La Lens académie note Istres-Lens (2-1)

Et de deux pour Luissette. Deux défaites.

Nantes, Lens, Le Mans, Metz.
Voici le classement, à l’envers, à l’issue des 2 premières journées de L2. Si le championnat s’arrêtait là, on se retrouverait en National. On est en loin, évidemment, mais ça confirme que la saison va être particulièrement compliquée à gérer et la montée devenir plus qu’hypothétique au fur et à mesure des désillusions lensoises.

Avant de revenir (vite fait) sur ce match à Istres, où nous pourrons, pêle-mêle, découvrir que Lens concédé 4 buts en 7 occasions depuis le début de championnat, déjà tapé la barre, s’est vu privé d’un but (pour rien) et d’un péno (évident), que Queudrue s’est déjà blessé, que Pollet a déjà marqué autant de but (notez que « but » est écrit au singulier) que l’an dernier, je me permets une petite parenthèse.

En effet, un lecteur (parmi les centaines de milliers que compte le site) de l’académie m’a fait remarquer que Lens n’avait pas été particulièrement mauvais contre Reims, mais souffrait toujours d’une fragilité mentale digne de la fille d’un mineur chilien qui aurait passé 5 mois enfermée avec DSK. (Bon, il l’a pas dit comme ça, mais l’idée est là). Sur le coup, je ne suis pas forcément d’accord avec le fait qu’on n’ait pas été nul contre les Champennois (car on l’a été), mais ce raisonnement a le mérite de faire réfléchir sur cet aspect des choses.  On en est là (entre autres) parce qu’on a fait jouer l’an dernier des mecs qui se fichaient complètement du sort du club auquels ils appartenaient, car en fin de contrat. Cette saison est celle du nettoyage : l’effectif a été épuré de la plupart de ceux qu’on appelera, par commodité, les « branleurs », et assaini. L’arrivée de sang frais dans l’effectif (Baal, Ducasse, Toudic) et l’éclosion de nos djeuns devait permettre de gommer cette faiblesse mentale et de remettre le Racing sur la route du succès. Or, pour l’instant, le bilan est costaud : 2 matches, 2 défaites. Question : Pourquoi rien ne change ? Réponse : parce qu’on continue à commettre les mêmes erreurs… Contre Reims, on prend 2 buts (sur 2 occasions). En cause sur ceux-ci :  1/ Kasraoui. On sait qu’il est nul, donc passons. On a signé 2 jeunes gardiens au mercato, et quelque chose me dit qu’ils vont vite avoir leur chance…
2/ Aurier, complètement à côté de la plaque sur ce match.
3/ Yahia, synthèse de Kasraoui et Aurier, nul et à côté de la plaque.

Dès lors, on peut se demander pourquoi ces 2 derniers se trouent à ce point. Une 1e réponse simple fuse : parce qu’ils sont sur le départ.
Yahia est annoncé depuis le début de saison à VA (et à ce rythme là, il va tranquillement flinguer son transfert) et Aurier répète à qui veut l’entendre qu’il veut « jouer dans un grand club », comprendre, « se barrer en Angleterre gagner plein de pognon ».
On peut difficilement en vouloir à des mecs qui veulent/doivent absolument se montrer (Yahia a limite fini attaquant sur les 2 matches…) de jouer leur carte perso. Par contre, on peut en vouloir au staff de laisser ses personnes sur le pré mettre une équipe en reconstruction dans le doute. On joue avec une défense composée de 3 mecs qui n’ont pas 20 ans (Bergdich, Touré et donc Aurier) plus Yahia, la moitié de ces défenseurs va quitter le club. Dès lors, pourquoi ne pas tout de suite former les mecs susceptibles de rester plutôt que de jouer avec des mecs qui ont la tête ailleurs?
Certes, Queudrue est (comme d’hab’) blessé et les solutions côté Aurier se résument à Yoyo Démont, mais vu les résultats inauguraux, on n’aurait pas fait pire et on aurait au moins pu commencer à construire une défense vouée à perdurer.
Je n’ai rien contre ces 2 là, ils sont loin d’avoir été les pires l’an dernier, ils ne sont pas non plus les seuls fautifs dans ces 2 défaites inaugurales, mais il faut savoir ce que l’on veut. Aurier et Yahia veulent partir, qu’ils partent. Martel et Garcia acceptent de les laisser partir, qu’ils fassent en sorte qu’ils ne polluent plus l’équipe et qu’on forme rapidement leurs remplaçants.

Ce genre de non – décision caractérise tellement le Racing que personne ne s’en offusque plus que ça. Mais pour l’instant, on a le cul entre 2 chaises et tout le monde est perdant :
Le club, qui perd ses matches, les joueurs concernés, qui passent pour des quiches, leurs futurs remplaçants, qui ne peuvent être lancés dans l’arène, le staff, qui ne peut pas construire un semblant d’équipe-type et les fans, forcément un peu aigris de voir leur club se gaufrer en ce début de saison.
Alors certes, seuls 2 joueurs sur les 11 sont concernés par cette situation (Maoulida, lui aussi en partance, n’a pas pas participé aux 2 matches), mais ce sont 2 de trop. On déjà trop dit que cette saison en L2 va être bien plus difficile que celle de 2008, le bas de classement confirme d’ailleurs qu’on va être nombreux à guerroyer, alors si on pouvait éviter de jouer nos matches avec un handicap au coup d’envoi, votre (fidèle) serviteur n’aurait rien contre.
Les cas particuliers de ces 2 là n’expliquent pas qu’on coule dès qu’on est mené, mais ils sont peut-être un des éléments qui font qu’on n’est infichus de se révolter quand la défaite montre le bout du nez.

Notez enfin que la situation va peut-être se décanter dès cette semaine :
Le club a reçu une offre pour Aurier (Fulham, 3,5 M d’€), on est loin du « grand club » mais ça devrait faire l’affaire. Queudrue est de retour dans l’effectif (le connaissant il est néanmoins capable de se blesser à la 3e minute en coupe contre Tours et d’être out contre Troyes pour la prochaine journée…). Surtout, on a officialisé l’arrivée de Cichero, auteur d’une belle Copa America avec le Venezuela. Ce dernier est d’abord un arrière central mais peut jouer à gauche. En clair, le remplaçant de Yahia est tout trouvé.

Cet apparté terminé, retour (vite fait) au match :

Cette 2nde journée nous un offre un déplacement à Istres, battu pour la 1e journée à Bastia.
Pour ce match, Garcia a la bonne idée de sortir Eduardo pour tenter une paire Pollet – Toudic en attaque.
Ces 2 là jouent d’ailleurs pas mal le coup en 1e mi-temps, leur jeu étant plutôt complémentaire. Malheureusement, malgré 2 grosses occasions, une pour Pollet, pas assez vif sur une frappe de Toudic mal repoussée par le goal sudiste (Petric) et une autre pour Toudic qui trouve la barre sur une tête (un peu trop) piquée, on rentre broucouille aux vestiaires.

Au retour, on prend un but foufou sur une frappe à 30 m pleine lucarne sur laquelle Kasraoui nous fait apprécier sa science du placement, on passe à 2 doigts du but de l’année sur un contrôle raté du même Kasraoui, rattrapé à 1m de sa ligne…
Dans la foulée, on ressort notre scénario préféré : On rentre nos jokers (Mathlouthi et Hazard), pour pousser et on prend un 2nd but sur une belle non-intervention de notre défense. Pollet (aidé par Yahia) aura beau réduire le score dans la foulée sur une frappe à bout portant, on en restera là. Il y aura bien un péno oublié pour nous en toute fin de match et un expulsé côté istréen, mais pas de quoi ouvrir notre compteur point de la saison…
Les gars:

Kasraoui : 1. Toujours aussi fébrile, il a failli obtenir le Régis d’or 2011 sur un contrôle du pied raté qui finit à 1m du csc. Un arrêt en 1e mi-temps sur une frappe sèche de Fettouhi, qui lui vaut son point. Le reste est toujours aussi pénible, notamment son placement foireux qui lui permet de prendre l’un des plus beaux buts de la journée, par Fettouhi…

Aurier : 2. Du mieux, mais loin de son niveau de l’an dernier. S’il est à l’origine de l’action menant à la barre de Toudic, via un joli centre, il n’a pas été plus transcendant que ça lors de ses autres montées. Derrière, ça reste flou, avec une nonchalance dangereuse (alignement faillible, placement aléatoire et interventions limites). Comme un symbole de gâchis, c’était peut-être son dernier match avec nous…

Yahia : 2. Quelques belles interventions de la tête, une déviation sur la frappe de Pollet qui aboutit au but et … c’est tout. Régulièrement pris de vitesse et souvent aux fraises quand il s’agit de couper les trajectoires, il a une nouvelle fois fini en campant dans le camp adverse. Comme une symbole d’espoir, c’était peut-être son dernier match avec nous…

 Touré : 2. Dur dur pour la charnière centrale. Manque de repères, manque de complémentarité, manque de réussite. Touré ne manque pas de talent, mais il a un nuage au-dessus du crâne : à la moindre erreur, ça fait but. Le 1e ballon à 30 m sur lequel il hésite à monter finit en missile – lucarne… hard.

Bergdich : 2. A gagné sa semaine en étant convoqué en équipe nationale marocaine. Pas de quoi en faire un remplaçant crédible de Bédimo, mais suffisant pour l’encourager à tout donner. A noter, du mieux dans son entente avec Baal.

Ducasse : 2. J’attends beaucoup de lui, et pour l’instant, c’est la déception.

Kondogbia : 3. Je n’attends rien de lui, et pour l’instant, c’est mon seul motif de satisfaction.

Baal : 3. Jamais mis en difficulté sur son côté, son entente avec Bergdich commence même à ressembler à quelque chose. S’il prend peu à peu ses marques, il est ennuyeux que le jeu penche toujours de l’autre côté, celui de Démont – aurier.

Démont : 2. Quelques banderilles, et même un retour défensif de 50 m suite à une montée ratée de Aurier, mais rien ne change chez Yoyo. Trop de déchets, trop de précipitation et surtout, ce même manque de réflexion avant d’agir qui lui coûte tant de pertes de balle.

Pollet : 3. L’an dernier, il avait mis son seul but de la saison lors de la 2e journée, à Arles, avantde se fracturer tibia – péronée. Cette année, il remet le couvert au même moment de la saison. A sa place, je ferais gaffe aux coups dans les prochains jours.
Encore trop léger pour tenir seul l’attaque lensoise, il a même eu un mal fou dans son duel avec notre ancien captain, Eric Chelle.

Toudic : 3. Meilleur lensois sur le terrain, il rate par 2 fois l’occasion d’ouvrir son compteur. Faudrait pas qu’il se mette à douter…

 

Les autres :

Hazard : 1. Adulé des geeks juste parce qu’il s’appelle Hazard, il me laisse pour l’instant très songeur. Trop léger physiquement, pas en réussite techniquement, il ressemble pour l’instant plus à Thierry qu’à Eden…

Mathouthi : 2. Très remuant, j’attends de le voir sur un match complet pour juger. Peut-être cette semaine en coupe moustache?

Queudrue : NN. On ne voit pas trop l’intérêt de le rentrer à 3 minutes de la fin, mais bon, il est au moins remis de sa blessure.
La suite s’annonce d’ores et déjà décisive, avec la réception de Troyes la semaine prochaine. Eviter d’être à 9 points du leader au soir de la 3e journée serait un énorme plus.
Continuer notre route en coupe, et ainsi profiter de sa manne financière malgré tout ce que je pense de cette compétition, serait en outre un bon moyen de profiter de notre avantage au tirage (Tours à Bollaert).

9 thoughts on “La Lens académie note Istres-Lens (2-1)

  1. C’est vrai que Thorgan ressemble vraiment à son père, qui lui aussi était plutôt du genre à jouer les utilités en D2.

  2. là où c’est dur, c’est que je me suis dit « Mais quelle équipe de L1 a bien pu recruter Chelle »

    Courage.

    Qui sont les deux gardiens que vous avez recruté? ils sont « à potentiel » ou c’est deux types comme ça ?

  3. Mickaël Fabre, ex gardien de Clermont, international dans toutes les catégories de jeunes, jusqu’aux espoirs. Après 3 ans de rien faisage en Italie (Fio et Bologne), il se perd à Sedan, avec 3 saisons blanches.
    Il sort d’une belle saison aec clermont, et jouera en CDF.

    Les 2 autres ont été formé au club : Samuel Atrous, gardien actuel des espoirs et Nicolas caraux, qui suit le même chemin.

    sur le papier, l’association Atrous – Baal – Queudrue fait rêver..

  4. Merci Buman, je sais même pas pourquoi vous avez cru en Kasraoui d’ailleurs, mis à part le foirage du recrutement de Costil qui vous a surement mis un peu dedans…

  5. A Lens on n’a peut-être plus d’équipe, mais on a toujours la meilleure académie d’horsjeu.net.

  6. Salut, bon j’ai l’impression que luisette en a raz le bol de faire toujours la même académie depuis de long mois.. On est pas sortie de l’auberge, mais il faut croire encore en nos petits lensois.. Il y a eu beaucoup de changement de joueurs, j’éspére qu’avec les départs d ‘ aurier, maoulida, yahia oin va recruter des mecs qui mouillent réellement le maillot!! Allez courage, bientôt on poutrras à nouveau être fier de nos couleures!

  7. D’ailleurs je viens d’apprendre qu’Atrous va être à l’essai du côté de Bayonne et ne restera pas cette saison en principe.

  8. Le Lens de cette année a une chance, c’est un gars qui parle bien. Le discours du Jean Louis peut permettre aux gars d’être tranquille avec les supporters jusqu’au moins la mi août c’est à dire jusqu’au prochain match.
    C’est dommage, cette équipe me plait bien. Elle est plus proche des valeurs du racing (même si je ne sais plus quels sont ces valeurs, je trouve que c’est une expression qui fait bien).
    Le cas Toifilou est réglé : l’action sensas a perdu 30% de sa valeur (et ça n’a rien à voir avec la crise de la dette). J’aimais bien le voir à 7h du mat les veilles de match sortir du premier de train qui arrivait de Paris en mode capuche pour être discret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.