La Jup’ Académie, première et quatrième

Et un coup de bière pour suivre Jacques Brol.

Le service rédaction s’est plaint : il manque une académie consacrée à la Jupiler Pro League. Ni une ni deux, Jacques Brol s’est dit qu’il fallait remédier à cette situation. J’ai donc lâché ma Pils cinq minutes pour vous offrir la première Jup’ académie. Et pour cette première il convient, je pense, de résumer vit’ fait le fonctionnement du championnat belge.

 

Pour faire simple

« Le football est un sport simple, rendu compliqué par des gens qui n’y connaissent rien ». Si Bill Shankly avait raison, il doit y avoir un certain nombre d’incompétents du côté des dirigeants du foot belge. Jugez plutôt…

Le championnat est disputé par seize clubs qui s’affrontent en match aller-retour en phase régulière. Jusque là tout va bien. Ensuite s’ouvrent les play-offs (PO).

  • Les 6 premiers de la phase régulière constituent le groupe des play-offs 1. Le nombre de points est divisé par deux et les équipes s’affrontent en match aller-retour. A ce petit jeu là, c’est le KRC Genk qui l’a emporté la saison dernière. Les deux meilleures équipes obtiennent leur ticket pour la C1.
  • De la 7ème à la 14ème place, les équipes jouent les play-offs 2. Ce groupe est divisé en deux poules de quatre équipes. Les compteurs sont remis à zéro et tout ce beau monde s’affronte en match aller-retour. Les gagnants de chaque poule se rencontrent pour désigner puis couvrir de gloire le grand, l’immense, le très renommé vainqueur des play-offs 2. Ce club gagne le droit de jouer le 4ème des PO1 dont le gagnant obtient le 3ème ticket pour l’Europa League (avec le vainqueur de la Coupe de Belgique et le 3ème des PO1).
  • Enfin il y a les play-offs 3. Là, il y a un poil d’enjeu entre les deux derniers de la phase régulière, descendre ou non. Mais le site officiel du championnat vous l’expliquera mieux que moi : « Les 15ème et 16ème du classement s’affronteront pour leur part à cinq reprises. Le quinzième débute avec un avantage de trois points et dispute trois des cinq matchs à domicile. Au terme des cinq rencontres, un classement est établi. Le vainqueur participera à des barrages en compagnie de trois équipes de division 2 avec, pour enjeu, une place en Jupiler Pro League. Le perdant sera lui directement rétrogradé en division 2. »

Oufti pia’ d’mes couilles, si vous avez suivi jusqu’ici, vous êtes bien membrés du cortex. Mais sans plus de baratin, penchons-nous sur la saison qui débute. Car la Jupiler Pro League est un championnat dont les clubs payent leurs joueurs, même mal, donc la 4ème journée de compétition est déjà en marche.

 

La saison 2011-2012 pour les nuls

Nous disions donc, 16 clubs en D1. Eupen et Charleroi, respectivement germanophone et wallon, sont descendus, commun symbole de minorités linguistiques. Les clubs de Mons et Oud Heverlee Leuven (issu de la fusion de trois clubs en 2002, qui accède pour la première fois à l’élite) les remplacent.

Comme chaque saison, les favoris sont bien identifiés, à savoir Anderlecht, le Standard de Liège et le KRC Genk. Cette domination sera peut-être perturbée par les outsiders brugeois (Cercle Bruges et FC Bruges) ou même par la Gantoise, mais rien de moins sûr. C’est pourquoi je me contenterai de vous présenter les trois favoris pour le titre final. Et aussi parce que j’ai grand soif.

Pour commencer, le champion en titre : Genk. Son effectif a peu évolué à l’inter-saison. On joue la carte de la stabilité du côté du Limbourg. Seul l’ancien du Club de Bruges, Jeroen Simaeys, milieu défensif de son état, est venu renforcer le groupe à ce jour. Surtout, le champion 2011 a su, pour l’instant, garder ses meilleurs éléments dont certains internationaux belges. Citons ici Jelle Vossen l’avant-centre (attentions néanmoins convoité par la Fiorentina en cas de départ de Gilardino), Anthony Vanden Borre et enfin et surtout le très talentueux Kévin de Bruyne. Le milieu offensif rouquin aura vingt ans le 26 août et sera le meilleur atout du Racing Genk pour garder son bien. On a appris il y a quelques jours que l’entraîneur, Francky Vercauteren, va répondre aux sirènes pétrodollarisées d’Al-Jazira. Il a quitté son groupe au lendemain de la défaite 2-1 au Maccabi Haïfa. Un coach intérimaire a été nommé en attendant un nouveau N°1. Enfin, et c’est une grande perte pour le développement du kung fu en Belgique, Chris Mavinga, arrivé au terme de son prêt, à signé à Rennes. C’est Roazh Takouer qu’est content et Ibrahimovic qu’est fier de son poulain.

Le mercato d’Anderlecht, a été pour sa part plus agité. Le fait majeur est la conclusion du feuilleton Romelu Lukaku, qui signe à Chelsea pour, on n’en doute pas un seul instant, pousser sur le banc Fernando Torres, Didier Drogba, Salomon Kalou et vôt’ Nico Anelka national. Voilà un choix de carrière pour le moins inspiré. Que les Lukakuphiles (non, gros membre numéro deux, ceci n’est pas le nom d’une pratique sexuelle d’un nouveau type) se rassurent, Jordan Lukaku (17 ans) est toujours au club. En attendant, Anderlecht a eu la riche idée de le remplacer poste pour poste par Jovanovic, qui, s’il ne s’est pas imposé à Liverpool, devrait se régaler pour son retour en Jupiler Pro League. A part lui, les autres piliers de l’effectif bruxellois sont toujours là, à l’image du rugueux polonais Wasilewski, de Gillet ou de l’excellent buteur argentin Suarez. Certes moins bon que son homonyme uruguayen mais joueur de top classe pour le championnat belge. L’autre argentin, Biglia sera opéré en septembre. Bref les mauves et blancs seront encore bien présents cette saison, toujours avec Ariel Jacobs à leur tête.

Dernier club parmi les favoris, le Standard, a connu des remous en coulisse et alimenté les chroniques judiciaires. En effet son ex-actionnaire majoritaire à été rattrapé par la patrouille pour une sombre histoire de gros sous. Passons sur les détails si vous le voulez bien. A part ça, deux gros changements par rapport à la saison dernière : un nouvel entraîneur et une révolution au milieu de terrain. Ce nouveau coach se nomme M. Riga et on ne sait pas grand’chose sur lui sinon qu’il a fait un passage à Mons. Et le milieu de terrain liégeois ne se nommera plus Defour-Witsel-Carcela. Les trois sont partis. Defour, accompagné par Mangala, à Porto, Witsel au Benfica, Carcela rejoint Eto’o et Boussoufa à l’Anzhi machinchouette. La succession de Defour et Witsel sera très difficile à assumer dans le jeu et même dans le cœur des supporters rouches. Des trois favoris, le Standard est peut-être celui qui a le moins de certitudes en ce début de saison. Il comptera beaucoup sur son taulier Franck Berrier et sur les nouvelles recrues, assez méconnues.

 

Nondidjuti’ ! La saison a d’jà commencé

Et ce week end se disputait déjà la quatrième journée de la phase régulière. Petit tour d’horizon des premiers résultats marquants…

Première journée et première surprise, Anderlecht a perdu chez le promu d’Oud Heverlee Leuven 2-1 avec notamment un pénalty foiré par Lukaku (le jeune belge a cependant pour lui le premier but du match). Mais le club de la banlieue bruxelloise s’est racheté une conduite la semaine suivante en battant facilement le FC Malines 3-1. Romelu a à nouveau marqué pour ses adieux au stade. Il ira donc traîner, ou pas, sa carcasse allégée de quelques kilos cet été (comme un symbole de Benzema) sur les terrains de Premier League. Lors de la 3ème journée les mauves et blanc ont été les seuls à s’imposer à l’extérieur, contre Lokeren. La machine bruxelloise est déjà en marche.

Le Racing Genk après une victoire concluante contre le Beerschot (3-1) n’a pu faire mieux qu’un piteux 0-0 face au Lierse et un autre match nul le week end dernier (2-2) contre Zulte. Le changement d’entraîneur semble influer négativement sur la qualité de jeu. En tout cas le KRC Genk n’a impressionné personne en Europa League cette semaine.

Le Standard de Liège fait lui aussi un départ mi-figue mi-raisin avec un nul (ou un partage comme on dit chez nous) à Mons (1-1), le promu, et une victoire assez large (3-1) face à Lokeren. Le jeune Mbaye Leye y est allé de son doublé pour l’occasion, lui qui a été l’un des acteurs majeurs des derniers play-offs. Mais lors du dernier match les standardmen se sont effondrés (3-1) contre la Gantoise. Ce dernier club confirme ainsi son statut d’outsider des plus sérieux. Son numéro 10 Jorgensen y est allé de son doublé.

Pour finir, j’vais dire, le FC Bruges est réjouissant à voir, j’vais dire, avec un jeu tourné vers l’offensive (5-0 en ouverture contre Westerlo). Ils étaient d’ailleurs, j’vais dire, les premiers au classement avant les matchs de samedi soir. C’est dit.

Je vous laisse, j’ai soif. Gros betchs,

 

Jacques Brol.

17 thoughts on “La Jup’ Académie, première et quatrième

  1. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des dirigeants de la fédé belge mais en tout cas, ils sont soit des intello du foot, soit des tarés totalement siphonnés de mettre un réglement pareil en place …

  2. Donc, si je suis bien, si on veut se qualifier pour l’Europa League, il vaut mieux finir 7ème et gagner les PO2 que finir 6ème des PO1?

    Sinon, longue vie à la Jup’ (comme titre, je propose « La journée de la Jup' », Ruquier sors de mon corps!), la binouze que j’ai le plus bu à R’dam (environ 300 litres, hypothèse basse)!

  3. 1- la photo d’intro est tout simplement merveilleuse, je vais test dès ce soir.

    2- j’ai décroché sur l’histoire des plays-off, si jamais tu avais un schéma ou un dessin explicatif…

    3- Wesley Sonck joue t-il toujours à Genk? (ou faut-il que je décroche de FM)

    3- il est revenu à un bon niveau Wasilewski depuis son amputation de la cheville de l’année dernière?

    Sinon merci, ce billet promet. Prost!

  4. J’vais dire … que les dirigeants de la fédé belge ont dus consommer combien de litres avant d’avoir une idée aussi, j’vais dire génialissime ?

  5. Donc si j’ai bien suivi, c’est pareil que le championnat d’Ecosse? Sont fous ces septentrionaux…

  6. Il ne faut tout de même pas oublier le départ de Courtois de Genk vers Chelsea, qui n’a toujours pas été remplacé. En soi, vu les 2 penaltys que son remplaçant a sortis ce soir en Barragé de LDC, y’a peut-être pas besoin. Genk a atteint les poules d’ailleurs en sortant le Maccabi !

  7. Pieronegro :

    -J’ai un schéma explicatif oui, réalisé par le Moustache football club : http://www.moustachefootballclub.com/articles/2011/2/la-jupiler-pro-league-:-une-mauvaise-blague-belge.html
    Ca ne t’aidera pas beaucoup plus que mon explication textuelle je pense. C’est ‘co pis même, je trouve.

    -Weisley joue depuis la saison dernière au Lierse.

    -Le retour de Wasilewski est bizarroïde. Dès son retour après 8/9 mois d’absence, il fut excellent pendant quelques matchs, puis son niveau à baissé jusqu’à ne plus être tout le temps titulaire. Mais en ce début de saison il l’est, semble-t-il, redevenu et il fait ses matchs, sans plus.

    Sinon merci à tous pour vos encouragements. Je bois à vot’ santé.

  8. L’Editeur, ce bel homme, aimerait que vous transformiez votre attrait pour cette page en « cliclics » et autres « likes ». Ca lui permettra de se payer des vacances imméritées et moi je pourrait notifier le nombre de « like » dans mon dossier pour avoir de grosses bourses… d’études.

    Et sinon, Choa d’Arelate, oui, tu as tout compris. C’est une façon étrange de supprimer les affres du ventre mou. Même si pour être honnête, tout le monde s’en fiche des PO2. Trop long et fastidieux pour un bien maigre butin.

  9. Donc les 5e et 6e sont les dindons de la farce, si je peux me permettre cette expression.

    Et sinon puis-je avoir ton avis, très cher jacques, sur teddy chevalier, le fameux attaquant de zulte-waregem, adepte de mécanique automobile dans le garage familial ?

  10. Très belle académie, mon gravatar et celui de Moké like this.
    Sinon le tableau explicatif du fonctionnement des play-offs ressemble à un arbre généalogique d’une famille du nord, comme un symbole de partouze entre cousins à un réveillon de noël.

  11. Moi j’dis qu’on va plus boire de bière que mater des match de Jup’.

    Salut ami d’à coté d’la frontière qu’est chez les gens qu’ont pas de soleil.

  12. Au fait j’ai écrit une connerie, c’est pas l’Europa League que jouait Genk, mais le tour préliminaire de la LDC, qu’il a d’ailleurs remporté contre le Maccabi Haïfa. Cool, des matchs de LDC à anal-yser pour Jacques Brol.

    Le raie : mon avis sur ce joueur se limite pour l’instant au constat qu’il a un prénom et un nom qui vont mal ensemble. Mais je le suivrai à l’avenir, pour toi, raie.

  13. Oser profiter de l’absence de la Merguez pour diffuser l’académie de son rival, c’est moche. Je me sens trompé, comme un symbole d’Anne Sinclair

  14. La Merguez retire son commentaire précédant, venant juste de voir la réponse du chef rédac’. Hé ho ! J’rentre seulement de vacances moi, bordel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.