La Lionceaux Académie est comme vous, elle a ses plaisirs coupables, vous savez, les petits trucs crades, honteux et parfois bizarres qu’on aime sans trop se l’avouer. Ce genre de choses qui font de nous des supporters du FCSM. Car oui le FCSM a gagné, oui le maintien est quasiment acquis mais oui, c’était sale…

Et si vous voulez entendre et presque voir Jean-Claude parler du FCSM, c’est dans la 5ème émission d’Horjeu.net qui n’a pas de nom. J’en profite pour remercier Luke Seafer et Roazh Takouer cordianalement avec plein de bises anales.

 

Match

 Equipe v2.2

Le résumé d’un presque maintien :

Cette vidéo contient une victoire du FCSM par 2 buts d’écart sans en encaisser.

– Chères lectrices de la Lionceaux Académie, la fin de championnat se profile, la tension monte, tout comme le suspens, l’excitation. De retour des Balkans pour régler une crise, JC est de retour pour le plus grand bonheur de votre serviteur. Entre la naissance du jeune Tito, son divorce, notre camarade avait donc des occupations plus importantes. Mais bon, il est revenu d’entre les morts et c’est l’essentiel.

Le FCSM se déplaçait à Brest, dans l’espoir de bonifier sa victoire obtenue face aux Merlus et de s’éloigner de la zone de relégation. Un deuxième club de Bretagne défiait nos J&B mais l’enjeu était de taille pour les bretons. En effet, la situation brestoise est catastrophique depuis le limogeage de son entraineur chauve Landry Chauvin (son nom démontre qu’il était prédestiné à être touché par la calvitie). Cette équipe enchaîne les défaites à cause d’un mercato hivernal mal géré et d’un président que l’on pourrait qualifier d’incompétent. Ainsi, le Stade Brestois devait l’emporter contre nos J&B pour conserver ce maigre espoir de maintien en L1.

Enfin, votre serviteur a terminé Bioshock 2 et tout comme le premier opus j’ai eu un pincement au cœur. La fin est émouvante et le fait de quitter définitivement Rapture m’a rendu triste. Pour essayer d’oublier, je me suis mis à Gears of War 3 ; le changement est radical. C’est plus cuisseux, burné et des dialogues dignes de JCVD.

La première période, c’est sale, c’est moche et vive Pouplin.

19ème minute : Ohhhhh !!!! Nogueira est aux 22 mètres. Il contrôle et envoie une demi-volée obligeant Thébaux à claquer le ballon en corner. Notre milieu sochalien est optimiste, mais sa frappe a le mérite d’être cadrée.

26ème minute : Pouplin !!!!! Le héros, le sauveur, l’homme qui a été mainte fois récompensé par l’Oréal pour sa mèche, qui fait chavirer le cœur des coiffeurs parisiens nous a sortis une « double parade triple axel slip panthère fraise tagada ». Suite à un corner brestois bien tiré, Ayité reprend la balle de la tête, mais bute sur notre gardien qui tel un chat te sort le fucking reflexe de sa vie. C’est bien, c’est beau, c’est Pouplin.

33èmeminute : Ouhhhhh !!!! Belle action brestoise ; Lesoimier seul et balle au pied, fait danser Cédric Kanté. Après deux crochets, il fist le défenseur sochalien et décroche une frappe qui passe juste à côté du but de Pouplin qui était de fait battu. Grosse frayeur anale à la Lionceaux, je suis en train de téléphoner à la famille pour qu’elle châtie Kanté.

41ème minute : Ahhhhhh !!!!! Sio part seul au but suite à une belle passe en profondeur de Nogueira. Malheureusement pour nous, l’attaquant sochalien prolonge trop son ballon qui est capté par Thébaux. Une occasion qui s’envole, je sens que je vais faire une petite saignée du côté de Brest, historie de purifier nos J&B.

44ème minute : Sloan Privat, attaquant, s’il en est, de son état retrouve ses sensations au pied ; c’est non cadré.

Le FCSM rentre au vestiaire après une première période crade dans le jeu. Nos J&B se font bousculer par des brestois qui jouent crânement leur chance mais qui font preuve d’un réalisme à la Bakayoko. Mais, grâce à ces Bakayokades et au talent de notre gardien chevelu, moustachu et barbu, nous tenons le point du match nul. Il serait bon de se sortir les doigts du c** et de marquer. Mais, quand on connaît la difficulté du FCSM à taper des équipes mal classées, surtout quand ce n’est pas sur Canal +, on reste méfiant. Je regarde les autres résultats et je vois que l’équipe de Judas mène 2-0 contre une équipe de seconde zone située en Meurthe et Moselle.

La deuxième période, quand Privat marque c’est comme un touché rectal.

47ème minute : BUUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Sochaux ouvre le score ! Sur le côté gauche, Sio adresse une passe à Roussillon. Le jeune latéral sochalien adresse un centre à ras de terre qui mystifie l’ensemble de la défense (gardien compris) brestoise et c’est repris victorieusement du pied gauche par Privat. Comme quoi, même un pied gauche est capable de rendre service. 1-0 pour le FCSM !

49ème minute : Ouhhhh !! But refusé par Brest ! Dans la foulée, coup-franc tiré par Licka. Après un cafouillage dans la surface sochalienne, Lejeune (à ne pas confondre avec le Kéké du FC Metz) envoie le ballon dans les filets de Pouplin. Heureusement pour nous, le but est refusé pour une position de Hors-jeu du brestois. En regardant le ralenti, le juge de touche a pris la bonne décision, le joueur étant en position de hors-jeu.

68ème minute : Ohhhhhh !!!! Sloan tente sa chance ! Passe en profondeur de Nogueira pour l’attaquant franc-comtois. Il décroche une frappe du gauche qui est magnifiquement claquée par Thébaux. La tentative était belle il faut le reconnaître.

76ème minute : CARTON ROUGE !!!!! Lejeune fauche Lopy au rond central. L’arbitre Clément Turpin sort immédiatement le carton rouge qui ne fait l’objet d’aucune contestation, tant le geste est dangereux. La petite stat de la soirée : Clément Turpin, en 19 matchs de championnat cette saison a adressé 16 cartons rouges (en comptant celui-ci). C’est un record en L1, qui ferait rougir Cyril Rool.

80ème minute : BUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!!!!!!!!!! Le FCSM aggrave le score ! Corner pour les J&B tirés par Dias. Sloan Privat reprend victorieusement le ballon de la tête. 2-0 pour les sochaliens en supériorité numérique, la messe est dite !

82ème minute : premier changement pour le FCSM. David Sauget remplace Roussillon.

86ème minute : deuxième et dernier changement pour les J&B. Contout remplace Bakambu.

Anecdote dans le stade : les supporters brestois chantent à cœur joie «  UN PRÉSIDENT POUR LES BRESTOIS !!!!!!! ». Si on peut sentir de la tristesse pour ces supporters, de la colère apparait car ils ne méritent pas ça.

C’est terminé !!! Le FCSM l’emporte 2-0 ! Soyons honnête, le score ne reflète pas la rencontre, car il a fallu une soufflante de coach Hély, comme bien souvent, pour que nos J&B jouent enfin. Si la première période a été sale, la deuxième fut de meilleure qualité, dans les phases offensives. Pour autant, nos attaquants pêchent au niveau de la finition, surtout quand ce n’est pas retransmis sur Canal+. Mais bon, nous avons gagné, peu importe la manière tant qu’on avance. J’ai regardé les autres résultats et l’équipe du parjure, du félon Judas, l’a finalement emporté 3-2 face à cette équipe de Meurthe et Moselle que je ne nommerais pas et que je ne nommerais jamais, par fidélité au FC Metz. Pour une fois que Judas sert à quelque chose…

 

Joueurs

Une équipe presque sauvée :

– Simon Pouplin   5/5 : Après une nouvelle prestation aussi brillante que décisive, nous pouvons enfin répondre aux grandes questions existentielles que nous vous étiez jamais posées sur Pouplin : le tir de McFadden ? Il l’aurait arrêté. La coupe brosse à chiotte de Coupet ? Là encore, il aurait arrêté. Une équipe presque sauvée rien que par lui…

– Sébastien Corchia   2/5 : Offensivement peu en vue, ses tentatives de centres semblait plus être un hommage au Bernard Mendy blessé que l’on pouvait voir sur la pelouse… Hély a du faire rentrer Sauget pour rééquilibrer à la fin du match car la comparaison avec Roussillon était trop douloureuse pour Corchia. Une passe décisive pour l’un, que des ratés pour l’autre, une belle présence défensive à gauche, des boulevards à droite, ce n’était pas son match, surement un problème de gomina.

– Mathieu Peybernes et Cédric Kanté   3/5 : Le boulot est fait avec une certaine sérénité, il faut dire qu’ils ont été aidé par le manque total de chance de Brest. D’ailleurs j’en profite pour exprimer une certaine tristesse envers cette équipe. Je suis heureux que Sochaux soit presque sauvé, ainsi que de la victoire, mais Brest ne méritait pas ça : des blessures qui déciment encore plus qu’au FCSM dans sa plus mauvaise période, un manque de chance, tout semblait être contre eux.

– Jérôme Roussillon   4/5 : Il a bien pris ses marques dans cette équipe. Il est monté en puissance tout au long de la saison et est récompensé actuellement avec les passes décisives qu’il fournit. Un bon boulot offensif donc, mais aussi défensif, car on ne peut pas parler de boulevard derrière lui, mais plutôt d’un orifice étroit où la marge de manœuvre est faible pour bien aller dans la profondeur. Remplacé à la 82ème minute par David Sauget.

– Joseph Lopy   3/5 : Pas grand-chose à dire, il est comme un élève qui aurait 12/20 de moyenne, qui ne prend pas beaucoup la parole tout en évitant les bêtises et autres fellations à 2€ dans les toilettes. Ainsi, on ne sait pas quoi dire, il fait son job, il le fait bien, c’est ce qu’on lui demande, qu’il continue ainsi.

– Rafaël Dias   3/5 : Toujours aussi intéressant sur coup de pied arrêté que transparent dans le jeu. Il ne voit pas encore assez le jeu, il est plus dans l’action, il tente de suivre plutôt que de créer du jeu, dans un sens, c’est normal, il est jeune, peut-être trop pour être titulaire. Encore un peu tendre pour la Ligue 1. Remplacé à la 84ème par Privat.

– Vincent Nogueira   Comment je sauve ma saison/5 : Alors lui, on l’aime. Derrière son air d’anorexique déprimé donnant l’impression d’avoir fait une overdose de NRJ12, se cache un esthète de la glande, un génie du moindre effort. Il s’est fait oublier pendant toute la saison, et ce surtout pendant les matchs où il était sur le terrain, mais maintenant qu’Hély veut que les joueurs posent leurs cojones sur le terrain, le voilà visible, décisif, s’imposant comme étant un membre important du FCSM, ce qui lui assure une place l’année prochaine. Nous nous inclinons.

– Cédric Bakambu et Giovanni Sio   3/5 : Ils ont fait le job sur les côtés, alternant selon les moments du match. Bakambu m’a semblé plus en vue en attaque alors que Sio se voulait parfois plus organisateur. Il n’en reste pas moins que la prestation fut bonne et a concouru à la victoire du FCSM. Bakambu est remplacé à la 86ème minute par Roy Contout.

– Sloan Privat   5/5 : Non, ce n’est toujours pas un bon joueur, ni même un bon attaquant, au mieux, un bon opportuniste. Le premier but, c’est d’abord le centre de Roussillon, et surtout Bakambu qui fixe le gardien tout en laissant le ballon filer pour que Privat réussisse une frappe d’une complexité que seul Bakayoko n’a pas saisie. Une question de placement, d’opportunisme donc, le deuxième but, c’est profiter de la naïveté d’un joueur pas très expérimenté au marquage. Oui deux buts, mais toujours pas l’impression qu’il est l’attaquant adéquat pour cette équipe.

Des remplaçants presque invisibles :

– Roy Contout   NN : RAS.

– David Sauget   NN : RAS.

 

Autres

Un entraineur presque doué :

– Eric Hély   5/5 : Le job est fait et c’est déjà exceptionnel au vu de notre saison. Il a sorti la meilleure composition possible au vu de notre situation et il a su à la mi-temps décoincer cette équipe et la rendre plus sérieuse, plus concentrée, pour savoir tenir le résultat et enfoncer le clou. Certes cela fut facilité par la défense expérimentale d’en face, d’un carton rouge, et d’une soirée qui avait l’air de tourner à l’envers pour Brest, mais pour une fois que ça fonctionne comme prévu, il faut s’en réjouir !

Vous aimez Horsjeu.net, vous voulez payer des pintes aux gros membres, alors lisez l’appel qui n’est pas du 18 Juin du Che Fredac., et abonnez-vous, cela ne vous rendra ni plus beau, ni plus intelligent, mais l’Editeur bel homme vous offrira une pinte…
Vous aimez le FCSM et la Lionceaux Académie et vous voulez juste glander sur Facebook quand vous faites semblant de travailler, alors n’hésitez pas à suivre et à aimer la débauche des auteurs de l’Académie sur Facebook

Jean-Claude Persil & Bernard Lionsot.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.