La Lens Académie fait le point sur les transferts

Un gros point de Luissette, comme un symbole.

La 2e relégation en 3 ans devait forcément aboutir sur un chamboulement de l’effectif pro et ça n’a évidemment pas manqué.
Le bilan de ce mercato est évidemment bien décevant, car le maintien aurait pu nous permettre de faire grandir un peu plus nos djeuns en les intégrant plus régulièrement dans l’effectif tout en gardant nos (quelques) bons joueurs et écartant nos (trop nombreuses) chèvres. Tant pis pour nous, car ce mercato fait mal aux yeux tant il valide le fait qu’on n’a pas fini de galérer…

 

Les départs :

 

Les bons qui nous ont quittés :

Dans cette catégorie, on recense les rares joueurs avec une valeur marchande avérée, et donc un talent footballistique certain. Etant donné qu’ils ne sont pas nombreux, autant être exhaustif.

 

Henri Bédimo :

Le Camerounais est parti pour un montant un peu mystère à Montpellier, a priori entre 2 et 3 M€. Dommage car il était (enfin) la solution au problème récurrent du latéral gauche lensois. Il succédait ainsi à une liste de boulets tous aussi nuls les uns que les autres (Ramos, Vignal, Tixier…). Je me suis d’ailleurs laissé aller à soupçonner Martel et Nicollin de s’être arrangés de longue date sur son cas, justifiant ainsi la victoire (un peu suspecte) de nos Lensois en terre héraultaise l’an dernier. (Cf. Théorie du complot, chapitre 4, paragraphe 2). Je souhaite néanmoins toute la réussite qu’il mérite au bon Henri, qui n’a jamais démérité chez nous et devrait faire largement le taff dans sa nouvelle équipe (un stage dans l’école des centres Philipp Lahm ne serait néanmoins pas un luxe).

Pronostics : Titulaire toute la saison, il signe à Marseille au mercato suivant.

 

Raphael Varane :

L’homme qui a animé le début du mercato n’a pas joué 25 matches en L1. C’est d’ailleurs assez fou que tant de clubs se soient intéressés à son cas. Il finit au Real (pour un peu plus de 11 plaques) après s’être permis de refuser Man U, Paris et l’Inter. Martel ne l’a pas trop mal joué sur ce coup, car ce transfert nous permet de nous libérer de la tutelle de la DNCG et de remettre le club sur les rails d’un point de vue financier. Pour ce qui du sportif en revanche… Même s’il n’était pas évident qu’il serait resté parmi nous en cas de maintien, il aurait pu être la figure de proue d’un Racing new look.

Classieux et carrément en avance sur les temps de passage habituels à son poste, il n’a pas fait un mauvais choix en signant du côté de Bernabeu. Les Madrilènes n’étant pas connus pour être des tendres, il devrait régulièrement profiter des suspensions de Carvalho, Pépé et autres bouchers pour s’aguerrir et mettre tout le monde d’accord… ou pas.

Pronostics : 5 apparitions en championnat, il est blessé à l’entraînement par Sergio Ramos qui n’apprécie guère sa tête de 1e de la classe.

 

Sébastien Roudet :

En fin de contrat, je le catégorise ici alors qu’il aurait pu être dans les catégories suivantes. L’ami Roudet n’est pas un joueur de très haut niveau mais a toujours fait le boulot et n’a jamais rechigné à la dépense. Alors certes, il n’a pas réalisé une saison transcendante, mais comme je l’aime bien, je lui souhaite tout le bonheur du monde à Sochaux, où il devrait être une doublure plus qu’acceptable de Marvin Martin.

Pronostics : Une belle poussée d’hémorroïdes à force de squatter le banc de Bonal.

 

Les grosses chèvres qu’on a réussi à revendre :

On avait réussi à accumuler un nombre assez impressionnant de joueurs tout pourris donc personne ne voulait MAIS, et il faut rendre à Gervais le cubi qui lui appartient, on a quand même été capable d’en refourguer quelques uns à droite à gauche.

 

Issaam Jemaa :

L’homme qui nous a quasiment coûté le maintien à lui tout seul ira désormais exercer ses talents de non buteur du côté de l’AJA. Etonnant d’ailleurs qu’il signe là-bas, étant donné qu’il avait été en dessous de tout lors des deux rencontres face à Auxerre l’an dernier. Jamais avare en efforts, il a traversé une saison bien pourrie avec nous l’an dernier, réussissant à être le seul joueur expulsé pour « demande de carton à l’arbitre » (bizarrement c’était contre Lille, avec Chapron aux mannettes), à se retrouver au centre d’une altercation avec Yoyo et à enchainer les performances minables en attaque. Entre les immanquables à 3 mètres et les barres et poteaux qui nous coûtent une bonne dizaine de points, le Tunisien ne me manquera pas plus que ça, même si je suis convaincu que bien coaché et mieux entouré, il peut tourner à 10 buts/ saison.

Pronostics : Avec 0 but à l’approche du mercato d’hiver, il est prêté à Troyes, avec qui il nous cale un quintuplé en championnat, lors de la victoire 6-5 du Racing en terre troyenne.

 

Toifilou Maoulida :

L’homme aux bandelettes a été nul cette année. Deux pions en championnat et une propension à manger de la tarte plus que de raison. Résultat, il était devenu le 4e choix en pointe, derrière Jemaa, Eduardo et Pollet. Il aura bien essayé de nous faire croire à l’intersaison que la moitié des clubs d’Europe s’intéressaient à lui, personne n’a été dupe. Il finit par signer en fin de mercato à Bastia… club avec lequel il nous calera à coup sûr un triplé cette année…

Pronostics : 10 kilos de trop sur la balance, il facture néanmoins ses 8 buts sur la saison.

 

Le choix sportif :

 

Adil Hermach :

Notre bon capitaine a fait le choix du cœur en signant pour moins de 2 M€ à Al Hilal en Arabie Saoudite. Certes le club est un bon club de la zone Asie, certes il y fait chaud, … mais bon, on ne va pas se mentir, le salaire du Marocain est sans commune mesure avec ce qu’il aurait pu gagner en restant en France. Une belle leçon de plantage de carrière en perspective, vu qu’il a déjà été lourdé du club… Je lui souhaite de bien galérer comme il faut.

Pronostics : Il perd sa place en équipe nationale et signe à la Gantoise, où il devient capitaine. Ne comprenant pas comment fonctionne le système des barrages en Belgique, il finit par quitter le club avant la fin de la saison pour rejoindre son club de cœur, l’Etoile de Tunis.

 

La Nolan RouxTouch :

Il y a quelques saisons, on a prêté Nolan Roux à Brest, histoire de l’aguerrir, barré qu’il était de l’effectif pro par JPP et ses prédécesseurs. La réussite de ce dernier en Bretagne et le fait qu’il attise désormais pas mal de convoitise aurait pu aboutir sur une jurisprudence actant que « non, on ne refera pas la même erreur de prêté des mecs qui exploseront ailleurs». Deux ans plus tard, Steven Joseph Monrose, attaquant sans réussite en L1, mais titulaire en EDF dans sa catégorie d’âge explose tout au tournoi de Toulon. Une semaine après, il signe à Courtrai pour 2 paquets de clopes et une bière. Votre serviteur ne doute pas qu’on reparlera de lui dès la fin de saison, quand il aura pété les reins de la moitié des défenseurs de la Jupileague.

Putain de nez creux…

Dans la même veine du « jeune qui ne perce pas chez nous mais va tout casser dès qu’il aura quitté le club », on peut citer Darnel Situ, arrière central de 19 ans, qui vient de signer en Premier League à Swansea après avoir refusé Newcastle et, dans une moindre mesure, Samuel Atrous, ex gardien de l’EDF espoir, qui signe déjà la fin de sa carrière en s’enterrant à Bayonne. Quand tu vois que ces deux là sont barrés par Kasraoui et Yahia, il y a de quoi pleurer…

 

Les lofteurs :

Parmi les lofteurs, comprendre ceux qui n’ont pas ou peu joué de la saison et qui polluaient l’effectif, je distinguerai deux catégories. Ceux qui sont parti tête haute, et ceux qui ont gagné tout mon dédain en grattant jusqu’au bout ce qu’il y avait à gratter.

Eric Chelle :

L’ancien capitaine a été mis au ban par Bölöni sans que cela ne soit un scandale. Néanmoins, il est dommage qu’un mec de ce type, à savoir pas un foudre de guerre sur le terrain mais à l’état d’esprit exemplaire, ait été viré comme une merde. Il aura l’élégance de casser son contrat avec Lens pour signer dans un club dans lequel il jouerait, histoire de finir peinard sa carrière. Ainsi, il émarge désormais du côté d’Istres, profite du soleil et a d’ailleurs eu le bon goût de se signaler en nous battant lors de la 2e journée…

Pronostics : Capitaine du FC Istres, il connaît sa 3e relégation en 4 saisons et descend en National.

 

Nenad Kovacevic :

Douloureuse fin de collaboration pour celui qui avait explosé chez nous lors de sa 1e saison. A court de forme, moins bien entouré et pas particulièrement apprécié par JGW puis Bölöni, le Serbe a rompu à l’amiable son contrat avec le Racing, et est retourné dans son club d’origine, l’Etoile Rouge. Dommage de finir ainsi, je l’aimais bien…

Pronostics : Il quitte le milieu du foot et se lance dans la vente d’armes.

 

Vedran Runje :

Grandeur et décadence, telle pourrait être l’épitaphe au bas de la photo de Vedran sur l’album Panini du Racing. Adulé par le stade il y a encore deux ans, resté chez nous malgré une grosse saison et la descente, Vedran est aujourd’hui le symbole d’un effectif mal géré et en plaine décrépitude. Moins décisif que par le passé, le croate a fini son parcours avec nous sur une saison pourrie, ponctuée de déclarations moisies, d’incartades avec les supporters et de cagades à la Charles Itandje. Triste fin pour un mec qui est toujours sans club et dont la fin de carrière semble arriver plus vite que prévue.

Pronostics : Il annonce sa retraite et ouvre un salon de coiffure spécialisé dans les implants capillaires. Remettant au goût du jour la nuque longue, il devient une icône pop dans toute l’Europe de l’Est.

 

Les types à qui je souhaite la fin de carrière la plus pourrie qui soit :

On parle ici des mecs payés à prix d’or dont on n’a jamais su se débarrasser tant les autres clubs ont compris qu’ils étaient nuls… Au passage tous ces mecs sont partis gratuitement. Le calice, la lie, tout ça…

 

Sidi Keita :

Acheté à prix d’or à Strasbourg après le départ de Seydou à Séville, le Malien n’a jamais servi à rien et nous coûtait un bras. Il est actuellement sans club et quelque chose me dit qu’il n’est pas là d’en retrouver un.

Pronostics : Il signe à Sannois St Gratien, où il est remplaçant.

 

Kanga « intermittent du spectacle » Akalé :

Comme Keita, Akalé est actuellement sans club. La faute à des exigences salariales exorbitantes et à des performances en dents de scie depuis qu’il a quitté Auxerre. Ramené dans ses valises par Guy « j’ai flingué le club en 3 mois » Roux, il n’a jamais eu la constance nécessaire pour être indiscutable. Capable de gagner des matches à lui tout seul, il a aussi prouvé qu’il pouvait traverser une demi-saison en mode translucide. Ca sent la fin de carrière pourrie d’ici…

Pronostics : Il signe en L2 grecque avant de revenir en express du côté d’Evian, faute de paiement de son salaire.

 

Dejan Milovanovic :

La supercherie continue, vu qu’il n’est que prêté à Panionios jusque la fin de saison. Incarnation de ce qu’on a pu faire de pire en matière de recrutement, le serbo-yougo-bosniaquo-manouche n’a jamais su prouver qu’il était au niveau d’un footballeur pro et peut remercier son agent de lui permettre de continuer sa carrière. Si un boucher grec pouvait avoir le bon goût de lui péter les deux genoux…

Pronostics : Il est la doublure officielle de Casper, dans le remake croate du film du même nom.

 

Les faux-départs :

 

Ala-Eddine Yahia :

Après avoir pourri la moitié de l’effectif avec ses déclarations fumeuses, le boucher tunisien s’est auto déclaré transférable chez le voisin valenciennois, désormais orphelin de Bisevac. Un début de saison pourri, dans la même veine que la fin de l’exercice précédent à mis fin à la rumeur, Yahia sera lensois cette saison. Dommage… Attaquants de L2, gaffe à vos tibias !

Pronostics : Elu micro d’or suite à une déclaration au cours de laquelle il place 7 fois le mot « couilles » en 45 secondes. Comme un symbole de balochard.

 

Serge Aurier :

Annoncé dans la moitié des clubs anglais cet été, Serge a le bon goût de rester lensois et votre serviteur en est plutôt ravi. Une des rares satisfactions de la saison passée, le latéral fera partie de l’ossature de l’équipe et pourrait s’inscrire sur du long terme si on avait le bon goût de ne pas trop lambiner en L2. Autant dire qu’on reparle dès cet hiver…

Pronostics : Vendu au mercato à Lyon, où il joue les doublures de Kolodziejak.

 

On n’a pas réussi à les lourder :

Hamdi Kasraoui. Runje parti, il hérite du poste de gardien après avoir lambiné deux ans sur le banc. Vues ses prestations en ce début de saison, on ne peut pas dire que ce soit injustifié. Fébrilité faite homme, il enchaîne buts gags et air-sorties plus vite que nul autre. Si Fabre a déjà eu sa chance en coupe, il devrait néanmoins nous ennuyer encore un bout de temps.

Pronostics : Mis sur le banc au lendemain d’une défaite 4-0 à Laval, il crie au scandale et arrête le foot. Il rachète dans la foulée la marque « Pento » et s’autoproclame égérie de celle-ci.

 

Eduardo. A droite, à gauche, en pointe ou en 9 1/2 , Eduardo est disposé à polluer son équipe aux 4 coins du terrain. Toujours aussi inefficace, il n’a pour l’instant même pas pas profité de son passage en L2 pour s’épanouir. Et non, même là, il n’a pas le niveau…

Pronostics : Les CdF modifient pour lui le règlement du ballon de Plomb pour pouvoir le nominer, il en profite pour gagner son 1e trophée individuel.

 

Les arrivées :

Pour remplacer tout ce beau monde, le club a essentiellement misé sur des joueurs en devenir, pas particulièrement chers, et coutumiers des joutes de la L2. La mayonnaise ne prenant particulièrement en ce début de saison, Martel a finalement consenti à quelques efforts et recruté sur le tard des mecs plus aguerris et à la plus-value immédiate.
Revue d’effectif :

 

Les bonnes pioches :

 

Jean Louis Garcia :

Bénéficiant d’une belle cote de popularité, le coach angevin déboule en Artois pour construire sur un champ de ruine. Les débuts sont un peu chaotiques, avec un début de championnat nullissime au niveau comptable, malgré quelques circonstances atténuantes, mais il fallait s’y attendre. Il a au moins le mérite d’arriver avec un projet de jeu et la confiance sur moyen terme de Martel. Il aura pour lourde tâche de mettre au pas le vestiaire et surtout de redonner une vraie force mentale à un groupe à l’agonie dès que les évènements ne tournent pas en notre faveur.

Pronostics : 7e cette saison, avec remontée l’an prochain, il fait la couverture d’Ulcère magazine en décembre, suite aux 3 csc inscrits par Yahia en une semaine.

 

Ludovic Baal :

Signé en tout début de mercato, le Manceau devait remplacer poste pour poste Bédimo, mais a finalement débuté la saison au milieu plutôt que derrière. L’essai s’étant avéré infructueux (Bergdich étant encore trop tendre derrière), il va vite retourner en défense pour le plaisir de Yoyo, qui du coup, retrouvera sa place au milieu. Pas particulièrement brillant en ce début de saison, il faudra sans doute encore quelques semaines pour juger du niveau réel de ce joueur, mais je ne pense pas me tromper en avançant que le choix est loin d’être mauvais.

Pronostics : Titulaire indiscutable tout au long de la saison, avec une fin d’exercice en trombe, il déclare vouloir franchir un palier en juin, et est transféré à Valenciennes, fraichement rétrogradé.

 

Pierre Ducasse :

Celui qui devrait se retrouver au centre des plus beaux jeux de mots de la saison (avec Baal) était un peu tricard à Bordeaux et tente de se relancer dans l’Artois. Si son début de saison est vraiment décevant, la faute à un physique pas encore au point, il commence doucement à prendre son rythme et devrait rapidement s’affirmer comme une solution au départ d’Hermach. Pas mauvais sur CPA, il a déjà fait preuve d’une belle vision du jeu et d’un état d’esprit irréprochable. Reste à détacher la caravane qu’il tracte et tout devrait aller pour le mieux.

Pronostics : Un destin à la Sertic est évitable, mais semble pour l’instant tout tracé.

 

Julien Toudic :

Prêté l’an dernier par Caen à Reims où il a explosé, il est censé tout dégommer en attaque. S’il n’est pas forcément le 1e choix de Garcia pour l’instant, il prend doucement ses marques et devrait rapidement mettre fin à la supercherie Eduardo. Il a d’ailleurs (enfin) ouvert son compteur en coupe moustache contre Evian. J’y crois.

Pronostics : Meilleur buteur du club en coupe, il jouera les jokers en championnat, en attendant la blessure annuelle de Pollet.

 

Pascal Bérenguer :

Le Nancéien a fini la saison en nous mettant deux lucarnes pour la défaite finale du Racing à Marcel-Picot l’an dernier. Pas rancunier, on lui offre la possibilité de devenir le pilier du Racing, avec enfin la possibilité de jouer devant plus de 300 personnes. Positionné pour l’instant en relayeur, il aura pour mission principale de dépuceler nos jeunes milieux (Kondogbia entre autre) tout en apportant l’expérience indispensable à la réussite de cette saison.

Pronostics : Capitaine à mi-octobre, il tentera tout au long de la saison de se rattraper en mettant deux lucarnes dans le même match mais finira avec 0 but au compteur.

 

Les Jean Claude Dusse. Sur un malentendu, ils peuvent passer…

 

Chaouki Ben Saada :

Chipé en toute dernière minute du mercato, le Tunisien est censé aider à remédier à nos problèmes offensifs. Pas forcément une mauvaise idée quand on voit le début de saison de nos attaquants. Barré en équipe nationale par … Jemaa, l’ex-niçois a pourtant déjà prouvé qu’on pouvait compter sur lui lors des deux rencontres au cours desquelles il est entré (Monaco puis Evian). A voir néanmoins sur une saison complète car le bonhomme n’est pas un monstre de régularité.

Pronostics : 7 buts, 7 passes, 7 cartons, et une belle 7e place en championnat…

 

Gabriel Cichero :

Inconnu au bataillon, il arrive en Artois en provenance du FC Caracas… après que Blanchard ait passé 2 ou 3 nuits à mater la Copa America. Auteur d’un joli parcours avec le Vénézuéla, on peut cependant d’interroger sur le niveau réel de ce joueur, stoppeur de formation, mais « capable de jouer sur le côté ». Pour son 1e match, il a été nul en latéral mais sa 2nde prestation, cette fois en défense centrale, a été d’un bien meilleur niveau. Costaud dans le jeu aérien, pas mauvais dans le jeu long, il lui faudra néanmoins un peu de temps pour s’intégrer réellement à l’effectif et virer définitivement Yahia du poste.

Pronostics : 4 buts sur corner mais aussi 4 expulsions. C’est ça aussi l’Amérique du Sud.

 

Par où es t’es rentré, on t’a pas vu sortir :

Outre ces arrivées pas forcément discordantes avec l’état de l’effectif et le niveau attendu en L2, on a vu débouler quelques nouveaux joueurs issus de clubs ou de championnats plus ou moins obscurs, me laissant perplexes quant à leur avenir au club et leur valeur ajoutée dans un effectif pourtant pas très étoffé. En plus de ceux-ci, on voit débouler un ou deux mecs dont on se demande vraiment ce qu’ils viennent faire ici…

 

Ali Mathlouthi :

Elu meilleur joueur de National, le Strasbourgeois a profité de la décrépitude du RCS pour s’offrir un voyage en Artois. Programmé pour être la doublure d’Eduardo ou de Toudic, il réalise un début de saison prometteur et devrait s’offrir un temps de jeu fort respectable pour un joueur dont on n’attendait pas grand-chose. Gros dribbleur, il lui manque encore une vraie condition physique et le réalisme qui fait la différence à son poste.

Pronostics : Bonne pioche de la saison, il finit avec 9 buts en championnat mais se prend la tête avec Démont. Celui-ci sera écarté des terrains pendant 5 semaines suite à une entorse au poignet.

 

Marco Rosenfelder :

Comme Mathlouthi, il est en provenance de Strasbourg et comme Mathlouthi, il n’a pas coûté un rond. Encore un peu jeune pour disputer un rôle de titulaire en pro, il est pour l’instant cantonné à la réserve et devrait y rester. J’attends vraiment de voir ce qu’il vaut pour me faire un avis, mais je doute de pouvoir le faire cette saison.

Pronostics : 5 apparitions en L2 et une titularisation en coupe.

 

Jean-Eudes Maurice :

L’Haïtien déboule en toute fin de mercato depuis Paris pour on se sait quelle raison. La seule certitude est qu’il ne pourra pas être plus nul qu’à Paris.

Pronostics : Il dispute toute la saison le titre d’attaquant le moins réaliste à Eduardo, ce dernier s’imposant in extremis grâce à un temps de jeu plus élevé.

 

Les fausses arrivées :

 

Henri Lemoigne :

Illustration qu’on est vraiment devenu un club tout pourri, on n’a même pas été fichu de signer un mec en provenance de Sedan…

Henri Saivet, Romain Pitau, longtemps annoncés comme prêtés, ont finalement préféré cirer le banc en L1 plutôt que de goûter un peu au climat nordiste. Pour Pitau, étant donné qu’on l’a traité comme une merde quand il était dans notre effectif, je comprends, pour Saivet en revanche, le temps de jeu s’annonce réduit du côté de Chaban Delmas.

Ils restent :

Outre ce bon vieux Yahia et Aurier, survivent à ce grand nettoyage estival :

 

Yohan Démont, qui semble retrouver un semblant de moral et de mordant. Auteur d’un bon début de saison, il est pour l’instant le taulier de l’équipe. Effrayant.

Pronostics : Elu joueur de l’annéee du club, il marque le but décisif lors de la dernière journée et nous fait monter, une semaine après avoir inscrit un doublé en finale de coupe de France face à Lille. Se réveille une heure plus tard, ce n’était qu’un rêve.

 

Franck Queudrue. L’homme de verre reste et témoigne ainsi de sa réelle envie de voir le club se redresser. Pas assez titularisé à mon goût, il fait pourtant un début de saison bien meilleur que ces deux compagnons de défense centrale. Son influence devrait néanmoins permettre d’accompagner le jeune Touré et de pallier régulièrement aux coups de mou de Yahia ou Cichero.

Pronostics : Il bat son record de blessures en enchaînant 2 contractures, 23 points de suture, 1 élongation, 3 claquages et 2 entorses en 3 mois. En hommage, le club donne son nom à l’infirmerie du club.

 

Samba Sow. Pas lui, l’autre… Archétype du mec qui ne confirmera jamais les espoirs placés en lui, le jeune milieu déf est beaucoup trop irrégulier pour pouvoir prendre de l’ampleur au sein de cette équipe. Les recrutements de Ducasse et Bérenguer et l’émancipation de Kondogbia devrait le cantonner à un rôle de doublure.

Pronostics : Un coup d’éclat en octobre, avec un but et une passe dé en deux matches. Puis rien.

 

Ils doivent prendre du temps de jeu :

 

David Pollet. Le déménageur belge est pour l’instant titulaire en attaque. Auteur d’un début de saison correct (3 buts), il est malheureusement toujours aussi pataud et rustre techniquement. Dur au mal et combattif, il va trouver le rythme et enfin réussir une saison complète. (Source : pays des Bisounours)

Pronostics : 13 buts en championnat, dont 5 pénalties, mais un nouveau record de hors-jeu en une saison : 342.

 

Zakarya Bergdich. Titulaire en défense depuis le départ de Bédimo, il peine pour l’instant à s’imposer à ce poste, Démont et Baal étant capables de prendre le relai. Il paie un début de saison moyen et l’arrivée de Cichero et montre déjà certaines limites. Une saison de chauffe avant d’exploser ?

Pronostics : Invité par Gérets en équipe nationale, il est titulaire à la CAN, et perd définitivement sa place en club.

 

Ils vont tout péter :

Geoffrey Kondogbia. Révélation du début de saison, il est pour l’instant titulaire en 6 sans que ce ne soit un scandale. Dans la pure tradition des « Gros 6 physiques du Racing », il impose sa puissance au milieu sans pour autant être dépourvu d’une certaine aisance balle au pied. Lui manque encore le talent pour éviter les cartons à répétition et un peu de régularité.

Pronostics : Il relègue tour à tour Sow et Ducasse sur le banc avant de prendre 3 mois de suspension suite à un tacle à la carotide sur Maoulida, revenu à Bollaert. Raison invoquée : « fallait bien qu’il les utilise, ses putains de bandelettes. »

 

Michael Fabre.Le jeune gardien a peut-être la chance qu’aucun jeune n’a eu à son poste depuis 20 ans, hormis Charles Itandje, à savoir un titulaire loin d’être indéboulonnable. Kasraoui est complètement aux fraises depuis le début de saison et Fabre a eu sa chance en coupe de la ligue (contre Evian) alors qu’il n’avait pas joué les tours précédents. Auteur d’un très bon match pour son baptême à Bollaert, il n’a plus qu’à attendre une énième déchirure de Kasraoui pour le pousser définitivement hors des bois.

Pronostics : Il réalise le match de sa vie à Marseille, en 8e de coupe de la ligue, et qualifie le Racing à lui tout seul. Il finit la saison titulaire et s’assure 10 ans de contrat en rebaptisant ses 2 chiens « Guillaume » et « Warmuz ».

 

Ils ne feront rien :

Thorgan Hazard. (Frère de) Dans la grande lignée des frères de Gomis, de Dalmat ou de Rémy, voici le jeune Hazard. Catalogué milieu de terrain, comme son frère, il va être réclamé à corps et à cris par tous les footix avant que ceux-ci ne s’aperçoivent de la supercherie.

Pronostics : Auteur d’un but lors de son 1e match à Bollaert, il est découpé à Bastia et reste sur le flanc tout le reste de la saison. Sitôt remis, il est approché par Joël Cantona et finit par préférer le beach-soccer.

 

Alassane Touré : Prometteur en défense centrale, il semble définitivement barré par le recrutement de Cichero.

Pronostics : Malgré le fait qu’il ne soit titularisé qu’à 8 reprises en championnat, il réussit l’exploit de prendre 3 rouges et 5 jaunes, battant ainsi Yahia au challenge Cyril Rool.

 

Au final, un gros chamboulement qui doit aboutir à l’assainissement de notre effectif, quelques jeunes qui devraient prendre du temps à prendre 2 ou 3 vieux briscards… Ca sent vraiment la saison de merde avant, peut-être, de jouer les premiers rôles l’an prochain. A noter qu’on n’a pas trop mal débuté notre saison en coupe (on prend Marseille au prochain tour de la Moustache Cup) et que ça pourrait nous permettre de mettre un peu de fraîche dans nos finances. Pour le reste…

Luissette.

5 thoughts on “La Lens Académie fait le point sur les transferts

  1. Chuuuuuut Luissette, si tu cafte comme ça sur Bédimo, y a Stade et Interpol qui va nous tomber sur le coin de la gueule.
    Et t’imagines même pas comment Loulou va les acceuillir…

  2. PS : Un gardien qui s’appelle Atrous, ça fait quand même flipper grave.

    La bise de l’ôt coté des nuages.

  3. Des nouvelles de Adil « Challenger » Hermach, il va ma foi bien, blessé mais ça il s’en fout il est payé quand même; à dépenser quelques euros journaliers à fumer des narguilés dans les salons de thé nîmois. (Pas bien).

    Ça a l’air d’être un bon projet l’Arabie Saoudite, les joueurs sont impliqués à fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.