La Lionceaux Académie note Sochaux-Lille (2-2)

Ca gueule à Sochaux.

La Lionceaux Académie sort les griffes…

Avant de parler du match et de noter les joueurs, Jean-Claude Persil et Bernard Lionsot veulent évoquer le cas de l’agent de joueurs Karim Aklil.
Il est à Sochaux l’agent de Kévin Anin et de Modibo Maïga entre autre (il y a aussi Boudebouz et Mouyokolo parmi ses clients) et l’actualité de cette semaine nous poussent à douter des intentions de cette personne.
Comme on a pu le lire sur divers sites, Anin et Maïga ont séché l’entrainement du FCSM avec des motifs aussi crédibles qu’une actrice porno habillée en étudiante et qui fait tomber son stylo afin qu’on remarque qu’elle n’a pas de culotte sous sa jupe. En effet, peut-on croire à une panne de réveil d’un joueur (sans évoquer le cas de Maïga (cf. le CDVM du 14/09) qui a déjà montré des velléités de départ durant l’intersaison ?
Nous l’accusons clairement de pousser ces deux joueurs au clash avec la direction du club pour obtenir un bon de sortie le plus rapidement possible et cela est aussi déplacé pour Sochaux que pour l’intérêt même de ces deux joueurs.
Il est vrai que Maïga a fait une belle saison l’année dernière en terminant avec 15 buts à égalité avec Ideye, ce qui faisait de l’attaque sochalienne quelque chose de réellement performant. Mais nous ne sommes pas naïfs, nous savons qu’un joueur qui est performant dans un club de la stature de Sochaux vise plus haut assez vite, mais nous déplorons la méthode. Déjà, Maïga a tout intérêt de rester au moins une saison de plus afin de confirmer et donc de faire augmenter sa valeur marchande, puis Sochaux l’a « révélé » et aurait été prêté (comme cela vient d’être fait avec Martin) à laisser un bon de sortie et donc de faire ça dignement…
Nous avons fait quelques recherches sur Karim Aklil, et ce n’est pas la première fois qu’il est mal vu, parait-il qu’à Marseille, on a déjà parlé de lui…
Après si l’attitude de ces joueurs n’a aucun lien avec leur agent, tout ça n’est que plus pitoyable, en tout cas, la réaction du club nous semble totalement justifiée.
C’est pour cela que nous respectons d’autant plus Marvin Martin qui a un comportement tout à fait correct vis-à-vis du club et permettant à ce dernier de lui trouver un remplaçant sans être dans l’urgence.
La Lionceaux Académie a donc le plus grand mépris pour Aklil, Anin et Maïga, c’est par erreur qu’on leur a donné un cerveau, leur anus étant amplement suffisant pour ce qu’ils font.

 

Le match :

Pour ce match à l’extérieur contre les Champion de France de foot et de la moule pas fraîche socialiste, Sochaux a délaissé son 4-4-2 losange pour un 4-5-1 défensif pour essayer de contenir le milieu de terrain lillois.
Pour ce match, Sochaux a du se passer de Mikari qui était blessé ainsi que Mouyokolo, mais aussi d’Anin et Maïga qui avaient leurs humeurs après leur syndrome prémenstruel de cette semaine.

Le début de la première mi-temps s’avère être plutôt sochalien, les joueurs jouant surtout le contre face à des lillois organisé mais imprécis. Les tentatives de Boudebouz (5ème) et Martin (8ème) atteste de ce bon début de match des jaunes et bleus.
Mais très vite, Lille se réveille, le Dogue bave via notamment Pedretti, Hazard et Cole et un très beau mouvement de ces trois là à la 20ème minute qui manque de nous croquer le croupion.
Perquis sur plusieurs centres dégage sereinement de la tête à l’inverse d’un Peybernes loin d’être rassurant mais qui nous fait un sauvetage in extremis sur la ligne à la 34ème minute.
Cette mi-temps s’achève donc sur un score nul et vierge et laisse un arrière goût de brouillon.

Peu après le retour des vestiaires, Hazard centre dans la surface et trouve Pedretti curieusement seul qui d’une tête marque un but à la 49ème. Seulement 6 minutes plus tard, tacle trop appuyé de Debuchy sur Carlao, c’est donc l’expulsion logique du lillois ce qui change la physionomie du match, les sochaliens se mettant à y croire, la preuve à la 57ème avec un changement à vocation offensive en faisant sortir Carlao, milieu défensif pour l’attaquant Cédric Bakambu.
A la 65ème, Bakambu se distingue rapidement en égalisant après une magnifique passe de Bourdebouz.
Hazard transforme un pénalty imaginaire à la 74ème minute sur une faute peu évidente voir même inexistante de Bakambu sur Pedretti.
Mais pour autant Sochaux ne se laisse pas abattre et montre ce qu’on avait déjà vu, c’est-à-dire un mental et une envie incassable qui se concrétise par une tête de Privat à la 86ème qui trouve le but lillois sur une passe décisive de Marvin Martin.

C’est un très bon résultat du FCSM à l’extérieur, Lille confirme sa fébrilité défensive et Sochaux son envie de bien faire. Il faut reconnaitre que l’expulsion de Debuchy a facilité la tâche aux sochaliens pour revenir dans le match mais son expulsion ne souffre pour nous d’aucune contestation.
Ainsi donc, cela fait 4 matchs sans défaite pour Sochaux avec 2 victoires, un bon début de saison du FCSM.

 

Les notes :

Richert 4/5 : Certes Sochaux encaisse 2 buts, mais sa responsabilité ne peut pas vraiment être engagée, ne pouvant rien faire sur la tête de Pedretti (les sochaliens n’aimant pas prendre Pedretti de près après les propos de Loulou), on ne peut rien dire sur le pénalty.

Corchia 5/5 : Dans le Corchia tout est bon, de la tête jusqu’au croupion, on aime, on adore, on en veut encore. Oui cette Académie fait dans le porc et la rime version L’Equipe.

Perquis 4/5 : A réalisé un excellent match, précieux dans le domaine défensif (surtout aérien). Même s’il se troue sur le but de Pedretti, Damien a encore plus de détermination qu’un petit rwandais ayant perdu à la marelle, puisque même avec une seule cheville, il termine le match.

Peybernes 2/5 : Lors de la dernière rencontre, je l’avais comparé à une drag-queen se faisant prendre pour la première fois, aujourd’hui j’opte pour la jeune recrue militaire qui étant maladroit doit se baisser et fatalement subir les analités des joueurs adverse.
Le point positif est qu’il a arrêté le Challenge Ronald Zubar des relances.

Sauget 3/5 : Mémé fait de la résistance, et elle voulait leur faire comprendre qu’ils ne passeront pas. Il a fait un bon match, appliqué et impliqué.

Carlao 3/5 : Sort sur civière comme un symbole des tacles ciselés et sanglants qu’il fait à son habitude, il a plutôt bien travaillé et aurait pu avoir 4 s’il terminait le match. Remplacé par Bakambu à la 57ème.

Nogueira 2/5 : N’a pas joué à son vrai poste, il préfère se réveiller devant que derrière et n’aime pas les tunnels sombres des couloirs défensifs. Trop lent pour faire la différence, il a néanmoins été volontaire et tout n’est pas à jeter dans sa prestation.

Boudebouz 4/5 : Le côté droit de Sochaux n’a jamais été autant en forme, avec Corchia derrière et Ryad qui joue plus collectif, cours plus et qui en plus fournit une très belle passe décisive, Sochaux joue à droite cette année, comme un symbole de la taille des joueurs cités.

Roudet 1 /5 : (5/5 au Challenge de la meilleure imitation du plot de VLC) Lent, vraiment très lent, ne fait que ralentir le jeu, tellement lent que le temps semblait s’inverser et que l’on voyait Pedretti rajeunir. Remplacé par Carama à la 68ème.

Martin 4/5 : Passe décisive, as usual, Marvin a fait le boulot dans un match où ce n’était pas forcement évident. De plus il mérite une bonne note rien que pour son comportement envers le club cette semaine, une femme fidèle comme Anne Sinclair.

Butin 1/5 : On a cru le voir sur le terrain mais personne n’a pu le confirmer. Remplacé par Privat à la 80ème.

 

Les Lionceaux :

Abdul « The Goat » Camara 3/5 : Bonne entrée, plutôt intéressante, 2 occasions de but ratées pour honorer son surnom à la Lionceaux Académie. A revoir.

Privat 5/5 : Une entrée, un but : simple efficace.

Bakambu 5/5 : Idem que pour Privat, un coaching ultra efficace de Bazdarevic.
Le refugié de Sarajevo :

Bazdarevic 5/5 : Pour ce match difficile à priori, Mecha a sorti son meilleur coaching « coup de poker ». Sur 3 entrants, 2 buteurs, parfait !
Dans la moule de Martine :

Pedretti 4/5 : La Lionceaux Académie avait bien sûr un œil sur Benoît, l’ancien prodige maison qui est allé se perdre à Lyon et Marseille avant de se racheter une conduite à Auxerre avec Fernandez, le revoilà sur le devant de la scène avec Lille, pour nous, il mérite les éloges qu’on lui fait. On lui a demandé s’il voulait un whisky, il nous a répondu qu’il voulait juste un doigt qu’il a mis à la 49ème.

Hazard 4 /5 : Il a eu une performance « habituelle » ponctuée d’un but sur pénalty et d’une passe décisive, toujours aussi bon.

Cole 4/5 : Il était encore plus actif qu’un lapin sous viagra (surtout en 1ère mi-temps), celui que l’on croyait mort en Premier League nous montre qu’il a encore du talent à revendre, sa complémentarité avec Hazard risque de faire mal en Ligue 1 cette saison.
L’arbitre :

Cailleux 4/5 : Bon match, il juge notamment très bien l’action où Peybernes repousse du torse sans que le ballon touche les bras. Malheureusement il fait une erreur d’appréciation sur un pénalty imaginaire.

 

Jean-Claude Persil et Bernard Lionsot.

La Lionceaux Académie vous file toutefois les images.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.