La Jup’ : Journée 20

Salut les filles !

21 décembre. Journée mondiale de l’orgasme. L’information a été reprise un peu partout sur Internet. Mais la Jupiler Pro League, toujours en avance sur les autres, n’a pas attendu le 20 décembre pour l’apprendre. Dès le mois de juin, les grands manitous de l’URBSFA ont prévu pour l’occasion une journée de gala, en proposant le Grassico Standard-Anderlecht. Aaaah, merci les vieux. Seulement, par souci de visibilité, le match a été décalé au dimanche 22 décembre, jour qui correspond à la Fête des Mères en Indonésie, à la Fête des Forces Armées vietnamiennes, ou aux anniversaires de Roger Zabel, Annie Lemoine ou Jean-Baptiste Maunier. Du coup, il était un peu pourri, ce 21 décembre.

Charleroi/Mons : 0-2.

Le derby wallon dont tout le monde se fout. Encore trop marqués par les 10 ans de présidence d’Abbas Bayat, seuls 5500 spectateurs ont fait le déplacement au Mambourg.

Charleroi est une équipe sympathique mais ô combien irrégulière. Alors forcément, quand les Zèbres restent sur 4 matchs sans défaite et qu’ils affrontent la lanterne rouge à domicile, ils perdent.

Grâce à Le Postollec (43’) et Mununga (68’), Mons décroche sa deuxième victoire de la saison. Si le bilan actuel des Montois est toujours plus mauvais que celui du Cercle la saison passée (10 points contre 13 après 20 journées), leur dynamique devrait leur permettre de faire mieux. Je m’avance un peu, mais Mons n’ayant que 6 points de retard pour sortir des playoffs 3, je les vois bien se sauver dès la fin de la saison réguliere.

Cercle/Genk : 1-0.

Genk est clairement en perte de vitesse sur ces derniers matchs. Fatigués par leur brillante qualification en Europa League, les Limbourgeois restent sur un triste 3/15 avant de se déplacer à Bruges pour leur 32ème match de la saison.

De plus, le Cercle a récemment bien fait chier les Genkois : les modestes Brugeois leur ont pris 4 points la saison passée et n’ont craqué qu’à la 85’ en finale de Coupe.

Évidemment, les Bleu et Blanc sont une nouvelle fois tombés dans le piège. Sur une frappe contrée deux fois prenant le gardien à contre-pied, Buysse marque le seul but du match.

Zulte Waregem / Ostende : 2-2.

Comme pour Genk, Zulte Waregem est moins flamboyant ces dernières semaines, même si les résultats sont bien meilleurs. Invaincus depuis 12 matchs et meilleure équipe à domicile (9 victoires, 1 nul, 0 défaite), les Flandriens accueillent le promu Ostende, équipe en forme (12/15), pour le retour du général déchu Franck Berrier.

Le 2-2 final est donc plutôt logique. Les promus pourront regretter de ne pas repartir avec la victoire après avoir mené deux fois (doublé de Depoître, 8’ et 64’), les locaux pourront se satisfaire d’être revenu grâce à deux de leurs recrues (Kums, ex-Heerenveen, et Sylla, ex-Le Mans et Bastia).

Waasland-Beveren / Lierse : 3-1.

Dans le match affreux du week-end, ce sont les locaux qui s’imposent. Ils ont même retrouvé un buteur, en la personne de l’ancien Lensois Veselinovic. Double buteur (17’, 78’), il se fait toutefois voler la vedette par Farag, qui s’explose les couilles contre le poteau après avoir marqué contre son camp (84’). Chacun sa manière pour se faire remarquer. Entre temps, Hazurov avait égalisé (48’).

Lokeren / OHL : 2-0.

Grâce à un coup-franc direct de Vanacken, une des révélations de la saison, et au 12ème but d’Harbaoui, Lokeren repart de l’avant et bat les affreux Louvainistes.

Bart vous en a parlé la dernière fois, mais le départ de Taravel à Zagreb, je ne m’y fais toujours pas.

Malines / Courtrai : 5-2.

L’entraîneur de Courtrai a fait des choix en défense. Ceux-ci sont payants : 5 buts encaissés.

Malgré cette belle victoire malinoise, je vais plutôt vous parler du premier buteur du match. Il est Courtraisien, il s’appelle Teddy Chevalier. Formé à Valenciennes où il n’est pas retenu, il signe à Gueugnon où il met en avant son instinct de buteur : 29 matchs, 0 but. Il est alors prêté à Boussu-Dour en D3 belge. C’est à ce moment qu’il se fait repérer par le génial Francky Dury, entraîneur de Zulte Waregem. Sa première saison au Stade de l’Arc-en-Ciel est un succès : 12 buts. Malheureuselent, au terme de celle-ci, il se brûle sérieusement aux jambes dans son garage. En difficulté après cet épisode (7 buts en 60 matchs lors des deux saisons suivantes), il s’exile à Waalwijk en Eredivisie, inscrivant 11 buts. En froid avec l’entraîneur, il revient cet été en Belgique en étant l’attaquant n°3 de Courtrai, derrière les jeunes talents Benito Raman et Ivan Santini. Il inscrit face à Malines son premier but de la saison lors de sa sixième titularisation.

Malines égalisera rapidement (25’), avant de dérouler  en deuxième mi-temps (4 buts entre la 51’ et la 74’). En fin de match, Santini réduit l’écart sur pénalty.

Courtrai est distancé dans la course aux playoffs 1.

La Gantoise / FC Bruges : 1-3.

La Flandre orientale reçoit l’occidentale. Michel Preud’homme offre à Mémé Tchité sa première titularisation de la saison. Tous les yeux se fixent sur l’ancien attaquant anderlechtois et liégeois, auteur de 70 buts en Jupiler League depuis le début de sa carrière. Et là, paf, c’est l’attaquant aligné à ses côtés, Sobota, qui se met en valeur : en marquant ses deuxième et troisième buts de la saison, il permit à Bruges d’ouvrir le score, puis de reprendre l’avantage. Entre temps, Nicklas Pedersen avait magnifiquement égalisé. La belle performance brugeoise s’était conclue avec un coup-franc direct de Maxime Lestienne.

Standard / Anderlecht : 1-1.

Finissons cette journée par le Grassico, vu par notre ami Bart Van den van Krrr :

Un Grassico qui semblait prometteur, entre un Standard en solide leader et un Anderlecht qui remontait la pente.

 StaAnd0

« La rotation, c’est fini » avait prévenu Luzon qui s’appuie sur un milieu solide De Sart-Vainqueur-Mpoku et sur son trio offensif de feu Bia-Batshuayi-Ezekiel.

 StaAnd1

Classique aussi pour Van den Brom qui a (enfin) trouvé sa tactique devant.

 Un match qui aurait mis un gourdin pas possible à Tonton Arsène, car si on comparait les moyennes d’âge de milieux-attaquants des deux équipes, on se retrouverait avec 20,5 ans côté Anderlecht contre 21,5 ans contre le Standard. Et si on enlève Gillet d’un côté et Vainqueur de l’autre, on a 18,8 ans pour les Mauves contre 20,8 ans pour les Rouches.

Première mi-temps intense avec du beau jeu. Les joueurs du Standard assiègent le camp anderlechtois mais se retrouvent devant un bloc compact, Proto se retrouvant souvent face à des frappes lointaines. Les seules fois où le Standard a été vraiment dangereux, Ezekiel trouve la barre (5ème), Ciman le poteau (21ème) ou alors Gillet sauve la maison mauve (24ème). A côté de ça, Anderlecht joue en contre et, à la 18ème minute, Vanden Borre (remarquable lors de ce match) remonte le terrain, n’est pas inquiété et trouve une brèche pour Praet qui profite d’une mauvaise sortie de Kawashima pour ouvrir le score. Alors que les Standardmen vont encore plus se découvrir, les dernières minutes de la première mi-temps vont être pour les joueurs de la Capitale. Suite à un corner, Kawashima sort 2 arrêts coup sur coup face à Gillet puis à Kouyaté.

La seconde période sera un peu plus calme, surtout après l’égalisation rouche à la 54ème par Batshuayi, bien servi par Mpoku. Grosse bataille au milieu, mais plus grand’chose.

On finit par cette belle voile à Sclessin :

StaAnd2

 Classement :

 Classement

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous aime bien. Si l’intérêt anal est réciproque, vous pouvez me retrouver sur Facebook et Twitter. Notre ami Bart Van den Van Krrr a aussi Facebook et Twitter.

Pour finir, si vous ne l’avez pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

Jean-Marie Pfouff.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. Je n’avais pas vu que Zulte-Waregem n’avait qu’une défaite. C’est fort qu’ils jouent encore le haut de tableau cette saison.

  2. C’est assez fabuleux.

    En fait ils s’en sont plutôt bien sortis au mercato estival.

    On parlait de nombreux départs. Seuls 2 sont partis : Delaplace (Lille), une sorte de Balmont local, et Franck Berrier (Ostende), n°10 avec de grosses stats mais qui semblait pourrir l’atmosphère.

    Il y avait eu un problème avec l’excellent Malanda. Il rompt son contrat avec Zulte (alors qu’il avait une valeur marchande entre 3 et 5M€, ce qui est énorme pour Zulte), signe à Wolfsburg, et est prêté 6 mois dans la foulée…à Zulte. Son prêt vient de se terminer, faut voir comment Zulte va tenir sans lui.

    La grosse perf est d’avoir su garder Thorgan Hazard, qui explose au niveau des stats cette saison. 11 buts, 11 passes pour le moment. C’est déjà deux fois plus que sur toute la saison passée. Mais là encore, Anderlecht essaie de le récupérer pour le reste de la saison, ce qui est assez mal vécu en Belgique : http://sphinx.skynet.be/football/actu/belgique/article/1029144/dossier-thorgan-hazard-les-supporters-se-cabrent

  3. Joli boulot Jean-Marie ! Et pour parler de Zulte, le génial Francky Dury a reçu le prix Goethals, prix du meilleur entraîneur de l’année, ça veut tout dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.