ! J’ai eu peur l’espace d’un instant…

    Sinon je peux dire une connerie ?

    Briand !

  16. @Nicklaas

    Le gravatar, c’est Virginie Dedieu.
    Sinon le concept du doigt, oui, ça doit être ça, un truc pour dire « taisez vous, regardez ce que je viens de vous mettre » mais je suis plus très sûre en fait.

  17. Les supporters Parisiens sont amnésiques, le PSG est un château de paille qui s’enflamme dés la moindre étincelle, laissons les chanter, tout le monde sait que ça ne durera pas bien longtemps… Une prestation honnète de la part des Lyonnais qui ont manqué de réalisme mais qui ont livré une belle opposition. Et un bon résumé de Torben, ce que l’on ne retrouve pas dans chaque académie…

  18. 1990 D1. L’OL remonte en D1

    Affluences :

    1-OM (champion): 31727

    2-Bordeaux (2e): 20032

    3-LYON (8e): 19827

    4-ASSE (15e): 17009

    Moyenne nationale: 11797.

  19. @ Liberté: parce que c’est une dérive inhérente du foot depuis l’implantation du foot business en France par la Vertmine dans les années 70? Soit dit en passant, je suis né et j’ai grandi à Gerland, ceci peut expliquer cela, malgré les Delamontagne, Patouillard. Et puis, bon, je rêvais de la charnière Bak-Laville. D’ailleurs, le Lyon des années 90, c’est une construction patiente, avec pas mal de jeunes sortis du centre de formation, une gestion économe et une montée progressive, accélérée fin 90’s par la venue de Pathé. Le PSG sauce Qatar, c’est un City à la française. Un club hype comme l’était l’OL période 7 titres (et je ne suis pas mécontent qu’on fasse le tri des supporters ainsi, qu’on refile aux autres les kevins).

    @ Kevin: euh non… J’ai fait une première ligne sur le public du parc. Elle était d’ailleurs plus ironique qu’autre chose et servait de clin d’oeil aux anciennes critiques contre le public de Gerland. On vous a refilé la patate chaude, comme je l’ai dit. Ensuite RAS sur le public du Parc, pour l’équipe du PSG, je reste perplexe… Je ne suis pas forcément fâché contre l’équipe (si, contre Briand, Cissokho et Belfodil) parce qu’elle n’a pas si mal joué que cela au final et d’autre part, on s’attend à une année compliquée (faiblesse du banc, pas mal de jeunes à intégrer, poursuite du bon début de saison, blessures, etc…).

    @ Moké: oui pour la faute d’accord. Non, pour le Ben Arfa like dans le sens où ce n’est pas Ben Arfa qui likes, mais bien une pâle copie du Ben Arfa. D’ailleurs, si l’OM a de nouveau 15M à gaspiller pour un grantattkan de demain…

    @ Sanava: c’est assez drôle, parce qu’ils étaient 48000 en septembre 80 pour un derby. L’OL a eu un passé, y compris européen, avant les années 2000. Ca s’appelait les années 60, on ne connaissait pas encore le tergal, les caisses noires, le merchandising, etc… D’ailleurs, les Kevins, vous avez connu leurs ancêtres en tribunes puisque avant 1999 il fallait que l’ASSE tape des supers saisons pour atteindre les 17-18000 spectateurs de moyenne, que ce soit de bonnes places en championnat ou un bon parcours en coupe.

    @ KAz: soit dit en passant, il n’était pas forcément en pleine bourre Gomis avant le derby retour l’an passé. Je dis ça, je dis rien…

    @ Eva: j’avais donc bien vu pour Dedieu. le doigt, c’est pas plutôt « laissez les dames parler, taisez vous donc »?

  20. Allez vous êtes un peu dur avec Torben.
    Dans le fond il a raison, si un club veut avoir un nombre important de supporters il faut pas hésiter à recruter parmi les abrutis.

    Je rajouterais que chez nous on est plus modeste et on applique dans un premier temps le proverbe suivant:

    « Si on fout les ivrognes à la porte, il va pas nous rester beaucoup de monde »

  21. J’arrive après la bataille on dirait. Juste pour dire qu’à mon avis la seule chose qui a manqué à l’OL c’est un numéro 10 dimanche. Je dis ça, je dis rien.
    On verra quand YoGour, Ederson et Grenier seront de retour… Enfin si les deux premiers se font poser des articulations en plastique, parce que les leurs en cartons tiennent pas très bien le choc du sport de haut niveau… Putain, ça me fait faire des cauchemars d’un joueur hybride Edergourzette. Mon dieu.

  22. @Torben :
    Voui ? J’ai pas l’impression de ne pas avoir droit à la parole ici. En fait, le doigt, je crois c’était un hommage à Thuram et à Moké…

    @Jorgie :
    Ah si ! Tu dis ça et tu dis tout !
    Ca fait des années et on n’a toujours pas totalement résolu la question de qui mène le jeu.
    J’ai cru un moment qu’un deuil du 433 Juninho avait été amorcé avec la mise en place d’un 442 tendance 4231 au début de la saison. Maintenant comment Honorato ou Yo vont-ils se placer là-dedans ? Je me le demande. Le retour de la caravane d’éclopés est prévu face à Nancy, alors effectivemetn on verra…

  23. Exact Eva. « taisez vous, regardez ce que je viens de vous mettre » . Après le coït, Moké fait pareil en enfilant son slip.

  24. @Kask

    Kallstrom est entré en fusion avec le magma Gonalons courant septembre pour former une nouvelle entité que nous appelons Gonalstrom…

  25. @ Eva

    J’ai toujours l’espoir que notre Yoyo reviendra à son meilleur niveau pour truster le poste de n° 10. En tout cas, Grenier manquait vraiment dimanche à mon avis.

  26. @Jorgie

    Ouais mais c’est un Yoyo, justement. Chaque fois qu’il « revient à son meilleur niveau », il repart aussitôt !

  27. @ Skeeter

    Un championnat c’est long, on est bien placés pour le savoir. Et on avait pas la meilleure équipe alignée sur le terrain contrairement au PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.