La Lens académie note Lens-Nice

Roselyne et Luissette débriefent eul’ môtche lo, euh t’sais…

Vos serviteurs :

1 bel homme, élégant, sportif, sorte de Brad Pitt local : Luissette.

1 nana, pour donner une touche sexy à tout ça : Roselyne Bachelet.

« L’avant môtch » :

Lens, qui n’a pas gagné à Bollaert depuis 6 mois, est l’une des pires attaques à domicile. Nice n’a pas gagné à Lens depuis 87/88.

Autant être clair, ça sent le 0-0 à plein nez.

Dans les tribunes, petite affluence pour le Racing avec une trentaine de milliers de personnes. Le parcage visiteur est quasi vide. On ne peut pas en vouloir aux Niçois : pénurie d’essence, plus long déplacement de l’année, temps de renard dans le ciel artésien : autant mater ça au chaud sur foot +.

A noter la présence chez les visiteurs de quelques lillois, plutôt potes avec les sudistes, qui doivent vraiment passer des week-ends pourris pour se retrouver là, de plein gré.

Le « môtch »

Ce match sentait le sapin d’entrée : Ramos blessé, le dernier objectif de Lens, la professionnalisation d’au moins un joueur Handisport par an, prend un coup dans l’aile. Dur pour les hommes de JGW.

Côté niçois, Sablé faisait son retour à Bollaert. Son dernier match ici était celui de la relégation.

La 1e mi-temps n’est pas loin d’être la meilleure du Racing cette saison. Akalé, Eduardo et Roudet sont plutôt bien en jambes, mais toujours maladroits dans l’avant-dernière passe.

Pas mal de gâchis aussi dans l’entre jeu, le classement des 2 équipes ne donnant pas forcément la confiance nécessaire pour réaliser les bons gestes au bon moment. Les grosses occasions furent l’œuvre d’Eduardo, et surtout Roudet juste avant la pause.

Côté Niçois, Ljuboja paie son passage à Grenoble. Trop de tartiflette. Résultat, quand il court, on a l’impression qu’il tracte une caravane. Même Chelle n’a jamais inquiété par la pointe d’un des plus beaux gâchis footballistique de ces 10 dernières années.

La 2e période fut ennuyeuse à souhait. Nice, ayant du en prendre une sévère par Roy à la mi-temps, se montrait bien plus entreprenant en début de période. Mouloungui et Faé mettaient la misère à Aurier, et Sablé n’était pas loin d’ouvrir le score sur un tir vicelard. Plus légers physiquement, les Niçois se sont contentés de gérer ensuite un Racing trop peu imaginatif.

De son côté, JGW tente, essaie, bricole. Il sort Roudet pour Sertic, Eduardo pour Pollet.

C’est d’ailleurs un peu con de sortir Roudet quand on sait que le jeu de Pollet nécessite un mec capable de faire une passe correcte. Oui mais…

Les gars :

Runje : 3/5 Pas grand-chose à faire pour Vedran ce soir. Une ou 2 sorties assurées, des relances à la main soignées. Il a cependant souffert vestimentairement de la comparaison avec Ospina. S’habiller en stadier… soyons sérieux.

Aurier : 3/5 Le beau Serge a bien tenu son couloir en 1e mi-temps. Akalé faisant le taff devant lui. Il enchaîne les matches au poste de Ramos et ce n’est pas pour déplaire à Roselyne. Entre un beau black et un maçon portugais, elle a fait son choix. Plus compliqué pour Serge en 2nde période durant laquelle il a souffert face à Faé et Mouloungui. Il a le mérite de relancer la mode du « maillot à manches courtes – gants »

Yahia : 3/5 L’armoire à glace du Racing n’a pas trop eu de mal à contenir l’attaque niçoise. Un beau tacle en début de 2nd mi-temps pour dégager un ballon chaud. Son carton habituel en fin de match, histoire de tenir la moyenne.

Chelle : 3/5 Chelle, Chelle, Chell’ meilleur. Blague nordiste. Nos excuses aux lecteurs d’autres régions. En même temps, vous n’avez rien d’autre à faire que de lire la Lens Académie ?

Bédimo : 3/5 Le camerounais n’a pas déchoullé de coup-franc indirect dans la surface, n’a pas pris de carton, et s’est plutôt bien démerdé sur son côté. Du mieux donc. Pas facile quand on sait que Démont était censé l’épauler. Un match bien plus sérieux que sa coupe de cheveux.

Hermach : 3/5 Capitaine depuis que Démont et Kova se sont frités, Adil a été très bon dans le jeu défensif. Gros impact physique, il a aussi bien coupé les espaces laissés par le placement parfois foireux de ses copains du milieu. Dommage de constater qu’Adil ne sait pas trop quoi faire quand il a la balle dans les pieds. Défensivement, il renoue avec la tradition lensoise des « gros 6 costauds » qui ont marqué les meilleures années du club. (Foé, Nyarko, Diop, Keita, Diarra…) Offensivement, il renoue avec la tradition lensoise du « milieu qui sait pas faire une passe à plus de 10m » de ces dernières années (Sidi Keita, Milovanovic, Sablé, Lacourt, …) Luissette l’a inscrit au stage de transversales David Beckham, ça peut servir.

Démont : 1/5 1 point parce qu’il a copié la couleur de Luissette. Et c’est bien payé… 1e passe réussie à la 38e ^ : sur un arrêt de jeu, un niçois est au sol, il rend une balle millimétrée à Ospina. Le reste est toujours aussi pénible à voir : pas un duel de la tête gagné, pas une passe lâchée sans au minimum 4 touches de balles, et surtout une grosse capacité à dézoner tout le temps. Il doit avoir de sacrés dossiers sur Aurier, Bédimo et Hermach pour leur faire subir ça.

Roudet : 4/5 Sympa d’avoir enfin eu l’idée dégager la zone de Roudet de la présence de Sertic. Dommage de le laisser se débrouiller dès que la ligne médiane est franchie. Une belle tête juste avant la mi-temps aurait pu (du ?) récompenser un gros volume de jeu. Ca aurait pu aussi être l’occasion d’ouvrir cette académie par « un symbole ». Tant pis. Son remplacement à la 60e par l’ancien Bordelais aura permis de comprendre la différence entre un mec qui joue au foot et un mec qui joue au ballon.

Akalé : 4/5 A cassé des reins, a centré, a dribblé, a passé, a couru. Quand on pense que c’est Monnet-Paquet qui le barrait à son poste… Kanga reste un des meilleurs joueurs de cette équipe lensoise, lui reste jute à se sortir les doigts du cul pour finir sa carrière dignement.

Boukari : 4/5 Sera contrôlé positif à l’EPO en fin de match. Il court beaucoup trop, et beaucoup trop vite pour que ce soit honnête. A noter qu’avoir séché le stage « Philipp Lahm, option centre » le prive de 3 ou 4 passes décisives par match. Il perd d’un cheveu le challenge « cassage de reins » face à Akalé. Perdre d’un cheveu face à un chauve… sacré Razak.

Eduardo : 2/5 Positionné dans l’axe, en lieu et place de Maoulida, il a passé son temps à courir, parfois avec le ballon dans les pieds. 2 points pour son raté, seul aux 6m. Mérité : c’était plus dur de pas la cadrer en même temps. Sortie sous les railleries de foule. Dommage car il paie le fait d’avoir le même profil qu’Akalé et Boukari (ou de Jemaa). Fallait bien qu’un des 3 se sacrifie à jouer dans l’axe.

Les remplaçants :

Sertic : 2/5 Pourquoi s’être fait prêter un mec qui fait tout comme Roudet, mais en moins bien ? Mystère. Le jeune milieu est pourtant plutôt bon techniquement, mais a du mal à trouver les mecs devant et à faire le lien entre Hermach et les ailes. Le mois de juin du calendrier Têtu attend toujours de pouvoir passer le statut de « grand espoir du foot français ».

Pollet : 3/5 Le grand blond (avec des chaussures jaunes) en rentré en même temps que Sertic. Il n’a donc pas eu un ballon à se mettre sur la caboche. Le belge a quand eu le mérite de tenter un truc fou : s’arracher pour tenter un centre pour Jemaa… Fou qu’on vous dit.

Jemaa : non noté.

Luissette refuse de noter le tunisien. Il a pris un carton 30 secondes après son entrée en jeu. A tout raté et a même fait regretter KMP, parti voir à Lorient si la pluie est plus drue.

Oui mais Jemaa donne la victoire aux siens… et ça, c’est inestimable, donc innotable.

Les autres :

Pas grand-chose à dire sur les Niçois.
Ils ont attendus tranquillou la 90e pour gagner un point. Peinards.

Haha.

Bonus track : Won’t get fooled again, the Who.

Question SMS du jour : Est-ce parce que Lens est relégable que Sauron n’a pas voulu afficher son œil dans le ciel du Mordor artésien ?

A/ Non, l’œil ne peut s’afficher sous la pluie battante, sinon on pourrait croire que Sauron pleure.

B/ Non, Sauron habite les terres du milieu, il n’a donc rien à foutre dans le NPdC.

C/ Non, il en a juste marre de prendre des frappes au-dessus des tribunes dans la gueule. Vous avez déjà pris une frappe de Maoulida dans l’œil vous ? Lui oui, et dans ces cas, Toifilou garde ne sort même pas ses bandelettes.

D/ Non, Sauron était au match du Variété club à Menton. Pas con Sauron.

Réponses au 23565, un CD « René la Taupe chante les plus beaux chants nordistes » à gagner.

Luissette & Roselyne B.

5 thoughts on “La Lens académie note Lens-Nice

  1. Eduardo mérite un zéro pointé pour son raid solitaire ponctué de : feintes de frappe / je ne fais pas la passe / feintes de frappe / mais putain j’ai dit que je ne lâcherai pas la balle ! / tir dans le tibia d’un niçois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.