Ayez, officiellement depuis le 06/12/2011, la Belgique est enfin dotée d’un gouvernement !! Tous les mérites vont à un homme qu’on aime bien ici à la Jupi Académie (que ce soit Jacques Brol ou moi-même) : Elio Di Rupo, ce bel homme ! Alors, comme on a une forme de gouvernement maintenant, votre bien-aimé Bart a une sorte d’esprit rebelle. Ben oui, maintenant quand on a quelque chose sur quoi protester, on va pas s’en passer.  Alors ce papier de la journée 16 sera sous le signe du rock’n’roll, afin d’avoir un putain de son en plus de la putain d’image.

Beerschot – Genk : 2-0

Rien ne va plus pour le Racing Genk. Après la fessée prise à Valence en Champions’ League, après la défaite de poids à Gand, le champion en titre se devait de battre le Beerschot, une question de mort ou de gloire.

Mais la première occasion est pour les Anversois, avec la tête de McDonald, servi par Van der Heyden, qui passe à côté du cadre. Les répliques du Racing sont pas terribles, d’abord par un centre de De Bruyne raté par deux coéquipiers, puis par une frappe molle de Barda qui n’inquiète pas du tout Pacovski. Mais la reprise de Barda à la P-A-P-1 à 15ème minute oblige le portier anversois à s’interposer. A la 21ème minute, McDonald (qui, non, n’est pas Born in the USA) fait un petit numéro belle au pied puis tire de l’extérieur de la surface, tir qui finit au fond des filets. Genk ne démérite pas et De Bruyne, encore, est à l’origine de l’action. Son tir brossé est repoussé par le portier adverse, mais Nwanganga, qui a suivi, n’arrive pas à mettre le ballon au fond. Et si Sidibe loupe un 2-0 pourtant immanquable à la 38e, MacDonald, à nouveau, trouve le chemin des filets dans les arrêts de jeu suite à un excellent service de Losada, permettant ainsi à son équipe de prendre deux longueurs d’avance (45ème).

La seconde période est complètement dominée par Genk qui veut à tout prix rattraper son retard. Ils sont quand même assez mal pour la suite de la saison vis-à-vis du titre.

A noter toutefois leur bon résultat face à Leverkusen en LDC, avec un bon but de Vossen en qualité toute pourrite comme vous les aimez.

Ah, et puis en parlant du Beerschot, Jan Verthongen, l’international belge qui a commencé sa formation à Anvers pour continuer à Amsterdam (coucou à Rhinit pour cette chanson-là), devrait subir l’appel de Londres. En effet, Tottenham et tonton Arsène seraient sur lui

Saint-Trond – Mons : 2-3

Bah putain y’était temps !! Enfin Mons a gagné à l’extérieur. Malheureusement, j’ai pas les images pour faire profiter, alors pour m’excuser, et juste pour vous, voilà une chanson d’amour.

Le coach montois Van Wijk nous offre quelques surprises avec une équipe remainée. A noter donc la titularisation du gardien remplaçant Werner (bien que Berthelin ne soit pas blessé) mais aussi Nicaise ou le jeune Dia. Sur une offensive montoise, Ibou se met en position idéale après un génial contrôle du dos. Il décale Perbet qui, en deux temps après avoir touché le montant (pied droit-pied gauche), donne l’avance aux Dragons (18ème). Ca commence bien pour Mons qui continue son emprise sur le match où Perbet, 10 minutes après, double la mise avec une tête lobée sur un énième bon centre de Matthys (8ème passe décisive). Saint-Trond est alors étouffé par le pressing de Mons qui garde son avantage jusqu’à la mi-temps.

Saint Trond s’approprie petit à petit le contrôle du ballon mais les Dragons maîtrisent sans mal la faible pression trudonnaire, ce n’est pas la panik (pas comme à Daytona Beach donc). Et pourtant le match va basculer en deux minutes. Le temps pour Yannick Rymenants(62ème) et Alessandro Iandoli (64ème) de ramener le STVV à hauteur au marquoir. Complètement démobilisés, les Dragons peuvent compter sur leur étoile car dans la foulée, Reza voit sa reprise dans le rectangle toucher le montant extérieur. Assurément le tournant du match tant on voit mal comment la bande à Lépicier se serait relevée après avoir pris trois buts en sept minutes. Monté au jeu cinq minutes auparavant, Bourabia délivre une subtile balle sautée à destination de Perbet. Au prix d’un crochet dans le rectangle, l’attaquant montois roule Buysens dans la farine avant de placer sereinement le cuir hors de portée de Verhulst (73ème). 1-2-3 buts face aux Trudonnaires et seizième but pour un « Perbut » qui creuse l’écart au classement des buteurs.

Zulte-Waregem – Lokeren : 1-1

Avec deux équipes pareilles, faut pas s’attendre à un match bandant. Alors j’vais vous la faire courte, surtout que là j’suis crevé. J’ai le temps alors je vous explique (ceux qui sont pas contents peuvent sauter des lignes, à défaut de  sauter aut’chose). Tout a débuté ce matin quant à 10h10, mon voisin du dessus me tire du lit en foutant à fond des lives d’Elvis (j’aime bien c’est pas le problème). Le pire, c’est que je n’ai quasiment dormi de la nuit, sachant qu’hier au soir je suis sorti jusqu’à 6h du mat’. J’vous laisse faire le calcul… Bon, qu’est-ce qu’on a donc d’intéressant donc en cette première mi-temps. A part le but de Serwé à la 35ème pour Zulte, rien.

A peine deux minutes après le coup d’envoi de la seconde période, Benjamin De Ceulaer se charge de rétablir l’égalité entre les deux formations. Le reste n’est que suites de fautes et de cartons, si bien qu’à la 90ème minute, Tshimanga écope d’un second carton rouge

Lierse – Malines : 2-2

Si vous regardez la vidéo-résumé, faîtes pas gaffe, y’a un décalage image-son.

On joue même pas depuis 5 minutes qu’André Ayew (aucun lien, vraiment) fait une faute dans la surface à la suite d’une contre-attaque et donne un péno, transformé par Gorius. Les Malinois continuent de presser et Cordaro envoie un superbe centre, la tête de Destorme et il faut un énorme Kawashima pour détourner ce ballon. Vous vous doutez bien que j’vais envoyer une chanson clin d’œil à Kawashima, mais à part Big In Japan d’Alphaville, j’ai rien trouvé. Mais bon, c’est new wave, c’est pas ringard, c’est vintage (à prendre avec l’accent de Lagerfield). Les Lierrois, bougés tout au long de la nuit, veulent réagir mais à part des frappes lointaines ne trouvent pour l’instant pas le chemin des filets.

Au retour des vestiaires, les visiteurs enfoncent le clou, Diabang sert Cordaro. Le milieu fait calmement 0-2 au marquoir (53ème). Alors que la partie semblait pliée, le Lierse fait preuve de caractère et se bat. A la 63ème minute, le gardien Ma-Kalambay accroche Elgabas (la version belge de Elkabbach) qui se fait justice lui-même. Les locaux savent alors que tout devient alors possible et veulent impérativement arracher le point du nul et ainsi, à la 90ème minute, Flavio Amado remet les deux équipes à égalité.

Westerlo – FC Brugge : 0-1

Après l’incroyable retournement de situation en Europa League à Maribor, le Club aborde confiant ce déplacement à Westerlo. Le onze de base à l’entame du match ne présente qu’une seule modification par rapport à celui qui avait commencé le match à Maribor: Bojan Jorgacevic reprend sa place au dépend de Vladan Kujovic. Christoph Daum a toutefois apporté une petite modification tactique en permettant à Vadis Odjidja de jouer un peu plus haut sur l’échiquier brugeois.
La partie débute sur un rythme mineur et peu d’occasions sont créées. Le premier danger survient après dix minutes: Vanthournout se présente dans les seize mètres après un duel gagné sur Odjidja, sans conséquences. De l’autre côté, seuls deux essais du Club à se mettre sous la dent, un de Vleminckx et un de Donk. Il faut attendre la demi-heure pour voir un peu plus d’animation. La meilleure occasion vient ainsi du Club: sur un coup de coin, Zimling tente sa chance au but mais Liliu dévie à même la ligne. Les Blauw-Zwart se créent ensuite quelques occasions. Refaelov dévie une passe de Zimling en direction du but mais Deelkens s’interpose, lequel doit encore intervenir sur une tête de Vleminckx. Jimmy De Jonghe est le dernier à créer le danger en première mi-temps, mais sa volée est déviée en coup de coin.

Le rythme n’augmente pas vraiment après la mi-temps. Les Brugeois ont bien la possession du ballon, mais sans vraiment se montrer dangereux. Un centre de Meunier est repris de la tête par Vleminckx et de l’autre côté, Dekelver et Delen ne peuvent reprendre un centre de Liliu. Le Club réagit ensuite grâce à une tête de Donk qui passe un petit mètre à côté.  Les Blauw-Zwart ne trouvent pas la faille. Daum fait alors monter Joseph Akpala et Victor Vazquez. Changement payant puisqu’à deux minutes du terme, le second centre parfaitement sur la tête du premier pour faire 0-1. Dans les arrêts de jeu, De Jonghe reçoit un deuxième carton jaune, mais le score ne change plus. Gagner amlgré un mauvais jeu, il paraît que c’est la marque des champions (coucou à Pascal Praud)

Cercle Brugge – Courtrai : 1-2

Bon là par contre, j’ai rien. Pas de vidéo dispo, pas de résumé potable pour m’éclairer, et juste ce qu’il faut de flemme pour regarder en profondeur( pourtant, quand il s’agit de regarder en profondeur, en général j’suis partant). Juste les buteurs :

– Veselinovic (21ème), Pavlovic (48ème) pour Courtrai

– Vetokele (84ème) pour le Cercle

Alors pour me faire pardonner, mes pretty va-cunts, une chanson.

Anderlecht – Louvain : 0-0

La première offensive de la partie est de l’ œuvre des visiteurs. Le capitaine Ruytinx lance Remacle sur le côté droit mais la tentative de ce dernier est trop croisée pour inquiéter Silvio Proto. La réaction des Anderlechtois ne se fait pas attendre et Vermeulen est à deux doigts de tromper son propre gardien en remettant de la tête un centre de Gillet. Quelques secondes plus tard, une tentative de Fernando (oui je sais, mais je fatigue niveau idée) suivie d’une reprise de la tête de Gillet auraient bien pu donner l’avance au Sporting. Peu après la vingtième minute de jeu, un coup franc de Jovanovic mal dégagé par la défense louvaniste, arrive dans les pieds de Kljestan mais la tentative de l’Américain est stoppée par Kaminski. La plus belle opportunité pour le Sporting va être une frappe de Jovanovic qui échoue malheureusement sur la transversale. Une minute plus tard, c’est au tour de Wasilewski d’une reprise acrobatique d’inquiéter le gardien de Louvain avant que Jovanovic d’un envoi puissant n’oblige le portier visiteur à effectuer un nouveau réflexe et le score au repos reste de 0-0.

Dès l’entame de la seconde période, les Anderlechtois passent tout près du but d’ouverture mais la reprise de Tom De Sutter suite à un centre de Fernando est brillamment détournée par Kaminski. De Sutter à nouveau lui a le 1-0 au bout du pied mais son envoi puissant échoue sur le montant du but. La pression est de plus en plus présente sur la défense de Louvain et Iakovenko, monté en lieu et place de Badibanga, délivre un coup franc en direction de Juhasz mais la reprise de la tête du Hongrois est sauvée par Kaminski. À dix minutes du terme, Monsieur Geldof brandit une carte rouge à Juhasz qui venait de commettre une faute sur Remacle. La dernière possibilité en faveur des Mauve et Blanc vat être un coup franc puissant de Iakovenko mais le ballon dévié par le mur terminait sa course de peu à côté du cadre.

 

Standard – Gand : 0-0

Le match est immédiatement rythmé. Après trois minutes, Luis Manuel Seijas centre pour Cyriac à qui il manque une pointure pour pousser au fond et placer les Rouches aux commandes. Gand n’est pas en reste et prend plusieurs fois l’initiative dans le premier quart d’heure. Neuf minutes de jeu et une petite tuile vient contrarier les plans de José RigaGeoffrey Mujangi Bia se claque et doit céder sa place à Paul José Mpoku (19 ans).
Après une entame intéressante, le match offre ensuite un spectacle bien moins alléchant. Les deux équipes se craignent et se livrent une lutte tactique. Seuls Mémé Tchité et Zlatan Ljubijankic feront frémir le stade. 0-0 au repos.

Dans le dernier quart d’heure, le Standard hérite de sa plus belle occasion. A la réception d’un coup franc, Tchité et Kanu sont dans le petit rectangle mais ne parviennent pas à trouver les filets. A l’approche des arrêts de jeu, Yassine El Ghanassy, à qui Manchester City (le club des Gallagher, pas besoin de le préciser) fait les yeux doux, même si le LOSC est intéressé aussi, est volontairement taclé par Kanu. Le geste est vilain et le défenseur du Standard prend la carte rouge.

Gand n’aura pas le temps d’en profiter et les deux équipes se quittent sur un partage blanc.

Classement

 

Equipe

Points

Journée

Bp

Bc

Diff.

1

Anderlecht

36

16

32

13

19

2

La Gantoise

33

16

38

18

20

3

FC Brugge

31

16

29

18

11

4

Standard de Liège

29

16

22

20

2

5

Courtrai

27

16

23

19

4

6

Cercle Brugge

27

16

20

15

5

7

Mons

23

16

31

27

4

8

Genk

23

16

28

24

4

9

Beerschot

21

16

27

23

4

10

Lokeren

18

16

22

24

-2

11

FC Malines

16

16

20

32

-12

12

Louvain

15

16

17

29

-12

13

Zulte-Waregem

14

16

15

22

-7

14

Lierse

13

16

12

21

-9

15

Saint-Trond

10

16

24

39

-15

16

Westerlo

10

16

13

29

-16

 

Voilà, j’espère que ça vous avez aimé ce concept un peu inédit, et en attendant la prochaine fois, je vous embrasse analement et affectueusement.

Bart Van den Van Krrr

6 thoughts on “La Jupi Académie, 16ème journée

  1. Sérieusement, il a pas 21ans le André Ayew là ? On dirait Darcheville qui se serait laissé pousser la barbe.

  2. C’est plutôt un bon joueur, pas exceptionnel mais c’est pas un baltringue non plus. Pour l’instant il a marqué 7 buts pour 16 matchs joués, donc c’est une bonne stat.

    Pourquoi, Brest est intéressé ?

  3. Il est évoqué sur le forum non-officiel (en même temps il n’y en a pas d’officiel…) mais sans plus je crois, je pense pas de toute façon qu’on ait les moyens de recruter un joueur au mercato d’hiver..
    A suivre donc, même si son profil me parait vraiment léger pour la L1, faudrait faire un peu de musculation d’abord.
    Ce serait plus pour le mettre sur la droite du 433.

  4. Ouais à suivre, parce que si il va vraiment à Brest, ça risque d’être juste.
    Par contre, il y a un ailier que j’apprécie beaucou, c’est Kevin De Brunye, joueur de Genk. Mais il est encore jeune (20 ans, à voir pour lui aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.